Bretagne Nord 2 - Dinan et la vallée de la Rance

De
Publié par

Ce chapitre Dinan et la vallée de la Rance est issu du guide consacré à la destination Bretgne Nord.
Tous les chapitres sont disponibles et vendus séparément. Vous pouvez également acheter le guide complet.





Publié le : jeudi 2 août 2012
Lecture(s) : 20
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782816128048
Nombre de pages : non-communiqué
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

CÔTES-D’ARMOR

Fermer les pages suivantes.

La Villa Côté Cour

Hôtel de la Porte Saint-Malo

Le top des restaurants

La Ferme du Boucanier

Crêperie Ahna

Le Bistrot du Viaduc


Pourquoi y aller

Plantée sur sa colline dominant l’estuaire de la Rance, et protégée derrière ses remparts, Dinan est l’un des joyaux de la région. Histoire et architecture s’y conjuguent en majuscules.

La ville, qui tire son nom de “din” ou “dun” signifiant forteresse, a conservé ses attributs historiques : ses fortifications, son château et ses nombreuses maisons à pans de bois, certaines encore dissimulées sous les crépis.

Mais son cachet tient aussi à sa situation géographique. Ville-étape de charme localisée au sud de Saint-Malo, Dinan marque le point de rencontre entre la Rance maritime, navigable, et la Rance fluviale, à partir de laquelle se greffe le canal d’Ille-et-Rance qui relie Dinan (et la Manche) à Rennes (et à l’Atlantique via la Vilaine). Cette situation fluviale privilégiée, qui permettait de contrôler le vieux pont sur la Rance (présence attestée dès le XIe siècle), mais aussi d’accueillir des embarcations de forts tonnages, n’avait pas échappé aux premiers moines qui se sont établis vers l’an mille à Lanvallay, en rive gauche.

Quand partir

Mai Le festival Théâtre en Rance met à l’honneur, à Dinan et dans la vallée de la Rance, le théâtre et les arts de la rue à travers de multiples spectacles : cirque, théâtre, mais aussi contes et chansons.

Juillet Tous les deux ans, à Dinan, la Fête des remparts constitue l’une des plus importantes manifestations françaises consacrées au Moyen Âge (marché médiéval, tournois, défilé costumé).

Automne Peut-être la plus belle période pour découvrir l’écosystème de la vallée de la Rance. Le temps est doux et propice aux balades à pied ou à vélo. En plus Dinan s’est vidée de ses touristes…


À ne pas manquer

1 Découvrir Dinan (ci-dessous), son port, sa rue du Jerzual, ses remparts et son centre ancien avec ses maisons à pans de bois

2 Participer à la fête des Remparts, grand rendez-vous de Dinan célébré tous les deux ans fin juillet

3 S’attarder sur le site de Léhon, dans la vallée encaissée de la Rance

4 Déambuler dans Saint-Suliac, un magnifique et authentique village de pêcheurs hors du temps


Retour au début du chapitre

DINAN ET SES ENVIRONS

Bien entendu, vous ne serez pas les seuls à découvrir Dinan, ville impeccablement conservée qui mérite une halte de quelques heures pour en apprécier les principaux attraits. Postée sur une colline qui domine l’estuaire de la Rance, pelotonnée à l’intérieur de ses magnifiques remparts, Dinan possède un charme fou et une ambiance toute particulière grâce à son patrimoine d’inspiration médiévale et à son petit port aux allures romantiques qui s’étire le long de la Rance. Dernier détail, mais qui a son importance : c’est une ville que l’on savoure idéalement au printemps et à l’automne, périodes durant lesquelles on peut déambuler bien plus tranquillement.

Histoire

L’histoire débute aux alentours de l’an mille. Grâce à sa position stratégique sur l’axe Normandie-Bretagne, la ville développe son activité commerciale. À partir du XIIIe siècle, Dinan affirme également un dynamisme religieux. De nombreux ordres s’y établissent. Pour protéger la ville des convoitises, des remparts sont érigés.

À la fin du XIIIe siècle, Dinan passe sous le contrôle des ducs de Bretagne. Sa vocation défensive et commerciale se confirme. La guerre de succession de Bretagne (1341-1365) ralentit son développement. Le vainqueur, Jean IV, comte de Montfort (duc de Bretagne de 1365 à 1399), fait construire l’actuel donjon à la fin du XIVe siècle, tandis que l’activité commerciale reprend vite ses droits. Les bourgeois enrichis par le négoce font élever de superbes maisons à pans de bois. L’esprit religieux continue lui aussi à souffler sur la ville, et les édifices conventuels font florès.

La ville sort ruinée de la Révolution. Un nouvel élan est donné dans la première moitié du XIXe siècle. C’est la grande époque des manufactures de cuir et de toile à voile. Avec la construction d’un viaduc sur la Rance en 1852 et l’arrivée du chemin de fer, la ville entreprend de se positionner comme lieu de villégiature.


AVEC DES ENFANTS



SEMAINIER DES MARCHÉS


Orientation

La vieille ville, qui rassemble presque tous les hôtels, restaurants et musées, est entourée de remparts. En contrebas de la ville, le port s’organise le long des rives de la Rance et accueille les plaisanciers et de nombreux restaurants. Un viaduc long de 250 m enjambe la Rance et permet de quitter la ville en direction de Lanvallay.

Renseignements

Office du tourisme (02 96 87 69 76; www.dinan-tourisme.com; 9 rue du Château; juil-août lun-sam 9h30-19h, dim et jours fériés 10h-12h30 et 14h30-18h, sept-juin lun-sam 9h30-12h30 et 14h-18h, ouverture certains dim et jours fériés lors de grands week-ends; ). Visites de la ville avec un guide-conférencier (6 €, 1 heure 30). Réservation et départ à l’office du tourisme. Accès Internet (1 €/15 min).

Fêtes et festivals

Théâtre en Rance (2e quinzaine de mai; www.theatre-en-rance.com). Théâtre, arts de la rue, cabaret avec des compagnies locales, régionales et nationales, rencontres entre amateurs et professionnels. Le festival se déroule à Dinan et dans ses alentours.


FESTOYEZ, DAMOISELLES ET DAMOISEAUX!

La fête des Remparts (02 96 87 94 94) est l’un des événements les plus connus de toute la Bretagne.

Célébrée tous les 2 ans (années paires), cette manifestation attire des dizaines de milliers de badauds venus suivre la reconstitution historique d’un Dinan moyenâgeux avec près de 800 comédiens professionnels et 5 000 amateurs.

L’événement est aussi une fête où Bretons et voyageurs du monde entier se retrouvent avec plaisir. Si vous avez chez vous une vieille armure de chevalier ou un habit de lutin , n’hésitez pas une seconde à venir costumé.

Les prochaines éditions auront lieu en juillet 2012, 2014, etc.


Rencontres internationales des harpes celtiques (mi-juillet; www.harpe-celtique.com). Durant 4 jours, il est question de harpe celtique, mais aussi de flûte, de percusssions, de clarinette, de trompe, de poésie, de chœur vocal, d’orgue, de violon… et même d’ordinateur!

Fête des Remparts (3e week-end de juillet, tous les 2 ans). Voir l’encadré ci-dessous.

Route du Cidre (début septembre). Voir l’encadré (Cliquez ici).

À voir

DINAN

Basilique Saint-Sauveur     PATRIMOINE RELIGIEUX

Édifiée au XIIe siècle à l’initiative de Rivallon le Roux (un croisé qui s’était juré d’accomplir une bonne œuvre s’il revenait vivant à Dinan), la basilique Saint-Sauveur domine la place éponyme. Sa principale caractéristique tient dans l’alliance hardie de différents styles architecturaux. On distinguera des influences byzantines, gothiques, classiques et baroques. De l’époque romane, l’église conserve notamment les bases des portails de façade et du mur sud. La prospérité démographique et économique de Dinan conduisit à agrandir l’église au XVe

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi