//img.uscri.be/pth/b3ac8629c493e69aca681dd1ee56929cc09acd3b
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 3,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Crète 2 - Préparer son voyage

De

Ce chapitre Préparer son voyage est issu du guide consacré à la destination Crète.
Tous les chapitres sont disponibles et vendus séparément. Vous pouvez également acheter le guide complet.





Voir plus Voir moins

Fermer les pages suivantes.

Bienvenue en Crète

Un cadre olympien

La Crète est, à bien des égards, la quintessence de l’expérience grecque. La nature s’est montrée ici prolifique et il y a quelque chose d’indéniablement artistique dans la manière dont le paysage se déploie, des plages baignées de soleil au nord aux canyons déchiquetés s’ouvrant sur une côte sud toute en criques et falaises. À l’intérieur des terres, dans l’écrin des vallées, des villages pleins de charme vous ouvrent leurs portes. À deux pas, collines arrondies et sommets enneigés sont autant d’appels à une promenade ou une randonnée. Un tour de l’île en voiture vous en mettra plein la vue, mais la Crète sait se faire apprécier à un rythme plus lent. En traversant à pied les plus longues gorges d’Europe, vous pourrez découvrir la cave où Zeus en personne est né, arpenter les vergers du plateau du Lassithi ou tout simplement laisser l’empreinte de vos pas sur le sable de l’une des plus belles plages de Méditerranée.

La mosaïque du passé

La beauté naturelle de la Crète n’a d’égale que la richesse de son passé. L’île a été le berceau de la première grande société de la mer Égée, les Minoens, il y a quatre millénaires. Cette mystérieuse civilisation a laissé des vestiges un peu partout sur l’île, notamment le célèbre palais de Cnossos. Au carrefour de trois continents, la Crète fut successivement convoitée et occupée par différents envahisseurs. Cette histoire mêlée imprègne l’atmosphère et l’urbanisme des vieilles villes de La Canée et de Rethymnon, où dessin labyrinthique des rues, forteresses et demeures Renaissance hérités de la Sérénissime (Venise) côtoient mosquées et bains turcs. Les centaines de chapelles, d’églises et de monastères – souvent d’origine byzantine – témoignent de l’influence de l’église orthodoxe. Beaucoup cachent de magnifiques fresques, comme l’église de la Panagia Kera (Lassithi), tandis que d’autres, comme le Moni Arkadiou près de Rethymnon, ont joué un rôle clé sous la domination ottomane et pendant la Seconde Guerre mondiale.

GARETH MCCORMACK/LONELY PLANET IMAGES ©


Cette île magique réunit histoire et traditions, culture et nature, plaisirs de l’exercice physique et de l’esprit, joies de la table et du partage. Que l’on plonge dans la mer ou dans l’Antiquité, que l’on court les chemins escarpés ou les terrasses festives, la Crète offre toutes ses richesses avec générosité.

À gauche : bain de soleil sur la plage de Marmara

Ci-dessous : belles du palais de Cnossos (fresque reconstituée)


MARIA BREUER/IMAGEBROKER ©

Culture, cuisine et caractère

Cependant, ce sont les gens, plus que les briques et les pierres, qui laissent les plus beaux souvenirs. Les Crétois sont très attachés à leur culture et à leurs traditions et bien des célébrations sont partie intégrante de l’âme de l’île. Dans les kafeneia (cafés), en montagne avec les bergers, lors de la préparation des fêtes de Pâques ou d’une des nombreuses célébrations, la rencontre puis la complicité qui s’instaure ne s’oublient jamais. Enfin, les gastronomes pourront se régaler de la cuisine maison à base de produits frais et bio servie dans les tavernes à travers l’île. C’est bien connu, le régime crétois compte parmi les plus sains du monde ! Et pour accompagner les plats servis, rien de mieux qu’un excellent vin local ou un verre de raki.

Retour au début du chapitre

12 façons de voir la Crète

BARBARA HELLER/PHOTOLIB RARY ©

Le palais de Cnossos

1 Le palais du légendaire roi Minos donne la mesure du haut degré de sophistication des Minoens, ce peuple de l’âge du bronze qui établit en mer Égée une puissante thalassocratie dont Cnossos fut la capitale. Six cents ans d’une histoire prestigieuse contée par ses fresques, ses sculptures, ses bijoux… tombés dans l’oubli jusqu’au début du siècle dernier. Les fouilles de Cnossos ont alors révélé l’un des sites archéologiques majeurs de Méditerranée. Même si la restauration partielle des fresques et de l’architecture porte à controverse, c’est en Crète le site incontournable.

NEIL SETCHFIELD/LONELY PLANET IMAGES ©

Le musée archéologique d’Héraklion

2 Fabuleuse fenêtre ouverte sur le monde antique, cette véritable caverne d’Ali Baba répartie sur plusieurs sites couvre des milliers d’années. La section primordiale de ce musée-clé s’est constituée autour de la plus belle et la plus importante collection au monde d’objets minoens. C’est sans nul doute le prolongement ou le préliminaire indispensable à la visite du palais de Cnossos et des grands sites archéologiques crétois. Si vous ne devez voir qu’un seul musée en Crète, c’est celui-là. Mais patience, il fait peau neuve depuis des années.

GARETH MCCORMACK/LONELY PLANET IMAGES ©

La vieille ville de La Canée

3 Oubliez le monde et laissez-vous porter par l’harmonie qui règne dans ce quartier authentique. Clochers et minarets, architectures grecque et ottomane et solides assises vénitiennes se mêlent avec harmonie. Là, au détour de ruelles tortueuses, se nichent des hôtels au charme véritable, ainsi que certains des meilleurs restaurants de l’île. Petits cafés et traditions artisanales confèrent au quartier de Splantzia une atmosphère qu’on ne retrouve nulle part ailleurs. Et le coucher du soleil, lorsque le phare se détache au milieu de la baie abritée, y est unique.

KATJA KREDER/ IMAGEBROKER ©

Elafonissi

4 Gagner l’îlot par la langue de sable, l’eau turquoise à mi-mollet, frissonner de plaisir dans la douceur du vent et plonger le regard dans un océan de clarté : c’est ce qui vous attend à Elafonissi. Bien caché dans le sud-ouest sauvage de l’île, loin derrière les montagnes escarpées et les petits villages isolés, ce long ruban de sable attire les foules en haute saison. L’automne est le moment propice pour atteindre ce petit paradis.

GARETH MCCORMACK/LONELY PLANET IMAGES ©

Les gorges de Samaria

5 Du plateau d’Omalos, les surprenantes gorges de Samaria creusées par un ancien cours d’eau mènent jusqu’en mer de Libye une foule de marcheurs attirés par la splendeur du paysage. Tapissées d’une profusion de fleurs sauvages, particulièrement éclatantes au printemps, elles constituent le royaume des oiseaux de proie. Une journée entière de marche (environ 6 heures en descente), un départ matinal et de bonnes chaussures seront nécessaires pour éprouver ce bonheur. Parallèles et moins connues, les gorges de Trypiti et d’Aradena suivent à peu près la même orientation.