Chine - Mongolie-Intérieure

De
Publié par

Ce chapitre Mongolie-Intérieure est issu du guide consacré à la destination Chine.
Tous les chapitres sont disponibles et vendus séparément. Vous pouvez également acheter le guide complet.



Publié le : jeudi 29 octobre 2015
Lecture(s) : 2
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782816155242
Nombre de pages : 143
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Sommaire
Bù’ěrjīn MONGOLIE-INTÉRIEURE Hohhot Shàngdū (Xanadu) Bāotóu Lamaserie Wǔdāng Mausolée de Gengis Khan Hǎilā’ěr Mǎnzhōulǐ Carnet pratique Transports La Chine en train Santé Langues Index Légende des cartes
Sur la route
Mongolie-Intérieure
24,7 MILLIONS D’HABITANTS
Dans ce chapitre¨ Hohhot Shàngdū (Xanadu) Bāotóu Lamaserie Wǔdāng Mausolée de Gengis Khan Hǎilā’ěr Mǎnzhōulǐ
Trésors naturels
¨Steppes de Hūlúnbèi’ěr (Cliquez ici) ¨Désert de Badain Jaran (Cliquez ici) ¨Lac Hūlún (Cliquez ici)
Les plus beaux temples
¨Lamaserie Wǔdāng (Cliquez ici) ¨Pagode Wǔtǎ(Cliquez ici) ¨Dà Zhào (Cliquez ici)
Pourquoi y aller
Mentionner la Mongolie suffit à évoquer les vastes steppes parcourues par les nomades et leurs troupea ux et, bien sûr, la figure incontournable de Gengis Khan. C’est un pays auréol é de mythes et de légendes depuis qu’au XIIIe siècl e les Mongols conquirent des territoires gigantesques. Or l’actuelle Mongolie-Intérieure ( ; Nèi Měnggǔnte un visage bien), qui s’étend au nord de la Grande Muraille, prése différent. Le sud de la province, qui reçoit le plu s de visiteurs, est une région industrielle et pros père, qui témoigne surtout du développement économique de la Chine. La Mongolie r êvée subsiste néanmoins hors des parcours touristiq ues, dans les sables du désert de Badain Jaran ou dans les steppes proches de Hǎfort, mais le voyageurilā’ěr. Rejoindre ces régions demande un certain ef est récompensé par la magie des paysages et l’hospitalité des populations locales.
Quand partir
MaiDu beau temps sans les températures extrêmes. JuilletHohhot et plusieurs autres régions accueillent les festivités du Naadam.
Août-septembrePartir à la découverte des steppes à cheval.
À ne pas manquer
1Une chevauchée dans les steppes de Hūlúnbèi’ěr près deHǎilā’ěr(Cliquez ici) 2Une balade au milieu des vestiges des murailles deShàngdū(Xanadu ;Cliquez ici) pour rêver à la grandeur perdue du palais des plaisirs de Kubilay Khan 3L’atmosphère sereine et le goût du lait fermier pro duit dans le bourg d’Ēnhé(Cliquez ici) 4Une excursion à dos de chameau à travers les dunes dudésert de Badain Jaran(Cliquez ici) 5La rencontre de populations russes de langue chinoise dans le village deShì Wěi(Cliquez ici), près de la frontière sino-russe 6Les chants plaintifs des moines mongols dans les mo nastères colorés deDà Zhào(Cliquez ici) et deXílìtú Zhào(Cliquez ici), à Hohhot
Histoire
Les tribus nomades des steppes du Nord ont toujours été en conflit avec les Chinois han sédentaires et la Grande Muraille rappelle que les incursions étaient fréquentes. Si cette enc einte défensive freina l’arrivée des hordes mongole s, elle ne parvint jamais à empêcher les invasions venues du Nord Gengis Khan et sa descendance menèrent des bataille s pendant une partie du XIII e siècle. Ainsi, après avoir conquis le sud de la Chine en 1279, Kubilay Khan, le petit fils de Gengis, devint le premier empereur de la dynastie Yuan. À la fin du XIVe siècle, l’Empire mongol s’effondra à la suite de conflits entre les différents groupes. L’arrivée sur le trône d’Altan Khan (XVI e siècle) r edonna un temps son lustre à l’empire moribond. Sa décision la plus marquante fut l’introduction de l’ordre Gelugpa (Bonnets jaun es) du bouddhisme tibétain dans la société mongole. En la personne du “Bouddha vivant” (Bogdo Gegen) et de ses réincarnations succ essives, le clergé bouddhiste, allié aux nobles mon gols, gouverna ensuite la Mongolie sous l’égide des dynasties chinoises. À terme, la stratégie des Qing entraîna la scission entre Mongolie-Intérieure et Mongolie-Extérieure. Les paysans han furent incités à s’installer en Mongolie-Intérieure pour développe r l’agriculture. De son côté, la Mongolie-Extérieur e obtint son indépendance en 1921 avec le soutien de l’URSS, son puissant voisin . Aujourd’hui, la Mongolie-intérieure est peuplée en majorité de Han. Les Mongols ne représentent plus q ue 15 % de la population totale de la région, auxquelles il faut ajouter des Hui, des Mandchous, des Daurs et des Évenks. Comme le reste de la Chine, l’économie de la Mongolie-Intérieure est en plein e ssor. Mais, ici, c’est l’extraction intensive du ch arbon, du gaz et des minerais rares qui contribuent à la croissance. Les conséquences s ur l’environnement sont bien visibles. La pollution des centrales à charbon et les mines rongent atmosphère et terres cultivées. Les p âturages disparaissent à un rythme alarmant sous l’ effet de la désertification et les tempêtes de sable qui frappent Běijīng en sont la conséquence directe. Seul l’extrême Nord de la r égion, qui conserve une économie basée sur l’élevage et un peu de tourisme, est épargnée par l’industrialisation et la pollution.
INDICATEURS DE PRIX
Vous trouverez dans ce chapitre les indicateurs de prix suivants :
Hébergement
$moins de 200 ¥ $$200-400 ¥ $$$plus de 400 ¥
Restauration
$moins de 30 ¥
$$30-50 ¥ $$$plus de 50 ¥
Climat
Le climat, que l’on qualifiera d’extrême, se caract érise par des vents glacés et des blizzards sibérie ns qui balaient les plaines de novembre à mars, couvrant parfois de neige les dune s de sable. Entre juin-août, les températures sont agréables, mais elles peuvent se révéler caniculaires à l’ouest. La meilleure période va de juin à septembre, surtou t pour explorer les steppes qui se couvrent de végé tation. Emportez toujours des vêtements chauds qui protègent du vent, car cel ui-ci souffle même au cœur de l’été et les températ ures sont fraîches, voire froides, dès que le soleil disparaît.
Langues
Le mongol appartient à la famille des langues altaïques, qui comprend également les langues turques d’Asie centrale et le mandchou, aujourd’hui disparu. L’écriture mongole verticale ( de gauche à droite) est utilisée sur les panneaux d e signalisation. La quasi-totalité de la population parle le mandarin.
8Depuis/vers la Mongolie-Intérieure
La province possède des frontières avec la Républiq ue de Mongolie et la Russie. Il existe des postes-f rontières à Erenhot (République de Mongolie) et Mǎnzhōulǐ (Russie), où s’arrêtent respectivement le Transmon golien et le Transmandchourien. Pour rejoindre la Mongolie, on peut grimper dans un trai n local jusqu’à Erenhot, traverser la frontière (av ec un visa), et reprendre un train pour Oulan-Bator. Les villes suivantes sont reliées par avion : Hohhot/Oulan-Bator, Hǎilā’ěr/Choibalsan (est de la Mongolie) et Hohhot/Moscou.
Hohhot
%0471 / 2,86 MILLION D’HABITANTS Fondée au XVIe siècle par Altan Khan, la capitale r égionale est une ville prospère qui abrite un grand nombre de bars à karaoké. Hohhot (Hūhéhàotè en mandarin) signifie “Ville bleu e” en mongol. Ses rues arborées et ses quelques tem ples et pagodes qui méritent une visite compensent les désagréments de la circulation intense. Il y a ici de quoi vous occ uper un jour ou deux avant de vous diriger vers les steppes.
1À voir
Musée de Mongolie-Intérieure
HISTOIRE ( ; Nèi MěnggǔBówùyuàn ; Xinhua Dongdajie ;h9h-17h30 mar-dim).FCe vaste musée, au nord-est de la ville, est situé dans un bâtiment récent, bordé de terrasses p lantées de gazon censées rappeler les prairies de M ongolie. C’est l’un des meilleurs musées de la province. Il est doté d’une collection hétéroclite, du dinosaure à la fusée spa tiale en passant par l’histoire de Gengis Khan. Accès en bus n° 3 de Xinhua Dajie ou e n taxi (14 ¥).
Pagode Wǔtǎ
Plan offlineGoogleMaps
SANCTUAIRE
( ; Wǔtǎ Sì ; Wutasi Houjie ; 35 ¥ ;henne est surmonté de quatre petites8h-18h). Cet imposant édifice à l’architecture indi pagodes. Construit en 1732, il était intégré à la l amaserie Xiao Zhao, aujourd’hui détruite. Une carte du ciel en mongol est gravée sur la façade nord, tandis que la transcription du sutr a du Diamant (en sanskrit, tibétain et mongol) qui reste bien visible sur la base du bâtiment. Accès par le bus n° 1.
Dà Zhào
Plan offlineGoogleMaps
Hohhot 1À voir 1Dà Zhào 2Grande Mosquée 3Pagode Wǔtǎ 4Xílìtú Zhào 4Où se loger 5Āndá Guesthouse 6Jǐnjiāng Inn 7Nèi MěnggǔFàndiàn 5Où se restaurer 8Gǔtāng Qīngchéng Héle Miànguǎn 9Nana’s Cafe 10Wūzhūmùqìn Nǎichágǔan Sì Fēndìan 11Xiǎoféiyáng Huǒguōchéng 12Xīnjiāng HóngliǔZhuāngyuán 7Achats 13Boutiques de souvenirs
A3 A3 B3 A3
D2 B1 C2
A3 D2 D2 D1 D2
A3
MONASTÈRE
( ; Danan Jie ; 35 ¥ ;he de nombreux moines venus prier et chanter dans8h-17h). Cette grande lamaserie bien tenue accueill la salle principale (généralement à partir de 9h).
Xílìtú Zhào
Plan offlineGoogleMaps
MONASTÈRE
( ; Da’nan Jie ; 30 ¥ ;h7h30-18h30). Face à la lamaserie Dà Zhào, ce lieu s obre et calme serait l’endroit favori du 11 e Bouddha vivant de Hohhot (il ne vit pas ici). Les m oines chantent à 9h et à 15h.
Grande Mosquée
Plan offlineGoogleMaps
ÉDIFICE RELIGIEUX
( ; Qīngzhēn Dàsì ; 28 Tongdao Beilu). Au nord de la vieille ville, ce lieu de culte de style chinois, modernisé, date de l’époque Qing. Vous pouvez visiter les lieux à l’ex ception de la salle de prière. Profitez-en pour fai re un tour dans l’artère principale, où abondent les stands de restauration.
zFêtes et festivals
Naadam
FOLKLORE Célébré en été, le Naadam dure une semaine. Il est marqué par de grandes manifestations sportives trad itionnelles comme le tir à l’arc, la lutte et les courses de chevaux. La fête se déroule à Gegentala et dans divers régions de pâ turages, début juillet. Réservez une excursion auprès de votre lieu d’hébergement.
4Où se loger
Les hébergements sont nombreux, des petites pension s autour de la gare ferroviaire à l’hôtel Shangri-la.
Āndá Guesthouse
Plan offlineGoogleMaps
AUBERGE DE JEUNESSE $
( ; Āndá Lǚguǎn ;%; dort/d avecm ; Qiaokao Xijie ; 159 475 19807, 691 8039 ; andaguesthouse@hotmail.co sdb partagée 60/180 ¥ ;i Wle. Dortoirs exigus et doubles de taille correcte.). Les voyageurs apprécient son atmosphère convivia Les sdb pourraient être plus propres, mais il y a u n petit salon, une cuisine et une cour charmante. P ersonnel sympathique et anglophone, désireux de partager la culture mongole et qui organise des excursions dans les steppes, a u désert de Kubuqi et pendant le Naadam. Difficile à trouver mais on peut venir vous chercher à la descente du train. Sinon, prenez le bus n° 2, 37 ou 61 jusqu’à l’hôpital de Mongolie-Intérieure ( ; Nèi MěnggǔDàlóu A Zuò), puis marchez vers l’ouest Yīyuàn pendant 6 minutes dans Qiaokao Xijie. À l’extrémité nord de Huang Jie, repérez l’enseigne bleue, dans une allée sans nom. Le trajet en taxi coûte 11 ¥.
LA YOURTE MONGOLE
Le terme de “yourte”, qui désigne la tente mongole, est en fait d’origine turque. Le mot mongol estger, tandis que les Chinois parlent de “Měnggǔ bāoe par allusion à leur couleur claire et leur forme” – littéralement “petits pains mongols”, sans dout circulaire.
Jǐnjiāng Inn
Plan offlineGoogleMaps
HÔTEL $
( Jǐnjiāng Zhīxīng Lǚguǎn ;%666 8111 ;www.jinjianginns.com; 61 Xinhua Dajie, ; d 249 ¥ ;a i W). Un grand bâtiment de cette chaîne hôtelière sérieus e, qui loue des chambres impeccables mais un peu te rnes. Internet haut débit gratuit.
Nèi MěnggǔFàndiàn
Plan offlineGoogleMaps
HÔTEL $$$
( ; Inner Mongolia Hotel ;%693 8888 ;www.nmghotel.com; Wulanchabu Xilu ; ; ch à partir de 1 480 ¥ ; a i W sntales, cet hôtel est toujours l’un des plus beaux de Hohhot. Il est). Malgré la concurrence des grandes chaînes occide logé dans une tour de 13 étages et abrite piscine, centre de remise en forme et chambres rénovées et a gréables, dotées de grands lits douillets. Le restaurant est la reproduction d ’une yourte et sert une cuisine mongole. Certains e mployés parlent anglais. Réductions de 60 % en dehors de l’été.
5Où se restaurer et prendre un verre
Spécialité de la cuisine mongole, lehuǒguō(
 ; fondue) est une version améliorée du ragoût, aut refois cuit dans le casque des
soldats !Yángròu ( ; mouton),miàn ( ; nouilles),dòufu ( plongés dans un bouillon et cuits à la cocotte.
 ; tofu),mógu (
 ; champignons) et autres légumes sont
Huang Jie ( ; rue Jaune), bordée d’une quarantaine de petits é tablissements est le bon endroit pour apprécier les cuisines chinoise et mongole. Pour les adresses des bars mus icaux mongols, renseignez-vous à l’Āndá Guesthouse. Autres possibilités pour
se restaurer : le nouveauWanda Mall ( ; Wàndá Guángchǎdansng ; Xinhua Dongdajie ; plats à partir de 15 ¥) et Zhongshan Xilu, rue commerçante située près du croisement avec Xilin Guole Lu.
PASSER LA FRONTIÈRE : VERS LA MONGOLIE
Le lundi et le vendredi à 8h05, un train part de Bě ijīng pour Oulan-Bator (couché dur/ mou 216/336 ¥, 30 heures), capitale de la Mongolie. Il s’arrête à Erenhot ( ; Èrliánhàotè ; siège dur/couchette dure 55/114 ¥, 13 heures), à la frontière mongole, qui figure dans les tableaux horaires chinois sous le nom d’Èrlián
Les six bus quotidiens qui relient Hohhot à Erenhot (95 ¥, 6 heures) entre 8h et 13h30 s’avèrent bien plus pratiques que le train. D’Erenhot, on peut prendre une jeep pour fra nchir la frontière (environ 50 ¥) et poursuivre jus qu’à Oulan-Bator par le train local de 17h50. Un train circule aussi entre Hohhot et Oulan-Bator les lundi et vendredi (30 heures, 1 0h50). Air China assure chaque jour plusieurs vols Hohhot- Oulan-Bator (via Běijīng) à partir de 2 000 ¥ ; on peut réserver ses billets surwww.ctrip.com.Aero MongoliaKōng Měngg( , ǔ;%138 4818 7711 ;www.aeromongolia.mn; 36 Daxue Xijie) assure la même ligne les lundi, mercredi et vendredi (à pa rtir de 1 800 ¥). Le calendrier des vols change en hiver. Si vous avez besoin d’un visa, adressez-vous auconsulat de Mongolie(Cliquez icir un visa de) à Hohhot. La plupart des voyageurs peuvent obteni 30 jours, mais certains seulement de 21 jours. Le v isa de 30 jours (260 ¥) est délivré en 4 jours. Un visa en urgence (495 ¥) peut être délivré le lendemain de la demande. Suivez Dax ue Dongjie vers l’est et tournez à gauche dans Dong ying Nanjie : le consulat est à 200 m sur la gauche. Arrivez tôt. Il existe également un consulat àErenhotMěngg( ; ǔ Lǐngshìguǎn ; Youyi Lu ;h9h-12h et 15-17h lun-ven), qui délivre un visa touristique rapide (495 ¥) pour le jour même. De la gare routière, marchez vers l’est sur un demi-pâté de maisons, puis tournez à gauche au carrefour en T. Suivez cet te route (Youyi Lu) vers le nord pendant 10 minutes jusqu’à un drapeau rouge, bleu et jaune sur la gauche.
oGǔtāng Qīngchéng Héle Miànguǎn
Plan offline
(
 ; Wutasi Nanjie ; nouilles 10-11 ¥ ;h24/24). Gros bols de nouilles de sarrasin (
NOUILLES $
 ;qiáomiàn) et plats de
légumes froids à volonté, servis au comptoir, combleront toutes les faims. Et si cela ne suffit pas, c ommandez le porc à l’os ( ;zhū bànggǔ,13 ¥), arrosé d’une bière.
Wūzhūmùqìn Nǎichágǔan Sì Fēndìan
Plan offlineGoogleMaps
MONGOL $
( ; Huang Jie ; repas à partir de 20 ¥ ;h7h-minuit). Ce petit restaurant propose une cuisine mongole traditionnelle et rustique, notamment de savoureuxjiǎozi; raviolis), du ( makhtai shul; soupe à la viande) et du ( suutai tsaiau et de bœuf (servis au( ; thé au lait salé), ainsi que de la viande d’agne jīn).
Nana’s Cafe
Plan offline
INTERNATIONAL, MONGOL $$
(Huang Jie ; plats à partir de 30¥ ;hvissant café à l’étage, qui prépare pâtes et10h30-22h). On entre par une porte bleue dans ce ra raviolis ainsi que nombre de plats occidentaux. À a ccompagner avec une bière, un café ou du thé au lait salé.
Xīnjiāng HóngliǔZhuāngyuán
Plan offlineGoogleMaps
XĪNJIĀNG $$
( ; Huang Jie ; repas à partir de 35 ¥ ;hmmense barbecue pour ce11h30-2h). Terrasse animée jusque tard la nuit et i restaurant spécialisé dans la cuisine du Xīnjiāng. Les copieux kebabs d’agneau (7 ¥) sont succulents e t n’ont rien à voir avec la version chiche et grasse des vendeurs de rue. Menu illustré.
Xiǎoféiyáng Huǒguōchéng
Plan offlineGoogleMaps
MONGOL, FONDUE $$$
( ; Little Fat Sheep Hotpot City ;%490 1998 ;www.littlesheep.com; 80 Wulanchabu Donglu ; fondues à partir de 15 ¥ ; h11h-1h30). Ce restaurant d’une chaîne populaire ser t la fameuse fondue mongole. Beaux morceaux d’agnea u et de bœuf, grand choix de légumes frais et de champignons. Carte illustrée.
7Achats
Boutiques de souvenirs
Plan offlineGoogleMaps
CADEAUX
( ; Biǎojì Diànpù). En face du monastère de Dà Zhào (Cliquez ici), cette rue est bordée d’échoppes qui vendent arti cles en faux jade et des objets mongols, bouddhiques ou à l ’effigie de Mao. Au sud de Dà Zhào, un espace comme rcial plutôt kitsch aménagé comme unhútòngde maisons) regroupe des magasins d’antiqui  (allée tés, de livres anciens et de souvenirs du Grand Timonier.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Chine - Tibet

de lonely-planet

Chine - Hainán

de lonely-planet