Îles Eoliennes 2013 Petit Futé

De
Publié par

Les Country Guides du Petit Futé sont des guides pour tous les voyageurs. Ils proposent une synthèse équilibrée d'informations pratiques et culturelles et sont conçus pour que les lecteurs puissent effectuer le voyage qui leur convient, seuls ou en groupe
Publié le : mercredi 5 septembre 2012
Lecture(s) : 367
EAN13 : 9782746962705
Nombre de pages : 181
Prix de location à la page : 0,0022€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
couverture
Table des matières

INVITATION AU VOYAGE

Bienvenue aux Iles Éoliennes !

Fiche technique

DÉCOUVERTE DE LA SICILE

La Sicile en 50 mots-clés

Survol de la Sicile

Histoire

Politique et économie

Population et langues

Mode de vie

Arts et culture

Festivités

Cuisine sicilienne

Jeux, loisirs et sports

Enfants du pays

LES ÎLES ÉOLIENNES

LIPARI

VULCANO

SALINA

PANAREA

STROMBOLI

FILICUDI

ALICUDI

ORGANISER SON SÉJOUR

Pense futé

S'informer

Comment partir ?

Rester

Galerie photos

Galerie cartes

GPM

INVITATION AU VOYAGE

INVITATION AU VOYAGE - Sicile

© Petit Futé

INVITATION AU VOYAGE

© Apollon – Iconotec

Bienvenue aux Iles Éoliennes !

La Sicile, c’est d’abord la respiration d’un volcan emblématique : l’Etna, le volcan le plus haut d’Europe et l’un des plus actifs au monde. A 3 350 mètres, il découvre ses quatre gigantesques cratères sommitaux dans des nuées de soufre. Ses coulées de lave fluides qui n’atteignent plus le sommet surgissent à mi-pente de la montagne et détruisent tout sur leur passage. A ce spectacle hallucinant s’oppose la douceur de vivre à la sicilienne. Les villages aux ruelles fleuries de bougainvilliers mauves et roses, de lauriers en fleurs, de citronniers qui descendent jusqu’aux eaux bleues de la Méditerranée. Les terrasses blanches des cafés où déguster un « granité glacé » sous un soleil intense. La Sicile est riche aussi de toutes les populations qui s’y sont succédé, la dotant d’une architecture originale et passionnante : temples grecs de Selinunte, Syracuse et Agrigente, palais arabo-normands et églises byzantines de Palerme, villages médiévaux perchés dans la montagne. Toutes les aventures sont possibles en Sicile : pour les apprentis vulcanologues, les passionnés d’art et d’architecture, les amateurs gastronomes et les œnologues curieux, les adeptes du soleil et des belles plages, chaque aventure est un voyage et on rêve d’en découvrir plus encore et surtout d’y revenir ! Entre histoire et architecture, volcan et parcs régionaux, farniente et baignade, la Sicile offre un climat agréable et une palette d’activités fascinantes. Les îles qui l’entourent sont autant de satellites précieux : les sept célèbres Eoliennes avec le luxe de la riche Panarea ou les éruptions de Stromboli la volcanique, ou encore l’archipel des îles Egades. Chacun trouvera en Sicile une raison de s’émerveiller selon son tempérament et ses envies.

L'équipe de rédaction

Fiche technique
Argent

Monnaie : l'euro (€), même si la question du retour à la Lire italienne est un peu dans toutes les bouches.

Idées de budget

Le plus gros poste du budget va au logement ; trains et bus sont moins chers – et moins réguliers – qu'en France. Côté restauration, il est facile de s'en tirer pour moins de 20€ à des tables correctes.

Petit budget. 45 €/jour environ : 20 € pour le camping ou une auberge de jeunesse, 15 € pour deux repas sur le pouce et 5-10 € pour une visite ou un trajet en bus.

Budget moyen. 90 €/jour : 50 € pour une chambre en B&B, 25-30 € pour un repas dans une trattoria et un autre sur le pouce, et 6 € pour une visite.

Gros budget. Les hôtels luxueux aux prestations haut-de-gamme ainsi que les tables gastronomiques fleurissent un peu partout en Sicile.

Destination en bref

La région

Statut : région autonome.

Population : Plus de 5 millions d'habitants.

Densité de population : environ 200 hab/km².

Chef-lieu : Palerme (720 000 habitants).

Principales villes : Catane (300 000 habitants), Messine (242 000 hab.), Syracuse (123 000 hab.).

Ses 9 provinces : Agrigente, Enna, Caltanissetta, Catane, Messine, Palerme, Raguse, Syracuse et Trapani.

Superficie : 25 711 km². Et plus de 1 000 km de côtes !

Langue officielle : l’italien.

Langue parlée : le dialecte sicilien.

Climat méditerranéen avec des hivers doux (25°C à Noël !) et des étés très chauds et secs en raison du Sirocco venu directement du Sahara.

Patrimoine mondial de l'Unesco : la vallée des Temples d’Agrigente, les villes baroques (Noto et Syracuse), la nécropole de Pantalica, la villa romaine de Casale dans les environs de Piazza Armerina, le chapelet des îles Eoliennes ainsi que le théâtre de marionnettes sicilien.


PIB de la Sicile : 85 millions d’euros. En ces temps de crise, la Sicile fait parler d'elle en Italie et a la réputation d'être la Grèce de la République côté finances.

Religion : catholique. La ferveur religieuse est palpable partout : les Siciliens se signent lorsqu'ils croisent une représentation du Christ ou de la Vierge ou encore une église.

Economie

Salaire moyen : 15 000 € par an (30 000 € dans le reste de l’Italie). Près de 30 % des familles en Sicile vivraient en-dessous du seuil de pauvreté.

Taux de chômage : plus de 25% de la population est au chômage, les 18-35 ans étant particulièrement touchés.

Téléphone

Téléphoner d’Italie en France : composez le 00 33 puis l’indicatif de la ville sans le 0 initial.

Téléphoner de France en Italie : composez le 00 39 avant le numéro complet.

Téléphoner d’une province à l’autre : composez l’indicatif complet de la province puis le numéro de votre correspondant.

Les codes des chefs-lieux : Palerme : 091 • Agrigente : 0922 • Raguse : 0932 • Syracuse : 0931 • Enna : 0935 • Catane : 095 • Taormina : 0942 • Messine et îles Eoliennes : 090 • Caltanissetta : 0934 • Trapani : 0923.

Coût des communications : 0,25 €/min et une réduction de 40 % de 19h à 8h du matin. Vers les portables : 0,40 €/min.

Cabines téléphoniques : cartes de 3 €, 5 € et 10 €

Connexions Internet : 1 € les 10 minutes, entre 3 € et 6 €/h (à Palerme, il n’est pas rare de surfer pour 2 € de l’heure).

Décalage horaire

Décalage horaire : pas de décalage horaire avec la France (GMT + 1).

Formalités

Comme pour toute l'Italie, la visite de la Sicile se fait sans formalités particulières, sinon posséder une carte nationale d'identité ou un passeport européen, ou un visa Schengen.

Climat

Le climat méditerranéen règne en maître sur la Sicile. Les étés sont chauds et secs, et les hivers courts et généralement doux. Cependant, comme en atteste la grande variété des paysages, l'île possède différentes aires climatiques. Les façades nord et nord-est de la Sicile sont des zones privilégiées. Les hivers sont doux, et il fait rarement moins de 12 °C à Palerme et moins de 10 °C à Messine. L'air, en été, est plus humide que dans les terres et le sud où le climat est très proche de celui de l'Afrique. Les mois les plus agréables sont avril, mai et octobre, le pic de chaleur du mois d'août coïncidant avec le pic de fréquentation de l'île.

Saisonnalité

La Sicile se visite aisément toute l’année, mais on ne saurait trop vous conseiller d'éviter le mois d'août. C'est le moment de l'année où les hôtels affichent rapidement complets et sont forcément plus chers... Autrement, la période de mai à septembre est idéale pour profiter de tous les atouts de cette perle de la Méditerranée. Quoiqu'y passer Noël en t-shirt peut être non seulement décalé mais agréable...

Drapeau sicilien

L’origine du drapeau sicilien remonte à 1282, au moment des Vêpres siciliennes. La population, mécontente des taxes abusives, se soulève et massacre tous les Français de l'île qui s'étaient vus attribuer des fiefs par Charles Ier, alors à la tête de l'île. Lors de l’insurrection anti-française, Palerme (la capitale de la Sicile) puis Corleone sont les deux premières villes à se révolter contre l’occupation. On retrouve ainsi sur ce drapeau le jaune de la commune de Palerme et le rouge de Corleone. Au centre du drapeau, la « Trinacria » est l’emblème millénaire de la Sicile. A l’origine, ce nom vient du grec « Trinakrie » ( « Trêis àkrai » ), trois pointes, celles de l'île sur la carte. Au centre des trois jambes fléchies, une tête de gorgone est coiffée de serpents. Ce drapeau a été adopté une première fois en 1943 par les indépendantistes ou « séparatistes » siciliens, puis par la région autonome de Sicile en 2000.

DÉCOUVERTE DE LA SICILE

DÉCOUVERTE DE LA SICILE - Scopello était autrefois connu pour sa pêche au thon.

© Author's Image

La Sicile en 50 mots-clés
APE

Ces engins étranges sont des camionnettes à trois roues équipées d’un moteur de mobylette, qui servent essentiellement aux camelots pour faire le marché, mais aussi à certains artisans qui trouvent dans ce véhicule maniable et léger l’outil idéal pour transporter toutes sortes de marchandises dans les ruelles étroites des vieilles villes. On en croise beaucoup à Palerme, où ils côtoient les calèches et les grosses cylindrées. Souvent en piteux état (n'étant plus fabriquées, il est compliqué de remplacer les pièces défectueuses), ils constituent le témoin d’une époque (presque) révolue. Aujourd’hui, on leur préfère les petites camionnettes japonaises ou les nouvelles Piaggio à quatre roues, plus robustes mais tout aussi capables de fureter dans les petites ruelles.

Barbiere

Ah ! Mesdames ! Vous ne connaîtrez jamais l’extase de se faire faire la barbe par un authentique barbiere du vieux quartier d’une petite ville. Les instruments, l’ambiance, la méticulosité de l’artiste au travail, du barbouillage au blaireau jusqu’au rinçage rafraîchissant, avec le léger et délicieusement angoissant crissement de la lame sur la peau, tout cela est tellement plus jouissif que le « zinzin » d’un rasoir électrique ou que le banal rasage devant la glace.

Baroque

Baroque - San Domenico, église de style baroque palermitain.

© Author's Image

Le baroque, esthétique qui caractérise l'architecture européenne dès le début du XVIIème siècle, est largement représenté en Sicile. Contrastant nettement avec l'austérité médiévale, il est remarquable à son désir d'extravagance et d'opulence. La façade du Duomo à Ortygie ou encore l'église de la Collegiata à Catane en sont des exemples flamboyants. Noto, Syracuse et Raguse sont les grands bastions de ce style qui n'a de cesse de ravir les visiteurs.

Buttana… ou « puttana »

C’est la petite sœur qui ne veut pas faire tout à fait comme les grands frères ou le Padre Capo suprême le voudraient bien : « rien avant le mariage » et puis pas avec n’importe qui, mais surtout à la maison et pas ailleurs pour « honorer » sa condition et ses devoirs de femme… On pouvait lire dernièrement dans un canard de Palerme, entre deux chiens écrasés, qu’un parrain de la ville avait fait assassiner sa propre fille parce qu’elle avait... trompé son mari ! Rassurons-nous, ce qui était d’actualité il y a encore trente ans l’est de moins en moins aujourd’hui. Les jeunes Siciliennes sont de plus en plus libérées et s’émancipent aisément sans l’assentiment du chef de famille.

Cassata

La Cassata est le dessert favori des Siciliens et parmi les plus demandés en Italie. Sa douceur proche de celle des gâteaux moyen-orientaux nous rappelle combien la Sicile partage ses origines géographiques et culturelles avec ce monde. Elle est composée de ricotta entourée de pâte d'amande sur une pâte génoise. Pour agrémenter visuellement et gustativement cette petite merveille de douceur, des fruits confits sont déposés à son sommet. Impossible d'aller en Sicile sans y goûter. Alors gardez de la place pour le dessert !

Circolo

Les cercles de rencontres, de discussions, de culture, de jeux divers et variés, d’anciens pêcheurs ou des amis de X et Y, du souvenir de Z ou W… fleurissent sur toute l’île. Ce sont des endroits fort pittoresques à ne rater sous aucun prétexte ! Alors que la passeggiata bat son plein, que les ragazzi lancent des regards langoureux aux passages des ragazze qui font semblant de faire les vitrines, ces lieux surtout fréquentés par les plus anciens ont souvent un charme fou. Ils répondent évidemment à ce besoin insatiable des insulaires de se retrouver en communauté, en clan pour parler de la pluie et du beau temps. A voir : le Circolo della Conversazione de Ragusa Ibla devant le Dôme, où Giuseppe Tornatore, auteur du célèbre Cinema Paradiso, tourna un de ses films.

Clan

Il y a, avant tout, les liens du sang, mais pas seulement. Il y a aussi les clans d’amis ou de simples habitués, et l’on se retrouve toujours à la même heure, sans forcément un but précis, mais simplement pour être ensemble. Les clans sont évidemment très compartimentés, avec à la tête un chef bien déterminé et quelques règles : les anciens jouent aux cartes ou élaborent leurs dernières visions géopolitiques du monde dans les cafés, les anciennes vont à la messe, les garçons traînent dans les rues et les filles aussi, mais on ne se mélange pas toujours. Et enfin les plus petits, avant de faire la loi comme les plus grands, se contentent de faire des attaques de pétards en bandes de trottinettes organisées, et ce ne sont pas les moins dangereux !

Coiffures

Si vous commencez à ressembler à John Lennon, et surtout si ça n’est pas intentionnel, une bonne coupe chez un coiffeur ne coûte rien. Et c’est tellement agréable ! Cependant, prenez soin de le faire en arrivant, car les marques de bronzage ne pardonnent pas. En matière de style, si le catogan reste un standard apprécié pour les garçons (cheveux très tirés vers l’arrière, de préférence ondulés noirs, avec lunettes de soleil impératives), la mode est en train de passer du crâne totalement rasé à la Marco Pantani, permettant de radicaliser une calvitie naissante, à la coupe « Beckham » , avec une crête gominée au-dessus de la tête. Les filles s’y sont mises également, pour un aspect esthétique que chacun appréciera. Les coupes mixtes (rasé jusqu’au sommet du crâne pour laisser un petit disque de gazon sur le dessus) semblent en perte de vitesse.

Commerce en famille

Souvent en Sicile, les échoppes, hôtels, restaurants et autres établissements sont dirigés par les membres d’une même famille depuis une ou plusieurs générations. Le père était patron et employait ses enfants ; lorsqu’il sera plus vieux, les enfants reprendront l’affaire familiale, et ceux-ci la légueront sans doute à leur propre progéniture. C’est ainsi que des années durant, la plupart des établissements touristiques ou autres sont tenus par les mêmes propriétaires : le nom ne change pas, les prix évoluent peu, mais les nouvelles générations cherchent quand même à imposer leurs goûts modernes aux anciens qui finissent par se laisser entraîner.

Conduite

Conduite - Fiat 500 redécorée.

© Author's Image

Epileptiques s'abstenir ! La conduite en Sicile est un vrai défi sportif. En ville et tout particulièrement à Palerme, ça klaxonne, ça vocifère dans tous les sens, y compris lorsque le feu est rouge... Et pour cause : très souvent les feux ne sont pas respectés, y compris par la police. Pour votre sécurité, attachez bien votre ceinture et arrêtez-vous aux feux comme on vous a appris ! Sur les routes prioritaires, restez vigilants à l'approche d'un stop, panneau que les Siciliens ne semblent pas pouvoir voir (à moins que ce ne soit l'anglais, qu'ils parlent peu). Idem pour les lignes blanches et les interdictions de dépasser dans les virages ou dans les tunnels à double sens...

Conversation

C’est le grand plaisir des Siciliens, et des Siciliennes en particulier ! On parle pour le simple bonheur de parler (et quand on parle une langue aussi belle et musicale, il n’y a pas de raison de s’en priver), d’être entre amis ou en famille. C’est pourquoi il est très simple pour l’étranger de se fondre dans un groupe, mais parfois plus difficile de conclure… La passeggiata est évidemment le lieu privilégié pour les discussions pleines de vie. Les sujets sont souvent légers, décousus et sans importance. Les voix s’entrecroisent, se chevauchent jusqu’aux conflits les plus dramatiques, parfois très comiques. Mais les chamailleries sont sans conséquences et tout finit dans un joyeux éclat de rire.

Corso Vittorio Emanuele

En Sicile, chaque ville qui se respecte possède son Corso ou sa Via Vittorio Emanuele, sorte d’axe autour duquel gravitent les principales activités de la cité. Vittorio Emanuele II a été l'un des pères de la patrie. C'est avec Garibaldi, Cavour et Mazzini qu'ils ont unifié la nation, et c'est ainsi qu'il est devenu le premier roi d'Italie (1861-1868).

Courtoisie

Râleurs, les Italiens ? Oui, mais... Quand on sait que les coups de Klaxon sont plus culturels qu’agressifs, qu’ils se mettent en « semi-colère » facilement (le lait monte, mais redescend aussi vite si l’on coupe le feu), il n’y aura plus qu’à insister sur la patience dont ils peuvent faire preuve dans les circonstances où s’énerver ne sert à rien. En un mot, dotés d'un certain contrôle, d'une prévenance et d'une spontanéité à rendre service, leur caractère facilite aussi grandement les petites choses de la vie.

Décès (avis de)

Voilà une habitude qui heurte le visiteur français de prime abord : placarder dans toute la ville les avis de décès. Mais dans tout le pays, c’est une tradition de communication : les avis de décès (mais aussi tous les anniversaires et commémorations) sont affichés avec l’horaire d’inhumation. Mais rien de lugubre dans cette intention, il s'agit plutôt, tout le monde se connaissant plus ou moins, d'informer toutes les personnes ayant pu connaître le défunt pour qu'elles puissent lui rendre un dernier hommage. Après la cérémonie, des messages de remerciements à l'égard des présents remplacent les avis de décès sur les murs.

Delitto d’onore

Tout mari qui a un tant soit peu d’honneur se doit de tuer l’amant de sa femme en accomplissant le gesto esemplare. C’est d’ailleurs fortement conseillé si l’on veut pouvoir encore sortir la tête haute dans le village. Autrefois tout était prévu, car les lois étaient bien faites, et les peines totalement ridicules (entre deux et cinq ans) ! Mais aujourd’hui, toutes les valeurs se perdent…

u' Fistinu

De Palerme au plus petit des villages, chaque localité sicilienne a sa « fistinu » , ou la fête de son saint patron. Ces fêtes s'apparentent aux anciens rites païens. Mélange d’ivresse et nourriture, de foule et de mise en scène, de musique et de feux d’artifice, de ferveur religieuse et de fête civile, la « fistinu » est depuis des siècles la représentation la plus complète du peuple sicilien. Vous en trouverez tout au long de l’année, mais les plus connues et spectaculaires sont sans doute la fête de Sant’Agata à Catane (du 3 au 6 février) et celle de Santa Rosalia à Palerme (du 10 au 15 juillet).

Fuitina

C’est pour éviter aux filles d’être traitées de « buttana par les frères » . On comprendra facilement que lorsque deux jeunes gens s’aiment d’un amour dévorant, mais que la famille n’est pas tout à fait d’accord (cf. Roméo et Juliette), la fuitina, ou « fuite des amants » , reste la seule solution… pour ceux qui tiennent à la vie. On va dès lors trouver refuge dans les maquis impénétrables, ou si possible à l’étranger, en priant très fort et en attendant qu’un miracle arrive : que le Saint-Esprit daigne envoyer sa lumière sur ces esprits obtus et obscurantistes. Aujourd’hui, les mœurs évoluent et les jeunes couples n’ont plus à se retirer systématiquement sur les hauteurs ou sur des îles perdues pour échapper aux regards inquisiteurs de leur famille.

Honneur

Tout est question d’honneur ! S’il y a bien quelque chose à ne pas remettre en cause c’est bien lui : c’est la règle de base de tout Sicilien qui se respecte. Eh oui ! Il y a l’honneur de la famille et tous les « honneurs » divers et variés qui en découlent. Et étant donné que le machisme n’a pas encore été totalement éradiqué de la planète, il y a surtout l’honneur de ma mère, de ma sœur… Dans le temps, même les mafieux étaient considérés hommes d'honneur. C'est ainsi qu'on jouait à n’en plus finir au ping-pong entre honneur et vengeance. L’honneur justifie tout quand on n’a pas forcément grand-chose d’autre à revendiquer et à défendre ! Heureusement pour tout le monde, cette tradition commence à se perdre.

Insularité

La Sicile se trouve à l’écart de l’Italie et tient avec fierté à cette image : eux, ce sont les Siciliens, les autres – ceux du continent –, ce sont les Italiens. Son statut à part de région autonome autorise son gouverneur à siéger au conseil des ministres et en fait une actrice importante de la vie politique italienne. Marginale et originale, elle est le croisement des cultures byzantines, arabes, espagnoles ou encore normandes, et reste ouverte à l’Afrique et à l’Orient. Pour le célèbre écrivain Luigi Pirandello, originaire d'Agrigente, être Sicilien, c’est être inséré dans un système d’île : l’île Sicile, l’île village, l’île famille, et l’homme seul.

Mains

On parle beaucoup avec ses mains en Sicile. C’est pratiquement un langage parallèle, sans doute en rapport avec la loi du silence de la mafia. Tout le monde a à l'esprit cette manière qu'ont les Italiens de joindre leurs doigts autour du pouce lorsqu'ils sont dans une discussion animée. Par exemple, le fait de faire tourner un doigt contre sa joue signifie : buono (bon). Et même lorsque l’on téléphone, on joint le geste à la parole. Mais c'est le corps tout entier qui est engagé lorsque les Siciliens prennent la parole : haussements d'épaules et mouvements du buste en avant, tête haute, viennent agrémenter toutes les discussions, même les plus quotidiennes.

Mani pulite

« Mains propres »  : il s’agit du nom donné à une opération policière lancée en 1992 afin de lutter contre la corruption dans le monde politique italien. A la mise en place de cette opération de grande envergure, l’Italie assiste à la disparition de certains partis politiques comme le Parti démocrate-chrétien...

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.