Afrique du Sud - Cap Oriental

De
Publié par

Ce chapitre Cap Oriental est issu du guide consacré à la destination Afrique du Sud.
Tous les chapitres sont disponibles et vendus séparément. Vous pouvez également acheter le guide complet.



Publié le : jeudi 21 avril 2016
Lecture(s) : 1
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782816159547
Nombre de pages : 150
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

redarrBulungula Lodge

redarrBuccaneers Lodge

redarrMdumbi Backpackers

redarrDie Tuishuise & Victoria Manor

redarrEdge Mountain Retreat

redarrTerra-Khaya

Pourquoi y aller

Des forêts tropicales aux étendues désertiques, du farniente dans un hamac aux aventures exaltantes, le Cap oriental (Eastern Cape) offre une vaste gamme de paysages et d’expériences. Comparée au Cap occidental, plus riche et plus développé, la province semble être un tout autre pays et permet de découvrir la culture xhosa. Certains des plus beaux chemins de randonnée d’Afrique du Sud serpentent le long du littoral et à travers des montagnes parsemées de cascades.

Réserves privées, parcs nationaux et régionaux abondent ; outre les Big Five (lion, léopard, buffle, éléphant et rhinocéros), vous pourrez voir baleines et dauphins lors de leurs migrations. Tranquillité et culture caractérisent les villes du Karoo semi-aride, tandis que les pics imposants du Drakensberg et les vallées des Highlands sont idéals pour le trekking. Le surf dans l’océan Indien se combine avec des découvertes culturelles le long de la Wild Coast. Enfin, l’histoire imprègne la région, dont l’héritage de certains de ses fils célèbres : Nelson Mandela, Oliver Tambo et Steve Biko.


Quand partir

176-2

Avril Entre les pluies d’été et la fraîcheur hivernale ; bonne période pour l’observation de la faune et plages tranquilles.

Juillet Grand festival des Arts à Grahamstown et compétition internationale de surf à Jeffrey’s Bay.

Septembre-octobre Épanouissement des fleurs sauvages et chaleur supportable dans le Karoo ; fête du Printemps à Hogsback.


Langues

Vous pouvez d’ores et déjà vous entraîner aux “clicks”, ou claquements de langue, caractéristiques du xhosa, l’idiome prédominant au Cap oriental. Les Blancs de la province parlent l’anglais et l’afrikaans.

info4 Comment s’y rendre et circuler

Si la voiture reste le moyen de transport le plus pratique, le Baz Bus (phone0861 229 287 ; www.bazbus.com), avec montée et descente à volonté, constitue un bon choix pour visiter la côte. Il circule entre Le Cap et Port Elizabeth (2 020 R aller, 15 heures) 5 jours par semaine dans chaque direction, s’arrêtant dans les auberges de jeunesse aux Crags (près de Nature’s Valley), à Bloukrans Bridge, Storms River et Jeffrey’s Bay. Le Baz Bus relie aussi Port Elizabeth et Durban (1 830 R aller, 15 heures 30) 4 jours par semaine avec arrêts à Port Alfred, East London, Chintsa et Mthatha. Des forfaits de 7 à 21 jours sont également disponibles. Les auberges de jeunesse offrent aussi des navettes d’East London à Hogsback et de Mthatha à Coffee Bay et Port St Johns.

Les principales compagnies de bus, dont Greyhound (phoneà Jo’burg 011-611 8000 ; www.greyhound.co.za), Translux (phone0861 589 282 ; www.translux.co.za), Intercape (phoneau Cap 021-380 4400 ; www.intercape.co.za) et City to City (phone0861 589 282 ; www.citytocity.co.za), suivent le même itinéraire côtier et desservent l’arrière-pays, reliant le Cap oriental à Bloemfontein, Johannesburg (Jo’burg) et Pretoria. Les trains Shosholoza Meyl (phone0860 008 888 ; www.shosholozameyl.co.za) relient Port Elizabeth et East London à Johannesburg via Bloemfontein. Port Elizabeth, East London et Mthatha disposent d’aéroports.

Hors des sentiers battus, notamment sur la Wild Coast et dans les Highlands, les voyageurs qui utilisent les transports publics devront prendre des taxis collectifs pour rejoindre des destinations plus isolées. Les routes peuvent devenir impraticables après de fortes pluies. Certains endroits de la Wild Coast ne sont accessibles qu’à pied ou à cheval.

EST DE LA GARDEN ROUTE

Cette région comprend la lisière ouest de la côte du Cap oriental, un prolongement de la célèbre Garden Route (route des Jardins), et, pour cette raison, c’est sans doute la partie la plus visitée de la province. Si le Tsitsikamma National Park est renommé à juste titre, d’autres destinations moins connues, comme la Baviaanskloof Wilderness Area, méritent aussi l’attention.

Nature’s Valley

Nature’s Valley se niche dans une forêt de cladrastres, à côté d’une plage et d’une lagune splendides, à l’ouest du Tsitsikamma National Park. C’est ici que se termine l’Otter Trail de 46 km (Cliquez ici) et que commence le Tsitsikamma Mountain Trail de 60 km (Cliquez ici). Cette partie du parc, appelée De Vasselot Section, offre de nombreuses randonnées plus courtes.

Des hébergements et des restaurants sont installés au-dessus du village, signalés sur la Rte 102 qui part de la N2 près de Kurland Village et descend vers Nature’s Valley à 9 km. Après Nature’s Valley, la Rte 102 rejoint à nouveau la N2 au péage de Tsitsikamma, 14 km à l’est de Kurland.

redsleep4 Où se loger

Le site de Nature’s Valley Properties (phone082 772 2972 ; www.naturesvalleyproperties.co.za/accommodation) répertorie les hébergements avec cuisine.

Rocky RoadAUBERGE DE JEUNESSE$

(phone044-534 8148 ; www.rockyroadbackpackers.com ; Loredo South ; dort 120 R, tente safari s/d 190/280 R ; phoneWc). grayleaf Des balancelles, un Jacuzzi rustique (le vendredi) et de fabuleuses sdb à l’orée d’une forêt indigène, traversée de sentiers. Vous aurez le choix entre de confortables tentes de safari et des bungalows avec sdb attenante. Signalé sur la Rte 102, à environ 1 km de la N2.

Nature’s Valley Guesthouse & Hikers HavenGUESTHOUSE$

(phone044-531 6805 ; www.hikershaven.co.za ; 411 St Patrick’s Ave ; s/d avec petit-déj 450/740 R, sans sdb 350/600 R ; hfermé déc ; phoneW). Entouré d’une grande pelouse, ce bâtiment en brique coiffé de chaume comprend une cuisine équipée, un salon et des petites chambres propres avec des sdb défraîchies. Il organise le transport jusqu’au début de l’Otter Trail (480 R jusqu’à 4 pers).

Tranquility LodgeLODGE$$

(phone044-531 6663 ; www.tranquilitylodge.co.za ; 130 St Michael’s Ave ; s/d avec petit-déj à partir de 590/980 R ; Ws). Une fontaine et le grondement des vagues composent le fond sonore du Tranquillity. Les 7 chambres sont meublées dans le style maison de vacances et décorées d’art africain et de photos de surf. Kayaks gratuits pour explorer la lagune et réductions sur les activités locales.

map178-1

Plan rapproché sur les pages suivantes

map178-1a

map178-1b


À ne pas manquer

r1 Une randonnée le long des côtes et des plages isolées de la Wild Coast.

r2 Le coucher du soleil dans le Karoo, depuis la vallée de la Désolation.

r3 L’observation des éléphants dans l’Addo Elephant National Park ou les réserves proches.

r4 Les sentiers forestiers qui mènent aux cascades autour de Hogsback

r5 Le ciel étoilé au-dessus de Nieu Bethesda, avant-poste artistique du Karoo.

r6 Marche, saut à l’élastique, tubing et tyrolienne dans le Tsitsikamma National Park.

r7 Le surf à Jeffrey’s Bay ou la simple contemplation de Supertubes, l’une des meilleures vagues au monde.

r8 La solitude dans le village montagnard de Rhodes, dans le sud du Drakensberg.

r9 Un séjour dans une rondavel et la rencontre avec des Xhosa dans des auberges de jeunesse de la Wild Coast ou de l’Amathole, comme le Bulungula Lodge et l’Elundini Backpackers.


Nature’s Valley Rest CampCAMPING$$

(phone044-531 6700 ; www.sanparks.org ; camping 190 R, chalet 900 R). Le camping du parc national occupe un bel endroit au bord de la rivière, à l’est du village et à 2 km de la plage. Il comporte des sanitaires bien tenus, des cuisines communes et une buanderie. Enfermez toute nourriture, car les singes sont aux aguets. Au prix de l’hébergement s’ajoute le droit de conservation du parc (adulte/enfant 72/36 R).

redcross4 Où se restaurer

Nature’s Way Farm StallCAFÉ-ÉPICERIE$

(Rte 102 ; sandwichs 30 R ; h9h-17h ; Wv). Cette charmante épicerie en bord de route fait partie d’une ferme ; elle propose des petit-déjeuners et des déjeuners légers, des pâtisseries, du café et divers produits locaux.

Nature’s Valley Trading StorePUB$

(phone044-531 6835 ; 135 St Michael’s Ave ; plats 70 R ; h9h30-20h45). À quelques pas de la plage, chaussures de randonnée et bouteilles de champagne vides de vétérans de l’Otter Trail pendent à un arbre dans le beer garden. La carte comprend burgers, steaks et plats de poisson, et l’épicerie attenante vend des denrées de base. Elle offre aussi informations locales et brochures.

info4 Renseignements

Nature’s Valley Trust (Lagoon Dr ; h8h-16h lun-ven). À l’entrée du village.

info4 Depuis/vers Nature’s Valley

Le Baz Bus (phone0861 229 287 ; www.bazbus.com) fait halte à Rocky Road sur l’itinéraire Le Cap-Port Elizabeth. Les autres compagnies de bus s’arrêtent à Plettenberg Bay, où les hébergements de Nature’s Valley viennent vous chercher sur demande préalable.

Tsitsikamma National Park

Turbulentes rivières couleur café, ravins profonds et forêts épaisses sillonnent le Tsitsikamma National Park (phone042-281 1607 ; www.sanparks.org ; adulte/enfant 2 heures 40/20 R, 4 heures 80/40 R ; h7h-19h), qui s’étend sur 650 km2 entre Plettenberg Bay et Humansdorp ; il protège également une réserve marine qui couvre 80 km de côte et se prolonge dans la mer sur 5 km. Un pont suspendu, long de 77 m, enjambe la Storms River Mouth près du camp éponyme (à ne pas confondre avec le village de Storms River), où plusieurs chemins de randonnée passent par des fourrés de fougères, de lys, d’orchidées, de fynbos (brousse) côtier et montagneux, de cladrastres et de Sideroxylon inerme, dont certains vieux de plusieurs siècles. Des formations millénaires de grès et de quartz bordent les gorges et le rivage rocheux, tandis que baleines franches australes et dauphins s’ébattent dans l’océan.

Le Tsitsikamma, un mot khoïsan qui signifie “beaucoup d’eau”, reçoit plus de 1 200 mm de précipitations chaque année – la couleur des rivières est due au tanin diffusé par les racines du fynbos, dont le goût amer rebute les animaux à la recherche de nourriture. L’insaisissable loutre à joues blanches, qui a donné son nom à l’Otter Trail (une randonnée de plusieurs jours), vit dans le parc, qui abrite également des babouins, d’autres singes, des petites antilopes et des rats des rochers. Parmi les nombreux oiseaux figure l’huîtrier de Moquin, une espèce menacée.

redrun4 Activités

Untouched AdventuresKAYAK

(phone073-130 0689; www.untouchedadventures.com). Propose de populaires sorties en kayak et matelas pneumatique sur la Storms River (3 heures, 399 R), ainsi que la plongée et le snorkeling dans la réserve marine du parc national (les activités dépendent de la météo). Installé en dessous du restaurant du Storms River Mouth Rest Camp.

Bloukrans Bridge BungeeSPORTS D’AVENTURE

(phone042-281 1458 ; www.faceadrenalin.com ; saut à l’élastique 850 R ; h8h30-17h). Le 3e plus haut saut à l’élastique du monde (216 m) – et le plus haut d’un pont – se trouve à 21 km à l’ouest de Storms River, directement sous la N2. Si vous n’êtes pas sûr d’avoir les nerfs assez solides, marchez jusqu’au tremplin sous le pont (100 R) ; vous pouvez aussi regarder les intrépides sauter depuis la terrasse ou le bar-restaurant au sommet de la falaise.

Curieusement le plus effrayant est l’attente, tête en bas, d’être remonté après le saut. Photos et vidéo de votre exploit.


redinfo TSITSIKAMMA NATIONAL PARK

Pourquoi y aller Le paysage montagneux, couvert de forêt indigène, descend jusqu’à la côte rocheuse. Les activités comprennent kayak, tubing, équitation et saut à l’élastique ; les chemins de randonnée varient des courtes promenades aux treks de plusieurs jours.

Quand partir Juin et juillet, les mois les plus secs et les températures relativement douces perdurent jusqu’en août et septembre.

Infos pratiques Le principal centre d’information du parc se situe au Storms River Mouth Rest Camp. Vous pouvez aussi payer le droit d’entrée du parc et vous renseigner au Nature’s Valley Rest Camp.

Faire des économies L’hébergement est moins cher à Storms River et Nature’s Valley que dans les camps du parc ; des hôtels de Storms River, vous pouvez rejoindre à pied les tour-opérateurs qui proposent des activités dans le parc. Si vous ne disposez pas d’une voiture, séjournez dans une auberge de jeunesse sur le trajet du Baz Bus et organisez le transfert en navette jusqu’au parc plutôt que de prendre des taxis. Le second saut à l’élastique du Bloukrans Bridge ne coûte que 650 R !


Randonnée

Si vous n’avez pas le temps d’effectuer une longue randonnée de plusieurs jours, vous aurez le choix entre nombre d’itinéraires plus courts.

Otter TrailRANDONNÉE

(phoneà Pretoria 012-426 5111 ; www.sanparks.org ; 1 000 R/pers). L’Otter Trail est l’une des randonnées les plus réputées d’Afrique du Sud. Longeant la côte sur 46 km, de Storms River Mouth à Nature’s Valley, cet itinéraire de 5 jours implique la traversée à gué de plusieurs rivières et fait découvrir de superbes parties du littoral. Il exige une bonne forme physique car il comprend de nombreuses montées et descentes escarpées.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi