Côte d'Azur 2

De
Publié par

De Bandol à Menton, en passant par l'arrière-pays varois et les alpes-Maritimes jusqu'au parc du Mercantour, ce guide exhaustif vous permet de sillonner la Côte d'Azur et d'en découvrir les plus beaux recoins.





un guide exhaustif qui couvre la côte de Bandol à Menton, mais aussi l'arrière pays varois (jusqu'aux gorges du Verdon incluses) et les Alpes maritimes jusqu'au Parc du Mercantour (vallée des Merveilles incluse). Chaque vallée, chaque village de l'arrière-pays ont été explorés ;



5 auteurs dont 3 qui habitent sur place ;


dans une région réputée onéreuse, nombreuses propositions de campings et d'hébergements bon marché :



une section plongée écrite par Jean-Patrice Mouton, spécialiste de la plongée dans la région (Port Cros et Porquerolles comptent parmi les plus beaux spots de France) ;



une section sur la randonnée dans les Alpes d'Azur, dans l'arrière-pays niçois ;



de nombreuses interviews qui donnent une autre image de cette région très touristique : Daniel Herrero, un grand Monsieur du rugby en France, qui nous parle de Toulon ; Emilie Filou, "nez" pour la parfumerie Fragonard, à Grasse ; Michaël Latz, maire-vigneron du village de Corrence, premier village bio de France ; Dany Lartigue, fils du célèbre photographe Jacques-Henri Lartigue, à Saint-Tropez ; Norbert Chardon responsable du programme des Salins à la Ligue de protection des oiseaux, etc ;



un accent mis sur l'environnement (voir les interviews, mais aussi les réserves naturelles détaillées, le parc du Mercantour) avec un index écotouristique.





Publié le : jeudi 7 juillet 2011
Lecture(s) : 287
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782816112245
Nombre de pages : non-communiqué
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Plan rapproché sur les pages suivantes

1 Cette mince bande littorale Cliquez ici entre Nice et la frontière italienne respire le luxe et l’insouciance sur fond de mer bleu azur. Son climat doux, été comme hiver, a largement contribué à la naissance des stations balnéaires à la fin XIXe siècle sous l’impulsion des Russes et des Anglais. Aujourd’hui, même si la crème de l’aristocratie européenne a délaissé les lieux au profit d’une jet-set plus internationale, la magie opère encore. Sur ce littoral découpé, palaces, villas somptueuses et jardins luxuriants se succèdent sans que personne ne s’offusque.

Arrière-pays

2 Quel contraste avec le littoral ! Des vallées vertes et des forêts paisibles, des villages magnifiques et encore bien vivants comme Tourtour, Châteaudouble, Fayence, Seillans, Mons ou Callian. Généreuses, la Bresque et l’Argens dans le Haut Var, la Nartuby et l’Erdre en Dracénie et la Siagne dans le Pays de Fayence irriguent généreusement ces terres et ces terroirs où il fait bon vivre. Au calme et à l’ombre, les ruisseaux et les cascades de l’arrière-pays varois Cliquez ici sont une belle alternative aux plages de la côte.

Porquerolles

3 On dit souvent que la plus grande et la plus occidentale des îles d’Or a tout pour elle. Plantons le décor : des plages de sable bordées de pins et de bruyère sur la côte nord, une côte sud sauvage et abrupte comme sa voisine Port-Cros, un littoral drapé dans une mer bleu azur, des vignobles, un village animé et une vraie sensibilité à l’environnement. Sur cette île Cliquez ici, longue de 7 km et rattachée au Parc national de Port-Cros, on ne se déplace qu’à pied ou à vélo.

Retour au début du chapitre

Gorges du Verdon

4 Depuis la Corniche sublime Cliquez ici – la mythique D71 –, le Verdon déploie son empreinte vert émeraude au pied de falaises pouvant atteindre 700 m de hauteur. La rivière sinue jusqu’au lac de Sainte-Croix à proximité du village de Moustiers-Sainte-Marie, pittoresque vigie qui semble surveiller le lac. Et pour découvrir ce paysage unique Cliquez ici, Grand Canyon made in France, vous aurez l’embarras du choix : canoë depuis le lac de Sainte-Croix, randonnée au fond des gorges, parapente ou escalade pour les plus téméraires.

Abbaye du Thoronet

5 Nichée dans un vallon boisé, cette abbaye cistercienne Cliquez ici, édifiée entre 1160 et 1230, séduit malgré son austérité. Agencée autour d’une église en croix latine, de bâtiments d’habitation et d’un magnifique cloître, la pureté des lignes et son absence de décorum fourni, séduira même les âmes les plus profanes. Sur le plan architectural, la simplicité de ses volumes et son adaptation aux impératifs de la vie communautaire furent une source d’inspiration pour des architectes contemporains comme Le Corbusier.

Retour au début du chapitre

Nice

6 La cinquième ville de France ne bénéficie pas seulement d’un climat privilégié. Entre ses palaces du front de mer, les façades ocre du vieux Nice, sa cathédrale Russe, ses perles baroques et ses jardins, Nissa la bellaCliquez ici mérite bien son surnom. Sa clientèle touristique internationale attirée par ses célèbres plages de galets et ses prestigieux évènements lui donne un petit air de vacances toute l’année. Derrière ses apparats de fête, la culture nissart s’enracine dans une longue histoire qui, à l’image de sa gastronomie, est toujours à mi-chemin entre la France et l’Italie.

Provence Verte

7 Entre la Côte d’Azur et le Verdon, c’est la Provence des places ombragées sous les platanes, des marchés colorés et des fontaines bienveillantes sur les places de village. Autour de Brignoles, cette Provence Verte, authentique, rassemble une quarantaine de villages de caractère encore agricoles où il fait bon vivre. C’est le paradis des baignades et des pique-niques au bord de l’eau, c’est aussi traditionnellement une terre d’accueil pour les artisans d’art.

Retour au début du chapitre

Cap de Brégançon

8 Des sentiers à l’ombre des pins, cernés de canisses, qui mènent à des plages où l’eau prend des allures d’atoll polynésien. Aux abords du cap de Brégançon sur la commune de La Londe-les-Maures, les plages du Pellegrin, de l’Estagnol ou de Cabasson sont parmi les plus belles de la Côte d’Azur. La présence d’une résidence présidentielle sur un éperon rocheux relié à la côte par une langue de sable, le fort de Brégançon, ne change rien au décor. Pas plus que la magnifique vue sur les îles d’Or, Porquerolles en tête.

Vallée des Merveilles

9 Imaginez un site de haute montagne où l’histoire se lit sur les roches. Adossée de part et d’autre du Mont Bégo qui culmine à 2 872 m, la Vallée des Merveilles concentre près de 40 000 gravures rupestres dispersées sur des affleurements rocheux. Datant pour la plupart de l’âge du bronze, ces inscriptions découvertes seulement à la fin du XIXe siècle, sont aujourd’hui classées Monuments historiques et protégées. Un site exceptionnel que l’on découvre à l’occasion d’une randonnée où il n’est pas rare d’apercevoir chamois et marmottes.

Retour au début du chapitre

Menton

10 Pas de doute possible, l’Italie n’est plus très loin. Les façades colorées du vieux Menton et son patrimoine baroque exceptionnel à proximité du cimetière du vieux château, évoque les villages du Piémont ou du sud de l’Italie. Juste à côté, les palaces du début du siècle et leurs imposantes façades et le palais Carnolès nous remémorent les heures fastes de la Riviera française. Quant aux jardins, aux allures de serres tropicales, leurs effluves exotiques et citronnés méritent une visite, tout comme le futur Musée Cocteau situé sur le front de mer.

Ramatuelle et le Golfe de Saint-Tropez

11 Juché sur la presqu’île de Saint-Tropez, Ramatuelle a plusieurs visages. Il rassemble sur un même territoire un vieux village perché surplombant la presqu’île, les fameuses plages de Pampelonne qui s’étalent sur 5 km et leurs paillotes les pieds dans l’eau et une côte sauvage qui borde les caps Taillat et Camarat. Autour du golfe de Saint-Tropez, Sainte-Maxime la discrète et Saint-Tropez la sulfureuse se font face, alors qu’au milieu, Cogolin et Grimaud, glissent lentement jusqu’à la mer.

Retour au début du chapitre

Peillon et les villages perchés

12 Ces nids d’aigles de l’arrière-pays doivent leur topographie au relief tourmenté des Alpes-Maritimes et à la volonté des hommes. Ceux-ci ont posé sur ces pitons rocheux, des forteresses imprenables dont la physionomie actuelle remonte le plus souvent au Moyen Âge. Un patrimoine souvent très bien préservé comme à Peillon ou Coaraze, et qui offre des panoramas époustouflants sur la mer comme à Saint-Agnès ou à Èze.

Retour au début du chapitre

Le côte-de-provence

13 L’appellation Côtes de Provence s’étend sur plus de 20 000 ha de sols essentiellement calcaires et argilo-calcaires étalés sur 3 départements : les Bouches-du-Rhône, le Var et une enclave dans les Alpes-Maritimes. C’est une des plus étendues de France, il n’existe donc pas un seul, mais plusieurs types de Côtes de Provence, chacun ayant une personnalité en phase avec sa géologie et son climat. Ces vins s’expriment dans les 3 couleurs (rouge, blanc et rosé), avec bien sûr une mention spéciale pour le rosé, né en Provence, et sa robe rose pâle caractéristique.

Cannes

14 Bienvenue sur la promenade de la Croisette et ses prestigieux palaces. Derrière les paillettes de son célèbre festival, la vieille ville de Cannes, disposée autour de la colline du Suquet, ne manque pas de charme. Même ses plages hypnotisent, particulièrement quand l’Estérel prend des reflets ocre au coucher du soleil. Les adeptes du calme feront la traversée jusqu’aux îles de Lérins, située à un jet d’amarre du centre-ville. L’île de Saint-Honorat accueille un monastère très réputé pour son vin.

Retour au début du chapitre

Saint-Tropez

15 Le mythe Saint Trop, né en partie grâce à Brigitte Bardot et au film Et Dieu créa la femme, a la vie dure. Le village s’est même hissé au rang de fleuron du patrimoine national. Fréquenter ses boîtes de nuit (très) branchées, ses cafés mythiques ou flâner sur les quais du Vieux Port où s’alignent les yachts, fait partie du rituel d’une visite à Saint-Tropez. Le village ne vit pourtant pas que l’été. Ses régates de vieux gréements et sa vie culturelle s’étalent tout au long de l’année, dans un village qui retrouve alors un peu de son calme et beaucoup de son charme.

Terres d’artistes

16 La Côte d’Azur fut au cours du XXe siècle une terre d’émulation artistique majeure dans le domaine de l’art pictural et de la céramique. Aux pionniers du début du siècle comme Renoir à Cagnes et Bonard au Cannet, succédèrent Fernand Léger à Biot, Picasso à Antibes, Vallauris et Mougins, Chagall à Saint-Paul-de-Vence, Matisse à Nice et à Vence, Cocteau à Menton, et bien d’autres autres… Un vécu qui est aujourd’hui remarquablement illustré par les musées de la région et le nombre important de galeries d’art.

Retour au début du chapitre

Marchés de provence

17 Souvent situé sur la place centrale du village, on vient au marché pour faire ses provisions hebdomadaires, mais aussi pour prendre des nouvelles… On s’y interpelle avec verve et toujours avé l’accent autour d’étals colorés. Car le marché, ici plus qu’ailleurs, est un rituel social. Au rythme des saisons, les fruits et les légumes déclinent les richesses des terroirs et sont un avant-goût de la gastronomie régionale, tout comme les herbes et les aromates provençales (basilic, thym, romarin, sarriette ou origan), dont les odeurs mettent en appétit.

Retour au début du chapitre

Saint-Paul-de-Vence

18 Dès le début du siècle, ce petit village perché cerné de vignes était un passage obligé pour de nombreux artistes. Aujourd’hui admirablement préservé, il abrite dans son lacis de ruelles pavées une concentration étonnante de galeries d’art. Difficile de ne pas se laisser tenter par une promenade le long des remparts de Saint-Paul-de-Vence au coucher du soleil à proximité des tombes du peintre Marc Chagall et d’Aimé Maeght. La fondation de ce dernier Cliquez ici, galeriste et amis des peintres, mérite elle aussi une visite.

Bauduen et le lac de Sainte-Croix

19 Les pieds dans l’eau, Bauduen est un village pittoresque adossé à une falaise que l’homme a transformé en superbe site touristique lors de la mise en eau du barrage de Sainte-Croix en 1973. Le lac Cliquez ici, au cœur du Parc Naturel Régional du Verdon, couvre 2 200 hectares et compte 70 km de rives d’une eau claire et idéale pour les baigneurs : sa température moyenne varie l’été entre 22 et 26°C ! Et c’est de loin le plus vaste des lacs artificiels qui parsèment le tortueux cours du Verdon.

Retour au début du chapitre

Roquebrune-Cap-Martin

20 Ce magnifique village Cliquez ici aux teintes ocre adossé à un piton rocheux est dominé par les vestiges de son château médiéval. En bord de mer, le quartier de Carnolès est limitrophe de Menton et celui de Saint-Roman jouxte la principauté de Monaco. Entre les deux, un magnifique cap à la végétation luxuriante abrite de splendides demeures, autrefois propriété de la noblesse européenne. Le sentier Le Corbusier, référence au cabanon de l’architecte, permet de faire le tour de cet îlot de verdure, à deux pas de Monaco.

Vallée du Loup

21 Entre Gréolière et Cagnes-sur-mer, le Loup s’assagit progressivement. Dans ses gorges, sa physionomie est d’abord celle d’un fougueux torrent de montagne qui dévoile sa vitalité autour d’impressionnantes cascades cernées de falaises. À partir du Pont du Loup, le relief s’aplanit et le cours du Loup devient celui d’un paisible ruisseau bordé de forêts, très agréable l’été pour la baignade et la pratique du canoë. Perché au-dessus des gorges, de magnifiques villages comme Gourdon ou Tourettes-sur-Loup surplombent tout le littoral.

Èze

22 Peut-être le plus beau mais aussi le plus couru des villages perchés azuréens. Nid d’aigle perché à 429 m au-dessus de la Méditerranée autour des vestiges de son château, Èze offre une vue magnifique sur la Méditerranée et le littoral. Dans ses ruelles tortueuses, les touristes côtoient des échoppes d’artistes et d’artisans, de prestigieux hôtels et des restaurants de chefs étoilés. Agencé en étages, le village se prolonge aussi vers le col d’Èze sur la haute corniche, ainsi qu’en bord de mer.

Grasse

23 Ses ruelles, autour de l’hôtel de ville et de la place aux Aires, révèlent quelques trésors d’architecture du Moyen Âge et de la Renaissance. Dans ce haut lieu de la parfumerie, symbolisé par sa rose Centifolia, une des seules fleurs encore cultivée dans le bassin grassois, le Musée Internationale de la Parfumerie et les ateliers-musées des parfumeurs locaux aiguiseront votre curiosité olfactive. Située à flanc de colline et agencée en gradin, la cité des parfums Cliquez ici est aussi une porte d’entrée dans un arrière-pays sauvage et préservé.

Île de Bendor

24 Comme sa voisine, l’île des Embiez, l’îlot de Bendor appartient à la famille Ricard. Situé au milieu de la baie de Bandol, inhabité et désertique jusqu’aux années 1950, il fut acheté puis aménagé par le célèbre inventeur du pastis. Aujourd’hui, complexes touristiques, galeries d’art et plusieurs musées dont un recelant plus de 8 000 bouteilles de vin du monde entier en font une halte reposante à l’atmosphère quelque peu surannée, à seulement 10 minutes en bateau du centre-ville de Bandol.

Retour au début du chapitre

Bienvenue sur la Côte d’Azur

Est-ce sa lumière éclatante, ses paysages à couper le souffle, sa mer bleu azur ou ses 300 jours d’ensoleillement par an qui font de la Côte d’Azur une destination de rêve ? Suivez ce guide et découvrez de nouvelles façons d’explorer ses richesses !

Retour au début du chapitre

La Grande Bleue

Tout le monde pense connaître la Côte d’Azur et ses plages dorées, ses palmiers et sa mer d’azur. C’est oublier que c’est également une terre pleine de surprises et de belles rencontres. Le littoral abrite des plages magnifiques et des criques encore sauvages, pour peu que l’on se donne la peine de les atteindre. Les îles de Lérins et les îles d’Or raviront les amateurs de nature et les sportifs de tous poils, tout comme la multitude d’activités nautiques proposées le long de la côte. Des villes à la réputation surfaite comme Saint-Tropez ou Cannes méritent aussi votre attention et sauront vous charmer si vous savez les aborder, au petit matin par exemple. Il y a fort à parier que vous ne vous lasserez pas de ce bleu azur, de ces eaux limpides, du vert des pins, de cette roche rouge par endroits et de cette lumière partout éblouissante. Et si dans Côte d’Azur, il y a d’abord le mot côte, ne boudez en aucune façon l’arrière-pays qui lui aussi renferme des trésors.

Retour au début du chapitre

L’arrière-pays

Du massif des Maures, encore proche du littoral, à la Sainte-Baume, en passant par le pays de Fayence ou la vallée de l’Estéron, on quitte la frénésie “d’en bas” pour souffler et toucher du doigt un beau terroir. Parcourez les villages perchés, arpentez les marchés, goûtez aux délicieuses spécialités et respirez à pleins poumons devant des paysages en Technicolor ! Et n’oublions pas bien sûr les sublimes gorges du Verdon et les Alpes d’Azur où l’on peut de certaines stations, ultime privilège, skier en admirant la mer !

Retour au début du chapitre

Les chemins de traverse

Mais, nous direz-vous, tout n’est pas rose sur la côte. En effet, il y a du monde, les plages sont bondées, il y fait chaud, les serveurs n’y sont pas toujours aimables, les prix tout à fait exagérés et le m’as-tu-vu, l’attitude adoptée en toutes circonstances. Tous ces maux ont toutefois leurs remèdes et c’est dans ce sens que nous avons rédigé ce guide. La solution la plus simple à nombre d’entre eux consiste à découvrir le coin hors saison, idéalement à l’automne et au printemps. Mais si, malgré tout, vous ne pouvez partir qu’en juillet ou en août, nous avons cherché pour vous les bons plans (plus nombreux qu’on ne pense généralement), les chemins de traverse, de quoi vous émerveiller toute l’année. Alors, bonne route !

Retour au début du chapitre

Envie de…

Sports

Sur terre, sur mer ou sous l’eau, la Côte d’Azur offre une multitudes d’activités pour les amateurs de randonnées, de sports nautiques ou de grands frissons.

  • VTT Sur le littoral varois, une piste cyclable s’étend sur 57 km Cliquez ici. Dans les Alpes-Maritimes, Lou Girou en Tinée est un fabuleux parcours et Roubion est la Mecques des vététistes Cliquez ici
  • Randonnée Dans un paysage minéral, la Vallée des Merveilles, avec ses gravures ruprestres, s’étire au pied du mont Bégo, au cœur du parc national du Mercantour
  • Sports d’eau vive Canoë-kayak, rafting et canyoning se pratiquent dans les gorges du Verdon. Et pour des sensations fortes, directions les gorges de Daluis ou du Loup, la Roya, la Vésubie ou la Bendola
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi