Chine - Fújiàn

De
Publié par

Ce chapitre Fujian est issu du guide consacré à la destination Chine.
Tous les chapitres sont disponibles et vendus séparément. Vous pouvez également acheter le guide complet.



Publié le : jeudi 29 octobre 2015
Lecture(s) : 0
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782816155006
Nombre de pages : 158
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Sommaire
FÚJIÀN Xiàmén (Amoy) Gǔlàng Yǔ Tǔlóu du Fújiàn Quánzhōu Fúzhōu Wǔyí Shān
Bù’ěrjīn Carnet pratique Transports La Chine en train Santé Langues Index Légende des cartes
Sur la route
Fújiàn
37,2 MILLIONS D’HABITANTS
Dans ce chapitre¨ Xiàmén (Amoy) Gǔlàng Yǔ Tǔlóu du Fújiàn Quánzhōu Environs de Quánzhōu Fúzhōu Wǔyí Shān
Les plus beaux temples
¨Temple Nánpǔtuó (Cliquez ici) ¨Temple Kāiyuán (Cliquez ici) ¨Temple Guāndì (Cliquez ici)
Les tǔlóu à ne pas manquer
¨Ensemble de Tiánluókēng (Cliquez ici) ¨Ensemble de Gāoběi (Cliquez ici) ¨Ensemble de Hóngkēng (Cliquez ici) ¨Ensemble de Yúnshuǐyáo (Cliquez ici)
Pourquoi y aller
Contrée d’origine de maints Chinois d’outremer, le Fújiàn portion de la côte méridionale du pays, est une te rre de marins – ce fut longtemps la fenêtre de l’Empire sur le monde e xtérieur. Le patrimoine multiculturel de ce qui fut un pôle commercial d’importance s’affiche encore à Xiàmén et à Quánzhōu, comme en écho d’un glorieux passé. L’arrière-pays montagneux recèle quant à lui des fo rmes architecturales insolites. Dressés comme des forteresses médiévales, les remarquablestǔlóudes Hakka du Sud-Ouest, ces maisons claniques de f orme circulaire, sont uniques en leur genre et insc rits à ce titre au Patrimoine mondial. Dans le Nord-Ouest, d’excellents itinéraires de randonnée sillonnent le p arc de Wǔyí Shān. Accueillante ville portuaire, Xiàmén, l’ancienne Amoy, constitue une première étape commode d’où l’on peut embarquer pour l’île de Gǔlàng Yǔou l’île taïwanaise de Kinmen.
Quand partir
Mars-avril Le printemps est idéal pour découvrir les demeures atypiques des Hakka. Juin et septembreIl s’agit des mois les plus propices à l’exploration du littoral de Xiàmén et de ses îles.
OctobreBonne période pour profiter de l’air du verdoyant Wǔyí Shān (aux tarifs de la basse saison).
À ne pas manquer
1Une balade dans les petites rues deXiàmén(Cliquez ici), l’une des plus jolies villes de Chine 2Les fantômes d’une ère enfuie, au gré des ruelles et de villas coloniales de l’île deGǔlàng Yǔ(Cliquez ici) 3Lestǔlóu(Cliquez ici), ces imposants édifices circulaires qui abritaient des clans entiers 4La grandeur du passé maritime chinois àQuánzhōu(Cliquez ici) 5Les charmes montagnards duWǔyí Shān(Cliquez ici), loin de la chaleur des plaines 6La descente en radeau de larivière des Neuf Méandres(Cliquez icités jadis), qui coule au milieu de falaises creusées de cavi garnies de cercueils naviformes 7Un saut àKinmen(Cliquez ici), l’île taïwanaise la plus proche de la Chine
Histoire
Répondant autrefois au nom de Min, la province du F újiàn fut intégrée à l’Empire chinois dès la dynast ie Qin (221-207 av. J.-C.). Le commerce maritime transforma cette région en un lie u de premier plan du monde chinois. Sous les dynast ies Song et Yuan, la ville littorale de Quánzhōu, où vivaient plus de 100 000 marchands (en particulier arabes), missionnaires et voyageurs, était l’une des escales majeures sur la route maritime de la Soie. Diverses marchandises (textiles, pierres précieuses , porcelaine…) y transitaient. Alors qu’un déclin s’amorçait avec la restriction d u commerce imposée par la dynastie Ming au XVe sièc le, les habitants du Fújiàn réagirent en émigrant en nombre vers Taïwan, Singap our, les Philippines, la Malaisie et l’Indonésie. L es liens tissés avec l’étranger se perpétuent aujourd’hui et contribuent à la modernité de la province.
Langues
En raison de sa topographie accidentée, le Fújiàn e st riche de l’une des plus grandes diversités lingu istiques du pays. Les habitants parlent des variantes du dialecte min (dont le taïw anais est issu). Le min se divise en plusieurs sous -groupes ; vous entendrez le min du Sud (Mǐnnán Huà) à Xiàmén et Quánzhōu et le min de l’Est (Mǐndōng Huà) à Fúzhōu. Le mandarin est parlé couramment.
8Depuis/vers le Fújiàn
On peut aisément circuler entre le Fújiàn et les pr ovinces voisines du Guǎngdōng et du Jiāngxī par le train ou l’autoroute cô tière. De Xiàmén et Fúzhōu, des vols desservent Hong Kong et la majeure partie du pays, ainsi que Taipei et Kaoh siung à Taïwan. Des liaisons aériennes relient Wǔyí Shān aux grandes villes chinoises, dont Běijīng, Shànghǎi et Hong Kong. De Xiàmén, on peut se rendre à Hong Kong en suivant l’autoroute côtière. Un train de classe D va de Xiàmén à Shànghǎi en 8 heures.
8Comment circuler
Pour explorer l’arrière-pays, préférez les trains D , plus confortables et plus sûrs que les bus. Des l iaisons ferroviaires relient WǔShān à Fúzhōu, Quánzhōu et Xiàmén. Des vols quotidiens circulent aussi entre Xiàmén et Wǔyí Shān.
Xiàmén (Amoy)
%0592 / 1,9 MILLION D’HABITANTS Connue en Occident sous le nom d’Amoy, Xiàmén a l’a ttrait de ses monuments anciens, de ses rues soigné es et d’un front de mer ravissant, qui font d’elle une destination prisée des Chinois en week-end. Il est impensable d’y séjourner sans prévoir un sau t sur la petite île de Gǔlàng Yǔ, ancienne concession européenne et japonaise. Ses jardins bordant le rivage, ses ruelles serpentines et ses villas coloniales lui confèrent un charm e désuet plutôt rare dans les villes chinoises.
Histoire
Xiàmén fut fondée vers le milieu du XIV e siècle, au début de la dynastie Ming. Les souverains Ming édifièrent les remparts et firent de la ville un grand port maritime et un important cen tre marchand. Au XVIIe siècle, l’empereur et sa cou r s’y réfugièrent lors de l’invasion mandchoue. Xiàmén et Kinmen ( ; Jīnmén), une île proche, devinrent les bases de l’armée impériale qui, sous le commandement du général Koxinga, proclamait haut et fort qu’il fallait “résister aux Qing et restaurer les Ming”. Les Portugais arrivèrent au XVIe siècle, suivis par les Britanniques au siècle suivant, puis par les F rançais et les Hollandais. Tous tentèrent, en vain, de faire de Xiàmén un port de c ommerce. Le port fut fermé aux étrangers dans les a nnées 1750 et le resta jusqu’à la guerre de l’Opium. En août 1841, une flotte britannique de 38 navires armés força l’entrée du port de Xiàmén, lequel devint l’un des premiers de Chine ouvert au commerce extérieur.
INDICATEURS DE PRIX
Vous trouverez dans ce chapitre les indicateurs de prix suivants :
Hébergement
$moins de 250 ¥ $$250-500 ¥ $$$plus de 500 ¥
Restauration
$moins de 40 ¥ $$40-100 ¥ $$$plus de 100 ¥
Les Japonais et les puissances occidentales affluèr ent bientôt, établirent leurs consulats et firent d e Gǔlàng Yǔenclave une étrangère. Xiàmén tomba aux mains des Japonais en 1938. Elle fut libérée en 1945.
1À voir et à faire
Xiàmén occupe l’île du même nom, rattachée au continent par une chaussée surélevée longue de 5 km qui supporte une voie ferrée, une ligne de bus BRT (Bus Rapid Transit), une route et une allée piétonnière. Le quartier le plus inté ressant se situe à l’ouest, en bord de mer, en face de la petite île de Gǔlàng Yǔ. C’est la partie ancienne de la ville, renommée po ur son architecture coloniale, ses parcs et ses rues sinueuses.
Temple Nánpǔtuó
Plan offlineGoogleMaps
TEMPLE BOUDDHIQUE
( ; Nánpǔtuó Sì ; Siming Nanlu ;h8h-18h).FSis du côté sud de Xiàmén, ce sanctuaire bouddhique bien connu des Fujianais attire de nombreux fidèles en provenance d’Asie du Sud-Est. Il fut détruit et rebâti à plusieurs reprises. L’édifice actuel date en majeure partie du début du XXe siècle. C’est auj ourd’hui un temple actif, où les fidèles allument d es bâtons d’encens et prient tandis que des moines psalmodient. À l’avant du temple s’étend un lac semé de lotus. F ace à la cour, lepavillon du Trésor (Dàxióng Bǎodiàn), à double avant-toit, abrite trois représentations du Bouddha dans ses vi es passées, présente et futures. Derrière elles, lepavillon de la Grande Compassion(Dàbēi Diàn), octogonal, recèle une statue dorée de Guanyin aux mille bras, embrassant les quatre points cardinaux. Le temple possède un excellentrestaurant végétarien dans une cour ombragée, où l’on déjeune en compagn ie des moines résidents, tous munis de téléphones portables. Conc luez la visite par une promenade au gré des marches qui grimpent entre les rochers, à l’ombre des arbres, derrière le temple.
Xiàmén et Gŭlàng Yŭ 1À voir 1Hôpital Bo’ai Ancien consulat britannique 2Ecclesia Catholica 3Ancien consulat japonais Ancien consulat espagnol Guāncǎi Lóu 4Jardin Hàoyuè 5Villa Huāng Róngyuǎn 6Marché au poisson de Kāihé Lù 7Mémorial de Koxinga 8Tribunal 9Temple Nánpǔtuó 10Musée de l’Orgue 11Musée des Chinois expatriés 12Église Sānyī 13Jardin Shūzhuāng 14Parc du Roc du Soleil 15Université de Xiàmén Yìzú Shānzhuāng 4Où se loger 16Gǔlàng YǔLù Fēi International Youth Hostel 17Hotel Indigo Xiàmén Harbour 18Liángzhù Boutique Lifestyle Hotel 19Lùjiāng Harbourview Hotel 20Miryam Boutique Hotel 21Xiàmén International Youth Hostel 22Xiàmén Locanda International Youth Hostel 23Yangtao Hotel 24Yue Hotel 5Où se restaurer 32/HOW cafe 25Dàfāng Sùcàiguǎn 26Huángzéhé Peanut Soup Shop 27Lóngtóu Fishball 28Lucky Full City Seafood Dim Sum Seaview Restaurant 29TheChu Family Coffee 30Tiānhé Xīmén Tǔsǔndòng 31Wūtáng Shāchámiàn 7Achats 32Xinhua Bookshop
B3 (voir 1) B3 A3 (voir 3) (voir 8) B4 B3 B1 A3 A3 D4 A3 C3 A3 A4 A3 D4 (voir 8)
B3 B2 C1 B2 A3 D3 B3 A3 C3
(voir 18) D4 B2 A3 A2 (voir 19) A3 C1 C3
B2
Prenez le bus n° 1 à la gare ferroviaire ou les bus nos21, 45, 48 ou 503 dans Zhongshan Lu pour gagner le temple.
Université de Xiàmén
Plan offlineGoogleMaps
BÂTIMENT HISTORIQUE
( ; Xiàmén Dàxué ; 422 Siming Nanlu ;hmusée 9h-12h30 et 13h30-17h tlj).FNon loin du temple Nánpǔtuó, cette université, fondée grâce aux subsides des Chinois e xpatriés, a l’attrait de beaux bâtiments de la période républicaine et d’un joli plan d’eau, lesquels composent un agréable cadre de prom enade. Dans son enceinte, lemusée d’Anthropologie ( ; Rénlèixué Bówùguǎne falaise de Wn) expose deux “cercueils naviformes” provenant d’u ǔyí Shān (voirCliquez ici). L’entrée du campus s’ouvre à côté de l’arrêt du bus n° 1.
Forteresse HúlǐShān
BÂTIMENT MILITAIRE ( ; HúlǐPàotái ; 25 ¥ ; Shān h7h30-17h30). De l’autre côté de Daxue Lu, au sud de l’université, se dresse cet énorme bastion, équipé en 1894 de gros canons allemands do nt un seul demeure. On peut y louer des jumelles po ur observer l’île de Kinmen ( autrefois appelée Quemoy, occupée par les Taïwanais et revendiquée par la Chine.
Musée des Chinois expatriés
Plan offlineGoogleMaps
HISTOIRE
( ; Huáqiáo Bówùguǎn ; 73 Siming Nanlu ;h9h30-16h30 mar-dim).FProche de l’université, ce musée rend un hommage ambitieux aux communautés chinoises de l’étranger au travers de reconstitutions de scènes de r ue, maquettes, photos et autres accessoires.
Marché au poisson de Kāihé Lù
Plan offlineGoogleMaps
( desqílóu(
MARCHÉ
; Kāihélù Càishìchǎng ; Kaihe Lu). Dans le vieux quartier de Xiàmén, ce petit marché animé possède, en toile de fond, ; échoppes traditionnelles en dur) et une église. Entrée sur Xiahe Lu.
TCircuits organisés
China International Travel Service (Cliquez ici; CITS ; peuvent organiser des circuits.
Apple Travel
; Zhōngguó Guójì Lǚxíngshè) et beaucoup de grands hôtels
AGENCE DE VOYAGES (%505 3122 ;www.appletravel.cn; Shop 20, Guanren Lu). Une agence onéreuse, mais qui organise des excursions jusqu’auxtǔlóu hakka et à Wǔyí Shān. Guides anglophones au besoin.
zFêtes et festivals
Marathon international de Xiàmén
SPORT ( ; Xiàmén Guójì Mǎlāsōng Sài ;www.xmim.org). En janvier, Chinois et étrangers affluent pour e mprunter ce parcours, lequel suit la route côtière qui fait le tour de l’île.
Courses de bateaux-dragons
À Xiàmén, chaque année en juin, ces courses organis ées sur le bassin au Dragon (Lóngzhōu Chí, vraiment le coup d’œil.
4Où se loger
COURSES NAUTIQUES ) de Jíměi méritent
Xiàmén est une destination populaire toute l’année auprès des Chinois, d’où la nécessité de réserver b ien à l’avance. Regroupés autour du port, les hôtels appartiennent en majorit é à la catégorie moyenne, voire frisent la catégori e supérieure. La plupart des établissements proposent quelque 40 % de remise en semaine.
Xiàmén International Youth Hostel
Plan offlineGoogleMaps
Plan offlineGoogleMaps
AUBERGE DE JEUNESSE $
( ; Xiàmén Guójì Qīngnián Lǚshè ;%208 2345 ;www.yhaxm.com; 41 Nanhua Lu, ; dort à partir de 60 ¥, s 95-160 ¥, d 160-240 ¥ ;a i W). Pourvue de dortoirs et de doubles propres, cette adresse connue emploie un personnel efficace et serviable. Réservation indispensable. Le café attenant sert des repas légers.
Xiàmén Locanda International Youth Hostel
Plan offlineGoogleMaps
AUBERGE DE JEUNESSE $
( ; Xiàmén LúkǎQīngnián L Guójì ǚshè ;%208 2918 ;www.locandahostel.com;35 Minzu Lu ;  ; dort 4/6 lits 60/55 ¥, s 208 ¥, d et lits jum 258 ¥ ;a i). Identifiable à ses murs ocre et à sa jolie cour, ce sympathique établissement loue des chambres bien tenues aux tons orange, et des dortoirs exigus.
Yue Hotel
Plan offlineGoogleMaps
BOUTIQUE-HÔTEL $$
( ; Yuèyǎjū Jiǔdiàn ;%206 7518 ;www.yuehotel.com; ch 340-560 ¥ ;21 Nanhua Lu,  ; a i W). Reconnaissable à ses deux pâtés de maisons en briqu es rouges, cet hôtel dispose d’une dizaine de chamb res bien agencées. Demandez-en une avec balcon. L’hôtel est à deux pas de l’université de Xiàmén et du temple Nánpǔtuó.
Liángzhù Boutique Lifestyle Hotel
Plan offlineGoogleMaps
BOUTIQUE-HÔTEL $$
( ; Liángzhù ;%207 1322 ;www.liangzhu22.com; ch 398-698 ¥ ;22 Huaxin Lu,  ; a W). Sise dans un quartier tranquille d’habitations des années 1950, cette vén érable et pittoresque villa compte 8 chambres éléga ntes toutes différentes (petit-déjeuner inclus). Cet hôtel est un peu difficile à trouver, les numéros de rue ne se suivant pas. Il o ccupe une bâtisse couleur chocolat non loin du 32/HOW cafe (Cliquez ici) ; vous pourrez aussi passer un coup de fil.
Hotel Indigo Xiàmén Harbour
HÔTEL $$$
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Chine - Tibet

de lonely-planet

Chine - Anhui

de lonely-planet