//img.uscri.be/pth/56fc9d497d59ce6f8fd85b4122f7d6ad855f55b0
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 3,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Crète 2 - Hébergement

De
0 page

Ce chapitre Hébergement est issu du guide consacré à la destination Crète.
Tous les chapitres sont disponibles et vendus séparément. Vous pouvez également acheter le guide complet.





Voir plus Voir moins

Hébergement

Où se loger

Auberges de jeunesse, campings, hôtels familiaux, maisons de village, appartements et complexes de luxe : l’offre crétoise est multiple. Se loger à tarif raisonnable ne présente pas de difficulté, surtout dans le Sud et l’intérieur des terres.

Élément clé de votre séjour en Crète, le choix du “port d’attache” dépend de ce que l’on recherche bien sûr. Toutes les régions et stations balnéaires de Crète diffèrent les unes des autres, avec des caractères et des atouts très variés.

Si vous préférez les belles plages de sable, visez la côte nord mais, pour une retraite rurale tranquille, choisissez les collines et les villages isolés de la côte sud. La région d’Héraklion rime avec urbanisation et animation 24 heures sur 24, Malia et Hersonissos détenant le record en la matière. Plus discrète et préservée en certains endroits, Rethymnon a la plus longue plage de sable de Crète. C’est une bonne base pour qui souhaite s’immerger dans la culture crétoise. La Canée, à l’ouest, avec quelques stations en plein essor, est idéale pour se livrer aux activités de plein air, de la plongée à l’escalade. Le Lassithi, à l’est, est le secteur le plus calme de l’île, les luxueuses stations d’Elounda et Agios Nikolaos représentant les bastions du tourisme haut de gamme.

Tarifs

Dans ce guide, les indicateurs de prix font référence au tarif d’une chambre double en haute saison, avec sdb individuelle mais sans le petit-déjeuner, sauf mention contraire. Les établissements petits budgets sont en général des auberges de jeunesse, des campings et des domatia (pensions) simples. La catégorie moyenne couvre les petits hôtels équipés de TV satellite, Wi-Fi et cuisine, et les appartements. En catégorie supérieure, on trouve surtout des villas et des complexes hôteliers tout confort.

Hôtels

Si la Crète compte certains des meilleurs complexes hôteliers balnéaires de Grèce et surtout certains des plus grands hôtels spas, les normes diffèrent beaucoup. Les établissements haut de gamme répondent à tout le confort de cette catégorie à travers le monde. En revanche, la catégorie moyenne peut se révéler à peine plus confortable que les domatia (chambres d’hôtes) chez l’habitant (pour la majorité d’entre elles). Des villes comme La Canée ou Rethymnon ont joué la carte hôtels de charme dans des demeures vénitiennes ou des bâtiments historiques superbement restaurés.

Notre priorité dans ce guide est allée aux établissements bien situés et indépendants réunissant à la fois un bon rapport qualité/prix, un accueil chaleureux, un minimum de charme et de caractère.

Désormais le système international de classement d’une à cinq étoiles s’applique aux hôtels grecs, donc crétois, en fonction de la taille et du nombre des chambres, des équipements et des services. Mais propreté, confort de la literie et amabilité du personnel ne sont pas pris en compte, aussi primordiaux soient-ils pour la clientèle. Aussi ne précisons-nous pas le nombre d’étoiles.

Sauf mention contraire, les prix cités dans ce guide n’incluent pas le petit-déjeuner, souvent facturé 5 à 8 € en sus.

Séjours tout compris

La Crète accueille 80% de visiteurs voyageant en formule tout compris. Ces forfaits proposés par les tour-opérateurs se sont répandus un peu partout dans les hôtels qui passent désormais, eux aussi, par les agences de tourisme pour vendre des séjours tout compris. Majoritairement installés sur la côte nord, à l’est d’Héraklion, ces résidences de tourisme pratiquent souvent des “démarques” de dernière minute, qui permettent de conséquentes économies sur l’achat groupé du vol et de l’hébergement pour les voyageurs individuels.

Studios et appartements

Pour prolonger son séjour et prendre le temps de mieux connaître une région, l’idéal est parfois de louer un studio ou un appartement, surtout si l’on dispose d’un petit budget ou si l’on voyage en famille ou en petit groupe. Les studios d’une pièce conviennent à deux personnes. Les appartements comprennent forcément une chambre séparée de l’espace à vivre, ce qui permet d’accueillir trois personnes ou plus. Dans tous les cas, vous disposerez d’une kitchenette ou d’une cuisine équipée, de la TV par câble ou satellite, de la climatisation et du chauffage, voire d’un lave-linge. En haute saison, la location d’un studio revient de 35 à 60 € par jour et celle d’un appartement pour quatre de 50 à 80 €, sachant qu’à cette période la location à la semaine est la règle. Le reste de l’année, réserver pour une nuit ou deux occasionne seulement un petit supplément.

Domatia (pensions)

Les domatia (littéralement “chambres”) sont l’équivalent grec du B&B, sans le petit-déjeuner. Généralement signalées par le panneau “Rent Rooms”, elles n’ouvrent en majorité que d’avril à octobre.

Il fut un temps où les domatia étaient tout simplement des chambres d’amis louées au voyageur de passage. Aujourd’hui, elles occupent souvent des bâtiments annexes construits pour la circonstance et se convertissent en véritables studios avec kitchenette, TV, balcon et climatisation.

Excellente option pour les budgets modestes, les domatia sont surtout bien plus attractives (et parfois mieux équipées) que les hôtels de catégorie moyenne. Prévoyez de 20 à 60 € pour une chambre double, en fonction de la saison, de la durée de votre séjour (attention, il est difficile de trouver une domatia pour une seule nuitée en haute saison) et de la jouissance ou non d’une sdb individuelle. Les familles ont l’habitude également de proposer des dortoirs de trois à quatre lits.

Certaines domatia ont des chauffe-eau solaires, ce qui signifie que l’eau chaude ne l’est pas toujours.

Agritourisme

L’agritourisme est en plein essor en Crète, signe que vie rurale et tourisme ne sont pas nécessairement incompatibles. Un peu partout apparaissent des pensions traditionnelles, des maisons ou des appartements typiques à louer, bien souvent à l’abri des grands flux touristiques et de l’agitation côtière, dans des villages tranquilles où les traditions d’hospitalité crétoises restent très vivantes.

Bâtiments neufs construits avec des matériaux locaux ou vieilles maisons en pierre rénovées à cheminées et poutres apparentes avec tout le confort du XXIe siècle, ces hébergements au mobilier et à la décoration rustiques disposent souvent d’une terrasse ou d’un balcon.

Beaucoup se trouvent en pleine campagne, rattachés à des fermes bio dont on peut observer, voire pratiquer des activités saisonnières comme la tonte des moutons, la distillation du raki, la récolte des olives, le foulage du raisin ou la fabrication des fromages. Ces fermes ont leur propre taverne où vous sont proposées des recettes séculaires à base de produits bio et fidèles au fameux régime crétois. Certains propriétaires dispensent même des cours de cuisine. La location à la semaine d’une maison traditionnelle coûte de 70 à 100 €.

Camping

Indépendants, les quelques campings crétois (une douzaine) vont du bout de terre battue en plein soleil au camping ombragé avec piscine, boutiques, tavernes et Wi-Fi. Certains proposent à la location caravanes, tentes ou bungalows. L’Association de camping panhellénique (www.panhellenic-camping-union.gr) publie sur son site Internet des informations sur les établissements adhérents, leurs équipements et leurs périodes d’ouverture. Le gros de la saison va de mai à octobre, mais quelques campings restent ouverts toute l’année.

Il existe de multiples tarifs qui s’ajoutent les uns aux autres. Voici en gros les principaux :

De mai à mi-septembre, il fait généralement assez chaud pour se dispenser de tente et dormir à la belle étoile, un léger sac de couchage permettant de se prémunir du froid en fin de nuit. Tapis de sol et couverture imperméable peuvent ne pas être inutiles.


LE TOP 5 POUR PETITS BUDGETS

Arsinoi Studios

Blue House

Le camping sauvage est interdit. Si la police verbalise de plus en plus les contrevenants, les plages isolées des côtes méridionale et orientale (à Lendas, Sougia et sur l’île de Gavdos par exemple) font l’objet d’une plus grande tolérance. Renseignez-vous avant de planter votre tente et, naturellement, emportez tous vos déchets. Sollicitez toujours l’accord du propriétaire pour vous installer sur les terres d’une ferme ou d’une propriété privée.

Auberges de jeunesse

Il n’y a pas d’auberge de jeunesse affiliée à Hostelling International en Crète, mais un certain nombre d’établissements indépendants de Rethymnon, Plakias et Héraklion, tout comme quelques hôtels, fonctionnent sur le même principe sans en porter le nom. Les auberges de jeunesse de Rethymnon et Plakias, bien tenues et propices à la vie sociale, disposent de dortoirs et des commodités de base, tout en servant des repas économiques. Celle d’Héraklion, très vétuste, n’est guère à conseiller.

Une nuit en dortoir coûte 10 ou 11 €, voire moins en cas de séjour prolongé.

Refuges de montagne

Les clubs de montagne crétois gèrent différents refuges. Il en existe quatre dans les Lefka Ori (montagnes Blanches), deux proches du mont Psiloritis et une sur le mont Dicté. Les équipements, variables, peuvent comprendre une cuisine, un poêle à bois et de l’eau provenant d’une source ou d’une réserve d’eau de pluie. On vous demandera 13 € pour dormir une nuit (tarif non adhérent). Contactez le club de la région avant de vous lancer (voir). Le site www.crete.tournet.gr/fr/crete-activities/936-mountain-shelters donne une carte de répartition de ces refuges et des informations.


ABC DE L’HÉBERGEMENT

Le prix des chambres s’alignant sur la saison, les écarts surprennent d’autant plus qu’ils atteignent parfois des sommets. Le plus souvent bas en hiver (de novembre à mars), ils grimpent en saison intermédiaire (d’avril à juin, puis de septembre à octobre) et sont à leur zénith en été (juillet-août). Ce sont ces tarifs de haute saison que nous avons répertoriés dans le guide. Sur la côte essentiellement, la plupart des hôtels ferment de novembre à mars ou avril, à la différence de ceux des villes. Il n’est impératif de réserver qu’en été. Le reste du temps, on peut largement improviser en ayant l’œil. Les panneaux “Rent Rooms” ne manquent pas !


Retour au début du chapitre

LA CANÉE XANIA

La CanéeXανιά

Le quartier vénitien regorge d’hôtels de charme et de pensions familiales, aménagés dans des maisons vénitiennes restaurées (souvent sans ascenseur, bien sûr). Il n’y a pas d’auberges de jeunesse et les meilleurs établissements ne sont vraiment pas adaptés aux petits budgets, mais il existe un camping à proximité. La plupart des hôtels ouvrent toute l’année. L’extrémité ouest du port et Zambeliou concentrent un grand nombre d’adresses. Néanmoins la proximité du port et la vue ont néanmoins un prix : les tarifs élevés, le monde et le bruit la nuit. Le quartier de Splantzia est moins onéreux mais, pour s’éloigner de la foule, il faut grimper (10 min à pied) jusqu’à celui de Halepa, qui surplombe la mer. Les complexes hôteliers avec piscines se trouvent à Nea Hora et le long de la plage qui démarre à l’ouest de Platanias.

Hotel Doma HÔTEL DE CHARME €€

(carte; 28210 51772 ; www.hotel-doma.gr ; Venizelos 124 ; s/d/tr/ste avec petit-déj buffet 65/90/120/150 € ; 1er avr–31 oct ; ). On imagine très bien Hercule Poirot penché par-dessus l’escalier en volute de ce tranquille hôtel centenaire surplombant la mer, dans le quartier de Halepa. Cet ancien consulat d’Autriche-Hongrie puis de Grande-Bretagne offre vue, calme, ambiance historique et décor d’époque avec beaucoup de chic et de simplicité. Outre la qualité des prestations hôtelières, c’est le service extraordinairement gentil qui distingue l’établissement. La suite du dernier étage ouvre par un vaste balcon sur la mer à perte de vue. Le petit-déjeuner est sain et savoureux, le jardin fleuri fort apaisant.

Casa Delfino HÔTEL DE CHARME €€€

(carte; 28210 87400 ; www.casadelfino.com ; Theofanous 7 ; ste et app avec petit-déj buffet 180-340 € ; ). Établissement le plus luxueux du quartier vénitien, cette élégante demeure du XVIIe siècle est découpée en 24 suites chacune décorée sur un thème différent. Le duplex “présidentiel” ouvre sur une vaste terrasse et peut accueillir 5 personnes, mais les chambres standards n’ont pas de balcon. Les sdb équipées pour beaucoup de Jacuzzi sont en marbre et le spa d’inspiration ottomane propose toute une gamme de massages. Le petit-déjeuner est servi dans la splendide cour pavée d’une mosaïque de galets et c’est sur le toit-terrasse qu’on grimpe au coucher du soleil.

Ifigenia Rooms & StudiosAPPARTEMENTS€€

(carte; 28210 94357 ; www.ifigeniastudios.gr ; Gamba 23, angle Parodos Agelou ; studios 45-100 € ; ). Cet ensemble de maisons rénovées autour du port vénitien réunit toute une gamme d’hébergements, de la chambre sans prétention à la suite très étudiée avec kitchenette, Jacuzzi et vue. De belles idées de décoration comme les voûtes en pierre, les ciels de lit… contrastent parfois avec un équipement sanitaire basique. Ouvrir la porte-fenêtre pour s’installer à regarder la mer a un prix : comptez 30 € de supplément pour une chambre standard.

Porto de ColomboHÔTEL DE CHARME€€

(carte; 28210 70945 ; www.portodelcolombo.gr ; Theofanous et Moshon ; d/ste avec petit-déj 85/110 € ; ). Jadis ambassade de France et bureau d’Elefthérios Venizélos, cette maison vénitienne est aujourd’hui un hôtel de charme de 10 jolies chambres bien équipées. Les meilleures suites dévoilent une belle vue sur le port. Les chambres ordinaires conviennent à 3 personnes (un peu serrées), tandis que les appartements accueillent agréablement les familles et permettent de cuisiner.

Splanzia HotelHÔTEL DESIGN€€€

(carte; 28210 45313 ; www.splanzia.com ; Daskalogianni 20 ; d avec petit-déj buffet 100 € ; ). Sis dans le sympathique quartier du même nom, cet élégant hôtel a remanié un bâtiment ottoman en huit chambres raffinées, dont certaines avec lit à baldaquin et tentures. Celles situées à l’arrière donnent sur l’un des derniers puits turcs de La Canée dans une cour parfumée de bougainvillées. Un accueil simple et chaleureux.

Amphora HotelHÔTEL DE CHARME€€€

(carte; 28210 93224 ; www.amphora.gr ; s 95 €, d avec vue 130 €, ste 150 €; ). Chargé d’histoire, cet hôtel occupe une demeure vénitienne superbement restaurée. Les chambres au décor plaisant s’ordonnent autour d’une cour et dans une aile adjacente. Les plus chères donnent sur le port, mais celles en façade peuvent être bruyantes en été. Les moins chères n’ont aucune vue. Sans même tenir compte du petit-déjeuner (10 €), les prestations sont un peu élevées.

Camping ChaniaCAMPING

(carte; 28210 31138 ; www.camping-chania.gr ; Agii Apostoli ; empl caravane/tente 7/4 € ; 1er avr-31 oct ; ). Le long de la plage, 3 km à l’ouest de La Canée, le plus proche camping dispose d’un terrain ombragé avec restaurant, bar, supérette, essence et piscine avec pataugeoire pour les enfants. Pour 10 €, on peut louer son toit de toile. Tous les quarts d’heure, vous trouverez un bus en direction de l’ouest à l’angle sud-est de la Plateia 1866 pour vous y déposer.

Pension LenaPENSION

(carte; 28210 86860 ; www.lenachania.gr ; Ritsou 5 ; s/d 35/55 € ; ). La propriétaire de cette pension proche de la plage de Nea Hora, Lena, a su imprimer à cet endroit une fort agréable ambiance à l’ancienne. Les chambres en façade sont les plus attrayantes. Deux autres sites complètent désormais l’offre : Margot’s House, récemment rénovée dans le quartier décontracté de Splantzia, d’une capacité de 6 personnes, et Stone Cottage, très demandé en été. Importantes remises hors saison sur les locations longue durée (plusieurs semaines).