Chine - Húbei

De
Publié par

Ce chapitre Hubei est issu du guide consacré à la destination Chine.
Tous les chapitres sont disponibles et vendus séparément. Vous pouvez également acheter le guide complet.



Publié le : jeudi 29 octobre 2015
Lecture(s) : 0
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782816155082
Nombre de pages : 143
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Illustration

Sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

HÚBĔI

 

Wǔhàn

Jīngzhōu

Wǔdāng Shān

Shénnóngjià

Yíchāng

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bù’ěrjīn

 

 

 

Húběi

61,8 MILLIONS D’HABITANTS

Les paysages inoubliables

Les sites historiques emblématiques

Pourquoi y aller

De nombreux touristes pénètrent dans le Húběi à travers les Trois Gorges, une merveille géologique qui s’ouvre dans le Chóngqìng voisin et s’achève ici. C’est une magnifique introduction aux beautés naturelles de la région.

Sillonné de rivières et de fleuves – dont le majestueux Yangzi (Cháng Jiāng) – , parsemé de lacs et dominé à l’ouest par un saisissant décor de montagnes, le Húběi est l’une des provinces les plus verdoyantes et les plus fertiles de Chine. Il est doté de parcs nationaux grandioses, comme celui du Shénnóngjià, et les montagnes sacrées du Wǔdāng Shān conjuguent paysage sublime et mysticisme taoïste.

Sa situation centrale a amené la province à jouer un rôle clé dans l’histoire du pays, dont témoigne une profusion de vestiges aux alentours de Jīngzhōu, l’ancienne cité du royaume Chu. L’histoire moderne de la Chine imprègne également Wǔhàn, la capitale démesurée du Húběi, qui fut dévastée par la guerre.

Quand partir

Illustration

Mars-avril

Les températures sont idéales, mais munissez-vous d’un parapluie.

 

Septembre-novembre

La chaleur étouffante de l’été s’en est allée.

 

Novembre-mars

Le Wǔdāng Shān se couvre de neige. Emportez des vêtements chauds.

Illustration

À ne pas manquer

1L’étude du tai-chi, là où tout a commencé, sur les majestueuses pentes du Wǔdāng Shān (Cliquez ici)

2La découverte de l’enceinte fortifiée, des portes et des temples en ruine de l’ancienne cité de Jīngzhōu (Cliquez ici)

3Un verre au bord de l’eau dans le quartier des concessions de Wǔhàn (Cliquez ici)

4Une nuit sous la tente, loin du tumulte des villes, planter sa tente dans les superbes forêts sauvages de Shénnóngjià (Cliquez ici)

5Une croisière aux Trois Gorges, à contre-courant des touristes, au départ de Yíchāng (Cliquez ici)

Histoire

La région se distingua pour la première fois sous les Zhou orientaux (700-221 av. J.-C.), à l’apogée du puissant royaume Chu, installé dans l’actuelle Jīngzhōu. Le Húběi tint de nouveau une place centrale durant les Trois Royaumes (220-280) ; Jīngzhōu est d’ailleurs souvent mentionnée dans l’Histoire des Trois Royaumes (Sān Guó Yǎnyì), un classique chinois. Durant les siècles qui suivirent, le puissant Yangzi (Cháng Jiāng) assura un commerce prospère, notamment à Wǔhàn. Premier port fluvial du pays, Wǔhàn fut le théâtre, en 1911, du soulèvement qui provoqua la chute des Qing et la création de la République de Chine.

Langues

Deux dialectes de mandarin sont parlés au Húběi, le mandarin du Sud-Ouest et le mandarin du Yangzi moyen et inférieur. Dans le Sud-Est, nombre d’habitants parlent le gàn, un dialecte mandarin du Jiāngxī.

8Comment s’y rendre et circuler

Le Húběi est bien relié au reste du pays par le train à grande vitesse, l’avion, les bus et les bateaux naviguant sur le Yangzi. Le train est le meilleur moyen de circuler entre la plupart des grandes villes de la province tandis que le bus dessert les secteurs les plus reculés.

Wǔhàn

Illustration

%027 / 4,26 MILLIONS D’HABITANTS

Énorme conglomérat de trois villes jadis indépendantes (Wǔchāng, Hànkǒu et Hànyáng), Wǔhàn est traversée par le fleuve Yangzi, qui coupe la ville en deux. Quelques sites et une profusion de plans d’eau permettent aussi aux voyageurs d’échapper au tumulte urbain.

INDICATEURS DE PRIX

Vous trouverez dans ce chapitre les indicateurs de prix suivants :

 

Hébergement

$ moins de 200 ¥

$$ 200-500 ¥

$$$ plus de 500 ¥

 

Restauration

$ moins de 40 ¥

$$ 40-100 ¥

$$$ plus de 100 ¥

Histoire

La ville ne prit le nom de Wǔhàn qu’en 1927. L’influence des trois cités qui la composent remonte à la dynastie Han, quand Wǔchāng et Hànkǒu rivalisaient pour la suprématie politique et économique. La future Wǔhàn fut contrainte de s’ouvrir au commerce extérieur par le traité de Nankin, au XIXe siècle.

Le soulèvement de 1911 marqua le début de la fin de la dynastie Qing. Presque tout ce qui n’avait pas été détruit fut rasé par les bombardements américains en 1944, alors que les Japonais contrôlaient la ville.

1À voir et à faire

Dans Hànkǒu, le quartier à l’ouest de Yanjiang Dadao est un curieux mélange d’architecture des édifices de l’époque des concessions et des anciens consulats.

Hànkǒu Bund

PARC

(Illustration ; Hànkǒu Jiāngtān). La promenade du début de soirée au Hànkǒu Bund est une activité prisée. Le Bund est essentiellement un long parc qui s’étire sur la rive ouest du Yangzi, où les habitants viennent faire de l’exercice, bavarder et jouer au cerf-volant. Ce n’est pas le Bund de Shànghǎi, mais ça y ressemble.

Musée provincial du Húběi

VESTIGES

(Illustration ; Húběi Shěng Bówùguǎn ; www.hbww.org ; 156 Donghu Lu, Illustration ; h9h-17h, dernière entrée à 15h30, mar-dim ; mDongting). FLe fleuron de ce fantastique musée est l’exposition de la tombe du marquis Yi de Zeng, qui comprend l’un des plus grands instruments de musique au monde : un carillon de 65 cloches en bronze à double ton qui pèse 5 tonnes. Le musée jouxte l’immense lac de l’Est (Illustration ; Dōng Hú). Il est desservi par les bus nos 402 et 411.

Musée d’Art du Húběi

ARTS

(Illustration ; Húběi Měishùguǎn ; en.hbmoa.com ; Donghu Lu ; h9h-17h mar-dim). FSitué près de l’immense lac de l’Est, ce musée imposant organise régulièrement des expositions intéressantes. Prenez le bus no 402 ou n° 411.

Temple Guīyuán

TEMPLE BOUDDHIQUE

Plan offlineGoogleMaps

(Illustration, Guīyuán Sì ; 20 Cuiweiheng Lu, IllustrationIllustration ; 10 ¥ ; h8h-17h ; mLanjianglu). Après un grand bassin rectangulaire où des tortues s’accrochent à deux fleurs de lotus en métal, admirez la superbe vitrine qui abrite Milefo dans la première salle de ce temple, vieux de 350 ans. La salle des arhat (Illustration ; Luóhàn Táng) contient une collection de plus de 500 statues de disciples ayant atteint l’Éveil ; achevées en 1890 après neuf ans de travail, elles sont en excellent état.

Dans le pavillon Mahasattva (Illustration ; Dàshì Gé), vous découvrirez une imposante tablette de la dynastie Tang haute de 2 m et gravée d’une effigie de Guanyin tenant une branche de saule tandis que le pavillon des Sutra (Illustration ; Cángjīng Gé) renferme un bouddha en jade. Un restaurant végétarien permet de se restaurer en préservant son karma. Prenez les bus nos401 et 402.

Tour de la Grue jaune

SITE HISTORIQUE

Plan offlineGoogleMaps

(Illustration ; Huánghè Lóu ; Wuluo Lu, Illustration ; 80 ¥ ; h7h30-17h30, 7h30-18h30 l’été). L’oiseau immortalisé par le poème du VIIIe siècle de Cui Hao s’est depuis longtemps envolé, mais la fierté de Wǔhàn demeure perchée sur la colline du Serpent. La tour, haute de 4 étages, a été reconstruite plusieurs fois depuis 223 ; ce superbe édifice aux carreaux jaunes est une reconstitution des années 1980 de la tour Qing, incendiée en 1884. Les bus nos401, 402 et 411, et les trolleybus nos1 et 10 desservent le site.

Temple Chángchūn

TEMPLE TAOÏSTE

Plan offlineGoogleMaps

(Illustration ; Chángchūn Guàn ; %8280 1399 ; 269 Wuluo Lu, Illustration ; 10 ¥ ; h8h-17h). Ce charmant temple taoïste datant de la dynastie Han a subi récemment une restauration visible. La salle de la Pureté suprême (Illustration ; Tàiqīng Diàn), la plus intéressante, renferme une statue de Lao-tseu portant une barbe blanche. D’autres salles mènent aux marches escarpées à l’arrière. Un bon restaurant végétarien est installé tout près. Bus nos411, 401 ou 402.

Musée de la Révolution de 1911

HISTOIRE

Plan offlineGoogleMaps

(Illustration ; Xīnhài Gémìng Bówùguǎn ; Shouyi Guangchang [place du Soulèvement], IllustrationIllustration ; h9h-17h mar-dim). FLa machine de la propagande du Parti communiste chinois tourne ici à plein régime. Néanmoins, les vieilles photos sont intéressantes. Le bâtiment, rouge, se dresse tel un rocher.

Lac de l’Est

BAIGNADE

(Illustration ; Dōnghú ; Dōnghú Yóuyǒngchí ; 10 ¥ ; h9h-22h). En été, échappez à la touffeur urbaine en rejoignant ce secteur de l’immense lac de l’Est situé dans l’est de Wǔchāng, où un espace de baignade a été délimité. Prenez le bus n° 402 pour Donghu Donglu Youyongchi Illustration

LA TOUR DE LA GRUE JAUNE DE CUI HAO

Rédigé au VIIIe siècle par l’immense Cui Hao (Illustration), sous la dynastie Tang, ce poème évoque le départ d’un homme sur le dos d’une grue jaune, peut-être pour l’immortalité. L’endroit d’où il est parti est aujourd’hui occupé par une tour portant le nom de cet oiseau. Cette tour a été reconstruite à plusieurs reprises et demeure un symbole important en Chine.

Illustration

IllustrationIllustrationIllustrationIllustration

La tour de la Grue jaune

Un vieil homme est parti il y a longtemps, sur la grue jaune ; cet endroit reste vide, il n’y a là que la tour de la Grue jaune.

Après son départ la Grue jaune ne devait jamais revenir ; mille années durant, les nuages ont passé tranquillement.

Les arbres de Hànyáng se parent de la rivière cristalline et les herbes parfumées poussent, luxuriantes, sur l’île du Perroquet.

Où sont les portes de ma demeure au crépuscule ? La brume et les rides de la rivière me rendent triste.

4Où se loger

oPathfinder Youth Hostel

AUBERGE DE JEUNESSE $

Plan offlineGoogleMaps

(Illustration, Tànlùzhě Guójì Qīngnián Lǚshè ; %8884 4092 ; yhawuhan@hotmail.com ; 368 Zhongshan Lu, 中山路368号 ; dort 45-60 ¥, d/tr 160/210 ¥ ; aiW ; mPangxiejia). Le meilleur établissement petits budgets de Wǔhàn cultive une atmosphère d’entrepôt artistique où les clients ajoutent des graffitis sur les murs. Les chambres, meublées de pin, sont petites et propres, avec sdb et toilettes à la turque (toilettes à l’occidentale dans les sdb communes), mais le reste de l’établissement est spacieux. Wi-Fi, conseils aux voyageurs, vrai café, location de vélos et personnel serviable et anglophone.

De la sortie A2 de la station de métro Pangxiejia Illustration dans Zhongshan Lu, marchez vers le sud, l’auberge est sur la droite.

Wànkě Bīnguǎn

HÔTEL $

Plan offlineGoogleMaps

(Illustration ; %8271 9922 ; 315 Shengli Jie, IllustrationIllustration ; ch 158-178 ¥ ; ai ; mSanyang Lu). Escaliers en bois et parquet confèrent à cette adresse basique et bon marché un chic que ne possèdent pas nombre d’hôtels. Bel emplacement en lisière du quartier des anciennes concessions, proche du fleuve. Les chambres les moins chères sont aveugles. Il n’y a pas d’enseigne en anglais et l’on n’y parle pas cette langue. Remises possibles.

Zhōng Huì Hotel

HÔTEL $$

Plan offlineGoogleMaps

(Illustration ; Zhōnghuì Bīnguǎn ; %8805 9288 ; 188 Shouyi Xincun, Illustration ; d sans/avec fenêtre 208/228 ¥ ; ai ; mShouyilu). Ce trois-étoiles de Wǔchāng dispose de chambres bien tenues avec sdb propres. Les moins chères sont plus petites et aveugles mais assez agréables et on les rejoint grâce à un amusant ascenseur extérieur en cuivre. Certaines chambres ont un ordinateur, d’autres une connexion Internet. Petit-déjeuner compris. Remises possibles.

Illustration
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi