Andalousie 7ed

De
Publié par

Une nouvelle édition entièrement mise à jour de ce guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Andalousie.





Des illustrations en 3D entièrement en couleurs présentant en détail les sites majeurs du sud de l'Espagne : l'Alhambra de Grenade, la Grande Mosquée de Cordoue et la Cathédrale de Séville.



Cette nouvelle édition offre une couverture approfondie de la Costa del Sol (et de ses îlots au charme traditionnel encore préservés), sans oublier le versant atlantique de la côte andalouse (Costa de la Luz), moins connu, et plus sauvage que les plages méditerranéennes du sud.



Une large place accordée aux parcs naturels andalous qui visent à protéger patrimoines culturel et naturel, avec un focus sur les chemins de randonnées qui les traversent.



Des itinéraires pour sillonner la région sur des routes panoramiques ou bordées d'oliviers et d'amandiers, découvrir des hameaux préservés, faire une pause gourmande...



Les meilleures adresses pour participer pleinement à la joyeuse vie nocturne de Séville.





Publié le : jeudi 4 avril 2013
Lecture(s) : 43
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782816134575
Nombre de pages : 1082
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Plan rapproché sur les pages suivantes

L’odeur de la fleur d’oranger, le rythme d’une guitare flamenca, l’éclat de la cape d’un matador : tous ces souvenirs, aussi tangibles que les objets rapportés de votre voyage, vous inciteront à retourner en Andalousie.

GIOVANNI SIMEONE / 4CORNERS

Plage du Balcón de Europa, Nerja, province de Málaga

Une terre aux multiples mystères

Région aride mais fertile au plan culturel, terre conquise puis conquérante, bastion de la tradition qui a su s’ouvrir à une rapide modernisation : l’Andalousie est tout cela à la fois. Ici, dans le berceau de l’Espagne, les questions captivent souvent autant que les réponses. D’où vient le flamenco ? Comment les tapas sont-elles devenues cette obsession nationale ? Cadix serait-elle la plus ancienne ville d’Europe ? Les ossements à l’intérieur de la cathédrale de Séville sont-ils vraiment ceux de Christophe Colomb ? Et où diable les audacieux bâtisseurs de l’Alhambra ont-ils puisé leur divine inspiration ? Ce qui rend l’aventure andalouse aussi fabuleuse, c’est la reconstitution de ce puzzle lacunaire, de ce long sentier enveloppé de mystère qui vous mène en des lieux dont l’histoire mouvementée se révèle au fil des pages d’un récit lointain. Il y a là la vibrante Grenade, la bohème Málaga, l’exubérante Séville, la nonchalante Setenil de las Bodegas, la rugueuse Ronda, la provocante Marbella.

Retour au début du chapitre

Une richesse culturelle unique

La fascination qu’exerce l’Andalousie naît de son histoire bien particulière, entre christianisme et islam. Des siècles durant, la région s’est tenue sur cette frontière poreuse entre les deux religions. Se bonifiant lentement tel le xérès, le vin sec local, ces royaumes, tantôt paisibles, tantôt belliqueux, ont produit quantité de géants culturels : d’antiques mosquées déguisées en églises, de vastes palais criblés de stuc, une musique ardente nommée flamenco, des cités blanches dominant un paysage escarpé et aride. Un héritage, impressionnant à tous points de vue, présent dans toute la région, en des lieux comme la mosquée de Cordoue, les salles de concert de Jerez ou les villages de montagne de la province de Cadix.

STEFANO CELLAI / 4CORNERS

Bar à tapas à Sanlúcar de Barrameda, province de Cadix

Retour au début du chapitre

Par-delà la côte

Il faudrait bien plus que les quelques tours d’habitation disgracieuses de la Costa del Sol pour faire oublier 3 000 ans d’histoire illustre. De vastes portions de la côte andalouse demeurent encore relativement vierges, tandis que, dans les terres, on découvre des villages blanchis par le soleil où la vie ne semble guère avoir changé depuis les Bodas de Sangre (Noces de sang) du poète et dramaturge Federico García Lorca. C’est dans le bar local que tout se passe. Les fermiers à la casquette aplatie disputant une bruyante partie de dominos, la photo jaunie d’une chanteuse de flamenco punaisée au mur, les vestiges d’un château mauresque scintillant dans l’encadrement de la porte, et ces incontournables arômes andalous – citronniers, encens d’église, friture à l’ail – qui éveillent les sens et donnent à penser que, peut-être, dans une vie antérieure, vous étiez andalou.

Retour au début du chapitre

17 FAÇONS DE VOIR L’ANDALOUSIE

Alhambra

1 Que dire ? Si les bâtisseurs nasrides de l’Alhambra ont démontré quelque chose, c’est bien que l’art et l’architecture sont infiniment plus éloquents que les mots, pour peu que l’on dispose du talent et de la vision nécessaires. Perchée sur une colline, avec la Sierra Nevada saupoudrée de neige en arrière-plan, l’imposante citadelle mauresque de Grenade éblouit les visiteurs depuis près de 1 000 ans. La raison à cela ? Un parfait équilibre entre le geste de l’architecte et l’environnement naturel. Oubliez la foule et les files d’attente : il s’agit là d’un pèlerinage fondamental.

DR. WILFRIED BAHNMÜLLER / IMAGEBROKER ©

Retour au début du chapitre

 

Cathédrale de Séville et Alcázar

2 Les bâtisseurs de la cathédrale de Séville (Cliquez ici), au XIIIe siècle, voulurent édifier une église si grande que les générations futures les traiteraient de fous. Le moins que l’on puisse dire est qu’ils ont réussi. Seule une poignée d’architectes aussi géniaux qu’illuminés auraient pu construire un chef-d’œuvre gothique aussi gigantesque. Plus subtil et d’une beauté plus sophistiquée, l’Alcázar (Cliquez ici), véritable manifeste d’architecture mudéjare, sert toujours de palais à la famille royale espagnole. Les deux édifices se font face, de part et d’autre de la Plaza del Triunfo.

MONICA GUMM / IMAGEBROKER ©

Retour au début du chapitre

 

Ronda

3 Pour visualiser Ronda, pensez à l’adjectif “rugueux”. Comme les imposantes montagnes de la Serranía de Ronda qui encerclent la ville, perchée au bord de falaises vertigineuses. Comme son histoire belliqueuse, pleine de bandits, de contrebandiers, de guerriers et de rebelles. Comme la corrida, car c’est ici, sous la conduite implacable des familles Romero et Ordóñez, que s’est développée l’école espagnole moderne. Enfin, comme Ernest Hemingway ou Orson Welles, deux personnalités rugueuses elles aussi, qui ont tissé des liens forts avec ce lieu. Sortez vos chaussures de randonnée et partez à l’assaut de cette cité.

DAVID C TOMLINSON / GETTY IMAGES ©

Retour au début du chapitre

 

Mosquée de Cordoue

4 Église, mosquée, puis de nouveau église, la Mezquita de Cordoue illustre l’évolution des architectures musulmane et occidentale sur plus de 1 000 ans. Parmi ses caractéristiques les plus novatrices, d’antiques arcs en fer à cheval, un mihrab (niche de prière) sophistiqué et une véritable “forêt” constituée de 856 colonnes, dont beaucoup proviennent de vestiges romains. L’envergure de la Grande Mosquée reflète la puissance passée de Cordoue, cité la plus raffinée de l’Europe du Xe siècle. Elle inspira des édifices plus remarquables encore, notamment à Séville et à Grenade.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi