//img.uscri.be/pth/bd00ff45e4cdb2d939b20623c5cc02068eaf46ab
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 3,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Chine - Hainán

De
148 pages

Ce chapitre Hainan est issu du guide consacré à la destination Chine.
Tous les chapitres sont disponibles et vendus séparément. Vous pouvez également acheter le guide complet.



Voir plus Voir moins
Sommaire
HĂINÁN Hǎikǒu Montagnes centrales Ville de Wǔzhǐshān (Tōngshí) Côte est Bó’áo Baie de Shíméi et baie du Soleil et de la Lune
Sānyà Bù’ěrjīn Carnet pratique Transports La Chine en train Santé Langues Index Légende des cartes
Sur la route
Hǎinán
8,9 MILLIONS D’HABITANTS
Dans ce chapitre¨ Hǎikǒu Environs de Hǎikǒu Montagnes centrales Ville de Wǔzhǐshān (Tōngshí) Environs de Wǔzhǐshān Côte est Bó’áo Baie de Shíméi et baie du Soleil et de la Lune Sānyà
Les plus belles plages
¨Baie de Sānyà (Cliquez ici) ¨Baie de Yàlóng (Cliquez ici) ¨Bó’áo (Cliquez ici) ¨Hòuhǎi (Cliquez ici)
Les meilleurs sites et activités
¨L’ascension du Wǔzhǐshān (Cliquez ici) et de la montagne des Sept Fées (Cliquez ici) ¨Les montagnes centrales à vélo (Cliquez ici) ¨Le port de pêche de Xīncūn (Cliquez ici) ¨Le musée de Hǎinán (Cliquez ici) ¨Le géoparc des volcans de Hǎikǒu (Cliquez ici)
Pourquoi y aller
Entre cocotiers, plages de sable et douceur du climat, la plus grande des îles tropicales chinoises a tout pour plaire aux amateurs de plaisirs balnéaires. À Sānyà, au sud, on se montre sur la promenade ou l’on reste entre soi dans l’un ou l’autre des luxueux complexes hôteliers. La côte orientale est plus authentique mais, le surf aidant, les plages commencent à présenter un visage tout à la fois branché et décontracté, et il y a quantité de villages traditionnels à découvrir Hǎprofité ces temps derniers de nombreux investissements et vous pourrez même y circuler àinán a bord d’un train à grande vitesse. Le vélo (ou la moto) demeure pourtant le moyen de locomotion le plus agréable. Lorsque vous aurez reçu votre content d’embruns sur la côte, prenez la direction des montagnes centrales. Routes en bon état, panoramas saisissants sur les montagnes et rencontres avec les Li et les Miao, les premiers habitants de Hǎinán, contribuent à faire de cette région de l’île un univers à part.
Quand partir
Avril-octobreC’est la basse saison : il fait terriblement chaud mais les tarifs des hôtels sont avantageux. Novembre-marsCes mois secs et frais sont idéals pour pédaler sous le ciel bleu de la Chine du Sud. Novembre-janvierLe vent hivernal souffle, c’est la meilleure saison pour surfer autour de l’île.
Histoire
Depuis les premières implantations han sur la côte, il y a quelque 2 000 ans, jusqu’au boom économique de ces trente dernières années, Hǎinán a toujours fait figure de parent pauvre de la Chine. Laissée à l’écart par les dynasties successives, l’île, surnommée la “queue du dragon” ou la “porte de l’enfer”, était un lieu où l’on exilait de hauts personnages devenus gênants, tels le poète Su Dongpo ou l’homme d’État Hai Rui. C’est là aussi que fut constituée, dans les années 1920, la première cellule du Parti communiste chinois. Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’armée japonaise soumit Hǎinán à de lourds bombardements, avant de l’occuper. Harcelés par la guérilla de la résistance li et han, les occupants recoururent à une répression brutale – un tiers de la population masculine de l’île fut exécutée. Les jeunes générations expriment toujours un fort ressentiment à l’égard des Japonais.
À ne pas manquer
1Un séjour àSānyà(Cliquez ici), la plus fameuse station balnéaire de Chine 2La découverte à vélo desmontagnes centrales(Cliquez ici), où vivent les Li et les Miao 3Les villages traditionnels et les plages désertes des environs deBó’áo(Cliquez ici) 4Les meilleurs spots de surf du pays, dans labaie de Sānyà(Cliquez ici) et labaie de Shíméi(Cliquez ici) 5Xīncūn(Cliquez ici), port de pêche typique 6L’ascension duWǔzhǐshān(Cliquez ici) et de lamontagne des Sept Fées(Cliquez ici) 7Les produits de la mer au gré des marchés de l’île, notamment aumarché au poisson de Bǎnqiáo Lù (Cliquez ici), à Hǎikǒu
INDICATEURS DE PRIX
Vous trouverez dans ce chapitre les indicateurs de prix suivants :
Hébergement
$moins de 200 ¥
$$200-400 ¥ $$$plus de 400 ¥
Restauration
$moins de 30 ¥ $$30-80 ¥ $$$plus de 80 ¥
En 1988, l’île fut séparée du Guǎngdōng pour devenir une province dotée du statut de zone économique spéciale (ZES). Les projets de développement, menés au début de façon un peu chaotique, visent d’ici 2020 à faire de Hǎinán une île dédiée au tourisme international. Le compte à rebours a commencé avec l’urbanisation de nombreuses plages, le développement récent de golfs et d’infrastructures de transport. De fait, le train à grande vitesse, opérationnel sur la côte orientale, fera, à terme, le tour de l’île ; il y a désormais un terminal pour les bateaux de croisière sur Phoenix Island, au sud, et une base de lancement de satellites devrait bientôt fonctionner dans le district de Wénchāng.
Climat
Le temps est agréablement chaud en automne et en hiver, très chaud et humide au printemps et en été. Il fait toujours plus frais dans les montagnes que sur la côte, et au nord qu’au sud. L’île est touchée au moins une fois par an par un typhon, généralement entre mai et octobre.
Langues
Il existe plus d’une dizaine de dialectes du Hǎinán Mǐn (lequel porte aussi de nombreux autres noms), dont beaucoup sont également parlés au Guǎngdōng. Bien que les Li et les Miao connaissent quelques mots de mandarin, ils préfèrent habituellement utiliser leur propre langue.
8Comment circuler
Circuler à Hǎinán est à la fois bon marché et aisé. Trois routes principales relient Hǎikǒu à Sānyà : l’autoroute de l’est qui longe la côte (3 heures 30 en bus) ; la route du centre, beaucoup plus lente, qui passe par Wǔzhǐshān ; et l’autoroute de l’ouest, moins fréquentée. Les routes principales sont en très bon état et les bus confortables et ponctuels. Un train à grande vitesse relie Hǎikǒu à Sānyà par la côte est. Le trajet coûte à peine plus cher qu’en bus, mais les gares sont souvent excentrées.
Hǎikǒu
%0898 / 2 MILLIONS HABITANTS Capitale pleine d’animation située à la pointe nord de l’île, Hǎikǒu (littéralement “embouchure de la mer”), cité portuaire qui connaît toujours un trafic maritime relativement important, se distingue surtout aujourd’hui par son boom de la construction. Les projets, nouveaux ou relancés, y sont omniprésents. En matière de curiosités, la ville n’a que peu à offrir hors ses vestiges de l’époque coloniale, mais elle constitue un bon point de chute pour explorer le nord de l’île. Plusieurs plages alentour sont accessibles à vélo ou en bus, l’air est agréablement frais et non pollué (cela se dégrade avec les années à cause de la circulation), et nombre de visiteurs sont ravis d’y passer quelques temps. Pour leur séjour, les voyageurs privilégient souvent les environs du parc de Hǎikǒu, dans la vieille ville, et, au nord de la rivière, l’île de Hǎidiàn(H ; ǎidiàn Dǎo). Il s’agit de deux quartiers assez anciens et moins modernisés que les autres (surtout ceux de l’ouest de la ville), où l’on dispose pourtant de toutes les infrastructures touristiques – hôtels, banques, commerces, restaurants, agences de voyages, etc. La gare ferroviaire principale, la zone portuaire et les plages se trouvent dans la partie ouest de la ville. La gare routière principale et la gare du train à grande vitesse se situent au sud-ouest. L’aéroport est à 25 km au sud-est.
1À voir et à faire
Un long ruban de plages de sable s’étire à quelques kilomètres à l’ouest du centre-ville. Du parc Értóng, le bus n° 37 (2 ¥) les dessert. Sinon, vous pouvez louer un vélo en ville. Vous ne serez pas déçu en choisissant ce moyen de transport pour découvrir l’île. Renseignez-vous sur le réseau d’itinéraires en cours d’aménagement devant permettre de rejoindre les lacs de retenue et le géoparc des volcans de Hǎikǒu.
Vieille ville de Hǎikǒu
QUARTIER Plan offlineGoogleMaps ( ; Hǎikǒu Lǎo Jiē ; Bo’ai Beilu). Avec leurs pavés et leur alignement de maisons à portique, certaines restaurées, d’autres à la décrépitude pleine de charme, les rues aux alentours de Bo’ai Beilu offrent une plongée dans le passé colonial français de Hǎikǒu. Quoique toujours en cours de réhabilitation, la “vieille ville” se veut un quartier dédié au shopping et à la restauration ; de jolis cafés, des librairies et des marchés où l’on vend de l’artisanat et des épices y ont fleuri récemment. Les photographes amateurs s’y régaleront, spécialement dans les petites rues restées dans leur jus.
Musée de Hǎinán
HISTOIRE LOCALE ( ; Hǎinán Shěng Bówùguǎn ; 68 Guoxing Dadao ;h9h-17h mar-dim).Fdans un Installé immense bâtiment blanc moderne, ce musée constitue une très bonne introduction à l’île : les salles consacrées aux minorités ethniques et à l’histoire de Hǎinán au XXe siècle, notamment à la résistance contre les Japonais puis contre les nationalistes, sont particulièrement intéressantes. La plupart font l’objet d’explications en anglais. Ce musée est situé à environ 2 km au sud-est du parc de Hǎikǒu, au bord de la rivière. Les bus nos43 et 48 s’arrêtent devant. En taxi, comptez 30 ¥ depuis le centre.
Temple des Cinq Seigneurs TEMPLE ( ; Wǔgōng Cí ; 169 Haifu Dadao ; adulte/ enfant 20/17 ¥ ;h8h-18h). Ce temple Ming, entouré de jardins, est dédié à cinq seigneurs jadis envoyés en exil à Hǎinán. Il commémore aussi Su Dongpo, célèbre poète de la dynastie Song, qui fut également condamné à l’exil sur l’île. Ce temple est à quelque 2 km au sud-est du parc de Hǎikǒu. La course en taxi coûte environ 30 ¥.
4Où se loger
À Hǎikǒu, contrairement à Sānyà, destination plus saisonnière, des réductions importantes peuvent être accordées presque toute l’année. Vous paierez en revanche le prix fort lors des principaux jours fériés.
oHǎikǒu Banana Youth Hostel
AUBERGE DE JEUNESSE $ Plan offlineGoogleMaps ( ; Hǎikǒu Bānànà Qīngnián Lǚshè ;%0898 6628 6780 ;www.haikouhostel.com; 3 Dong, 6 Bieshu Liyuan Xiaoqu, 21 Renmin Dadao ; ; dort/s/lits jum/ tr 50/90/130/160 ¥ ;aiW). Adresse de choix pour les petits budgets, cette auberge simple et accueillante se cache dans une petite rue résidentielle tranquille. Laverie, accès Internet, espaces communs et nombreuses informations disponibles sur le tableau d’affichage ou en ligne. L’établissement loue des vélos, du modèle le plus simple pour une balade d’une journée (20 ¥/j) au VTT pour des randonnées de plusieurs jours (50 ¥/j sur réservation).
Hǎinán Mínháng Bīnguǎn
Hǎikǒu 1À voir 1Vieille ville de Hǎikǒu 4Où se loger 2Hǎikǒu Banana Youth Hostel 3Hǎinán Mínháng Bīnguǎn 5Où se restaurer 4Hǎikǒu Qílóu Snack Street ûOù prendre un verre et faire la fête 5Hépíng Beilu (rue des bars) 6Achats 6Xīnhuá Bookstore 8Transports 7China Southern Airlines
B2
A1 A3
A2
B1
A2
A3
HÔTEL $ Plan offlineGoogleMaps ( ; Hǎinán Civil Aviation Hotel ;%0898 6650 6888 ;www.mhbghotel.com; 9 Haixiu Donglu ; ch à partir de 190 ¥ ;ai). Grand hôtel moderne au style neutre et au cadre douillet très agréable pour un séjour en ville. Outre un restaurant sur place, vous trouverez quantité d’échoppes très abordables pour manger à proximité. À côté du terminus de la navette pour l’aéroport (15 ¥). On appelle aussi cet établissement le “Green Hotel”.
Golden Sea View Hotel HÔTEL $$ ( ; Huángjīn Hǎijǐng Dà Jiǔdiàn ;%0898 6851 9988 ;www.goldenhotel.com.cn ; 67 Binhai