//img.uscri.be/pth/97f2f0e1c1ba84fdf7a596764b34ae7a26fd5d46
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 3,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Chine - Húnán

De
154 pages

Ce chapitre Hunan est issu du guide consacré à la destination Chine.
Tous les chapitres sont disponibles et vendus séparément. Vous pouvez également acheter le guide complet.



Voir plus Voir moins
Illustration

Sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

HÚNÁN

 

Chángshā

Sháoshān

Héng Shān

Zhāngjiājiè

Fènghuáng

Ville ancienne de Hóngjiāng

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bù’ěrjīn

 

 

Húnán

66 MILLIONS D’HABITANTS

Les plus beaux paysages

Les sites historiques les plus intéressants

Pourquoi y aller

Certes chéri par les cadres du Parti communiste en tant que lieu de naissance de Mao Zedong, le Húnán Illustration vaut surtout pour ses paysages spectaculaires.

De fait, un étonnant décor de chaînes montagneuses isolées et de pics karstiques déchiquetés couvre plus de 80 % de la province. L’exemple le plus impressionnant se trouve dans le fantasmagorique Zhāngjiājiè, l’un des parcs nationaux chinois les plus surréalistes. Là, comme dans d’autres parties de la province, les merveilles géologiques se dressent majestueusement dans de vertes vallées alimentées par les affluents du bassin fertile du fleuve Yangzi.

Les hommes se sont depuis longtemps installés parmi les merveilles naturelles du Húnán, transformant les pentes rocailleuses en terrasses luxuriantes. Leur culture se perpétue dans des villes et des villages charmants, dont le plus attrayant est la bourgade fluviale de Fènghuáng.

Quand partir

Chángshā

Illustration

Avril-mai

Après un hiver frais (sans être glacial), le printemps fait éclore les fleurs de la montagne․

 

Septembre-octobre

Les températures rafraîchissent après un été brûlant․ Les fleurs d’automne parent Zhāngjiājiè․

 

Décembre-février

Les groupes de touristes disparaissent de Fènghuáng․ La neige balaie parfois Zhāngjiājiè․

Illustration

À ne pas manquer

1Une randonnée au milieu des pics surnaturels de Zhāngjiājiè (p․ 482), l’un des parcs nationaux les plus spectaculaires de Chine

2Un séjour dans une pension au bord de l’eau dans la vieille ville de Fènghuáng (p․ 486)

3Les délices authentiques et relevés de la xiāng cài (cuisine du Húnán) chez les gastronomes de Chángshā (p․ 474)

4Les versants sacrés du Héng Shān (p․ 480)

5Les foules rendant hommage à Mao à Sháoshān (p․ 478)

6Les rues commerçantes de la dynastie Qing dans la vieille ville de Hóngjiāng, rarement visitée (p․ 490)

Histoire

Sous les Ming et les Qing, la province fut l’un des greniers de l’Empire, exportant d’importantes quantités de riz vers les régions septentrionales démunies. Au XIXe siècle, la pénurie de terres cultivables et le féodalisme déclenchèrent une agitation généralisée opposant fermiers han et minorités montagnardes. Ces disparités profitèrent à la rébellion des Taiping dans les années 1850, puis à un ralliement massif au Parti communiste (PCC) dans les années 1920 et à l’avènement de Mao Zedong dans le Húnán.

Climat

Le Húnán connaît un climat subtropical, avec une température moyenne de 28°C en été et de 6°C durant son bref hiver. Des pluies diluviennes s’abattent d’avril à juin, suivies par des températures élevées et une grande humidité en juillet et en août. Au milieu de l’été, la chaleur à Chángshā est accablante. Zhāngjiājiè, l’attraction majeure de la saison, est magnifique en toutes saisons : luxuriante et relativement fraîche en été, explosant de couleurs à l’automne et au printemps, et parfois recouverte de neige en hiver.

Langues

Le hunanais (Illustration ; xiāng) est un dialecte mandarin du Nord se subdivisant en six ou huit sous-dialectes, parlés communément dans le centre et le sud-ouest du Húnán. Le gàn (Illustration ; Jiangxinese), autre dialecte mandarin du Nord, qui a beaucoup en commun avec la langue hakka, est parlé dans l’Est et dans le Sud.

INDICATEURS DE PRIX

Voici les indicateurs de prix utilisés pour cette région :

Hébergement

$ moins de 150 ¥ la chambre

$$ 150-400 ¥

$$$ plus de 400 ¥

Restauration

$ moins de 40 ¥ (repas pour 1 personne)

$$ 40-80 ¥

$$$ plus de 80 ¥

8Comment s’y rendre et circuler

De nombreux trains à grande vitesse desservent Chángshā, qu’ils relient au sud à Guǎngzhōu (2 heures 30), au nord à Běijīng (6 heures), à l’est à Shànghǎi (7 heures) et au nord-ouest à Xī’ān (6 heures)․ Elle est également accessible par avion de toutes les grandes villes․

Des trains locaux sillonnent la province, mais les bus longue distance sont plus fréquents et souvent plus rapides․ Dans les villages et les villes, les bus locaux coûtent 1 ou 2 ¥․ Faites l’appoint․

Chángshā

Illustration

%0731 / 2,5 MILLIONS D’HABITANTS

Pendant 3 000 ans, Chángshā fut un centre agricole et intellectuel prospère sur la Xiāng. Dans les années 1920, le philosophe britannique Bertrand Russell, qui visita la cité, la présentait comme “une ville médiévale”. Cependant, peu de temps après, en 1938, la guerre sino-japonaise et le vaste incendie qu’elle provoqua détruisirent pratiquement toute la vieille ville. Aujourd’hui, Chángshā – ville moderne et énergique – est principalement réputée pour ses sites en rapport avec un certain Mao.

1À voir

Remparts de la vieille ville et pavillon Tiānxīn

SITE HISTORIQUE

Plan offlineGoogleMaps

(Illustration ; Gǔchéngqiáng, Tiānxīn Gé ; 3 Tianxin Lu ; parc gratuit, pavillon 32 ¥ ; h7h30-18h ; g202)․ Les vieux murs de la ville, qui s’étendaient autrefois sur 9 km autour de l’ancienne Chángshā, furent construits en pisé en 202 av. J.-C., consolidés en pierre en 1372 pour être finalement démolis en 1928, excepté pour cette imposante section de 250 m. L’entrée du parc de Tiānxīn est libre, ce qui permet de se promener près des remparts ; il faut néanmoins payer pour les gravir et pour visiter le joli pavillon Tiānxīn qui le surplombe.

Île Orange

PARC

Plan offline

(Illustration ; Júzi Zhōu ; h24h/24 ; mJuzizhou)․ FLe plus célèbre des parcs de la ville est une île oblongue de 5 km de long en plein milieu du fleuve Xiāng. Un Mao mélancolique l’immortalisa à 32 ans dans “Changsha”, souvent tenu pour son meilleur poème. Il le rédigea un jour d’automne, tandis que son regard portait de la pointe sud du parc vers l’ouest et le mont Yuèlù. Un immense buste en granit du jeune Mao, cheveux flottant au vent, trône sur le site, mais ses yeux de pierre regardent dans une autre direction.

Illustration

Arpentez l’agréable promenade qui parcourt l’île, au bord du fleuve, ou prenez un tram touristique électrique (20 ¥). Vous pouvez aussi louer un tandem (30 ¥/h), près de la bouche du métro.

Mont Yuèlù

PARC

(Illustration ; Yuèlù Shān ; Yueshan Lu ; h24h/24 ; g1, mYingwanzhen)․ FCe vaste parc sur les versants du mont Yuèlù offre une pause agréable loin de la ville. On peut grimper jusqu’au sommet en moins d’une heure ; sinon, optez pour le télésiège (Illustration ; suǒdào ; montée 30 ¥, aller-retour 50 ¥ ; h9h-17h), avant de redescendre en passant par le toboggan (Illustration ; huá dào ; 25 ¥ ; h9h-17h).

Pour vous y rendre, prenez à gauche à la sortie 3 de la station de métro Yingwanzhen, puis à droite sur Yueshan Lu et vous verrez l’entrée sur votre droite. Le bus 旅1 partant de la gare ferroviaire s’arrête à l’entrée.

Musée municipal

HOMMAGE À MAO

Plan offlineGoogleMaps

(Illustration ; Shì Bówùguǎn ; 538 Bayi Lu ; h9h-17h mar-dim ; mYingbin Road)․ F Une gigantesque statue de Mao accueille le visiteur. L’endroit est surtout dévolu au célèbre fils adoptif de Chángshā, ce qui vaut à sa collection de peintures, de céramiques et de jades de n’y tenir qu’un second rang. Au-dessus de l’entrée trône un immense portrait représentant un Mao jeune auréolé de lumière.

Le site abrite aussi l’ancien bureau du comité du Parti communiste du Húnán (Illustration ; Zhōng Gòng Xiāngqū Wěiyuánhuì Jiùzhǐ), où vécut Mao de 1921 à 1923 lorsqu’il dirigeait en secret le PC local.

Parc Lièshì

PARC

Plan offlineGoogleMaps

(Illustration ; Lièshì Gōngyuán ; Yingpan Donglu ; Illustration ; haube-crépuscule ; g136 de la gare ferroviaire)․ FCe parc verdoyant, doté de lacs, est très populaire le matin pour chanter, danser et pratiquer le tai-chi.

Musée provincial

VESTIGES ARCHÉOLOGIQUES

(Illustration ; Húnán Shěng Bówùguǎn ; %8451 4630 ; www․hnmuseums․com ; 50 Dongfeng Lu ; entrée libre ; h9h-17h mar-dim ; g113, 136). Cet excellent musée a rouvert en 2015 après rénovation. Il renferme des pièces remarquables comme l’étonnante collection provenant des tombeaux des Han de l’Ouest, vieux de 2 100 ans, mis au jour à Mǎwángduī.

4Où se loger

Des chambres sommaires sont regroupées autour de la gare ferroviaire, mais la qualité est proportionnelle au prix.

Chángshā International Youth Hostel A

AUBERGE DE JEUNESSE $

(Illustration ; Chángshā Guójì Qīngnián Lǚshè ; %8299 0202 ; www․hnhostel․com ; 61 Gongshang Xiang, Illustration ; dort 40-45 ¥, s/d/tr 88/108/138 ¥ ; naiW ; g136 de la gare ferroviaire)․ Première et meilleure auberge de jeunesse de Chángshā. Les chambres sont simples mais lumineuses et propres. Agréable espace café-bar et une arrière-cour avec table de ping-pong et billard. Toutes les affichettes d’excursions sont en chinois mais certains employés parlant un peu anglais vous aideront volontiers.