Alexandrie dans les récits de voyage

De
Publié par

Si Alexandrie perd son rang de capitale dès la conquête musulmane, ce nouveau statut ne l'isole pas pour autant. Visitée tout au long du Moyen Âge et de l'Epoque moderne, la ville reçoit des voyageurs venant aussi bien d'Occident que d'Orient. C'est leur histoire, ou plus exactement leurs histoires, que le présent ouvrage retrace, en mettant en relief les motivations de quelque 250 voyageurs dont les récits sont rassemblés ici (DVD en fin d'ouvrage). Pèlerins, aventuriers, missionnaires, orientalistes, antiquaires plongent le lecteur dans l'univers d'une ville au nom mythique.

Publié le : mercredi 15 avril 2015
Lecture(s) : 13
EAN13 : 9782336375540
Nombre de pages : 298
Prix de location à la page : 0,0187€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Oueded SENNOUNE
ALEXANDRIE DANS LES RÉCITS DE VOYAGE e e VIXVIIISIÈCLES
Documents pour l’histoire ou sources historiques ?
MEDITERRANÉES
Alexandrie dans les récits de voyage e e VIXVIIIsiècles
Méditerranées Dirigée par Jacques Bouineau
La nouvelle collection « Méditerranées » a pour objectif de s’intéresser au dialogue nord-sud en mettant en avant les racines culturelles méditerranéennes qui portent vers un réel rapprochement des deux rives. Les études se feront dans deux directions : d’une part la notion de romanité, d’autre part celle de culture méditerranéenne. La romanité est constituée par la formation des modèles juridiques, politiques, sociaux et artistiques qui composent les assises de l’empire romain, ainsi que par les créations issues de cet empire. Ce double mouvement, antérieur et postérieur à Rome, qui a uni autour dumare nostrum l’ensemble des terres méditerranéennes, exprime une des originalités de la Méditerranée et permet de rapprocher des cultures qui, dans le monde contemporain, oublient souvent ce qu’elles portent en commun. Par ailleurs une réflexion en ce sens pousse à considérer sous un nouvel angle les assises de la construction européenne. L’Europe est en effet radicalement différente dans les terres méridionales pétries de romanité et dans les terres septentrionales qui en furent moins imprégnées.
Dernières parutions
Jacques BOUINEAU (sous la dir.),Le droit international. Aspects politiques, (2 vol.), 2014. Philippe STURMEL (sous la dir.),Les échanges maritimes et commerciaux de l’Antiquité à nos jours, (2 vol.), 2014. Jacques BOUINEAU (sous la dir.),La Laïcité, 2013. Nasser SULEIMAN GABRYEL,Sociologie politique du Maroc, 2013. Jacques BOUINEAU (sous la dir.),La Laïcité et la construction de l’Europe, 2012 Laurent REVERSO (sous la dir.),Constitutions, Républiques, Mémoires. 1849 entre Rome et la France, 2011. Jacques BOUINEAU (sous la dir.), Pouvoir civil et pouvoir religieux entre conjonction et opposition, 2010. Laurent HECKETSWEILER,La fonction du peuple dans l’Empire romain. Réponses du droit de Justinien, 2009.
Oueded SENNOUNE
Alexandrie dans les récits de voyage e e VIXVIIIsiècles
Documents pour l’histoire ou sources historiques ?
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-05977-8 EAN : 9782343059778
À ma mère
RemerciementsMes premiers remerciements vont à Jean-Yves Empereur, directeur du CEAlex (Centre d’études alexandrines), pour sa confiance et son suivi attentif ; sans son aide et son encouragement, cette étude n’aurait pu être réalisée. Je remercie l’équipe du CEAlex pour l’accueil et les services mis à la disposition des chercheurs. Cécile Shaalan, Isabelle Hairy, Kathrin Machinek et Marie-Dominique Nenna ont toujours fait preuve de générosité. J’exprime ma gratitude à Mervat Seif al-Din (ancienne conservatrice du musée Gréco-Romain d’Alexandrie) qui m’a ouvert les portes de la bibliothèque de cette institution. J’adresse mes remerciements aux directeurs des quatre Écoles françaises, Bernard Mathieu, Laure Pantalacci (Institut français d’archéologie orientale du Caire), Dominique Mulliez (École française d’Athènes), Michel Gras (École française de Rome) et Gérard Chastagnaret (Casa de Velàzquez, Madrid), qui m’ont généreusement accueillie. Je remercie également les personnes des différents services de l’Ifao, institut que j’ai fréquenté pendant plusieurs années, et en particulier les archives scientifiques ainsi que la bibliothèque générale. Mes remerciements les plus chaleureux vont à ma famille et mes amis pour leur soutien : Achwak, Mourad et Souad Sennoune, Isabelle Benmesk et Suzanne Renaud. La publication de cette étude n’aurait pu voir le jour sans la participation de Burt Kasparian, maître de conférences à l’Université de la Rochelle, ami fidèle et inconditionnel, et de Jacques Bouineau, directeur de la collectionMéditerranées.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.