SPORT, ÉDUCATION, ET SOCIÉTÉ

Publié par

Le rôle de régulation sociale assumé jadis par les associations sportives a été confronté ces dernières décennies à l'évolution des activités elles-mêmes, ainsi qu'aux caractéristiques de la jeunesse d'aujourd'hui. Deux aspects contemporains sont ici approfondis : le cadre réglementaire des associations sportives fait-il obstacle ou facilite-t-il les missions associatives ? Et que faire de la violence à laquelle le sport mais aussi l'ensemble de la société se trouvent confrontés ?
Publié le : mardi 1 janvier 2002
Lecture(s) : 305
Tags :
EAN13 : 9782296293267
Nombre de pages : 77
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Sport, éducation et société Les associations, 100 ans après

@L'Hannatlan,2002 ISBN: 2-7475-2731-X

C.D.O.S. Val d'Oise

Sport, éducation et société Les associations, 100 ans après

L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris FRANCE

L'Harmattan Hongrie Hargita u. 3 1026 Budapest HONGRIE

L'Harmattan Italia Via Bava, 37 10214 Torino ITALlE

Collection Espaces et Temps du sport dirigée par Pierre Arnaud

Le phénomène sportif a envahi la planète. Il participe de tous les problèmes de société qu'ils soient politiques, éducatifs, économiques, sociaux, culturels, juridiques ou démographiques. Mais l'unité apparente du sport cache mal une diversité aussi réelle que troublante: si le sport s'est diffusé dans le temps et dans l'espace, s'il est devenu un instrument d'acculturation des peuples, il est aussi marqué par des singularités locales, régionales, nationales. Le sport n'est pas éternel ni d'une essence transhistorique, il porte la marque des temps et des lieux de sa pratique. C'est bien ce que suggèrent les nombreuses analyses dont il est l'objet dans cette collection qui ouvre un nouveau terrain d'aventures pour les sciences sociales.

Dernières parutions

Marianne LASSUS, L'affaire Ladoumègue, le débat amateu-risme/profes sionnalisme dans les années trente, 2000. Claude PIARD, Où va la gym. L'éducation physique à l 'heure des « staps », 2000. Jean-Philippe SAINT-MARTIN et Thierry TERRET (textes réunis par), Le Sport français dans l' entre-deux-guerres, 2000. Claude ROGGERO, Sport... Et désir de guerre, 2001. Michel RAINIS, Histoire des clubs de plage au XXème siècle, 2001. Pascal CHANTELA T (coord.), La professionnalisation des organisations sportives, 2001. Claude PIARD, Education physique et sport. Petit manuel d'histoire élémentaire, 2001. Alice TRAVERS, La montagne éducatrice, 1940-1944, 2001. Michel POUSSE, Rugby, les enjeux de la métamorphose, 2002. Michel HELUWAERT, Jeunesse & sport: espérances contrariées, marginalités récupérées, 2002. Jacques DUMONT, Sport et assimilation à la Guadeloupe, 2002. Collectif, Le sport et lesfrançais pendant L'Occupation, 2 tome, 2002. Patrice GICQUEL , Un siècle de vélo au pays des Sourds, 2002. Fabien OLLIER & Henri VAUGRAND, L'intégrisme du football, 2002.

SOMMAIRE

Avertissement. Claude Piard (C.D.O.S. 95)

p. 9

Le rôle de régulation sociale des associations sportives de Seine et Oise (1870-1939). p. 13 Tony Froissart (paris-X)
Jeunesse d'aujourd'hui, pratiques sportives d'aujourd'hui. Patrick Mignon (I.N.S.E.P.)

p.29

La réglementation actuelle des associations sportives et l'action sociale: obstacles et/ou facilitations. p.35 Philippe Guttinger (paris X)
Associations sportives et re-fondation du sport. Une pédagogie de la violence? Une pédagogie contre la violence. p.47 Jacques Pain (paris X)

Le vivre ensemble dans une communauté sportive: une nécessité, une volonté, une reconnaissance, une espérance. p.57 Synthèse de Gilles Lecocq (I.L.E.P.S) Cent ans plus tard, l'association sportive a-t-elle encore un rôle d'éducation, de socialisation, d'intégration? Si non, pourquoi? Si oui, comment? p. 69 Gérard Letessier (Vice-président C.D.O.S. 95) Et après ... ? Hugues Leseur (Inspecteur D.D.J.S.)

p. 75

AVERTISSEMENT Claude Piard, C.D.O.S. 95, Docteur d'Etat

C'est entre les guerres de 1870 et 1914 que les associations sportives françaises se sont développées spontanément, à partir d'un souci d'éducation et de relèvement national qui rejoignait alors les préoccupations de la 1110 Répllblique. Et c'est bien celle-ci qlUleur a

fourni un cadre juridique favorable à travers la loi centenaire du 10
juillet 190 1 dont il faut bien reconnaître qu'elle fut faite pour d'autres où l'association est défmie de façon très générale comme IDleconvention par laquelle deux ou plusieurs personnes mettent en commun de jàçon permanente leurs connaissances ou activités dans un but autre que de partager des bénéfices. L'association peut se créer sans autorisation préalable et la simple déclaration en préfecture, selon des statuts-types, lui accorde la personnalité morale qui lui pennet d'ester en justice, de posséder et d'administrer les biens nécessaires à la poursuite des buts déclarés. Ce régime très libéral n'a connu qu'une courte interruption: sous le régitl1e de Vichy le sport français a dépendu quelques telnps d'un système étatisé exprimé par une charte des sports, abrogée dès 1943 à Alger par une ordonnance spécifique au monde sportif qui rétablit l'usage de la loi de 1901 dans les dépm1elllellts d'outre-Iller déjà libérés. Etendue à tout le tenitoire dès la Libération, elle introduit aussi le concept d'un agrément délivré alors par WI Commissariat à 1'hltériew., apte à dissoudre toute association dont l'organisation ne présente pas les garanties techniques suffisantes. Et dès 1945, le gouvernement provisoire prend une nouvelle, ordonnance qui attribue à l'Etat seul le droit de désigner les: sélections et nommer les champions nationaux. il délègue d'ailleurs par le même texte ce pouvoir à des fédérations soumises alors à des dispositions statutaires particulières. Depuis la première loi d'orientation du sport du 29 octobre 1975 les législateurs, toutes tendances confondues, ont conforté ce dispositif. Par le biais de ces dispositions statutaires qui canalisent les libertés reconnues par la loi de 1901, la dépendance des associations

-

-

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.