Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Îles Féroé 2013 Petit Futé

De
144 pages
Les Country Guides du Petit Futé sont des guides pour tous les voyageurs. Ils proposent une synthèse équilibrée d'informations pratiques et culturelles et sont conçus pour que les lecteurs puissent effectuer le voyage qui leur convient, seuls ou en groupe.
Voir plus Voir moins
Table des matières
INVITATION AU VOYAGE
Bienvenue aux îles Féroé !
Fiche technique
DÉCOUVERTE DES ÎLES FÉROÉ
LES ÎLES FÉROÉ EN 10 MOTS-CLÉS SURVOL DES ÎLES FÉROÉ HISTOIRE MODE DE VIE ARTS ET CULTURE CUISINE DES FÉROÉ JEUX, LOISIRS ET SPORTS ENFANTS DES FÉROÉ LEXIQUE AVANT DE PARTIR COMMENT SE RENDRE AUX FÉROÉ SUR PLACE SÉJOURNER LES ÎLES FÉROÉ ÎLE DE STREYMOY ÎLE D’EYSTUROY ÎLE DE BORÐOY
ÎLE DE KALSOY
ÎLE DE KUNOY
ÎLE DE VIÐOY
ÎLES DE SVINOY ET FUGLOY
ÎLE DE MYKINES
ÎLE DE SANDOY
ÎLE DE SUÐUROY ÎLES DE LITLA DÍMUN ET STÓRA DÍMUN ORGANISER SON SÉJOUR Pense futé S'informer Comment partir ? Rester Galerie photos Galerie cartes
GPM
INVITATION AU VOYAGE
INVITATION AU VOYAGE © Thierry Lauzun – Iconotec
Bienvenue aux îles Féroé !
Pays latin de la Scandinavie, le Danemark semble bien loin des clichés du Grand Nord. A la pointe du design et des nouvelles technologies, ce pays où il fait bon vivre a su mêler tradition et modernité, simplicité et originalité. L’insularité de sa géographie n’en a pas émietté pour autant l’unité du pays, tout en l’enrichissant d’une diversité naturelle et culturelle. S’il est vrai que son histoire fut longtemps liée à celle de la Scandinavie, il n’en subsiste pas moins une identité danoise ainsi qu’un sentimen t nationaliste, épris de sagas vikings et de l’histoire de ses dynasties royales. Alliant courtoisie, rigueur et d écontraction, les Danois possèdent en matière de po litique sociale un système tout à fait exemplaire, derrière la discrétion se cache une grande efficacité. « Vivez et laissez vivre ! » , voilà une devise qui traduit admirablement l’identité danoise. Copenhague la paisible dévoile ses palais et parcs royaux, ses musées, ses tours dont l’archi tecture audacieuse s’impose fièrement dans une capi tale calme de l’extérieur et chaleureuse à l’intérieur. La Baltique, toute proche, baigne la ville et son flot de cyclistes d’un doux parfum maritime, et la Petite Sirène, sym bole de la cité, veille discrètement sur une ville qui inspira jadis le célèbre conteur H. C. Andersen. Peut-être lui doit-on en partie cette ambiance magique et agréablement nostalgique qui plane sur Copenhague ? Les landes d u nord de la presqu’île du Jutland offrent égalemen t un paysage peu familier de dunes vallonnées s’accrocha nt à des falaises ou recouvertes progressivement pa r le sable. Puis un spectacle différent mais tout aussi majestueux que celui des fjords s’offre à nous, celui des lacs, des forêts de hêtres, des nombreuses et charmantes îles plus ou moins planes ou rocheuses ou des vaste s plages de sable fin qui bordent la côte ouest. C’es t à mi-chemin entre l’Islande et la Norvège, dans l’Atlantique Nord, que l’on découvre l’un des joyaux de la couro nne danoise : les îles Féroé, archipel volcanique e t verdoyant, balayé par un souffle pur qui caresse de douces montagnes où reposent d’anciennes bourgades . Voyager dans le Grand Nord, c’est finalement se laisser porter par une nature bienfaisante et un peuple des plus accueillants… Alors, « Vivez et laissez vivre ! » L’équipe de rédaction REMERCIEMENTS. Merci à Carsten Meiner, Jonna K.Madsen, Jens Philipsen et Gudrun Rishede, Jane Strange Nielsen, Sten et Lise Slot Knudsen, Eva Hadberg pou r leur accueil amical et chaleureux. Merci égalemen t à Michael Andersen, Susanne Olsen, Sisse Wildt, Henri k Thierlein, Karin Buhl, Karin Melbye Holm, Cathrin e Billund, Susanna E.Sorensen, Ingigero A Trodni, Suzette Ascot, Britta et Alicia de Viborg, Hans Ole Ma tthiesen pour leur aide précieuse et leur disponibilité, et à Kim Kampp, Jorn, Anders et Morton de Copenhague pour leur amitié.
Fiche technique
Argent
Monnaie Monnaie :la couronne danoise. Abréviation bancaire internationale : DKK ; abréviation couramment utilisée au Danemark et donc dans ce guide : kr ou Dkr. Depuis 1234, les pièces de monnaie danoises sont ornées d’une couronne, mais ce nom de couronne n’a été donné aux pièces qu’en 1600, sous le règne de Christian IV. La couronne danoise était en circulation dans toute l’Union de Kalmar, qui associait le Danemark à la Norvège et à la Suède : en devenant indépendants, ces deux pays ont conservé l'appellation de couronne pour leur monnaie nationale, mais en utilisant le portrait de leur propre souverain. Les premiers billets sont apparus en 1913. Taux de change :1 kr = 0,135 € • 1 € = 7,45 kr (en avril 2011).
Idées de budget Le Danemark est assurément le pays scandinave le moins cher et les prix sont assez proches de ceux que l’on pratique en France. Petit budget.Compter entre 140 et 160 kr pour se loger dans les dortoirs des auberges de jeunesse, et de 50 à 80 kr pour un repas. Attention toutefois aux extra, les cafés et sorties nocturnes sont souvent très onéreux… Budget moyen.Compter entre 400 et 1 000 kr (chambres doubles) pour l’hébergement en chambres familiales ou dans un hôtel confortable, et entre 150 et 300 kr pour un repas copieux. Gros budget.ose d’une infrastructure hôtelièreOn n’aura que l’embarras du choix… Le Danemark disp particulièrement moderne et luxueuse. De nombreux hôtels offrent des chambres à partir de 1 000 kr et jusqu’à plus de 2 500 kr pour les plus réputés. Compter au moins 600 kr pour un repas de gourmet.
Le Danemark en bref
Le pays Pays :Danemark, membre de l’Union européenne depuis 1973. Capitale :Copenhague
Superficie :43 098 km²
Langue officielle :danois (groupe des langues germaniques). Religion :église évangélique luthérienne, religion d’Etat. Population :5 560 000 (en 2010).
La population
Densité :126 hab./km².
Population urbaine :85 %.
Composition :19 % de la population a moins de 15 ans, 66 % entre 15 et 64 ans et 15 % au-delà de 65 ans.
Espérance de vie :77 ans pour les hommes, 81 ans pour les femmes.
Indice de fécondité :1,8.
L’économie PNB :$ 305 milliards ($ 2 555 milliards pour la France). PNB/habitant :$ 55 200 ($ 39 400 pour la France, chiffres). Croissance :1,8 % (2010).
Taux de chômage :4,3 % (2010).
Décalage horaire Même heure à Copenhague qu’à Paris ou Bruxelles, 6 heures de plus qu’à Montréal. L’heure d’été est ado ptée comme dans le reste de l’Union européenne, elle est appliquée du dernier dimanche de mars au dernier dimanche d’octobre.
Saisonnalité Le meilleur moment pour se rendre au Danemark, c’est lorsque les jours s’étirent et que les nuits sont courtes, de juin à septembre. Il n’est pas rare que, en été, la température dépasse les 30 °C. En hiver, les villes sont particulièrement animées et décorées durant tout le mois qui précède Noël (o n ouvre même le parc de Tivoli à Copenhague).
Téléphone Indicatif téléphonique :+ 45
Pour téléphoner de France au Danemark :composer le 00 + 45 + numéro local à 8 chiffres. Il n'y a pas de différence de numéros entre une ligne fixe et les l ignes pour les portables. Les trois plus grands rés eaux de téléphone portables sont Telia, TDS et Telenor. Une carte SIM avec quelques unités coûte environ 99 kr.
Pour téléphoner du Danemark en France :composer le 00 + 33 + numéro local à 10 chiffres sans composer le zéro. (ex : téléphoner à Paris : 00 + 33 + 1 43 42 43 56).
Le drapeau danois Le Dannebrog, c’est le fameux drapeau rouge à croix blanche du Danemark, qui représente le pays depuis 500 ans et qui, selon la légende, est tombé du ciel en 1219 lors de la conquête de l’Estonie. Mais il n’apparaît sur les navires de la marine danoise qu’à partir de 1580. Aujourd’hui, il est partout. S ur les bâtiments officiels, bien sûr, à tous les coins de rues des villes, mais aussi sur les gâteaux d’anniversaire, en guirlande sur les sapins de Noël, hissé sur les hampes des jardins des maisons et des cours d’immeubles. On agite aussi frénétiquement des peti ts drapeaux de papier à l’aéroport pour accueillir quelqu’un qui rentre au pays ! Et les membres de la famille royale y inscrivent leurs propres armoiries.
DÉCOUVERTE DES ÎLES FÉROÉ
LES ÎLES FÉROÉ EN 10 MOTS-CLÉS
Animaux Aucun animal n’est toléré à l’entrée des Féroé. Quant à la faune locale, il y a bien sûr des oiseaux qui, par millions, nichent sur les falaises et dans les rochers. Environ 300 espèces sont recensées ! Il y aussi les moutons qui ont donné leur nom aux îles (føroyar). Ils sont e encore plus de 70 000 à travers l’archipel, ils étaient plus de 600 000 au XIX siècle ! Les chiens des Féroé sont presque tous les mêmes : des chiens de berger. Quant aux chevaux, la race féringienne qui s’était développée, s’adaptant au relief et au climat, a été quelque peu décimée (importée par les Anglais pour leurs mines au début du siècle) et remplacée peu à peu par des chevaux islandais. Les phoques, eux, ont presque tous été tués par les Féringiens : c’étaient de trop gourmands concurrents des pêcheurs…
Bains On peut se baigner aux Féroé ! Surtout dans les piscines ! Il existe de rares plages de sable où l’on trempe ses orteils lorsque la température de l’air atteint les 18-20 °C. Mais on ne vient pas vraiment ici pour ça… L’eau est en effet à 10 °C en été, et les courants particulièrement puissants vous entraîneraient bien loin…
Chômage Ce phénomène nouveau sur les îles, avec la crise qui a suivi le boom des années 1980, a atteint des proportions importantes aux îles Féroé : 20 % de la population active était sans emploi en 1993, avant de passer sous la barre des 5 % dans les années 2000. La solidarité et l’Etat providence à la scandinave adoucissent la situation des chômeurs, mais l’addition est lourde. Les fonctionnaires ont vu leur traitement diminuer d’autorité, mais leur emploi reste garanti, contrairement à celui des salariés du privé… Quant à la crise financière, elle a frappé tardivement les îles Féroé. La plus importante banque du pays (détenue en partie par l'Islande) a dû fermer ses portes en 2010. La plus grande entreprise de poisson, elle aussi en crise depuis 2008 a rouvert début 2011 avec l'arrivée de capitaux islandais…
Choc culturel Vous allez vous retrouver dans un monde qui pourra vous paraître un peu étrange, presque fermé. Les Féringiens vivent entre eux, avec un esprit communautaire que la société moderne, avec ses facilités et son évolution vers l’individualisme, n’a pas complètement aboli. Pourtant, l’ouverture aux étrangers est grande : les Féringiens ont de tout temps eu un comportement très accueillant. Leur quotidien n’est pas si différent du nôtre. Les Féringiens voyagent beaucoup et connaissent bien des choses du vaste monde. Vivant en grande partie d’importations, ils ont des habitudes de consommation semblables aux nôtres, de la fréquentation du supermarché au goût du Coca-Cola. Restent visibles quelques coutumes ancestrales, telles quelques fêtes perpétuées en costume traditionnel et qui ont gardé tout leur sens. Il existe d’autres coutumes plus intimes, comme cette façon de se recevoir les uns chez les autres ou de se rencontrer dans des clubs privés en apportant quelques bouteilles, usage e que la prohibition du commerce de l’alcool pendant presque tout le XX siècle a fortement ancré.
Consigne
On peut facilement laisser ses bagages dans une station-service, un office du tourisme ou un hôtel, le temps d’une excursion. Il n’y a pas vraiment de risque de vol. Les seules consignes se trouvent à Tórshavn : celle du terminal du port de Tórshavn, et au Kiosk de Steinatuni (à l’angle de Niels Finsens Gøta et de Winthers Gøta).
Criminalité La criminalité est quasiment nulle dans cette communauté de 47 000 habitants. De nombreuses maisons ne sont pas fermées à clé et on peut poser ses valises sans avoir constamment à les surveiller du regard. Les individus éméchés qu’il vous arrivera de rencontrer pourront effrayer certains. Lorsqu’il ne s’agit pas de marins russes ou lituaniens en escale, il n’y a rien à craindre.
Føroya bjór C'est la bière nationale et c'est aussi toute une institution. Elle a été fondée en 1888 par une famille féroïenne. Elle a depuis séduit tout l’archipel à cause de sa qualité et de son goût unique. Elle est depuis un symbole et une fierté dans les îles Féroé.
Immigration Les Féringiens, au faîte de leur hypercroissance économique au début des années 1990, ont fait appel à une main-d’œuvre étrangère. Ainsi il existe plusieurs familles de Polonais, employés dans les chantiers navals. On trouve bien sûr de nombreux Danois de « métropole » , installés sur l’archipel souvent après un mariage « mixte » ! De nombreux Islandais et Norvégiens, mais aussi des Russes, des Philippins, des Thaïlandais et des Tunisiens.
Jardins Le pays même semble recouvert d'un immense gazon que l’on peut qualifier d’anglais, tellement l’herbe est rase et grasse. Mais fleurs et arbres ne sont pas totalement exclus du paysage. Il existe une grande ferme de culture sous serre près de Kirkjubøur et un parc arboré, en partie abîmé par le vent, à Tórshavn. Près de leurs maisons, les Féringiens adorent faire pousser quelques fruits et légumes que l’on n’imaginerait pas sous ces latitudes : même des fraises et des tomates !
Macareux moine Le clown des mers c'est aussi l'autre surnom de cet oiseau fétiche de l'archipel. Il passe tout son temps en mer, en Atlantique Nord ; il rejoint la terre le soir ou lorsqu'il doit se reproduire. Le bec triangulaire est la partie la plus remarquable, pointe rouge avec une base bleue. Le plumage est noir et le dessous est blanc. Vous le trouverez sur beaucoup de carte postale, en pin's, en poster ou en petite statue. Il est appelé Puffin en anglais.
Marche C’est un paradis pour les amateurs de randonnée. Il faut se procurer une carte dans les librairies ou à l’office du tourisme (vendue très chère : 150 Dkr environ, mais très précise et fort utile). Avec une simple carte générale de l’archipel, on peut aussi se débrouiller : les chemins à travers les plateaux et les montagnes sont tous ponctués de petits tumulus de pierres. Les bergers se réchauffent en hiver à les remettre en place lorsque le vent ou la pluie les ont bousculés. Ces bornes bien utiles permettent de parcourir sans crainte des sentiers qui parfois font passer un peu en hauteur, mais qui ne sont pas dangereux. En dehors de ces chemins balisés, il est recommandé de partir avec un guide. On n'oubliera pas de s'équiper. Même en été, il faut prévoir pulls et chaussures imperméables, sans avoir à recourir pour autant à un équipement de haute montagne ! Enfin, on prendra surtout garde à la brume qui peut transformer une balade idyllique en un véritable cauchemar si l’on
veut retrouver son chemin !
Tourisme Les Féroé sont depuis longtemps un carrefour dans cette région du monde, entre Ecosse, Shetland, Danemark, Norvège, Islande et Groenland. L’archipel tente de maîtriser un nouvel afflux touristique, créé par la saturation des pays du soleil et la curiosité des vacanciers européens ou nord-américains. Un conseil touristique réunit désormais les îles Féroé, l’Islande et le Groenland. L’archipel féringien veut mettre en valeur ses atouts, que le tourisme d’escale ne permet pas d’apprécier. Il est vrai que 48 heures sont bien insuffisantes pour voir l’insoupçonnable diversité qui se cache derrière ces paysages d’apparence semblable… On compte environ 35 000 touristes par an. Les Danois représentent plus de 40 % du nombre de touristes « étrangers » , suivis par les Norvégiens, les Anglais et les Américains, les Suédois, les Allemands, les Islandais et les Canadiens. Les Français sont environ 450 par an. On recense également, chaque année, une centaine de touristes suisses et une centaine aussi de Belges.
Faire / Ne pas faire Ne pas trop parler des fameux globicéphales noirs,tués en bande sur les plages depuis des générations. Les Féringiens ne supportent pas d’entendre parler de Greenpeace « qui a ajouté des cris de baleine sur ses films de propagande alors que les globicéphales sont muets » , expliquent-ils. Ne jamais donner de l'argentsi quelqu'un vous rend service ou offre quelque chose, par exemple, si on vous invite à déjeuner, si on vous prend en stop. Les Féringiens sont très généreux et très solidaires, ils seront vexés si on leur donne de l'argent en échange.
Fiche technique
Les îles Féroé en bref
Nom :îles Féroé, Føroyar en féringien, Færøerne en danois, Faroe Islands en anglais. Superficie :1 399 km² (6 % de terres cultivées) comprenant 18 îles et des îlots. e e Situation :et 7 degrés de longitude ouest (fuseau horaire de Greenwich),entre les 6 e e entre les 61 et 62 degrés de latitude nord. A 1 333 km du Danemark. Type :territoire autonome du royaume du Danemark. Nombre de jours de pluie :280. er Nuits claires :juin au 15 juillet.du 1 Jour le plus long :19 heures 40.
Jour le plus court :5 heures.
Température moyenne l’hiver :6 °C
Température moyenne...
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin