//img.uscri.be/pth/fe1c33b2327b779866fb5dce2239533f2abca466
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 3,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Chine 10 - Hong Kong

De
118 pages

Ce chapitre Hong Kong est issu du guide consacré à la destination Chine.
Tous les chapitres sont disponibles et vendus séparément. Vous pouvez également acheter le guide complet.





Voir plus Voir moins

Pourquoi y aller

À Hong Kong, le choc et la surprise sont inévitables. Cela commence avec le panorama urbain, à couper le souffle : des gratte-ciel pointent au-dessus de collines et de monts escarpés couverts de jungle, se transforment en explosion de lumières la nuit, et dominent un port aux eaux sillonnées par des cargos et des jonques. Dans les rues envahies de piétons et de voitures, les cinq-étoiles et les boutiques haut de gamme côtoient des immeubles d’un autre âge.

Si l’on peut goûter ici au luxe le plus ostentatoire, il est possible de découvrir Hong Kong sans dépenser une fortune. La traversée du port (2 $HK) est une croisière plaisante, tandis qu'une promenade sur un marché ou une balade en bus restent bien agréables. On peut échapper à la foule en se rendant dans l’un des nombreux parcs du territoire.

Sachez aussi qu’en matière culinaire, le choix est quasi infini et la qualité incomparable. Enfin, à Hong Kong, les voyageurs pourront explorer des villages peu visités et profiter de plages idylliques, loin des néons et de l’acier.

Quand partir


Mars-mai Meilleur festival du cinéma d’Asie, tournoi de rugby et anniversaire des divinités.

Juin-septembre Bains de soleil, courses de bateaux-dragons et boissons désaltérantes.

Novembre-février Sentiers dans les collines, festivals, lumières de Noël et festivités du Nouvel An chinois.


Plan rapproché sur les pages suivantes


À ne pas manquer

La traversée de Victoria Harbour à bord du légendaire Star Ferry

La montée raide jusqu’au Victoria Peak à bord du Peak Tram

La dégustation d’un yum cha sous les ventilateurs de la Luk Yu Teahouse

L’air chargé des parfums d’encens au temple de Man Mo

Les secousses des derniers tramways à impériale au monde

Le panorama le long de la Tsim Sha Tsui East Promenade

La découverte d’un village fortifié sur le Ping Shan Heritage Trail

Un plongeon dans le passé du territoire au musée d’Histoire

Le spectacle olfactif, visuel et sonore du marché de nuit de Temple Street

Une visite au magnifique Bouddha Tian Tian


Histoire

Hong Kong était essentiellement un avant-poste de l’Empire chinois avant que les marchands européens commencent à introduire l’opium dans le pays. Disposant de ressources quasi inépuisables grâce aux champs de pavot du Bengale, les Britanniques imposèrent ce commerce sans merci et, dès le début du XIXe siècle, la “boue étrangère” représentait la majeure partie de leurs transactions avec la Chine, en contrepartie de thé, de soie et de porcelaine.

Les tentatives des Chinois pour mettre fin au négoce de l’opium fournirent le prétexte à une intervention militaire de la Couronne britannique, qui dépêcha ses canonnières. En 1841, un détachement de la marine britannique hissa le drapeau britannique sur l’île de Hong Kong. La même année, le traité de Nankin, qui mit un terme à la première guerre de l’Opium, prévoyait la cession de l’île “à perpétuité” aux Britanniques.

Les Britanniques s’emparèrent de la péninsule de Kowloon en 1860, à la fin de la seconde guerre de l’Opium. En 1898, ils obtinrent un bail de 99 ans pour les Nouveaux Territoires.

Tout au long du XXe siècle, Hong Kong se développa par à-coups. Les troubles en Chine furent à l’origine de l’arrivée de vagues de réfugiés. Le commerce prospéra, au même rythme que la vie sociale des expatriés britanniques. Les Japonais mirent brutalement fin à cette période fastueuse en 1941.

À la fin de la guerre, la population de la ville avait chuté de 1,6 million à 610 000 habitants. Mais rapidement, l’instabilité en Chine allait profiter une nouvelle fois à Hong Kong, dont la population augmenta suite à l’afflux des réfugiés (parmi lesquels nombre d’industriels) fuyant la victoire communiste en 1949, pour atteindre plus de 2 millions. Plus tard, l’embargo imposé à la Chine par les Nations unies lors de la guerre de Corée, ainsi que l’isolement de Běijīng au cours des trois décennies suivantes, amorça la métamorphose de Hong Kong en l’un des centres industriels et financiers les plus dynamiques du monde.


INDICATEURS DE PRIX

Vous trouverez dans ce chapitre les indicateurs de prix suivants (restauration : prix par repas) :

Hébergement

$         moins de 900 $HK

$$       900-1 500 $HKs

$$$     plus de 1 500 $HK

Restauration

$         moins de 200 $HK

$$       200-400 $HK

$$$     plus de 400 $HK



BON À SAVOIR

En partie légués par la présence britannique, les systèmes politique et économique de Hong Kong diffèrent encore beaucoup de ceux de la Chine continentale. Vous trouverez des informations sur l’argent (Cliquez ici) et les visas (Cliquez ici) et (Cliquez ici). Les prix indiqués dans ce chapitre sont en dollars hongkongais ($HK).


En 1984, un accord conclu avec les Britanniques stipulait que la Chine récupérerait en 1997 l’intégralité du territoire, qui recevrait le statut de région administrative spéciale (RAS), à condition de conserver pendant 50 ans son économie de marché et ses systèmes juridique et social. Un arrangement connu sous le nom d'“un pays, deux systèmes”. Le 1er juillet 1997, sous une pluie battante, l’ère britannique prit fin devant le Hong Kong Convention & Exhibition Centre.

Durant les années qui suivirent, Hong Kong dut faire face à plusieurs épreuves : récession économique, épidémie de SRAS et crise de confiance envers le gouvernement.

En mars 2012, Leung Chun-ying, un ancien expert-géomètre, est devenu le quatrième chef de l’exécutif hongkongais. Même s’il semble plus décidé que ses prédécesseurs, les liens présumés de Leung avec les communistes chinois inquiètent bon nombre d’habitants de Hong Kong et la hausse du coût de la vie, tout comme l’attitude de la Chine vis-à-vis de ses dissidents, n’arrangent pas les choses.

Climat

Il fait rarement froid à Hong Kong, mais prévoyez tout de même quelques vêtements chauds entre novembre et mars. De mai à mi-septembre, attendez-vous à transpirer au moindre effort, les températures étant proches de 35°C et le taux d’humidité élevé. C’est aussi la période la plus pluvieuse, avec 80% des précipitations annuelles – en partie à cause des typhons.

L’époque de mi-septembre à février est aussi la plus agréable. La pollution, qui sévit toute l’année, provient en grande partie des usines du Guǎngdōng, qui fonctionnent au charbon et appartiennent pour la plupart à des Hongkongais.

Langues

Environ 95% des Hongkongais parlent le cantonais, bien que le putonghua (mandarin) soit de plus en plus répandu. L’anglais est largement parlé et la signalisation urbaine, excellente, est bilingue – tout comme la plupart des cartes dans les restaurants. Le chinois s’écrit ici avec des caractères traditionnels qui tendent à être plus complexes que les caractères simplifiés en usage sur le continent.

À voir

Le territoire de Hong Kong englobe 4 secteurs principaux : l’île de Hong Kong (Hong Kong Island), Kowloon, les Nouveaux Territoires (New Territories) et les îles environnantes. La plupart des sites intéressants sont situés au nord-ouest de l'île de Hong Kong, au sud de la péninsule de Kowloon et dans les Nouveaux Territoires.

Plus de 70% de la superficie de Hong Kong sont couverts de montagnes et de forêts, dont l’essentiel se trouve dans les Nouveaux Territoires. Malgré une forte urbanisation, les Nouveaux Territoires comptent encore de nombreux villages traditionnels, de superbes sentiers de montagne et des plages de sable peu développées, le tout à 1 heure de Central par les transports publics. Les localités des Nouveaux Territoires sont desservies par le MTR, qui relie Kowloon à Lo Wu (East Rail) au nord, et Kowloon à Tuen Mun (West Rail) à l’ouest.

Sur les 234 îles de Hong Kong, seules Lantau, Cheung Chau, Lamma et Peng Chau sont aisément accessibles en ferry.

Sur de nombreux sites, les enfants et les seniors payent leur entrée environ moitié prix.

HONG KONG ISLAND

Central est le quartier d’affaires de Hong Kong. La finance y côtoie la haute couture et les grosses opérations se décident derrière les façades de ses impressionnants gratte-ciel. À l’ouest s’étend le quartier historique de Sheung Wan, tandis qu’Admiralty (avec de rares mais excellents points d’intérêt) se situe à l’est. Long de 800 m, l’escalator Central-Mid-Levels (carte (Cliquez ici) ; descente 6h-10h, montée 10h30-24h) relie Queen’s Rd Central à Conduit Rd et permet de monter sans se fatiguer les pentes de Sheung Wan.

À l’est d’Admiralty, Wan Chai offre deux visages : gratte-ciel au nord et quartiers plus anciens au sud. Causeway Bay, avec ses immeubles bardés d’enseignes au néon, s’étend encore plus à l’est.

Peak Tram      FUNICULAIRE

(www.thepeak.com.hk ; aller/aller-retour 28/40 $HK ; 7h-24h ; Central, sortie J2). Défiant les lois de la gravité, le tout premier funiculaire d’Asie est aussi l’une des curiosités touristiques les plus mémorables de Hong Kong. Toutes les 10 minutes, le Peak Tram part du terminus inférieur (carte (Cliquez ici)), s’élève au-dessus des gratte-ciel qui hérissent les pentes du Victoria Peak (552 m ; carte (Cliquez ici)) et grimpe jusqu’au sommet. Lorsque le ciel est dégagé, et la nuit, la vue est spectaculaire.

Tour HSBC      GRATTE-CIEL

(匯豐銀行大厦 ; carte (Cliquez ici) ; 1 Queen’s Rd, Central ; Central, sortie K). Conçu par l’architecte britannique Norman Foster, le siège de la banque HSBC est un chef-d’œuvre de précision, de sophistication et d’innovation. Il faut dire que lors de son inauguration en 1985, il s’agissait du gratte-ciel le plus cher jamais construit (plus d’un milliard de dollars américains). Le rez-de-chaussée est ouvert au public. De là, des escalators conduisent jusqu’au hall principal de la banque. Ne manquez pas l’atrium (2e étage) aux allures de cathédrale, accessible par l’escalator (9h-16h30 lun-ven, 9h-12h30 sam).

Temple de Man Mo      TEMPLE

(文武廟 ; carte (Cliquez ici) ; 124-126 Hollywood Rd, Sheung Wan ; 8h-18h ; bus n°26). Érigé entre 1847 et 1862 par des marchands chinois et dédié aux dieux de la Littérature (“Man”) et de la Guerre (“Mo”), ce temple taoïste était au cœur de la vie civile de l’île au XIXe siècle. En effet, ce lieu de culte faisait aussi office de cour d’arbitrage pour les conflits locaux. Au tout début de l’époque coloniale, le gouvernement n’acceptait que les serments prêtés ici en lieu et place d’un tribunal.


TAUX DE CHANGE

Pour connaître les derniers taux de change, consultez le site www.xe.com/fr.


Plan rapproché sur les pages suivantes