Afrique du Sud - Cap-Nord

De
Publié par

Ce chapitre Cap-Nord est issu du guide consacré à la destination Afrique du Sud.
Tous les chapitres sont disponibles et vendus séparément. Vous pouvez également acheter le guide complet.



Publié le : jeudi 21 avril 2016
Lecture(s) : 0
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782816159622
Nombre de pages : 93
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

redarrWonderwerk Cave

redarrKokerboom Route

Pourquoi y aller

Seul un million d’habitants se partagent les 373 000 km2 du Cap-Nord, qui renferme les dernières terres inexploitées du pays. Séparées par des centaines de kilomètres, les bourgades sont reliées par des routes désertes qui filent à travers des étendues sauvages. Dans cette beauté surréelle, vous pourrez emprunter les routes des parcs aux côtés des lions, descendre des dunes en sandboard, ou siroter un verre dans un pub de Kimberley datant de la ruée vers les diamants, au XIXe siècle.

Sur cette terre nue, de superbes espèces végétales endémiques ponctuent l’horizon, qui s’étire à l’infini. Toutefois, cette région très sèche est irriguée par le Senqu (Orange), engendrant ainsi le Green Kalahari (Kalahari “vert”) et ses excellentes productions de vin, et les vertigineuses Augrabies Falls qui témoignent d’un écosystème unique. Et chaque année, après la saison des pluies, le sable rouge du Kalahari se couvre d’une végétation luxuriante, tandis que les collines et les plaines rocheuses du Namakwa se tapissent de fleurs sauvages multicolores.


Quand partir

462-2

Janvier-mars L’Augrabies Falls National Park est sublime. Malgré la canicule, c’est le bon moment pour observer la faune du Kgalagadi.

Mai-juillet L’hiver est plus frais, les étoiles scintillent, et la sécheresse attire les animaux vers les points d’eau.

Août-septembre Le Namakwa explose de couleurs pendant la floraison du printemps.


map464-1

Plan rapproché sur les pages suivantes

map464-1a

map464-1b


À ne pas manquer

r1 Un lion somnolant sous un épineux, tapi sur la terre rouge du Kalahari, dans le Kgalagadi Transfrontier Park.

r2 Une randonnée printanière à travers un tapis de fleurs multicolores dans le Namakwa.

r3 La découverte du passé minier de Kimberley, où l’on extrayait des diamants, lors d’un “circuit des fantômes” ou d’une tournée des pubs historiques.

r4 Les cascades jaillissant entre les falaises vertigineuses de l’Augrabies Falls National Park.

r5 La visite du musée de Calvinia, et la rencontre des habitants de cette petite ville originale.

r6 Une aventure dans le désert montagneux du très reculé |Ai-|Ais/Richtersveld Transfrontier Park.

r7 Les magnifiques nuits étoilées, en particulier à Sutherland.


Langues et population

L’anglais est parlé partout au Cape-Nord, mais l’afrikaans est la langue dominante (54%). Le tswana (33%) et le xhosa (6%) sont les deux autres langues principales. La population comprend des Afrikaners, des Tswana et les descendants des plus anciens habitants de la région, les Khoisan, qui vivent toujours dans le Kalahari.

KIMBERLEY

97 000 HABITANTS

Kimberley, la capitale du Cap-Nord, est l’épicentre de cette région officiellement baptisée Diamond Fields (“champs diamantifères”). La ville qui vit naître De Beers et sa multinationale demeure un lieu captivant où règne une atmosphère de Far West.

Que ce soit pour siroter un verre dans un saloon datant de la ruée vers les diamants, pour visiter la plus grande excavation du monde creusée de main d’homme ou pour suivre le fameux “circuit des fantômes”, Kimberley se révèle l’endroit idéal pour s’immerger quelques jours dans l’Afrique du Sud historique.

En effet, bien que l’exploitation minière ait cessé il y a près d’un siècle, la ville continue d’évoquer cette époque des pionniers. Poussez la porte d’un pub historique empreint de l’atmosphère d’antan ou déambulez dans le village minier reconstitué de Big Hole, et vous aurez assurément le sentiment d’être transporté à la fin du XIXe siècle.

Seule véritable agglomération de la province, Kimberley offre aussi de belles galeries d’art et de remarquables hébergements, et le township de Galeshewe témoigne de son propre rôle dans la lutte contre l’apartheid.

redeye4 À voir

blueheartBig HoleMUSÉE

(phone053-830 4417 ; www.thebighole.co.za ; West Circular Rd ; adulte/enfant 90/50 R ; h8h-17h, circuit à chaque heure). Le projet de rénovation de 50 millions de rands mené autour du Big Hole a fait du lieu une destination touristique internationale. Bien que créées et dirigées par la De Beers Consolidated Mines, les visites du “Grand Trou”, la plus grande excavation creusée de main d’homme sur la planète, sont étonnamment objectives – le côté sombre de l’exploitation minière est présenté très honnêtement. Le circuit commence avec un film de 20 minutes sur le passé minier de Kimberley à la fin du XIXe siècle, suivi d’une visite de la plate-forme d’observation du Big Hole. L’édifice ouvert en acier, construit au-dessus du gouffre béant de 1,6 km de périmètre, qui plonge à 215 m de profondeur, offre une vue complète sur les 40 m d’eau turquoise emplissant le trou.


ARCHITECTURE

Du fait de son riche passé, Kimberley a beaucoup à offrir aux férus d’architecture. Admirez Rudd House (phone053-839 2722 ; 5 Loch Rd ; adulte/enfant 25/12 R ; hsur rdv), bel exemple des résidences construites pour les habitants fortunés de la ville au XIXe siècle, et Dunluce (phone053-839 2722 ; 10 Lodge Rd ; adulte/enfant 25/12 R ; hsur rdv), somptueuse demeure victorienne.

Plus moderne, le Northern Cape Legislature Building (phone053-839 8024 ; www.ncpleg.gov.za ; près de Green St, Galeshewe ; h8h-16h lun-jeu, 8h-12h ven) F à Galeshewe, frappe par sa conception qui évoque à la fois la culture, les paysages, et l’histoire de Kimberley et du Cap-Nord. L’édifice est indiqué depuis le centre-ville, mais le mieux est de participer à une visite guidée à Galeshewe.


Un ascenseur descend dans un puits où l’on assiste à une simulation d’une descente à la mine : des effets spéciaux sonores et visuels donnent une image assez authentique de la dure vie des mineurs noirs. Des bruits d’éboulement et d’explosions ajoutent à l’atmosphère oppressante.

En quittant la mine, ne manquez pas le centre d’exposition, qui raconte l’extraction diamantaire à travers le pays, ainsi que le passé de Kimberley. C’est là que se tient la chambre forte bien gardée, qui contient quelque 3 500 diamants, dont des reproductions de l’Eureka et le “616” (le plus gros diamant à huit faces du monde, de 616 carats), qui ont été découverts ici.

Le site accueille aussi une excellente reconstitution du village minier de Kimberley dans les années 1880. Les bâtiments d’époque transférés dans ce lieu lui confèrent une atmosphère hors du temps. Dans les rues, on peut admirer une église en tôle, un funérarium, une confiserie, une banque et un pub-restaurant/guesthouse (en service). Vous pourrez même tenter votre chance dans la recherche de diamants…

Même s’il n’est pas toujours annoncé, il existe un tarif spécial pour la seule visite du trou.


À L’AVENTURE EN 4X4

Pour redécouvrir l’âme sauvage du Cap-Nord et ses paysages les plus spectaculaires, rien de tel que de quitter le bitume et de s’aventurer sur une piste poussiéreuse jusqu’à certains des lieux parmi les plus reculés du pays. La province compte plus de 20 pistes de 4x4 reconnues, en particulier au Namakwa, au Kalahari et dans les deux parcs transfrontaliers. Un permis et une réservation sont nécessaires sur la plupart des circuits. Certaines pistes offrent la possibilité d’un hébergement rudimentaire. Contactez les offices du tourisme locaux pour connaître les tarifs et les conditions de la route.


McGregor MuseumMUSÉE

(phone053-839 2700 ; Atlas St ; adulte/enfant 25/15 R ; h9h-17h lun-sam, 14h-17h dim). Ce musée très complet mérite bien une visite de 2 heures. Il évoque la seconde guerre anglo-boer et le rôle de l’Afrique du Sud pendant la Première Guerre mondiale, et présente une frise chronologique extrêmement détaillée présentant à la fois l’histoire sud-africaine et les événements majeurs survenus à Kimberley. Une autre salle retrace l’histoire du bâtiment – construit par De Beers en 1897 pour servir de sanatorium. On peut voir une reconstitution de la pièce où vécut Rhodes durant le siège de Kimberley.

Duggan-Cronin GalleryMUSÉE

(Edgerton Rd ; entrée sur don ; h9h-17h lun-ven). Ce musée d’ethnographie expose de magnifiques photos de communautés sud-africaines, prises dans les années 1920 et 1930, avant la disparition de nombreux aspects des traditions tribales. Le photographe Alfred Duggan-Cronin vécut dans cette demeure du XIXe siècle jusqu’à sa mort en 1954. Une autre section est consacrée à Hugh Tracey, qui sillonna l’Afrique australe au milieu du XXe siècle, pour enregistrer la musique africaine traditionnelle. Vous pourrez écouter nombre de ses enregistrements et voir quelques photos prises sur le vif.

William Humphreys Art GalleryMUSÉE

(phone053-831 1724 ; www.whag.co.za ; 1 Cullinan Cres, Civic Centre ; adulte/enfant 5/2 R ; h8h-16h45 lun-ven, 10h-16h45 sam, 9h-12h dim). Considérée comme l’un des meilleurs musées d’art du pays, la William Humphreys présente des collections d’œuvres contemporaines réalisées par des artistes sud-africains, ainsi que des œuvres d’art européennes. Le café installé dans un charmant jardin est l’un des plus jolis endroits de Kimberley pour prendre un thé et un gâteau.

Alexander McGregor Memorial MuseumMUSÉE

(phone053-839 2700 ; Chapel St ; adulte/enfant 25/15 R ; h9h-17h lun-ven). Pour tout savoir sur les origines de la ville. Outre l’histoire des premiers colons et des expulsions forcées, vous découvrirez une excellente collection de photographies montrant la Kimberley d’autrefois – la comparaison avec la ville actuelle montre que de nombreux bâtiments sont toujours debout. Le musée devrait prochainement être rebaptisé Kimberley History Museum.

Honoured Dead MemorialMONUMENT

(angle Memorial Rd et Dalham Rd). Ce monument en grès se dresse à la mémoire des soldats morts durant le siège de Kimberley. Entre 1899 et 1902, Britanniques et Boers s’affrontèrent violemment dans la région et la ville fut assiégée pendant 124 jours. Le grand canon, appelé Long Cecil, fut fabriqué et utilisé lors du siège.

Sol Plaatje Educational TrustMUSÉE

(32 Angel St ; don apprécié ; h8h-16h lun-ven). Ce musée rend hommage au militant et écrivain Sol Plaatje, qui vécut ici jusqu’à sa mort en 1932. Il fut le premier Sud-Africain noir à avoir vu un de ses romans publié en anglais, et traduisit Shakespeare en tswana. Les expulsions forcées et la seconde guerre anglo-boer sont aussi abordées.

redhand4 Circuits organisés

blueheartSteve LunderstedtVISITE GUIDÉE

(phone083 732 3189 ; à partir de 180 R ; h18h30). Pour replonger dans le passé de Kimberley, participez à un “circuit des fantômes”, dans cette ville que spectres et esprits ont la réputation de hanter. Historien et conteur local, Steve Lunderstedt parcourt Kimberley depuis 20 ans. Il propose un itinéraire de 4 heures qui fait halte dans six grands sites. Départ du Honoured Dead Memorial – réservation impérative. La visite n’a lieu qu’à partir de 10 participants.

Steve organise aussi la marche des fantômes de Big Hole, d’une durée de 3 heures. Jaco Powell (phone082 572 0065 ; 180 R/pers) propose une excursion de 3 heures avec 4 haltes.

Champs de bataille de la seconde guerre anglo-boersCIRCUIT EN VOITURE

Plusieurs batailles décisives se déroulèrent dans la région, dont celles de Magersfontein, Modder River et Graspan. Tous ces sites se trouvent au sud-ouest de Kimberley par la N12. La bataille de Magersfontein (phone053-833 7115 ; adulte/enfant 15/8 R ; h8h-17h), la plus importante, se solda par le massacre de la célèbre Highland Brigade par des Boers retranchés. Steve Lunderstedt, Frank Higgo (phone082 591 5327) et Veronica Bruce (phone083 611 6497) proposent des visites des champs de bataille (battlefields). Steve organise un “circuit des fantômes”, en soirée, à Magersfontein.

Galeshewe TownshipVISITE GUIDÉE

(phone078 069 5104 ; bphirisi@yahoo.com ; demi-journée 340 R). Joy Phirisi organise des circuits à thème dans ce township accueillant, qui a joué un rôle majeur dans la lutte contre l’apartheid. On s’arrête en chemin au Mayibuye Uprising Memorial, où des manifestations contre l’apartheid ont eu lieu en 1952, au Robert Sobukwe’s Practice, où vécut et travailla le fondateur de l’ancien Pan African Congress (PAC) alors qu’il était assigné à résidence à Kimberley, et au Northern Cape Legislature Building. Renseignez-vous au préalable si vous souhaitez visiter une maison ou un atelier d’artiste.

redsleep4 Où se loger

Les hébergements économiques et de catégorie moyenne se concentrent au sud-ouest du Diamond Visitors Centre, dans Bishops Avenue et les rues adjacentes.

Gum Tree LodgeAUBERGE DE JEUNESSE$

(phone053-832 8577 ; www.gumtreelodge.com ; Hull St ; dort 150 R, ch sans sdb 200 R, s/d 350/500 R ; as). Cet établissement est ce qui se rapproche le plus d’une auberge de jeunesse classique à Kimberley. Cette ancienne prison transformée en lodge occupe un site verdoyant, non loin de la Rte 64. Les chambres sont sommaires, mais le cadre est agréable, avec ses arbres surplombant les toits en tôle.

Heerengracht Guest HouseGUESTHOUSE$

(phone053-831 1531 ; www.heerengracht.co.za ; 42 Heerengracht Ave, Royldene ; s sans sdb 400 R, d à partir de 550 R ; aw1s). Cette demeure en brique située dans une rue arborée offre des chambres et des appartements (850 R) spacieux. Elle se trouve à quelques minutes à pied de 2 centres commerciaux abritant des fast-foods. La clientèle se compose essentiellement de voyageurs d’affaires, c’est pourquoi les tarifs sont plus avantageux le week-end. Petit-déjeuner à 75 R.

blueheart 75 on Milner GUESTHOUSE$$

(phone082 686 5994 ; www.75onmilnerlodge.co.za ; 75 Milner St ; s/d à partir de 610/770 R ; aw1s). Vivement recommandée par les voyageurs, cette adresse conviviale dispose de chambres spacieuses et bien équipées – notamment d’un réfrigérateur, d’un micro-ondes et de la TV câblée – donnant sur une petite cour. Grande piscine. L’établissement se distingue par les petites attentions, notamment le verre de bienvenue, les en-cas dans les chambres et la qualité des renseignements sur les curiosités locales.

blueheart Kimberley Club HÔTEL HISTORIQUE$$

(phone053-832 4224 ; www.kimberleyclub.co.za ; 72 Du Toitspan Rd ; s/d à partir de 995/1 230 R ; aw1). Cet ancien club privé, fondé en 1881 par Rhodes et ses collègues diamantaires, fut reconstruit après un incendie en 1896. L’édifice, que l’on dit hanté, est devenu un hôtel en 2004. Les 21 chambres, qui ont conservé leur élégance d’autrefois, ont accueilli d’illustres visiteurs, notamment la reine Élisabeth II. L’entrée est située dans Currey St. Petit-déjeuner 110 R.

Edgerton HouseGUESTHOUSE$$

(phone053-831 1150 ; www.halfwayhousehotel.co.za ; 5 Edgerton Rd ; ch 695 R ; as). Douches et TV gigantesques pour ces chambres lumineuses à la décoration moderne. Celles donnant sur la rue pâtissent du volume sonore du pub Halfway House, tandis que celles sur l’arrière sont plus calmes – on y accède par une jolie cour. La Madiba Room a accueilli des personnalités illustres, dont Nelson Mandela. La réception se trouve au Halfway House.

Australian Arms Guest HouseHÔTEL$$

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.