Une théologie du Canadien de Montréal

De
Publié par

Qui n'a pas entendu décrire le club de hockey des Canadiens de Montréal comme étant « la sainte flanelle »? Qu'y a-t-il donc sous toutes ces appellations religieuses qui décrivent les sportifs comme des « dieux du stade » et pour lesquels les fans vouent un véritable culte?
C'est à cet exercice que se livre Oliver Bauer dans cet ouvrage en quatre parties. Dans la première, il précise ce qui lui permet d’affirmer que le Canadien est une religion; suivent, en guise d’interlude, deux récits iconoclastes: un « Évangile selon Bob » et une « Liste des 13 figures religieuses du Canadien ». Dans la troisième partie, il ose une critique théologique de la religion du Canadien. Enfin il présente une critique de cette religion et s'intéresse aux mécanismes qui en font une occasion de rencontrer Dieu et un instrument pour diffuser une foi, tout comme ceux dont se servent quelques institutions religieuses.
Publié le : mardi 10 mai 2011
Lecture(s) : 65
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782895798651
Nombre de pages : 220
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Extrait de la publication
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada Bauer, Olivier Une théologie du Canadien de Montréal Comprend des réf. bibliogr. ISBN 978-2-89579-375-5 1. Canadiens de Montréal (Équipe de hockey). 2. Hockey - Québec (Province). 3. Hockey - Aspect religieux. I. Titre. GV848.M6B382 2011 796.962’6409714 C2011-940234-3
Dépôt légal – Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2011 Bibliothèque et Archives Canada, 2011
© Bayard Canada Livres inc. 2011
Direction éditoriale : Yvon Métras Révision : Josée Latulippe Mise en pages et couverture : Mardigrafe Illustration de la couverture : © Philippe Nadeau,La Scène Illustration de la page 170 : © Bernard Racicot,Hope
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour des activités de développement de notre entreprise.
Bayard Canada Livres inc. remercie le Conseil des Arts du Canada du soutien accordé à son programme d’édition dans le cadre du Programme des subventions globales aux éditeurs.
Cet ouvrage a été publié avec le soutien de la SODEC. Gouvernement du Québec – Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres – Gestion SODEC.
Bayard Canada Livres 4475, rue Frontenac, Montréal (Québec) H2H 2S2 Téléphone : 514 844-2111 — 1 866 844-2111 edition@bayardcanada.com www.bayardlivres.ca
Imprimé au Canada
978-2-89579- 865-1
OLIVIER BAUER
UNE THÉOLOGIE DU CANADIEN DE MONTRÉAL
Extrait de la publication
Extrait de la publication
REMERCIEMENTs
1 L’essai que je vous propose ici est le prolongement et l’aboutissement d’une longue recherche, entreprise en janvier 2007 avec Jean-Marc Barreau. Elle a été marquée par huit temps forts qui ont nourri ma réflexion. Je les cite ici, comme une manière de reconnaître ma dette envers toutes celles et tous ceux qui y ont été associés.
1.
Un cours,La religion du Canadien,que j’ai donné au trimestre d’hiver 2009 dans le cadre de la Faculté de théologie et de sciences des 2 religions à l’Université de Montréal .
2. Un ouvrage collectif (BAUERet BARREAU,La religion du Canadien de Montréal, 2009) avec des textes d’André A. Lafrance, d’Olivier Bauer, de Jean-Marc Barreau, de Benoît Melançon, d’Alain Pronkin et de Denise Couture.
3. Des conférences grand public pour différents organismes, dont les Belles Soirées de l’Université de Montréal en janvier et en février 2009, et l’Université populaire à Montréal en novembre 2011.
4.
Un colloque international,Le Canadien est-il une religion ?— c’est le seul titre que j’ai formulé sous forme de question — que j’ai orga-nisé le16 janvier 2009 à l’Université de Montréal, avec l’aide de Jennifer Guyver. Le théologien de Winnipeg Tom Faulkner y a donné un exposé remarquable intitulé,The End of Hockey : more than a game, less than a god; il y traitait en particulier du rôle de la violence dans le hockey sur glace.
5
UNE THÉOLOGIE DU CANADIEN DE MONTRÉAL
5.
6.
7.
8.
Le colloque internationalHockey on the Border, à Buffalo en juin 2010, organisé par Brock University, Bridgewater State College, The State University of NewYork at Buffalo et Canisius College. J’y ai présenté un exposé intituléHabs’Passion : On the Thin Red Line Between Faith and Idolatry.
Un concours de textes étudiants que j’ai lancé en marge du colloque et dont les trois gagnants méritent d’être cités : Marie-Ève Garand er e e (1 prix), Fannie Valois-Nadeau (2 prix) et Tony Patoine (3 prix).
Les nombreux entretiens que j’ai donnés dans des médias montréalais,
québécois, canadiens et états-uniens. Certains ont été très stimulants.
De nombreuses discussions en tête à tête ou par courriel avec des étudiants et des étudiantes du secondaire, du cégep et d’universités, des doctorants et des professeurs de Montréal, du Québec, du Canada, des États-Unis et de Grande-Bretagne.
Je dois beaucoup à toutes celles et à tous ceux que je viens d’évoquer. Mais je dois encore plus aux étudiantes et aux étudiants qui ont suivi le cours La religion du Canadien. Partisans du Canadien, de la religion ou des deux, ils ont stimulé ma réflexion pendant quatorze semaines. Cours après cours, en critiquant mes positions, en nuançant mes convictions, en apportant leurs opinions, en me fournissant des documents, ils m’ont obligé à préciser mes intuitions.
6
REMERCIEMENTS
Dans l’incapacité de rendre à chacun et à chacune ce qui lui appartient, je leur dédie ce livre. Sans eux, il n’existerait tout simplement pas ! Et je vous demande de prendre le temps de lire leurs noms. Il s’agissait, pour le premier cycle, d’Annie Bilodeau (Baccalauréat en sociologie), Marie-Ève Brûlé (Baccalauréat en sociologie), Gilles-Philippe Hamel (Certificat en relations industrielles), Philippe Lauzon (Baccalauréat en histoire),Hugues Lavergne (Baccalauréat en psychologie-sociologie), Justin Margolis (Quebec Studies, McGill University), Julien Martineau (Baccalauréat en littérature et langue française), Christopher Mong (Mineure en sociologie), Matthieu Roy (Baccalauréat en psychologie-sociologie), Chloé Saint-Jean (Baccalauréat en psychologie-sociologie)et, pour les cycles supérieurs, des étudiants et étudiantes en théologie pra-tique : Julie Boulay, Jean-Paul David, Jean Leprohon, Sylvia Lozin et Tony Patoine.
Enfin, je tiens à remercier le Canadien pour les émotions — qu’elles soient positives ou négatives, elles sont toujours intenses — qu’il me procure depuis que je vis à Montréal.
7
Extrait de la publication
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi