Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 3,49 €

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Vous aimerez aussi

suivant

Le top des restaurants

bluearrSmor

bluearrPå Kroken

bluearrVausti

bluearrUusi Kilta

bluearrRestaurant Kuparipaja

Le top des hébergements

bluearrSea Hotel Mäntyniemi

bluearrHotel Bridget Inn

bluearrHotelli Onni

bluearrVilla Maija

bluearrRuissalo Camping

Pourquoi y aller

Ancienne capitale de la Finlande, Turku est une ville maritime du sud-ouest du pays, au port animé. Elle s’étire le long d’un large fleuve, l’Aura, dont les deux extrémités sont marquées par une cathédrale gothique et un château médiéval. Ses excellents musées, galeries, restaurants et festivals musicaux n’ont rien à envier à Helsinki. Au nord-ouest, la charmante Naantali constitue une charmante destination d’excursion ou même un agréable lieu de villégiature.

Le littoral sud est jalonné de petites villes pittoresques. Pendant des siècles, les empires russe et suédois ont guerroyé pour obtenir le contrôle des ports aujourd’hui hérissés de châteaux et de forteresses qui contrastent avec les voiliers amarrés au soleil. Dans les terres, de charmants bruk (villages des forges) donnent un aperçu du passé industriel de la région. Les îles du large jalonnant le chemin qui mène vers Åland et la Suède offrent quant à elles des opportunités de sorties en bateau et de retraites en pleine mer.

Quand partir

76-1


Juin Turku retourne au Moyen Âge à l’occasion de son marché médiéval.

Juillet La régate de Hanko est réputée pour son ambiance de carnaval.

Août Parade et musique militaires animent le festival de Hamina Tattoo une semaine durant.


map77-1


À ne pas manquer

b1 L’histoire médiévale de Turku dans les rues souterraines d’Aboa Vetus et dans son château du XIIIe siècle (Cliquez ici)

b2 Une croisière depuis Hanko et ses villas russes pour voir des phoques, ou visiter un phare insulaire

b3 Les ruelles pavées bordées d’entrepôts colorés dans la bourgade de Porvoo

b4 Une rencontre avec les personnages créés par Tove Jansson au Muumimaailma de Naantali (Monde des Moumines)

b5 La cueillette de fraises sauvages, les sternes arctiques et une baignade dans une crique sur le sentier de l’archipel de Turku

b6 Une descente en VTT, à ski ou en snowboard au Uuperinrinteet, près de Hamina

b7 Le design finlandais (Cliquez ici) dans le joli village des forges de Fiskars


TURKU (ÅBO)

phone02 / 182 500 HABITANTS

Turku, ancienne capitale dont le château et la cathédrale évoquent la riche histoire culturelle, est un foyer d’art expérimental et de festivals dynamiques, notamment grâce à la population estudiantine (l’université est la deuxième du pays). Il s’agit souvent de la première ville abordée par les visiteurs venus en ferry de Suède et d’Åland et c’est une introduction idéale au reste de la Finlande.

Histoire

Si les vestiges archéologiques de la région remontent à l’âge de la pierre, ce n’est qu’en 1229 qu’une colonie catholique s’établit à Koroinen, près du centre actuel de Turku. Avec la consécration d’une église en 1300 et la construction du château, la ville devint un centre administratif et spirituel et la deuxième plus grande de Suède.

Son nom suédois original, Åbo, vient des mots “village” (bo) et “rivière” (å). Capitale du grand-duché de Finlande en 1556, la ville fut presque totalement détruite par des incendies, notamment en 1827. Son nom finnois, Turku, signifie, lui, “marché” en russe ancien. Le lien étroit qu’entretenait de longue date la ville avec la Suède poussa en effet l’occupant russe à transférer en 1812 la capitale à Helsinki et à cantonner Turku à un rôle marchand. La kauppatori (place du marché), à 3 km au nord-est du port, reste le centre de Turku.

blackeye4 À voir

Château de TurkuCHÂTEAU

(Turun Linna ; phone02-262-0300 ; www.turunlinna.fi ; Linnankatu 80 ; adulte/enfant 9/5 €, visites guidées 2 € ; h10h-18h tlj juin-août, 10h-18h mar-dim sept-mai). Fondé en 1280 à l’embouchure de l’Aura, c’est le plus imposant château de Finlande. Les deux donjons, les somptueuses salles de banquet et le très intéressant musée historique niché dans les remparts constituent les temps forts de la visite. Des maquettes illustrent la transformation du château, de simple forteresse insulaire à un palais de la Renaissance. Plusieurs visites guidées en anglais sont proposées quotidiennement de juin à août.

Le roi de Suède déchu Erik XIV fut emprisonné dans sa tour ronde à la fin du XVIe siècle, avant de connaître plusieurs prisons dont Kastelholms Slott à Åland, pour éviter que les rebelles ne le retrouvent. Aujourd’hui, la plupart des Finlandais connaissent le château, car sa silhouette distinctive sert de logo à la Turun Sinappi, l’incontournable moutarde de Turku.

blueheartCathédrale de TurkuÉDIFICE RELIGIEUX

(Turun tuomiokirkko ; phone02-261-7100 ; www.turunseurakunnat.fi ; cathédrale gratuite, musée adulte/enfant 2/1 € ; hcathédrale et musée 9h-20h mi-avr à mi-sept, 9h-19h mi-sept à mi-avr). “Église mère” de la foi luthérienne finlandaise, la cathédrale de Turku domine la ville. Consacré en 1300, ce bâtiment gothique en briques fut reconstruit maintes fois au cours des siècles après des incendies.

La chaire a été réalisée au début du XIXe siècle par l’architecte allemand C. L. Engel (à qui l’on doit aussi, dans un esprit d’impartialité, l’église orthodoxe sur la place du marché). Des fresques romantiques de R. W. Ekman illustrent le baptême du premier évêque de Finlande et la présentation à la nation par Gustave Vasa de la première traduction en finnois du Nouveau Testament. Le tombeau le plus célèbre est celui de Karin Månsdotter (1550-1613), reine de Suède et épouse de l’infortuné Erik XIV.

Le carillonnement de la cloche de la cathédrale retentit dans tout le pays à la radio (YLE1) à midi. Pendant la guerre de Continuation, les Finlandais étaient invités à cette heure-là à prier pour la victoire.

À l’étage, un petit musée retrace les étapes de la construction de la cathédrale et expose des sculptures médiévales et des objets religieux.

Des concerts d’orgues estivaux gratuits ont lieu à 20h le mardi et 14h le mercredi. Des messes en anglais sont données toute l’année à 16h tous les dimanches excepté le dernier du mois.

blueheartMusée de l’Artisanat de LuostarinmäkiMUSÉE

(Luostarinmäen käsityöläismuseo ; phone02-262-0350 ; www.turunmuseokeskus.fi ; Vartiovuorenkatu 2 ; adulte/enfant 6/4 €, visites guidées 2,50 € ; h10h-18h tlj juin-août, 10h-18h mar-dim mai et début sept à mi-sept, 10h-16h mar-dim déc à mi-jan). Le quartier populaire de Luostarinmäki échappa aux flammes du “grand incendie” de 1827 qui dévasta Turku. Ces ateliers et maisons du XIXe siècle, bordant de minuscules ruelles et environnés de jardins verdoyants, forment aujourd’hui ce musée d’artisanat à ciel ouvert, classé trésor national depuis 1940.

Tous les bâtiments sont à leur emplacement d’origine et comprennent 30 ateliers et boutiques où des artisans en costume (orfèvre, horloger, boulanger, potier, cordonnier, imprimeur et marchand de cigares) pratiquent leur métier en été.

Cinq visites guidées en anglais sont proposées chaque jour de juin à août. La boutique de souvenirs vend des articles fabriqués sur place.

Forum MarinumMUSÉE, BATEAUX

(www.forum-marinum.fi ; Linnankatu 72 ; adulte/enfant 8/5 €, avec bateaux-musées 16/10 €, bateaux-musées chacun 6/4 € ; h11h-19h mai-sept, 11h-18h mar-dim oct-avr, bateaux-musées 11h-19h juin-août). Cet excellent musée maritime occupant partiellement un ancien grenier à blé offre un aperçu complet de la navigation, avec maquettes et vaisseaux grandeur nature. On peut monter à bord de l’un des bateaux-musées amarrés juste devant. Le mouilleur de mines Keihässalmi et la corvette Karjala ramènent à la Seconde Guerre mondiale, tandis que le voilier Suomen Joutsen, un ancien navire-école finlandais, évoque une époque plus reculée. Un superbe trois-mâts, le Sigyn (amarré 500 m en amont), inauguré à Göteborg en 1887, compte des cabines bien conservées.

Ne manquez pas non plus l’hydrocoptère, les torpilles de la Seconde Guerre mondiale et les expositions multimédia, sans oublier la cabine d’un luxueux paquebot de croisière (beaucoup furent construits à Turku). Le café-restaurant du musée, le Daphne, abrite un joli deux-mâts du même nom ayant appartenu à l’écrivain Göran Schild.

blueheartAboa Vetus et Ars NovaMUSÉE

(phone020-718-1640 ; www.aboavetusarsnova.fi ; Itäinen Rantakatu 4-6 ; adulte/enfant 8/5,50 € ; h11h-19h). Art et archéologie sous le même toit : Aboa Vetus (le vieux Turku) vous emmène sous terre dans les rues médiévales de Turku pour découvrir quelques-uns des 37 000 objets découverts sur le site (les fouilles sont encore en cours sur place). Ars Nova monte des expositions d’art contemporain. La Turku Biennaali (www.turkubiennaali.fi) se déroule ici l’été les années impaires.

Aula, le café du musée s’ouvrant sur un jardin verdoyant, propose des brunch-jazz le dimanche et des sessions DJ le jeudi soir entre juin et août.

Musée des Beaux-ArtsMUSÉE

(Turun Taidemuseo ; www.turuntaidemuseo.fi ; Aurakatu 26 ; adulte/enfant 8 €/gratuit, entrée libre 16h-19h ven ; h11h-19h mar-ven, 11h-17h sam-dim). F Ce musée occupe un étonnant bâtiment de granit aux piliers finement sculptés et aux tourelles coniques. Il privilégie l’art moderne, même si la salle Victor Westerholm est consacrée à la peinture traditionnelle de paysages finlandais comme Kesä (Été, 1893) de Gunnar Berndtson, représentation idyllique d’une Finlande ensoleillée. L’épopée du Kalevala vue par Akseli Gallen-Kallela (1865-1931) est captivante, tout comme son Akka ja kissa (Vieille Femme au chat).


infobox CARTE DE RÉDUCTION

Vendue dans les offices du tourisme et aux attractions participantes, la Turku Card (www.turkutouring.com ; 24/48 heures 21/28 €, carte famille 24 heures 45 €) permet d’entrer gratuitement dans la plupart des musées et des sites de la région, de voyager dans les bus locaux et de bénéficier de réductions dans certaines boutiques et restaurants. La carte familiale 24 heures (jusqu’à 2 adultes et 3 enfants), très intéressante, l’est moins le lundi, jour de fermeture de nombreux sites.


Musée SibeliusMUSÉE

(phone02-215-4494 ; www.sibeliusmuseum.abo.fi ; Piispankatu 17 ; adulte/enfant 3 €/gratuit ; h11h-16h mar-dim, plus 18h-20h mer). Le plus vaste musée dédié à la musique de Finlande réunit quelque 350 instruments, des tambours du Zimbabwe aux accordéons. Une section distincte sur le compositeur finlandais Jean Sibelius (1865-1957) présente des manuscrits et des effets personnels. On peut écouter des disques de Sibelius ou assister à des concerts de jazz, de folk et de musique de chambre le mercredi soir (de l’automne au printemps).

Musée Wäinö AaltonenMUSÉE

(WAM ; phone02-262-0850 ; www.wam.fi ; Itäinen Rantakatu 38 ; adulte/enfant 6/4 € ; h10h-18h mar-dim). Les sculptures naturalistes et teintées de cubisme offertes par l’artiste Wäinö Aaltonen sont le clou de cette galerie proposant aussi des expositions temporaires d’art contemporain et expérimental.

Musée Ett HemMUSÉE

(phone020-786-1470 ; web.abo.fi/stiftelsen/ett_hem/english.html ; Piispankatu 14 ; adulte/enfant 4/2 € ; h11h-16h mar et ven, 12h-15h mer, jeu, sam-dim mai-sept, 12h-15h mar-dim déc). Cette belle demeure du début du XXe siècle, conçue par C. L. Engel, expose des meubles de styles variés et des œuvres des peintres Albert Edelfelt et Helene Schjerfbeck.

map80-1

81-1

Musée de la Pharmacie et maison QwenselMUSÉE

(phone02-262-0280 ; www.turku.fi/en/museum ; Läntinen Rantakatu 13 ; adulte/enfant 4,50/3 € ; h10h-18h mar-dim mai-août, 10h-16h mar-dim déc à mi-jan). En bordure du fleuve, la maison Qwensel, bâtie vers 1700, est la plus ancienne de Turku. Elle renferme le petit musée de la Pharmacie dont l’ancien laboratoire contient des herbes médicinales, des meubles gustaviens (suédois) du XVIIIe siècle, une collection de bouteilles et d’autres objets pharmaceutiques.

Musée de Biologie de TurkuMUSÉE

(phone02-262-0340 ; www.turku.fi/en/museum ; Neitsytpolku 1 ; adulte/enfant 4,50/3 € ; h9h-17h mar-dim). Dans un magnifique bâtiment de 1907, le musée de Biologie de Turku présente une grande partie de la flore et de la faune finlandaises dans 13 dioramas réalistes.

blackrun4 Activités

Les croisières dans l’archipel sont très prisées l’été. Elles partent le plus souvent des quais du pont Martinsilta.

S/S UkkopekkaCROISIÈRE