//img.uscri.be/pth/82f9e5e63e127537c7aab3071b66608907a22b87
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 3,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Chine 10 - Hubei

De
74 pages

Ce chapitre Hubei est issu du guide consacré à la destination Chine.
Tous les chapitres sont disponibles et vendus séparément. Vous pouvez également acheter le guide complet.





Voir plus Voir moins

Húběi

61,8 MILLIONS D’HABITANTS

Pourquoi y aller

De nombreux touristes pénètrent dans le Húběi à travers les Trois Gorges, une merveille géologique qui s’ouvre dans le Chóngqìng voisin et s’achève ici.

Sillonné de rivières et de fleuves – dont le majestueux Yangzi (Cháng Jiāng) – et parsemé de lacs, le Húběi est l’une des provinces les plus verdoyantes et fertiles de Chine, dominée à l’ouest par un saisissant décor de montagnes. Les parcs nationaux tel le Shénnóngjià sont époustouflants, mais l’attrait du Húběi ne se limite pas à ses paysages : les pics sacrés du Wǔdāng Shān témoignent de l’importance culturelle de cette région.

Sa situation centrale a amené la province à jouer un rôle clé dans l’histoire chinoise, dont témoigne une profusion de vestiges aux alentours de Jīngzhōu, l’ancienne cité du royaume Chu, qui gouvernait la région il y a plus de 2 000 ans. L’histoire moderne de la Chine imprègne également le tissu de Wǔhàn, la capitale démesurée du Húběi, qui fut dévastée par la guerre.

Quand partir


Mars-avril Les températures sont idéales, mais munissez-vous d’un parapluie.

Septembre-novembre La chaleur étouffante de l’été s’en est allée.

Novembre-mars Le Wǔdāng Shān se couvre de neige. Emportez des vêtements chauds.



À ne pas manquer

L’étude du tai-chi, là où tout a commencé, sur les majestueuses pentes du Wǔdāng Shān

La découverte de l’enceinte fortifiée, des portes et des temples en ruine de l’ancienne cité de Jīngzhōu

Un verre au bord de l’eau dans le quartier des concessions de Wǔhàn

Loin du tumulte des villes, planter sa tente dans les superbes forêts sauvages de Shénnóngjià

Une croisière aux Trois Gorges, à contre-courant des touristes, au départ de Yíchāng plutôt que de Chóngqìng



INDICATEURS DE PRIX

Vous trouverez dans ce chapitre les indicateurs de prix suivants :

Hébergement

$         moins de 200 ¥

$$       200-500 ¥

$$$     plus de 500 ¥

Restauration

$         moins de 40 ¥

$$       40-100 ¥

$$$     plus de 100 ¥


Histoire

La région se distingua pour la première fois sous les Zhou orientaux (700-221 av. J.-C.), à l’apogée du puissant royaume Chu, installé dans l’actuelle Jīngzhōu. Le Húběi tint de nouveau une place centrale durant les Trois Royaumes (220-280) ; Jīngzhōu est d’ailleurs souvent mentionnée dans l’Histoire des Trois Royaumes (Sān Guó Yǎnyì), un classique chinois. Durant les siècles qui suivirent, le puissant Yangzi assura un commerce prospère, notamment à Wǔhàn. Premier port fluvial du pays, Wǔhàn fut le théâtre, en 1911, du soulèvement qui provoqua la chute des Qing et la création de la République de Chine.

Climat

Wǔhàn n’est caniculaire qu’en juillet-août. Les autres mois sont beaucoup plus agréables, et les montagnes de l’Ouest, plus tempérées. Les précipitations, importantes dans le Sud-Est, diminuent dans le Nord et l’Ouest. La plupart ont lieu d’avril à juillet.

Langues

Deux dialectes de mandarin sont parlés au Húběi, le mandarin du Sud-Ouest et le mandarin du Yangzi moyen et inférieur. Dans le Sud-Est, nombre d’habitants parlent le gàn, un dialecte mandarin du Jiāngxī.

Retour au début du chapitre

Wǔhàn        武汉

027 / 4,26 MILLIONS D’HABITANTS

Énorme conglomérat de trois villes jadis indépendantes (Wǔchāng, Hànkǒu et Hànyáng), Wǔhàn est traversée en son centre par le fleuve Yangzi qui coupe la ville en deux. Quelques sites et une profusion de plans d’eau permettent aussi aux voyageurs d’échapper au tumulte urbain.

Histoire

La ville ne prit le nom de Wǔhàn qu’en 1927. L’influence des trois cités qui la composent remonte à la dynastie Han, quand Wǔchāng et Hànkǒu rivalisaient pour la suprématie politique et économique. La future Wǔhàn fut contrainte de s’ouvrir au commerce extérieur par le traité de Nankin, au XIXe siècle.

Le soulèvement de 1911 marqua le début de la fin de la dynastie Qing. Presque tout ce qui n’avait pas été détruit fut rasé par les bombardements américains en 1944, alors que les Japonais contrôlaient la ville.

À voir et à faire

Dans Hànkǒu, le quartier à l’ouest de Yanjiang Dadao est un curieux mélange d’architecture des édifices de l’époque des concessions et des anciens consulats.

En début de soirée, une promenade sur le Hànkǒu Bund (汉口海滩 ; Hànkǒu Hǎitān) est une tradition. Le Bund est essentiellement un long parc qui s’étire sur la rive ouest du Yangzi, où les habitants viennent faire de l’exercice, bavarder et jouer au cerf-volant.

Musée provincial du Húběi      MUSÉE

(湖北省博物馆 ; Húběi Shěng Bówùguǎn ; 156 Donghu Lu ; 东湖路 156 ; 9h-17h, dernière entrée 15h30, fermé lun). Le fleuron de ce fantastique musée est l’exposition de la tombe du marquis Yi de Zeng, qui comprend l’un des plus grands instruments de musique au monde : un carillon de 64 cloches en bronze à double ton qui pèse 5 tonnes. À côté, le musée des Arts du Húběi, également gratuit, accueille souvent des expositions intéressantes. Les deux musées jouxtent l’immense lac de l’Est (东湖 ; Dōng Hú). Prenez le bus n°402 ou n°411.

Temple Guīyuán      TEMPLE BOUDDHIQUE

(归元寺 ; Guīyuán Sì ; 20 Cuiweiheng Lu ; 翠微横路20 ; 10 ¥ ; 8h-17h). Après un grand bassin rectangulaire où des tortues s’accrochent à deux fleurs de lotus en métal, admirez la superbe vitrine qui abrite Milefo dans la première salle de ce temple, vieux de 350 ans. La salle des Arhats (罗汉堂 ; Luóhàn Táng) contient une collection de plus de 500 statues de disciples ayant atteint l’Éveil ; achevées en 1890 après 9 années de travail, elles sont en excellent état. Dans le pavillon Mahasattva (大士阁 ; Dàshì Gé), une tablette de la dynastie Tang, haute de 2 m, est sculptée d’une effigie de Guanyin tenant une branche de saule. Le pavillon Cángjīng (藏经阁 ; Cángjīng Gé) renferme un bouddha de jade. Prenez les bus nos401 et 402.

Tour de la Grue jaune      SITE HISTORIQUE

(黄鹤楼 ; Huánghè Lóu ; Wuluo Lu ; 80 ¥ ; 7h30-17h30, 7h30-18h30 en été). L’oiseau immortalisé par le poème de Cui Hao s’est depuis longtemps envolé, mais la fierté de Wǔhàn demeure perchée sur la colline du Serpent. La tour, haute de 4 étages, a été reconstruite plusieurs fois depuis 223 ; ce superbe édifice aux carreaux jaunes est une reconstitution des années 1980 de la tour Qing, incendiée en 1884. Les bus nos401, 402 et 411, et les trolleybus nos1 et 10 desservent le site.

Temple Chángchūn      TEMPLE TAOÏSTE

(长春观 ; Chángchūn Guàn ; 10 ¥ ; 8h-17h). Ce charmant temple taoïste date de la dynastie Han, bien que de nombreux bâtiments aient été récemment restaurés. La salle de la Pureté suprême (Tàiqīng Diàn), la plus intéressante, renferme une statue de Lao-tseu portant une barbe blanche. D’autres salles mènent aux marches escarpées à l’arrière. Un bon restaurant végétarien est installé tout près (Cliquez ici). Bus nos411, 401 ou 402.

Musée de la Révolution de 1911      MUSÉE

(辛亥革命博物馆 ; Xīnhài Gémìng Bówùguǎn ; Shouyi Guangchang (place du Soulèvement) ; 首义广场 ; 9h-17h, fermé lun). La machine de la propagande du Parti communiste chinois tourne ici à plein régime. Néanmoins, les vieilles photos sont intéressantes. Le bâtiment, rouge, est dressé tel un rocher.

Lac de l’Est      BAIGNADE

(东湖游泳池 ; Dōnghú Yóuyǒngchí ; 10 ¥ ; 9h-22h). En été, échappez à la chaleur étouffante de la ville en venant vous rafraîchir dans ce secteur du lac de l’Est, où une aire de baignade a été délimitée. Prenez le bus n°402 pour Donghu Donglu Youyongchi (东湖东路游泳池).

Où se loger

Pathfinder Youth Hostel      AUBERGE DE JEUNESSE$

(探路者国际青年旅社 ; Tànlùzhě Guójì Qīngnián Lǚshè ; 8884 4092 ; yhawuhan@hotmail.com ; 368 Zhongshan Lu ; 中山路 368 ; dort/ch à partir de 40/138 ¥ ; ). À côté du musée d’Art du Húběi (湖北美术馆 ; Húběi Měishùguǎn), la meilleure adresse pour les voyageurs à petits budgets invite ses hôtes à ajouter des graffitis sur les murs. Les chambres, meublées de pin, sont petites et propres, avec sdb et toilettes à la turque (toilettes à l’occidentale dans les sdb communes), mais le reste de l’établissement est spacieux. Accès Internet, vrai café et personnel serviable parlant anglais. Depuis la sortie A2 de la station de métro Pangxiejia (螃蟹岬), dans Zhongshan Lu, marchez vers le sud. L’auberge est sur la droite.

Tomolo      BOUTIQUE-HÔTEL$$$

(天美乐饭店 ; Tiānměilè Fàndiàn ; 8275 7288 ; 56 Jianghan Sanlu ; 江汉三路 56 ; ch 698 ¥, après réduction 348 ¥ ; ). Dans une ruelle proche de la zone piétonne moderne et animée, cet hôtel de charme est d’un excellent rapport qualité/prix. Aménagées avec soin, les vastes chambres s’agrémentent de canapés, de TV à grand écran, de l’accès Internet et de sdb impeccables. Personnel attentionné et réductions conséquentes.

Wànkě Bīnguǎn      HÔTEL$

(万可宾馆 ; 8271 9922 ; 315 Shengli Jie ; 胜利街 315 ; ch à partir de 178 ¥, après réduction 128 ¥ ; ). Escaliers en bois et parquet confèrent à cette adresse basique et bon marché un chic que ne possèdent pas nombre d’hôtels. Bel emplacement en lisière du quartier des anciennes concessions, proche du fleuve. Accès Internet. Pas d’enseigne en anglais et l’anglais n’est pas parlé.

Zhōng Huì Hotel      HÔTEL$

(中惠宾馆 ; Zhōnghuì Bīnguǎn ; 8805 9288 ; 188 Shouyi Xincun ; 首义新村 188 ; d sans/avec fenêtre 118/208 ¥ ; ). Ce trois-étoiles loue des chambres bien tenues avec des sdb propres. Les simples les moins chères, petites et sans fenêtre, sont néanmoins confortables et l’accès se fait par l’ascenseur extérieur. Certaines chambres ont un ordinateur, d’autres une connexion Internet. Petit-déjeuner compris. Après réduction, les chambres les plus chères reviennent à 168 ¥.

Marco Polo      HÔTEL$$$

(马哥孛罗酒店 ; Mǎgē Bóluó Jiǔdiàn ; 8277 8888 ; www.marcopolohotels.com ; 159 Yanjiang Dadao ; 沿江大道 159 ; ch à partir de 850 ¥, avec vue sur le fleuve 1 050 ¥ ; ). Adossé au quartier arboré des anciennes concessions, parsemé de bars, cafés et restaurants, le Marco Polo est le cinq-étoiles le mieux situé de Wǔhàn, avec une vue splendide sur le Yangzi.

Où se restaurer

À Hànkǒu, les ruelles au nord de Zhongshan Dadao, entre Qianjin Yilu et Qianjin Silu, sont très animées. Jiqing Jie (吉庆街) abrite de nombreux dàpáidǎng (stands ou restaurants en plein air) qui offrent des produits de la mer et du canard, surtout au bout de Dazhi Lu. Cai’e Lu (才俄路), la rue dans laquelle se trouve le restaurant Xiǎo Bèiké, abonde en shāokǎo ((烧烤 ; barbecues).

À Wǔchāng, laissez-vous guider par votre nez jusqu’aux très populaires stands de rue de Hùbù Xiàng (户部巷小吃 ; Hùbù Xiàng Xiǎochī).

Le petit-déjeuner, appelé guòzǎo (过早) à Wǔhàn, se compose de règān miàn (热干面 ; littéralement “nouilles sèches” ; 4 ¥).

Xiǎo Bèiké      CHINOIS$$

(小贝壳 ; 129 Dongting Jie ; 洞庭街 129 ; repas 20-50 ¥ ; 9h30-22h30). Cet établissement élégant, doté d’une charmante terrasse ombragée, sert une succulente cuisine panchinoise, notamment du Húběi et du Sìchuān, ainsi que de nombreuses spécialités de Chóngqìng. Poisson et fruits de mer sont également bien représentés avec le poisson-chat du Yangzi River et de délicieuses saint-jacques. Pas d’enseigne en anglais : le Xiǎo Bèiké occupe un bâtiment jaune à l’angle de Dongting Jie et de Cai’e Lu (蔡锷路), mais carte en anglais avec photos.

Restaurant végétarien du temple Chángchūn      VÉGÉTARIEN$$

(长春观素菜餐厅 ; Chángchūnguān Sùcài Cāntīng ; 145 Wuluo Lu ; 武珞路 145 ; repas 20-50 ¥ ; 9h30-21h ; ). À côté d’un temple taoïste, ce restaurant met en avant ses plats étranges qui imitent la viande et propose aussi du poisson. Carte avec photos.

Crown Bakery      BOULANGERIE$

(皇冠蛋糕 ; Huángguān Dàngāo ; 345 Wuluo Lu ; 武珞路 345 ; 7h-21h). Cette boulangerie est installée dans une ancienne église construite en 1907, au plafond en bois et ornée de nombreux portraits de Jésus. Prenez place dans l’abside et commandez du thé (5 ¥), du café instantané (5 ¥), des tartes au flan (4 ¥) ou d’autres gâteaux (2-5 ¥).

Où prendre un verre et sortir

Hànkǒu est l’endroit où sortir en soirée. Commencez par Yanjiang Dadao (沿江大道) et les petites rues alentour, avant de rejoindre les discothèques et leur frénésie de néons du côté du port des ferrys. Lihuangpi Lu (黎黄陂路) est l’une des nombreuses ruelles bordées de charmants cafés de style occidental.

York Teahouse      BAR

(约克英式茶馆 ; Yuēkè Yīngshì Cháguǎn ; 162 Yanjiang Dadao ; 13h-3h). Gérée par le jovial “Mr Sugar” (Tang Xiansheng), cette “maison de thé” au bord du fleuve accueille sa clientèle depuis 2001. Dans un dédale de salles ou en terrasse, vous pourrez savourer bières et cafés à partir de 20 ¥.

Renseignements

La plupart des DAB acceptent les cartes étrangères. Sur notre carte, nous en avons indiqué plusieurs, ainsi que quelques bureaux pratiques de la China Post. Les cybercafés (网吧 ; wǎngbā) n’accepteront peut-être pas les étrangers, car ils doivent enregistrer leurs clients à l’aide d’une carte d’identité chinoise. Tous les hôtels listés dans ce chapitre disposent de l’accès Internet.

Bureau de la sécurité publique (BSP; 公安局 ; Gōng’ānjú ; 8539 5351 ; 7 Zhangzizhong Lu ; 张自忠路 7 ; 8h30-12h et 14h30-17h30). Prorogations de visa.

Pharmacie Pǔ’ān (普安大药房 ; Pǔ’ān Dàyàofáng ; 148 Jianghan Lu ; 江汉路 148 ; 24h/24)

Pharmacie Zhōnglián (中联大药店 ; Zhōnglián Dàyàodiàn ; 404 Zhongshan Lu ; 中山路 404 ; 24h/24)

Depuis/vers Wǔhàn

Avion

L’aéroport international de Tiānhé (天河飞机场; Tiānhé Fēijīchǎng ; 8581 8888), à 30 km au nord-ouest de la ville, assure des vols directs pour Běijīng (800 ¥), Chéngdù (600 ¥), Hong Kong (1 000 ¥), etc. Réservez vos billets sur elong.net ou ctrip.com.

Des bus font la navette entre l’aéroport, la gare ferroviaire de Hànkǒu (15 ¥, 45 min) et la gare des bus longue distance de Fùjiāpō (30 ¥, 1 heure). En taxi, comptez environ 100 ¥.

Bus

Wǔhàn possède plusieurs gares des bus longue distance desservant en gros les mêmes destinations. À Hànkǒu, la principale se situe à côté de la gare ferroviaire. À Wǔchāng, les 2 principales sont la gare routière de Fùjiāpō (傅家坡汽车客运站 ; Fùjiāpō qìchē kèyùnzhàn) et celle de Hóngjī (宏基长途汽车站 ; Hóngjī chángtú qìchēzhàn).

Leurs bus rallient les grandes villes, jusqu’à Shànghǎi et Běijīng. Destinations au départ de la gare des bus longue distance de Hóngjī :

Jīngzhōu 75-89 ¥, 3 heures, toutes les 45 min (7h-20h)

Mùyú (pour Shénnóngjià) 150 ¥, 8 heures, 1/jour (8h50)

Shíyàn (pour Wǔdāng Shān) 145 ¥, 6 heures, 3/jour (8h40, 11h40 et 13h30)

Yíchāng 115-142 ¥, 4 heures, toutes les 30 min (6h50-18h)

Train

Wǔhàn compte 3 grandes gares ferroviaires : la gare de Hànkǒu (汉口火车站 ; Hànkǒu Huǒchēzhàn), la gare de Wǔchāng (武昌火车站 ; Wǔchāng Huǒchēzhàn) et la gare de Wǔhàn (武汉火车站 ; Wǔhàn Huǒchēzhàn), toutes reliées au métro.

Parmi les dessertes :

Běijīng train D 2e/1re classe assis 267/333 ¥, 10 heures, 3/jour (8h06*, 9h05* et 11h57***)

Běijīng train Z couché dur/mou 263/411 ¥, 10 heures, 4/jour (20h24*, 21h03**, 21h09** et 21h12*)

***Chángshā train G 2e/1re classe assis 165/265 ¥, 1 heure 30, plus de 40/jour (7h-19h55)