//img.uscri.be/pth/ca8847efab500ce32c44f591abd26c21a4abd218
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 17,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Corée 3ed

De


Un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Corée






Une nouvelle édition entièrement remise à jour et passée en nouvelle maquette



Plus de 50 pages sur la ville de Séoul, avec des astuces, de nombreuses sélections et des plans de ville clairs, précis et tout en couleurs



Une bonne couverture de la Corée du Nord (35 pages, rubriques Comprendre la Corée du Nord et Corée du Nord pratique) par un auteur journaliste, expert du pays



Un chapitre sur les Activités de plein air qui répertorie les meilleurs sites où pratiquer telle ou telle activité (randonnée, escalade, ski, snowboard, vélo, surf, plongée, golf...)



Une immersion dans la culture coréenne, avec un chapitre approfondi sur le Bouddhisme coréen (15 pages) et un chapitre Histoire particulièrement développé (20 pages), comprenant une chronologie étoffée qui rythme le texte



Un chapitre sur la cuisine coréenne qui reprend en détails les spécialités locales comme le kimchi, le jeongol ou le jjim.





Voir plus Voir moins

Plan rapproché sur les pages suivantes

Bienvenue en Corée

Divisée par une frontière farouchement gardée, la péninsule coréenne offre au voyageur une fabuleuse palette d’expériences, des paysages époustouflants et 5 000 ans de culture et d’histoire.

Flickr renan4 / GETTY IMAGES ©

Paysage urbain, Gangnam, Séoul

Retour au début du chapitre

Yin et yang

Le cercle bleu et rouge au centre du drapeau sud-coréen symbolise tout autant la péninsule divisée que l’harmonieux mélange d’ancien et de moderne qui caractérise le pays, officiellement appelé république de Corée. Destination de la grande majorité des visiteurs dans cette partie du monde, la Corée du Sud est une contrée attrayante et accueillante, alliant les atouts d’une nation high-tech industrialisée et un profond respect pour la tradition et les coutumes de l’Asie d’antan.

Retour au début du chapitre

Ancien et moderne

Des universitaires continuent de douter de l’exactitude de la traduction des anciens caractères chinois qui désignaient jadis la Corée par “pays du Matin-Calme” (un terme inventé par l’écrivain voyageur Percival Lowell en 1885). À Séoul, moteur de la troisième puissance économique asiatique, le calme est la dernière chose que vous ressentirez. Dans cette ville en perpétuel mouvement, les habitants qui “travaillent dur et profitent de la vie” symbolisent la détermination sans faille de la nation. Fondée sur des siècles de tradition, comme en attestent la pompe quotidienne de la relève de la garde dans des palais méticuleusement reconstruits ou les psalmodies d’un chaman à flanc de colline, Séoul est néanmoins une merveille urbaine contemporaine. Quasiment à chaque coin de rue, vous trouverez un kiosque d’information touristique, une station de métro ou un taxi qui vous mènera à votre prochaine découverte dans cette métropole aux multiples facettes.

Eurasia Press / Photononstop / Corbis ©

Palais de Gyeongbokgung, Séoul

Retour au début du chapitre

Contemplation et festivités

La taille compacte et les excellentes infrastructures de transport de la Corée du Sud permettent de retrouver la tranquillité à une heure des villes. Gravissez les montagnes escarpées au cœur des parcs nationaux densément boisés. Sortez des sentiers battus en naviguant vers des îles éloignées, où fermiers et pêcheurs vous accueillent dans des gargotes de poisson et même chez eux. Savourez la sérénité d’un temple bouddhique, où les psalmodies des bonzes remplacent la cacophonie des klaxons. Si cela vous semble un peu trop paisible, sachez que les Sud-Coréens savent aussi s’amuser. En parcourant le pays, vous constaterez qu’il y a presque toujours une fête ou un événement à découvrir et, malgré la barrière de la langue, les Coréens aiment partager leur culture avec les visiteurs. Et, cerise sur le gateau, vous vous régalerez d’une cuisine parmi les moins connues et les plus délicieuses d’Asie.

Retour au début du chapitre

1 Le “palais de la Prospérité” fut bâti au début du XVe siècle en tant que palais secondaire de Gyeongbukgung ; inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, il surpasse aujourd’hui Gyeongbukgung en beauté et en grâce, en partie parce que des membres de la famille royale vivaient encore dans nombre de ses bâtiments au cours du XXe siècle. La section la plus séduisante est le Huwon, un “jardin secret”, royale merveille horticole. Réservez bien à l’avance pour découvrir ce palais lors des visites organisées les nuits de pleine lune en été.

SJ. KIM / GETTY IMAGES ©

Retour au début du chapitre

Randonnées à Jeju-do

2 La marche constitue le meilleur moyen d’apprécier le spectaculaire paysage volcanique de Jeju-do, la plus grande des îles sud-coréennes. L’ascension du Hallasan, le point culminant du pays, ne présente pas de difficultés et offre, par beau temps, une vue fantastique. Le sentier de randonnée Jeju Olle, un réseau de 26 itinéraires d’une demi-journée à une journée, serpente le long de la côte, dans l’arrière-pays, et sur trois autres îles. Parcourir pendant une journée tout ou partie de ce circuit est une merveilleuse façon de profiter des charmes uniques et du cadre splendide de Jeju. Ci-dessous : Parc national de Hallasan

TOPIC PHOTO AGENCY / CORBIS ©

Retour au début du chapitre

Fête de la Boue de Boryeong

3 Chaque année en juillet, des milliers de personnes convergent vers la paisible et accueillante ville de Boryeong pour sauter dans de gigantesques cuves de boue. Bienvenue à la fête de la Boue de Boryeong (voir l’encadré (Cliquez ici). Si le discours officiel vante les vertus thérapeutiques de la boue locale, un coup d’œil suffit pour comprendre que les participants viennent surtout pour patauger gaiement dans la gadoue. Cette fête très prisée, où les étrangers sont les bienvenus, comprend également des concerts, des raves et des feux d’artifice. Un conseil : ne portez rien que vous souhaitez garder !

AFP / GETTY IMAGES ©

Retour au début du chapitre

Forteresse de Hwaseong de Suwon

4 Construite en signe de dévotion filiale et fortement endommagée durant la période coloniale au début du XXe siècle, puis pendant la guerre de Corée, cette forteresse est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Sa restauration, commencée dans les années 1970, est quasiment achevée. Des archives détaillées de 1801 ont permis la reconstruction fidèle du rempart long de 5,52 km et du Hwaseong Haenggung (palais qui accueillait le roi durant ses séjours à Suwon). Une promenade le long du rempart passe par trois portes majestueuses. Ci-dessous : Tour de guet de la forteresse