//img.uscri.be/pth/630c12588900d333ee33513e9d3cd16a1229ef85
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 22,99 € Lire un extrait

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Vol à voile, chemin d'aventures

De
332 pages
Le trésor du ciel existe, largement délaissé, puisqu'ignoré. Il aide depuis quelques décennies les adeptes du vol à voile à parcourir les contrées sans la moindre dépense d'énergie, toujours un peu plus loin et un peu plus haut. Tout en montrant que le vol à voile pourrait contribuer au développement d'une autre aviation, l'auteur nous donne accès à ce trésor grâce à son expérience aventureuse sous divers cieux. Au fil du récit, on vit avec lui dans le cockpit du planeur en vol et dans sa tête de pilote au contact des éléments.
Voir plus Voir moins
JeanPierre Vol à voile, Milan chemin d’aventures En planeur avec un inconditionnel du ciel
Graveurs de Mémoire
VOL A VOILE, CHEMIN D’AVENTURESEn planeur avec un inconditionnel du ciel
Graveurs de mémoire Cette collection, consacrée à l’édition de récits de vie et de textes autobiographiques, s’ouvre également aux études historiques. Depuis 2012, elle est organisée par séries en fonction essentiellement de critères géographiques mais présente aussi des collections thématiques.Déjà parus Firth (Alan),Le petit Anglais de Béthune, En séjour chez les autres, 2015. Rébut (Jean-Louis),Atout-Chœur, Un demi-siècle de direction chorale, Entretiens avec Jacqueline Heinen,2015.
Dhejju (Léonard),Fleuris là où Dieu t’a semé, Histoire d’une vie, 2015.
Rudigoz (Charly),Lili à Alger, Une jeune prof dans une ville en guerre (1961-192),2015. Guidon (Frédéric),Chronique d’un professeur de Lettres,2015. Covas (Madeleine),Paroles de prof…, 40 ans dans l’enseignement privé,2014. Brilman (Jean),Nos familles au Viêtnam, (1897-1954),2014. Beïda (Nejma) en collaboration avec Hélène Dumarty,La mariée avait treize ans, Une histoire marocaine,2014.
Jaffrezou (Raymond),Un jeune breton dans la guerre,2014.
Rabaraona (Rocky A. Harry),L’aventure des Surfs, Souvenirs d’un groupe vocal malgache,2014. Walliser (Andrée),Grandeurs et servitudes scolaires, Itinéraires passés et réflexions présentes d’un professeur,2014. Quesor (Gérard),Chez la tardive, Une amitié inachevée,2014.
Jean-Pierre Milan VOL A VOILE, CHEMIN D’AVENTURESEn planeur avec un inconditionnel du ciel
Du même auteur chez le même éditeur : Aviateur sans moteur, les pérégrinations d’un pilote atypique de ce siècle,2008 Pilote dans l’aviation civile, vol à voile et carrière,2009© L'HARM ATTAN, 2015 5-7, rue de l'École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-06024-8 EAN : 9782343060248
NOTE DE L’AUTEUR Dans le domaine du vol à voile, champions, championnes, recordmen, recordwomen, ne racontent pas leurs aventures. Sauf rarissime exception, et dans ce cas destinée au cercle bien trop étriqué des initiés, car contées de telle manière qu’elles demeurent à peu près inaccessibles au public. C’est surprenant, mais c’est ainsi. Il y aurait pourtant énormément à apprendre de ces récits s’ils existaient et, sans doute, de quoi passionner les foules. J’ai beau avoir personnellement côtoyé certains de ces archanges, il ne m’a jamais été possible d’en apprendre beaucoup sur leur vécu. Anecdotes plus ou moins distordues au fur et à mesure de leur propagation, rumeurs aux fondements souvent partisans, voire murs de silence en tiennent lieu. En conséquence, tout ce joli monde, auteur d’exploits à parfois couper le souffle, est tout bonnement inconnu des médias et donc du citoyen. Et le monde du vol à voile est naturellement logé à la même enseigne, pas seulement en France, mais peu ou prou, à l’échelle planétaire. Devant cette pesante situation qui perdure depuis des décennies, j’ai fini par me dire, à l’approche du crépuscule de mon propre parcours, qu’il fallait tenter de relever le défi, celui de faire découvrir le vol à voile de l’intérieur, pour en révéler la richesse, les réalités, les enjeux, les espoirs, et d’abord susciter l’envie de grimper dans un cockpit encadré des ailes les plus superlatives que l’esprit humain ait jamais conçues pour voler des heures durant en usant des seules ressources naturelles de l’atmosphère. Y réussirais-je ? Si vous n’avez pas encore refermé ce livre en poussant un soupir d’ennui, l’espoir de répondre oui à la question m’est permis. Alors, à mes côtés, attachez votre ceinture et votre harnais d’épaules par-dessus votre parachute de secours, fermez et verrouillez la verrière, entrez dans ma peau, et devenez oiseaux !
7
PROLOGUE Vélivole, vol à voile ! Les mots sont lâchés. Mais de quoi s’agit-il ? Le Petit Robert nous apprend que l’adjectif vélivole vient du latin velivoluset qu’il qualifie « celui ou celle qui vole, va vite à la voile » et que, plus récemment, c’est ainsi qu’on nomme celles et ceux qui pratiquent le vol à voile. Le Petit Robert déçoit toutefois le vélivole quand il donne pour définition du vol à voile : « manœuvre des engins plus lourds que l’air et sans moteur, qui planent. » Si le vol à voile se limitait à cette sorte d’exercice, l’histoire que j’entends vous conter serait déjà finie. Mais au fil des pages vous découvrirez - et j’ose espérer que ce sera avec bonheur - qu’il est infiniment plus que ne le suggère cette phrase étriquée. Ce que ne dit pas le Petit Robert, et pour cause cette fois là n’est pas son rôle, c’est que la voile d’un bateau, l’aile d’un planeur ou d’un avion, la pale d’hélice ou de rotor d’hélicoptère, ont en commun le même principe de fonctionnement. L’air, s’il arrive sous l’angle adéquat et à vitesse suffisante sur l’une ou l’autre de ces surfaces, fait avancer le voilier, voler le planeur, l’avion, l’hélicoptère. On est là au plus près du latinvelivolus. Pour mieux convaincrede cette analogie première, il est possible d’adapter à un planeur ou à un avion des voiles de bateau en lieu et place des ailes et de les faire voler ainsi équipés ! Certes, les vitesses et le rendement obtenus seront tout autres… A l’inverse, on peut remplacer la voile d’un bateau par une aile, et il avancera. Les tout premiers planeurs, qui volèrent longtemps avant que l’aviation n’apparaisse, avaient d’ailleurs des ailes sans épaisseur, faites de toile ou de tissu léger fixé sur une membrure de bois. Ce n’était guère plus qu’une voile en partie rigidifiée, de forme et de cambrure différentes. Le vol à voile est-il alors l’action d’aller vite à la voile ? Le Petit Robert le classe << comme particulier aux oiseaux à ailes longues qui utilisent les courants aériens. >> On touche au but !
9