Italie du Sud 2ed

De
Publié par

Un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Italie du sud




Une couverture géographique exhaustive de l'Italie du sud, dans ce guide qui couvre la région de Naples, la Calabre, la Basilicate, les Pouilles et la Sicile.
Des sections en couleur avec notamment un plan en 3D de Pompéi et des pages sur les richesses antiques de la région.
Des itinéraires thématiques autour des villes baroques, des trésors archéologiques ou des plus belles plages du Sud.
Les villes les plus célèbres mais aussi des suggestions de circuit pour sortir des sentiers battus et connaître le sud profond et rural de l'Italie.
Des cartes revues et améliorées pour être autonome dans ses déplacements.
Une section sur la réalité contemporaine de l'Italie du Sud et un dossier sur la mafia.



Publié le : jeudi 22 mai 2014
Lecture(s) : 11
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782816143133
Nombre de pages : 487
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Cover image

map6-1

Plan rapproché sur les pages suivantes

Bienvenue en Italie du Sud

Au Nord les euros, au Sud, magnifiquement blanchi par le soleil, patiné et érodé, l’âme de l’Italie.

Trésors culturels

Carrefour des civilisations pendant des millénaires, l’Italie du Sud s’est vu léguer un héritage de cultures grandioses : grecque, romaine, sarrasine, normande et espagnole. Revivez le passé aux temples grecs de Ségeste et de Paestum, dans les rues de Pompéi et d’Herculanum ou, plus anciens encore, à travers les sassi (habitations troglodytiques) préhistoriques de Matera. Comparez l’éclat byzantin des cathédrales siciliennes au clair-obscur de la Flagellation du Caravage à Naples, puis partez à la découverte de certains des plus beaux exemples d’architecture baroque du pays.

Retour au début du chapitre

Délices culinaires

Un voyage en Italie du Sud est un immense festin ponctué de visites digestives, entre pizzas cuites au feu de bois et expressos serrés à Naples, déjeuners dans des fermes des Pouilles, sardines des îles tyrrhéniennes fraîchement pêchées et délicieuses pasticcerie (pâtisseries). Allez cueillir des champignons en Calabre, dégustez des aubergines dans une trattoria familiale en Basilicate, régalez-vous d’oursins frais sur une plage de l’Adriatique ou ergotez sur la ville proposant la mozzarella la plus crémeuse (Caserte, Paestum ou Foggia ?) un verre de Falanghina à la main.

Retour au début du chapitre

Accueil chaleureux

Au sud de Rome, il est rare de manquer de compagnons de conversation. Les Italiens du Sud, de nature curieuse et affable, aiment exprimer leur point de vue. La famille et les amis sont sacrés, et les moments passés à plaisanter, à débattre ou à faire de petits commérages sont des piliers du quotidien au même titre que les somptueux déjeuners dominicaux et les étés longs et chauds. Apprenez quelques mots en italien et ne soyez pas surpris si vous revenez avec une bande de nouveaux amici (amis) pour la vie.

Retour au début du chapitre

Beautés naturelles

Montagnes escarpées, falaises abruptes, volcans rougeoyants et grottes côtières… l’Italie du Sud est un magnifique terrain de jeu. La descente des rapides de la Lao en Calabre, l’escalade du Stromboli – le volcan le plus actif d’Europe – ou une séance de plongée dans les grottes sous-marines préhistoriques du promontoire du Gargano, dans les Pouilles, feront assurément grimper votre taux d’adrénaline ! Le choix en matière d’activités plus tranquilles est tout aussi séduisant, entre la découverte à bicyclette de la jolie campagne des Pouilles, celle en voilier de la côte amalfitaine, ou, tout simplement, un bain dans la boue volcanique de Vulcano.

5-1

ROBERTO SONCIN GEROMETTA/GETTY IMAGES ©

Ci-dessus, Palerme


5-2

Pourquoi j’aime l’Italie du Sud

Cristian Bonetto, auteur

Ce petit coin du continent à l’air canaille cultive son propre tempo, bien loin de toute vague d’uniformisation. Ici, on entend encore des chansons populaires traditionnelles, on ne lésine pas sur l’ombre à paupières nacrée et l’on arbore avec fierté des chemises à cœurs. Bon nombre de mes plus beaux souvenirs de voyage viennent d’ici : déjeuners dominicaux fantastiques aux côtés d’amis fraîchement rencontrés, vents chauds soufflant dans les temples antiques, et baignades paisibles dans les eaux bleues laiteuses de la mer Tyrrhénienne. Bien qu’originaire du Nord, mon cœur appartient au Mezzogiorno (le Midi italien).

Pour en savoir plus sur nos auteurs, voir (Cliquez ici).


Retour au début du chapitre

Pompéi, la fantomatique

1 Rares sont les catastrophes naturelles ayant laissé un témoignage aussi poignant que celui de Pompéi, ancienne cité romaine figée à jamais. Découvrez ses rues, son forum encadré de colonnes, sa maison close, son théâtre de 5 000 places et la Villa dei Misteri ornée de fresques, en ayant à l’esprit le récit terrifiant que fit Pline le Jeune de la tragédie :”L’obscurité revint. La pluie de cendres recommença plus forte et plus épaisse. Nous nous levions de temps en temps pour secouer cette masse qui nous eût engloutis et étouffés sous son poids”.

8-1

MICHELE FALZONE/GETTY IMAGES ©

Retour au début du chapitre

Naples

2 À la fois rude et raffinée, douce et coriace, Naples est le fruit de ses contradictions et de sa complexité. Ici, les ruelles glauques côtoient les boulevards bordés de palmiers, les façades croulantes cachent des salles de bal baroques, et les lieux de culte jouxtent les bars tendance. L’intensité de la ville se lit dans le moindre de ses détails, de son expresso corsé à la frénésie de ses rues et de ses marchés. Ajoutez à cela un enchevêtrement de châteaux, de palais royaux et d’art de haut vol, et vous obtenez l’un des endroits les plus inattendus d’Italie du Sud.

9-1

LONELY PLANET/GETTY IMAGES ©

Retour au début du chapitre

Les temples d’Agrigente

3 Se dressant stoïquement sur une corniche donnant sur la Méditerranée, les temples d’Agrigente, brûlés par le soleil, faisaient partie d’Akragas, ancienne cité grecque florissante. Le temple d’Héra (ou de Junon Lacinienne ; Ve siècle av. J.-C.) porte les stigmates d’anciennes batailles, tandis que le temple de la Concorde a inspiré le logo de l’Unesco. Pour faire parler les fantômes du passé, visitez ces vestiges en fin d’après-midi, quand la foule s’est dissipée et que le vent souffle entre les colonnes. Ci-dessous, temple de la Concorde

10-1

PIOTR JACZEWSKI/GETTY IMAGES ©

Retour au début du chapitre

Matera

4 Le meilleur moment pour visiter Matera ? Aux premières lueurs du jour. Elle prend alors une couleur dorée sous le soleil matinal, et l’odeur du premier café de la journée embaume l’air. Les sassi, habitations troglodytiques aménagés dans un profond ravin, en font un lieu exceptionnel. Nulle part ailleurs, des images aussi saisissantes de ce qu’était la misère de la vie paysanne dans l’Italie des années 1950 s’offriront à vous. Les habitants ont été relogés depuis, et les sassi ont été inscrits au patrimoine de l’Unesco en 1993.

10-2

LUCA BIADA/GETTY IMAGES ©

Retour au début du chapitre

Capri

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.