Inde du Nord 5 - Gujarat

De
Publié par

Ce chapitre Gujarat est issu du guide consacré à la destination Inde du Nord.
Tous les chapitres sont disponibles et vendus séparément. Vous pouvez également acheter le guide complet.







Publié le : jeudi 27 février 2014
Lecture(s) : 7
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782816144246
Nombre de pages : 216
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
cover.jpg

Sommaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SECTIONS SPÉCIALES

Fort rouge en 3D.

Taj Mahal en 3D

Fatehpur Sikri en 3D

Temples de khajuraho en 3D

Architecture religieuse

i0002.jpg

Sur la route

i0050.jpg
i0363.jpg

Gujarat

Dans ce chapitre

Ahmedabad (Amdavad)

Vadodara (Baroda)

Bhavnagar

Blackbuck National Park

Diu

Somnath

Sasan Gir Wildlife Sanctuary

Junagadh

Bhuj

Mandvi

Wild Ass Sanctuary

Le top des thali gujaratis

Le top des fêtes tribales

Pourquoi y aller

Les voyageurs pressés d’atteindre Mumbai (Bombay) ou le Rajasthan prennent rarement le temps de visiter le Gujarat, pourtant idéal pour sortir des sentiers battus. Si Ahmedabad, la capitale, conserve son charme parmi le chaos ambiant, la campagne recèle la plupart des trésors de l’État. Dans les villages tribaux, des artisans tissent, brodent, teignent et impriment certains des plus beaux textiles d’Inde. Des parcs préservés abritent une faune unique, dont des oiseaux migrateurs, des ânes sauvages et les derniers lions d’Asie. Des sites de pèlerinage jaïns et hindous coiffent les montagnes qui s’élèvent abruptement de vastes plaines et des fêtes colorées s’accompagnent de manifestations culturelles.

Le Gujarat tient également une place importante dans la vie et l’œuvre du Mahatma Gandhi : il naquit dans cet État, il y lança le satyagraha (mouvement de protestation non violente) et y effectua la fameuse “marche du sel”. Son héritage reste un élément primordial du discours public et de la vie des Gujaratis.

Quand partir

Ahmedabad

i0364.jpg

Septembre-octobre La fête de Navratri : musique et danse dans les villes et les villages.

Novembre-décembre La saison des milk-shakes à la mangue à Junagadh.

Novembre-mars La meilleure période pour visiter les parcs et les réserves naturelles.

PRINCIPAL POINT D’ACCÈS

Ahmedabad (Amdavad) est desservie par des vols directs en provenance de Singapour, de plusieurs villes du golfe Persique et des grandes villes indiennes. C’est aussi le principal carrefour des trains et des bus qui relient le Gujarat au reste du pays.

En bref

  • Population : 60,4 millions d’habitants
  • Superficie : 196 024 km2
  • Capitale : Gandhinagar
  • Langue principale : gujarati
  • Hébergement :

    $ moins de 1000
    $$ 1000-5 000
    $$$ plus de 5 000

Notre conseil

Les plus belles destinations du Gujarat se situent à l’écart des grandes villes bruyantes et surpeuplées. Découvrez les parcs nationaux et les réserves, grimpez au sommet des montagnes sacrées et explorez le Kutch, haut lieu de l’artisanat.

Sur la Toile

  • Gujarat Tourism ( www.gujarattourism.com )
  • Gujarat Forest Department ( www.gujaratforest.gov.in )
  • Diu Tourism Department ( www.diutourism.co.in)
  • Kala Raksha ( www.kala-raksha.org)

Saveurs

La cuisine végétarienne règne en maître au Gujarat, en partie grâce à l’influence des jaïns, et le thali végétarien est le repas gujarati par excellence. Il est plus doux, plus léger, moins épicé et moins gras que le thali punjabi. Pour les Gujaratis, c’est incontestablement le meilleur au monde ! Sur un grand plat en inox, du riz est entouré de nombreux accompagnements – curries, chutneys, pickles, dhal, kadhi (yaourt et farine de pois chiches), raita, roti, khichdi (riz et lentilles légèrement épicé), farsan (bouchées salées), salade et un ou deux desserts. Un lassi accompagne souvent le repas. Dans la plupart des restaurants de thali, les serveurs renouvellent les plats jusqu’à ce qu’on les refuse.

LES INCONTOURNABLES

Le Sasan Gir Wildlife Sanctuary abrite les derniers lions d’Asie à l’état sauvage, une espèce qui vivait jadis du Moyen-Orient jusqu’au nord de l’Inde. Aujourd’hui, plus de 400 lions vivent dans cette forêt protégée et un safari en jeep offre 50% de chance d’en apercevoir.

Ensemble complexe de groupes tribaux et de sous-castes, les villageois du Kutch (Kachchh) comptent parmi les meilleurs artisans du pays et excellent dans de nombreux domaines, notamment les textiles : broderies, tissages, teintures au nœud et impressions au tampon se distinguent par leurs couleurs chatoyantes et une infinie variété. Visiter leurs ateliers et leurs boutiques est un fascinant voyage dans un monde de couleurs et de motifs, comportant d’innombrables heures d’un travail méticuleux et fabuleusement talentueux.

L’ashram de Sabarmati (Cliquez ici) à Ahmedabad, où Gandhi vécut 12 ans, offre un aperçu instructif de l’œuvre du Mahatma.

Le top des fêtes et festivals

  • Uttarayan (14-15 jan ; Ahmedabad, Cliquez ici). Fête du Cerf-Volant.
  • Festival de danse de Modhera (vers le 20 jan ; Modhera, Cliquez ici). Danse classique indienne.
  • Bhavnath Mela (jan-fév ; Girnar Hill, Cliquez ici). Fête hindoue au pied de Girnar Hill, une montagne sacrée.
  • Fête de Mahakali (mars-avr ; Pavagadh, Cliquez ici). Les pèlerins rendent hommage à Kali sur le mont Pavagadh.
  • Navratri (sept-oct ; tout l’État, Cliquez ici). Neuf nuits de danse dans tout le Gujarat.
i0365.jpg

À ne pas manquer

1Un safari en forêt sur les traces des seuls lions sauvages d’Asie dans le Sasan Gir Wildlife Sanctuary (Cliquez ici)

2L’exploration des villages du Kutch (Kachchh ; Cliquez ici) pour admirer et acheter certains des plus beaux textiles d’Inde

3Les mosquées de la vieille ville, l’ashram de Gandhi et un thali dans l’effervescente Ahmedabad (Cliquez ici)

4La découverte de Champaner et de Pavagadh (Cliquez ici), des sites classés au Patrimoine mondial

5Une grimpée à l’aube avec les pèlerins jusqu’aux temples de Shatrunjaya (Cliquez ici), près de Palitana, et de Girnar Hill (Cliquez ici), près de Junagadh

6Les ânes sauvages et les salins du petit Rann de Kutch (Cliquez ici)

7Un séjour sur l’île assoupie de Diu (Cliquez ici), ancienne enclave portugaise

Histoire

Selon la légende, le temple de Somnath daterait de la création de l’univers ; plus tard, le Gujarat devint le territoire de Krishna. Des données historiques indiquent que Lothal et Dholavira (Kachchh) furent des sites importants de la civilisation de l’Indus il y a plus de 4 000 ans. Le Gujarat est mentionné dans la narration des exploits du grand empereur bouddhiste Ashoka, et le jaïnisme s’implanta sous le règne d’un petit-fils d’Ashoka qui gouvernait le Saurashtra.

Le règne de la dynastie hindoue Solanki (ou Chalukya) du Xe au XIIIe siècle, avec sa capitale à Patan, est considéré comme l’âge d’or culturel du Gujarat. Les Solanki perdirent le pouvoir quand Ala ud-Din Khilji annexa le Gujarat au sultanat de Delhi après plusieurs campagnes militaires vers 1300. Un siècle plus tard, le sultanat musulman du Gujarat se libéra du joug de Delhi et fonda une nouvelle capitale à Ahmedabad. L’Empire moghol conquit le Gujarat dans les années 1570 et le conserva jusqu’à ce que les Marathes hindous du centre de l’Inde occupent l’est et le centre du Gujarat au XVIIIe siècle. Les Britanniques établirent leur premier comptoir indien à Surat sur la côte vers 1614, et remplacèrent le pouvoir marathe au début du XIXe siècle.

C’est au Gujarat que Gandhi entama sa campagne de résistance pacifique contre la domination britannique ; elle commença par des manifestations et des jeûnes, et culmina avec la “marche du sel” de 390 km, qui attira l’attention mondiale et exacerba le sentiment anti-britannique dans le pays. Après l’Indépendance, l’est du Gujarat devint une partie de l’État de Bombay. Le Saurashtra et le Kachchh, initialement deux États séparés, furent intégrés à l’État de Bombay en 1956. Ce dernier fut divisé en 1960 selon des critères linguistiques, entre le Gujarat, de langue gujaratie, et le Maharashtra, de langue marathie.

Le parti du Congrès resta majoritaire au Gujarat jusqu’en 1991, quand le Bharatiya Janata Party (BJP) parvint au pouvoir. En 2002, une flambée de violences intercommunautaires fut déclenchée par l’incendie d’un train à Godhra, qui coûta la vie à 59 militants hindous. Les musulmans furent accusés de ce drame et les hindous crièrent vengeance. En trois jours, près de 2 000 personnes furent tuées (les chiffres officiels sont inférieurs), pour la plupart des musulmans, et des dizaines de milliers se retrouvèrent sans abri. Le gouvernement BJP de l’État fut accusé d’avoir encouragé implicitement, et parfois activement, certaines des pires attaques de quartiers musulmans à des fins politiques : plus tard cette même année, le Premier ministre de l’État, Narendra Modi, fut réélu à une large majorité. En 2012, Maya Kodnani, une ancienne ministre du BJP, a été jugée coupable de conspiration criminelle et de meurtre pour le massacre de Naroda Patiya lors des émeutes de Godhra. Modi a jusqu’à présent échappé à toute poursuite. Depuis 2002, le Gujarat est paisible et reste réputé l’un des États les plus prospères et industrieux du pays.

EST DU GUJARAT

Ahmedabad (Amdavad)

%079 / 5,57 MILLIONS D’HABITANTS Ahmedabad (également appelée Amdavad, Ahmadabad ou Ahemdavad) est la principale ville du Gujarat, une métropole surprenante avec une longue histoire. Elle compte de nombreux bâtiments remarquables, une vieille ville fascinante, d’excellents musées, de bons restaurants et de fabuleux marchés de nuit. Le charme d’antan perdure malgré les embouteillages typiques du XXIe siècle, la surpopulation, la pollution et les habituels extrêmes de richesse et de pauvreté. La plupart des voyageurs s’y arrêtent brièvement sur la route du Rajasthan ou de Mumbai et se contentent de visiter l’ashram de Sabarmati (l’ancienne résidence de Gandhi). Vous aurez besoin d’un peu de ténacité pour mieux connaître cette ville très étendue, où les déplacements peuvent être pénibles.

La vieille ville s’étend sur la rive est de la Sabarmati. Elle était jadis entourée d’un rempart long de 10 km, dont ne subsistent que 15 portes gigantesques, telles des îles oubliées parmi une circulation démente. La ville nouvelle sur la rive ouest, presque entièrement construite au cours des cinquante dernières années, possède des rues plus larges, plusieurs universités et de nombreux quartiers de classe moyenne.

Histoire

Ahmedabad fut fondée en 1411 par le sultan gujarati Ahmed Shah à l’endroit où, selon la légende, il vit un lièvre qui poursuivait un chien et fut impressionné par son courage. La cité s’étendit rapidement au-delà de la citadelle sur la rive est de la Sabarmati et, au XVIIe siècle, elle était considérée comme l’une des plus belles du pays – un centre de négoce florissant doté d’une belle architecture islamique. Son influence se dissipa puis, dans la seconde moitié du XIXe siècle, elle revint au premier plan en tant que grand centre textile (la “Manchester de l’Orient”). À la fin du XXe siècle, la fermeture de nombreuses filatures et les difficultés économiques qui s’ensuivirent ont sans doute contribué aux violences intercommunautaires qui divisèrent la ville en 2002, quand plus de 2 000 personnes, essentiellement des musulmans, furent tuées. Aujourd’hui, Ahmedabad prospère de nouveau en tant que centre des technologies de l’information, de l’éducation et de l’industrie chimique, en plus de ses textiles traditionnels et du commerce. Elle a été officiellement qualifiée de “mégacité”.

1À voir

oAshram de Sabarmati

SITE HISTORIQUE

( www.sabarmati.org ; Ashram Rd ;h8h30- 18h30). FÀ 5 km au nord du centre-ville, dans un paisible parc ombragé sur la rive ouest de la Sabarmati, cet ashram fut le quartier général de Gandhi de 1917 à 1930, durant la longue lutte pour l’indépendance de l’Inde. On raconte que le Mahatma aurait choisi cet endroit parce qu’il se situait entre une prison et un cimetière, et que tout satyagrahi (résistant non violent) était voué à se retrouver dans l’un ou l’autre. De là, le 12 mars 1930, Gandhi et 78 compagnons entamèrent la célèbre “marche du sel” jusqu’à Dandi, dans le golfe de Cambay, en signe de protestation symbolique. Gandhi avait juré qu’il ne retournerait pas à l’ashram avant que l’Inde n’obtienne l’indépendance. L’ashram fut démantelé en 1933, et devint par la suite un centre social et d’industries artisanales pour les dalit (intouchables). Le logement spartiate de Gandhi a été préservé, et un musée présente sa vie et ses enseignements. Après sa mort, une partie des cendres de Gandhi ont été dispersées dans le fleuve devant l’ashram.

De l’arrêt Lal Darwaja, les bus nos84/1 et 83 (5) desservent l’ashram. En auto-rickshaw, comptez 40 depuis le centre-ville.

oCalico Museum of Textiles

MUSÉE

(%22868172 ; www.calicomuseum.com ; Sarabhai Foundation ;hvisites guidées 10h30 et 15h jeu-mar).FCe musée possède une splendide collection de tissus indiens anciens et modernes, tous de fabrication artisanale et certains vieux de 500 ans. Certaines pièces sont des chefs-d’œuvre de virtuosité et d’extravagance. Vous verrez des châles cachemiris qui ont nécessité trois ans de travail, et des doubles ikats dont les 100 000 fils ont été teints un par un avant le tissage.

Les principales galeries consacrées aux textiles ne se visitent que le matin : les visites guidées durent 2 heures avec un maximum de 20 personnes. La visite de l’après-midi (10 pers au maximum) est consacrée à la collection d’art sacré de la Sarabhai Foundation, qui s’intéresse aux représentations des divinités indiennes, et comprend des galeries de textiles. Réservation indispensable, par téléphone ou par courriel. Les enfants de moins de 10 ans ne sont pas acceptés.

Les photos sont interdites et vous devrez laisser vos sacs à l’entrée. Le musée se situe dans le quartier de Shahibag, à 3,5 km au nord de la vieille ville, en face du Shahibag Underbridge (passage souterrain). Prenez les bus nos102, 105 ou 21/1 (5) à l’arrêt des bus locaux Lal Darwaja, et de l’autre côté de Delhi Gate. En auto-rickshaw, comptez 50.

Fort de Bhadra

FORT

Plan offlineGoogleMaps

(Lal Darwaja ;haube-crépuscule).FBâti aussitôt après la fondation d’Ahmedabad en 1411, le fort de Bhadra abrite aujourd’hui des bureaux administratifs et un temple dédié à Kali. Sa porte constituait l’entrée est de la citadelle d’Ahmedabad, qui s’étendait vers l’ouest jusqu’au fleuve. Du toit, vous découvrirez l’imposante structure et les rues alentour. Entre le fort et la Teen Darwaja (Triple Porte ; Lal Darwaja), à l’est de la porte, s’étendait le Maidan Shahi (Place royale), où se déroulaient les défilés royaux et les matchs de polo. C’est désormais un marché effervescent.

Shreyas Folk Museum

MUSÉE

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi