Bretagne Nord 2 - Pays des Abers et côte des légendes

De
Publié par

Ce chapitre Pays des Abers et côte des légendes est issu du guide consacré à la destination Bretagne Nord.
Tous les chapitres sont disponibles et vendus séparément. Vous pouvez également acheter le guide complet.





Publié le : jeudi 2 août 2012
Lecture(s) : 31
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782816128116
Nombre de pages : non-communiqué
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Le top des hébergements

Chez Marie et Jean-Paul Dubois

Gîte de Ménéham

Le Moulin du Couffon

La Maison bleue (Cliquez ici)

Le top des restaurants

Les Oliviers

Histoire de Crêpes

L’Écailler des Abers

Le Vioben


Pourquoi y aller

Perles du Finistère Nord, l’aber Benoît et l’aber Wrac’h offrent une physionomie tout en nuances. Ils composent des paysages versatiles, sans cesse redessinés par les marées et la lumière. Miroirs étincelants à marée haute, quand les flots frangent les champs, ils se transforment à marée basse en de vastes étendues de vase piquetées d’oiseaux. Les deux abers sont séparés par la presqu’île de Sainte-Marguerite, qui déroule ses dunes face à la Manche. Certes fréquenté en été, le pays des Abers conserve encore une atmosphère d’éden préservé.

Entre le pays des Abers et le Haut-Léon s’étire la Côte des Légendes, rythmée de magnifiques plages et tournée vers les loisirs nautiques et balnéaires. Restée sauvage, elle dévoile vers Guissény, Kerlouan, puis Brignogan-Plages ses plus beaux atours. Faites halte au passage à Ménéham, un village de goémoniers reconstitué, dans un cadre magique. Un fouillis de blocs granitiques, aux allures de bestiaire pétrifié, s’égrène tout le long de ce littoral et jusque dans l’arrière-pays.

S’ouvre ensuite la vaste baie de Goulven, royaume des sables qui attire à marée basse les amateurs de char à voile, ainsi que des milliers d’oiseaux marins. À Keremma, découvrez l’un des plus grands massifs dunaires bretons protégés.

Dans les terres, visitez Lesneven un jour de marché et, à quelques encablures, allez admirer l’un des monuments religieux les plus fascinants de Bretagne : la basilique du Folgoët, qui paraît démesurée dans ce petit bourg.

Quand partir

Été La meilleure saison pour les abers. Les plages et les centres nautiques sont animés, la pêche au goémon bat son plein et les couchers de soleil sont somptueux.

Septembre Le premier week-end du mois pour le Grand Pardon du Folgoët, très important. Lors des grandes marées d’équinoxe pour la pêche à pied.

Hiver Pour observer les nombreux oiseaux qui viennent hiverner dans l’étang du Curnic, et parce que c’est la saison des huîtres.


À ne pas manquer

1 Ports de poche, plages de sable blanc, cordon dunaire : l’aber Benoît se révèle dans toute sa splendeur à Saint-Pabu (ci-dessous)

2 À Prat-ar-Coum se cultivent les meilleures huîtres des abers, en particulier la fameuse et fragile belon

3 En saillie dans la Manche entre les abers Benoît et Wrac’h, la presqu’île de Sainte-Marguerite déroule des dunes sauvages et l’une des plus belles plages de Bretagne face à des panoramas somptueux. Ses eaux protégées sont le paradis des kitesurfeurs

4 Le phare de l’île Vierge, que l’on rejoint en bateau ou à pied lors des grandes marées, est un ouvrage remarquable et une formidable sentinelle sur les abers et les îles

5 L’imposante basilique du Folgoët, chef-d’œuvre de l’art gothique flamboyant, est riche de légendes et de trésors de l’art religieux

6 Blotti dans les fabuleux rochers de la Côte des Légendes, Ménéham est un village de paysans-pêcheurs-goémoniers entièrement reconstitué


Retour au début du chapitre

ABER BENOÎT ET ABER WRAC’H

Long de 8 km, l’aber Benoît est le plus bucolique. Sa rivière se faufile entre forêts et prairies, où tournaient autrefois une centaine de moulins, et s’évase jusqu’à une embouchure où la mer prend des airs tropicaux. L’aber Wrac’h, une entaille d’une trentaine de kilomètres dans le plateau du Léon, est à la fois plus majestueux et plus sauvage. Son entrée est gardée par un chapelet d’îles et de récifs et forme un bassin protégé propice aux sports de voile. Ces rias sont aussi un haut lieu de l’ostréiculture, et vous auriez bien tort de ne pas profiter de votre séjour pour déguster les fameuses belons de Prat-ar-Coum.

Saint-Pabu (Sant-Pabu)

Accrochée à la rive sud de l’aber Benoît, la petite commune de Saint-Pabu possède un charme fou. Elle aligne une série de sites enchanteurs reliés par le sentier littoral (GR®34). À commencer par l’ancien port goémonier de Pors-ar-Vilin, niché à l’abri de l’aber, aujourd’hui un havre de paix chatoyant et secret. Passé le quai du Stellac’h, se découvre la somptueuse plage de Béniguet qui s’étire le long de l’estuaire jusqu’à la pointe de Kervigorn. Vous pourrez de là embrasser du regard l’embouchure de l’aber et poursuivre face à la pleine mer sur la longue plage de Corn-Ar-Gazel. Au-delà de la corne s’étendent la plage d’Erléac’h et un sauvage massif dunaire jusqu’à Lampaul-Ploudalmézeau.


AVEC DES ENFANTS



SEMAINIER DES MARCHÉS


À voir

Maison des Abers     ÉCOMUSÉE

(02 98 89 75 03; Corn-Ar-Gazel; adulte/enfant 3/2 €, gratuit moins de 10 ans; juin et sept sam-dim 14h-18h, juil-août mar-ven 14h-18h, sam-dim 14h-19h). Ouvert en 2010, ce petit centre d’interprétation posé sur la dune de Corn-Ar-Gazel a pour ambition de faire découvrir les trois abers (Wrac’h, Benoît et Ildut) dans leurs aspects géographiques, historiques et économiques. Un film, un audioguide et un petit aquarium aident à appréhender cet écosystème fascinant.

Activités

Base nautique     VOILE ET KAYAK

(06 98 89 78 38, 06 48 21 09 51; 8 rue de Beniguet, plage de Ganaoc; juil-août lun-ven 9h30-12h30 et 14h30-17h30). Récemment installée dans les locaux du yacht-club des Abers (www.ycabers.fr), l’école propose des stages de 5 demi-journées (Optimist, catamaran, planche à voile…) et loue des kayaks de mer (16 €/pers pour 3 heures). Les moussaillons sont accueillis dès l’âge de 4 ans l’après-midi.

Centre équestre de Trouzilit     COURS ET BALADES

(02 98 04 01 20; www.equitation-trouzilit.com; Tréglonou; adulte/enfant 18/13-15 €/heure). Installé dans le cadre magique du manoir de Trouzilit (Cliquez ici), il propose des cours d’équitation dès 5 ans sur poney, puis sur double poney ou cheval. Des balades sont organisées tous les dimanches, ainsi que, régulièrement, des randonnées à la journée ou la demi-journée.


LE SAVIEZ-VOUS

UN ABER, QUÉZACO ?

Aber est un terme breton signifiant “embouchure” et désignant la partie d’un fleuve ou d’une rivière soumise au régime des marées. L’aber est donc l’équivalent de la ria espagnole, mais se distingue du fjord scandinave ou écossais. En effet, si ce dernier est aussi une vallée de fleuve côtier envahie par la mer, il a été creusé par un glacier, tandis que l’aber a été ennoyé par un relèvement du niveau de la mer. Les abers Ildut, Wrac’h et Benoît sont les plus connus du Finistère, mais l’embouchure de l’Élorn et celle de l’Aulne dans la rade de Brest – la Penfeld – sont aussi des abers.


Où se loger et se restaurer

Camping de l’Aber Benoît     AU BORD DE L’ABER

(02 98 89 76 25; www.camping-aber-benoit.com; 89 rue de Corn-ar-Gazel; forfait empl + 1 pers 8,70 €, chalet 4 pers 199-450 €/sem, bungalow 4 pers 160-240 €, mobile home 4-6 pers 280-550 €/sem; Pâques-sept; ). Implanté à l’embouchure de l’aber, sur une avancée en forme de corne, ce camping baigné par trois plages jouit d’une situation superbe. Mobile homes, chalets, bungalows et une centaine d’emplacements nus sont répartis sur 7 ha et séparés par des haies. Sur place, location de VTT et de courts de tennis.

Chez Marie et Jean-Paul Dubois     GÎTE ET CHAMBRES D’HÔTES

(02 98 89 87 35, 06 98 32 08 98; http://pagesperso-orange.fr/dubois.jpm; 54 rue du Bourg; s/d/tr/q 38/50/66/77 €, penty 2/3/4/5 pers 60/90/115/125 € petit-déj inclus, lit en dortoir 15 €, gîte 20-25 €/pers). La grande bâtisse aux volets bleus a un air un peu solennel? Normal, c’est l’ancienne école et mairie du village! Vous y ferez pourtant une escale des plus chaleureuses. Plusieurs formules d’hébergement : un gîte-dortoir de 10 lits superposés, flanqué d’une grande salle de séjour – idéal pour les randonneurs et que vous pouvez réserver entièrement –, 2 douillettes chambres en mansarde et un espace familial, aménagé dans un penty attenant, doté de 2 chambres et d’une cuisine équipée. À l’arrière de la maison, une terrasse, un agréable jardin, une table de ping-pong… Tout ça à des prix sympathiques.

La Clé des Champs     GÎTES, CHAMBRES ET TABLE D’HÔTES

(02 98 89 77 51, 06 33 36 79 48, gîtes ruraux 02 98 89 86 51, 06 78 34 05 53; www.gwelarmor.fr; Kermerrien; s/d/tr/q 45/50-55/75/90 € petit-déj inclus, gîte 200-440 €/sem, table d’hôtes 17,50 €; ). La ferme Gwel Ar Mor est une sorte de minicoopérative agricole. Elle produit du lait, de la viande, des céréales… et accueille les visiteurs en mal de verdure. En pleine campagne saint-pabusienne, vous aurez le choix entre 5 chambres pimpantes, dotées de sdb et d’un accès indépendant, dans la grande maison principale, et 5 gîtes confortables dans des bâtiments annexes. Le soir, dans la vaste salle de restaurant, les produits de la ferme et des marchés des alentours sont au menu de la table d’hôtes. Vous pourrez aussi visiter l’exploitation et profiter du grand jardin.

Manoir de Trouzilit     FERME AUBERGE ET CRÊPERIE

(02 98 04 01 20; www.manoir-trouzilit.com; Tréglonou; d/tr 48/58 € petit-déj inclus, gîte d’étape 10 €, gîte 220-400 €/sem, cottage 300-370 €/sem; restaurant tlj en saison, ven-dim hors saison). Le cadre est fabuleux : un manoir breton du XVIe siècle, au milieu d’un parc de 30 ha qui s’étend jusqu’aux berges de l’aber Benoît. Chacun y trouvera une formule d’hébergement adaptée à son budget : 5 chambres d’hôtes, 3 gîtes indépendants (dont 2 dans les tours du manoir), un gîte d’étape pour les randonneurs et 3 cottages bucoliques. L’un d’entre eux, le Trouzilit Coz, est un ancien moulin à marée réaménagé. Au bar-restaurant, vous ne trouverez pas moins de 150 variétés de crêpes, dont la “Trouzilit”, une galette aux fruits de mer. Le manoir, qui abrite aussi un centre équestre renommé (Cliquez ici) se trouve à 2,5 km avant Lannilis en venant de Ploudalmézeau.

Lannilis (Lanniliz)

Située sur la presqu’île séparant l’aber Benoît et l’aber Wrac’h, cette commune rurale attire surtout pour son environnement, mais aussi pour son marché du mercredi et ses bonnes tables.

Renseignements

Office du tourisme (02 98 04 05 43; www.abers-tourisme.com; pl. de l’Église; juil-août lun-sam 9h30-12h30 et 14h-18h30, dim 10h30-12h30, hors saison, ici ou à Plouguerneau lun-sam 9h30-12h et 14h-17h)

À voir

Paluden     PORT À MARÉE

(www.paluden.fr). Sur la rive gauche de l’aber Wrac’h, c’est le plus petit port à marée d’Europe pour le transport du bois. Il n’en voit pas moins transiter chaque année quelque 50 000 m3 de résineux, importés de Scandinavie et du Canada. Il est aussi aménagé pour la plaisance. Relié par le GR®34, c’est le point de départ de belles promenades sur les bords de l’aber.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi