Italie du Sud 3ed

De
Publié par

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir l'Italie du sud


Une couverture géographique exhaustive de l'Italie du sud, dans ce guide qui couvre la région de Naples et la Campanie, la Calabre, la Basilicate, les Pouilles et la Sicile.
Un aperçu tout en couleurs et en photos des sites incontournables et des meilleures expériences sur place : Pompéi, Naples, les temples d'Agrigente, Capri, l'architecture unique des trulli d'Alberobello, les îles Eoliennes, l'Etna, la côte amalfitaine...
Des sélections thématiques autour de l'architecture baroque, des trésors archéologiques ou des plus belles plages de la région.
Un chapitre avec toutes les informations pour organiser un voyage avec ses enfants.
Des suggestions d'itinéraires pour découvrir l'Italie du sud selon le temps dont on dispose (de 9 jours à 4 semaines).
Des cartes revues et améliorées ainsi qu'une plus grande couverture des moyens de transport pour être autonome dans ses déplacements.
Un chapitre " Cuisine " pour découvrir la riche gastronomie locale.
Les villes les plus célèbres mais aussi des suggestions de circuit pour sortir des sentiers battus et connaître le sud profond et rural de l'Italie.
Une section sur la réalité contemporaine de l'Italie du Sud et un dossier sur la mafia.



Publié le : jeudi 12 mai 2016
Lecture(s) : 0
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782816157673
Nombre de pages : 510
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Cover image

map6-1

Plan rapproché sur les pages suivantes

 

map6-1a

map6-1b

Retour au début du chapitre

Sommaire

Trésors culturels

Carrefour des civilisations pendant des millénaires, l’Italie du Sud s’est vu léguer un riche héritage culturel d’origine grecque, romaine, sarrasine, normande et espagnole. Sous chaque pierre sculptée ou décor peint à fresque se devine une page d’histoire : féroces invasions carthaginoises, règnes impérieux de souverains étrangers, ou humbles espoirs d’esclaves et de gladiateurs romains. Ici, la diaspora grecque antique a semé des temples plus tard copiés par Rome, les mosaïques byzantines témoignent du brassage culturel et les palais royaux concurrencent Versailles. Pas moins de 13 sites classés au patrimoine mondial par l’Unesco se font l’écho d’épopées humaines intemporelles.

Retour au début du chapitre

Délices culinaires

Un voyage en Italie du Sud est un festin pour les papilles, entre croustillantes pizzas cuites au feu de bois et expressos serrés à Naples, déjeuners à la ferme parmi les vignes apuliennes, sardines fraîchement pêchées dans la mer Tyrrhénienne et sublimes pâtisseries palermitaines. Allez ramasser des champignons en Calabre, dégustez des aubergines dans une trattoria familiale en Basilicate, régalez-vous d’oursins frais sur une plage de l’Adriatique ou dissertez sur la provenance de la mozzarella di bufala la plus onctueuse, en savourant un verre de Falanghina.

Retour au début du chapitre

Accueil chaleureux

Au sud de Rome, la conversation se lie facilement. De nature curieuse et affable, les Italiens du Sud expriment volontiers leur point de vue. La famille et les amis sont sacrés, et les moments passés à échanger font le sel du quotidien, au même titre que les somptueux déjeuners dominicaux ou les étés longs et chauds. Vous faites vos emplettes au marché et vous voilà soudain embarqué dans un débat passionné sur la belle-famille ou les pomodori (tomates) les plus douces –les siciliennes ou celles de Campanie ? On ne reste guère longtemps à l’écart sur cette terre, et il suffit souvent d’une simple chiacchiera (bavardage) pour se retrouver attablé en bonne compagnie.

Retour au début du chapitre

Beautés naturelles

Montagnes escarpées, falaises abruptes, volcans rougeoyants et grottes côtières… l’Italie du Sud est un magnifique terrain de jeu. La descente des rapides de la Lao en Calabre, l’escalade du Stromboli – le volcan le plus actif d’Europe – ou une plongée dans les grottes sous-marines préhistoriques du promontoire du Gargano, dans les Pouilles, feront grimper votre taux d’adrénaline ! Mais rien ne vous empêche d’adopter un rythme plus tranquille, à bicyclette à travers la jolie campagne des Pouilles, à la voile le long de la côte amalfitaine ou en barbotant dans la boue volcanique de Vulcano.

5-1

FRANCESCO RICCARDO IACOMINO/500PX ©

Positano


Pourquoi j’aime l’Italie du Sud

5-2

Cristian Bonetto, auteur

Ce petit coin du continent à l’air canaille cultive son propre tempo, loin de l’uniformisation ambiante. Les déjeuners dominicaux bercés par les airs populaires traditionnels, le vent chaud soufflant sur les sites antiques, les longues baignades dans les eaux d’un bleu laiteux de la mer Tyrrhénienne… Nombre de mes plus beaux souvenirs de voyage viennent du Sud. Certes je suis originaire du Nord, mais mon cœur appartient au Mezzogiorno !

Pour en savoir plus sur nos auteurs, voir (Cliquez ici).


Retour au début du chapitre

11 façons de voir l’Italie du Sud

 

Pompéi, la fantomatique

1 Figées à jamais dans la tragédie, les ruines de Pompéi précipitent le visiteur deux mille ans en arrière. Les rues sont sillonnées d’ornières, souvenir des chars et chariots romains, serpentant entre villas ornées de fresques, thermes, boutiques, marchés, théâtres, temples et lupanar. Le Vésuve veille, et l’on ne peut que se remémorer le funeste récit de Pline le Jeune : “L’obscurité revint. La pluie de cendres recommença plus forte et plus épaisse. Nous nous levions de temps en temps pour secouer cette masse qui nous eût engloutis et étouffés sous son poids.”

8-1

DE AGOSTINI/L. ROMANO/GETTY IMAGES ©

Foro (Forum)

Retour au début du chapitre

 

Naples

2 À la fois rude et raffinée, douce et coriace, Naples est le fruit de ses contradictions et de sa complexité. Ici, les ruelles glauques côtoient les boulevards bordés de palmiers, les façades croulantes cachent des salles de bal baroques, et les lieux de culte jouxtent les bars tendance. Cette ville à l’ardeur inédite, avec son expresso corsé et la frénésie de ses rues et de ses marchés, est aussi un enchevêtrement de châteaux, de palais royaux et d’art de haut vol, qui en fait l’une des destinations les plus prisées d’Italie du Sud.

9-1

JEAN-PIERRE LESCOURRET/GETTY IMAGES ©

Quartieri Spagnoli (Quartiers espagnols)

Retour au début du chapitre

 

Les temples d’Agrigente

3 Stoïquement dressés sur une crête face à la Méditerranée, les temples d’Agrigente symbolisent la puissance de la colonie grecque d’Akragas. Si le temple d’Héra porte les stigmates du temps, l’état de conservation remarquable du temple de la Concorde l’a désigné comme modèle du logo de l’Unesco. En fin d’après-midi, lorsque la foule s’est dissipée et que le vent s’engouffre entre les colonnes, la “vallée des Temples” semble convoquer les fantômes du passé.

10-1

KEVIN C MOORE/GETTY IMAGES ©

Ikaro caduto (Icare tombé) d’Igor Mitoraj, tempio della Concordia

Retour au début du chapitre

 

Matera

4 Le meilleur moment pour visiter Matera ? Aux premières lueurs du jour, lorsqu’elle baigne dans la lumière dorée du soleil matinal et exhale l’arôme du premier café de la journée. Les sassi, habitations troglodytiques aménagées dans un profond ravin, font de cette cité un lieu exceptionnel, offrant des images saisissantes de la misère de la vie paysanne dans l’Italie des années 1950. Les habitants du site ont été relogés depuis, et les sassi inscrits au patrimoine mondial par l’Unesco en 1993.

10-2

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi