Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 3,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Equateur et Galapagos 4 - Sierra centrale

De
148 pages

Ce chapitre Sierra centrale est issu du guide consacré à la destination Equateur et îles Galapagos.
Tous les chapitres sont disponibles et vendus séparément. Vous pouvez également acheter le guide complet.



Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Illustration

Sommaire

PRÉPARER SON VOYAGE

 

 

 

 

 

 

 

SUR LA ROUTE

 

 

 

SIERRA CENTRALE.

Le top des randonnées

Le top des hébergements

Pourquoi y aller

Le toit de l’Équateur offre de multiples possibilités d’aventures. Voyager dans cette vaste région, taillée dans le feu et la glace, est une fabuleuse plongée dans les mythes et la beauté des Andes. Vous découvrirez de splendides volcans, des pics coiffés de glaciers, des hauts plateaux herbeux, de pittoresques cités coloniales, des haciendas bucoliques, et de profondes vallées verdoyantes, jalonnées de cascades et de villages indiens, qui dévalent de la Sierra jusqu’au bassin amazonien.

Prévoyez quelques jours pour visiter les exceptionnels parcs nationaux et réserves de la contrée, tels Los Ilinizas, Cotopaxi, Llanganates, Chimborazo et Sangay. La boucle de Quilotoa, à parcourir à pied ou à vélo, traverse des villages indiens traditionnels et conduit à un lac volcanique d’une profondeur vertigineuse. À cela s’ajoutent des trajets ferroviaires hasardeux, des marchés d’artisanat, ainsi que de nombreuses aventures tropicales dans la vallée verdoyante de Baños, une ville touristique au succès inébranlable.

Quand partir

Illustration

Juin-sept

La saison sèche, idéale pour les ascensions et les randonnées à pied ou à vélo․

 

Sept-nov

Ne manquez pas la fête de la Mamá Negra à Latacunga․

 

Déc-jan

Une période sèche propice à l’aventure, dans une nature verdoyante․

Illustration

À ne pas manquer

1 Une randonnée sur les routes de campagne de la boucle de Quilotoa (Cliquez ici)

2 La descente de la route Baños-Puyo (Cliquez ici), jalonnée de cascades

3 La route qui grimpe vers Salinas (Cliquez ici), avec de superbes paysages d’altitude en toile de fond

4 Un trajet en train le long de La Nariz del Diablo (Cliquez ici), une extraordinaire série de lacets sur une paroi rocheuse abrupte

5 Un trek sur l’un des plus hauts volcans en activité du monde dans le Parque Nacional Cotopaxi (Cliquez ici)

6 Une promenade dans les nuages, à pied ou à vélo, autour de l’imposant volcan Chimborazo (Cliquez ici)

7 Un séjour dans une hacienda au pied du volcan Cotopaxi (Cliquez ici)

Parcs nationaux et réserves

La Sierra centrale se distingue par ses nombreux secteurs protégés. À l’exception du Parque Nacional Llanganates (Cliquez ici), qui reste totalement sauvage, les parcs et réserves proposent tous des activités diverses qui satisferont aussi bien les excursionnistes que les randonneurs et grimpeurs sportifs. Le Parque Nacional Cotopaxi (Cliquez ici), l’un des plus visités du pays, se rejoint rapidement depuis Quito ou Latacunga. La Reserva Ecológica Los Ilinizas (Cliquez ici) comprend les deux pics de l’Iliniza et s’étend jusqu’à la Laguna Quilotoa. Le volcan Chimborazo constitue le principal attrait de la Reserva de Producción Faunística Chimborazo (Cliquez ici), où des harems de vigognes parcourent le páramo (prairies andines d’altitude). Le Parque Nacional Sangay (Cliquez ici), le plus grand de la région, couvre des habitats variés, de la jungle aux pics enneigés.

8Comment s’y rendre et circuler

Latacunga possède un aéroport en théorie international, mais jusqu’à présent sans service de passagers․ Les bus desservent toutes les localités․ Latacunga, Ambato, Baños, Riobamba et Guaranda sont les princpaux carrefours de transports․ Pour rejoindre des secteurs reculés, vous devrez souvent prendre une correspondance dans ces villes․

Des travaux sont en cours sur les voies ferrées de la région, essentiellement pour desservir des villages touristiques éloignés ; consultez www․trenecuador․com pour des informations sur les lignes en service․ Voiture de location, circuit organisé ou taxi (loué pour la journée) constituent des moyens pratiques et sûrs d’accéder à des secteurs plus éloignés․

Machachi et Aloasí

6 855 ET 12 470 HABITANTS

Machachi et Aloasí, à quelque 35 km au sud de Quito de chaque côté de la Panamericana, donnent accès aux montagnes proches et à la nature sauvage. D’Aloasí, la plus séduisante des deux bourgades, des trains desservent Quito au nord et le Parque Nacional Cotopaxi au sud. Les deux villes sont aussi des points de départ pour des excursions au Parque Nacional Cotopaxi et à la Reserva Los Ilinizas.

Du côté ouest de la nationale, le paisible bourg d’Aloasí se tient au pied du volcan éteint El Corazón (4 788 m), qui doit son nom aux deux gorges en forme de cœur sur son versant ouest.

Ville animée sur le côté est de la route, Machachi possède une jolie place centrale et accueille le dimanche un important marché. Le 23 juillet, une fête turbulente célèbre les chagras (cow-boys andins).

1À voir et à faire

Un jardin de sculptures (entrée libre) fait face à la gare ferroviaire de style classique d’Aloasí. La Estación Hostería-Granja, à 100 m au nord-est de la gare ferroviaire, comprend un zoo où l’on peut caresser lamas, ânes et autruches, un restaurant et une ferme. Elle loue des vélos et des chevaux (15 $/heure).

Tren Ecuador (Ferrocarril Transandino ; %1-800-873-637 ; www․trenecuador․com ; aller-retour adulte/enfant 15/8 $) propose 2 trains qui passent par la gare d’Aloasí (appelée gare de Machachi bien qu’elle soit du côté ouest de la Panamericana). Si les trains sont bondés, les voyageurs doivent parfois revenir en bus touristique.

Páramo Infinito

TRAIN

(%1-800-873-637 ; www․trenecuador․com ; gare d’Aloasí ; 35 $)․ Cette excursion en train de 8 heures traverse différents secteurs de la réserve Los Ilinizas. Elle part d’Aloasí les samedi et dimanche à 10h30 et rejoint la gare de Boliche dans le Parque Nacional Cotopaxi, mais ne laisse guère le temps d’explorer le parc.

Machachi Festivo

TRAIN

(%1-800-873-637 ; www․trenecuador․com ; gare d’Aloasí ; 36 $ ; c)․ Cet itinéraire en train touristique part de Quito du jeudi au dimanche à 8h15. Il fait halte à Aloasí pour un spectacle de danse et un café ; moyennant un supplément, vous pouvez monter à cheval, visiter une ferme apicole et déjeuner avant de revenir. Le circuit dure 8 heures.

4Où se loger et se restaurer

Hotel Estancia Real

HÔTEL $

(%02-231-5760 ; Cordero, Machachi ; ch 10 $/ pers)․ Parmi plusieurs hôtels bon marché en face de la Plaza Mayorista à Machachi, l’Estancia Real offre des chambres propres et correctes, malgré des lits affaissés.

Hostería-Granja La Estación

HACIENDA $$

(%02-230-9246, 099-277-1578 ; www․hosterialaestacion․com ; Aloasí ; s/d petit-déj inclus 60/70 $ ; W)․ Cette vaste hacienda du XIXe siècle, à quelques pas de la gare ferroviaire d’Aloasí, est le meilleur hébergement des environs. Les chambres avec poutres apparentes sont joliment meublées, le personnel est sympathique et de nombreux espaces ouverts invitent à s’asseoir et à profiter de la vue.

Plusieurs chambres spacieuses, avec poêles à bois, ont été construites dans l’arrière-cour. Le restaurant, orné d’antiquités de la ferme, sert des repas à 15 $ midi et soir.

El Café de la Vaca

ÉQUATORIEN $$

(%02-231-5012 ; Panamericana Km 23 ; plats 4-8 $ ; h8h-17h30)․ Le week-end, vous devrez probablement faire la queue derrière des cars de Quiteños venus en masse pour déguster du fromage en provenance directe de la ferme, servi avec chaque commande. Les plats équatoriens et les divers petits-déjeuners (servis toute la journée) s’accompagnent parfaitement d’un jus de fruits frais.

8Depuis/vers Machachi et Aloasí

De la gare routière de Quito, les bus à destination de Latacunga peuvent vous déposer à Machachi (1 $, 1 heure) le long de la Panamericana․ Pour revenir à Quito ou à Latacunga, hélez un bus sur la Panamericana․

Les services de train sont prévus pour des trajets aller-retour, mais vous pouvez opter pour un aller simple sur les lignes Machachi Festivo ou Páramo Infinito (Cliquez ici).

De Machachi, d’anciens bus scolaires aux couleurs vives partent au moins toutes les heures pour Aloasí dans la journée․ Descendez au terminus pour rejoindre la gare ferroviaire, à 3 km environ de la Panamericana․

Reserva Ecológica Los Ilinizas

Cette réserve d’environ 150 000 ha englobe des pics volcaniques, des champs de cultures vivrières, des páramos, des forêts de nuages et des vallées. À 55 km au sud de Quito, elle couvre une grande partie de la boucle de Quilotoa. La réserve offre d’excellents itinéraires de randonnée, le plus souvent par des chemins sans nom, que les habitants pourront vous indiquer.

Le village d’El Chaupi constitue le meilleur accès nord aux pics jumeaux, l’Iliniza Norte (5 126 m) et l’Iliniza Sur (5 248 m), respectivement sixième et huitième plus hauts sommets du pays. Formant jadis un seul cône volcanique, les deux pics sont séparés par un col étroit.

Pour rejoindre le parc, parcourez 3 km à partir d’El Chaupi, à pied ou en pick-up, jusqu’au Control (entrée principale du parc ; 8h-16h, entrée libre), puis encore 6 km jusqu’au parking du sanctuaire de La Virgen. De là, comptez environ 2 heures de marche jusqu’au Refugio Nuevos Horizontes (ci-dessous).

2Activités

Bien que la différence d’altitude soit minime, seul l’Iliniza Sur possède un glacier permanent en raison d’une humidité plus importante ; l’escalade, très technique, requiert de l’expérience, un guide et un équipement adapté à la glace. Trek d’acclimatation très prisé, l’Iliniza Norte est plus abordable, mais reste une ascension difficile, avec des éboulements rocheux près du sommet et parfois de la neige. Pour des circuits guidés, des promenades à cheval (25 $/heure), la location de VTT (25 $/ jour) ou du bénévolat, contactez l’Hostal La Llovizna à El Chaupi. La Llovizna loue aussi du matériel d’alpinisme et des sacs de couchage.

4Où se loger et se restaurer

Huerta Sacha

LODGE $

(%098-906-7082 ; www․huertasacha․com ; ch petit-déj inclus 25 $/pers)․ Ce lodge installé dans une ferme laitière de 16 ha se situe dans les hauteurs du parc, à 4 km à l’ouest d’El Chaupi. Le café central est un bon endroit pour échanger avec d’autres voyageurs, et les chambres cosy, avec lits doubles ou superposés, disposent d’eau chaude. Certaines s’agrémentent d’une cheminée et d’un tapis en peau de vache. Ce lodge très accueillant est spécialisé dans les expéditions à cheval.

Hostal La Llovizna

AUBERGE DE JEUNESSE $

(%099-119-4928 ; iliniza_blady@yahoo․com ; El Chaupi ; ch demi-pension 25 $/pers ; W)․ À 500 m d’El Chaupi sur la route des Ilinizas, La Llovizna a une allure un peu négligée d’auberge du Far West. Elle abrite de grandes chambres chaleureuses, équipées de lits fermes, ainsi que de minuscules chambres mansardées et douillettes.

Refugio Nuevos Horizontes

REFUGE $

(%02-367-4125 ; nuevos․horizontes․refuge@gmail․ com ; dort 15 $)․ Ce refuge rustique, perché à 4 650 m au cœur de la réserve, peut accueillir 25 personnes. Vous pouvez préparer votre repas, ou acheter petit-déjeuner et dîner aux responsables locaux. Prévoyez un sac de couchage car les nuits sont froides.

Hostería PapaGayo

HOSTERÍA $$

(%02-231-0002 ; www․hosteria-papagayo․com ; Panamericana Sur Km 26 ; s/d/bungalow 45/75/120 $ ; iW)․ Cette hacienda vieille de 150 ans est une adresse prisée des routards et une base pratique pour explorer les Ilinizas, le Corazón et le Cotopaxi. Elle propose des dortoirs et des chambres privées, dont certaines avec cheminée, ainsi qu’un agréable restaurant. De nombreux animaux de la ferme peuplent les lieux. Les sympathiques propriétaires organisent des circuits et des randonnées à cheval, et ils peuvent vous procurer un guide.

L’hostería se situe à 500 m à l’ouest de la Panamericana, le long d’un embranchement à 1 km au sud du péage de Machachi. Appelez à l’avance pour qu’un pick-up vienne vous chercher à Machachi ou au village d’El Chaupi.

Chuquiragua Lodge

LODGE $$

(%02-367-4046 ; www․chuquiragualodgeandspa․com ; El Chaupi ; dort 16 $, ch 25-70 $/pers ; iW)․ Ce nouveau lodge de style hacienda, à l’entrée du bourg à 1 km à l’ouest de la Panamericana, dispose d’hébergements pour tous les goûts : dortoirs avec couvre-lits molletonnés et matelas épais ; chambres premium (le meilleur rapport qualité/prix) avec jolie vue, cheminée et bois dur ; chambres supérieures un peu encombrées (et trop chères). Vous apprécierez le spa doté d’un grand bain chaud et d’un sauna.

8Depuis/vers El Chaupi

À Machachi, des bus bleu et blanc indiqués “El Chaupi” (0,35 $, 40 min) partent environ toutes les heures (jusqu’à la nuit) de l’Avenida Amazonas et 11 de Noviembre․ Ils repartent de la place principale d’El Chaupi aux mêmes horaires․

Si vous venez en voiture de Machachi, un panneau indique l’embranchement vers El Chaupi sur la Panamericana à environ 6 km au sud de Machachi․ La route pavée continue sur 7 km jusqu’à El Chaupi, puis se transforme en piste et rejoint après 9 km le parking des Ilinizas, reconnaissable au petit sanctuaire dédié à la Vierge․

Vous pouvez aussi louer un pick-up à Machachi (renseignez-vous sur la place) pour aller directement au parking (25 $) ; depuis El Chaupi, le trajet en camion coûte environ 13 $․

Parque Nacional Cotopaxi

Remarque : le Cotopaxi étant entré en éruption au moment de la rédaction de ce guide, l’accès au parc et au volcan sera peut-être limité lors de votre visite.

Si l’on aperçoit le volcan Cotopaxi de plusieurs provinces, son majestueux cône symétrique prend d’autres dimensions à l’intérieur du parc national (%lun-ven 02-204-1520, sam-dim 099-9498-0121 ; 10 $). Couverts de glaciers qui cèdent la place au páramo vert et or, les versants du Cotopaxi abritent des chevaux sauvages, des lamas, des renards, des cervidés, des condors et des ours à lunettes, particulièrement rares.