Japon 4 - Mont Fuji et environs de Tokyo

De
Publié par



Ce chapitre mont Fuji et environs de Tokyo est issu du guide consacré à la destination Japon.
Tous les chapitres sont disponibles et vendus séparément. Vous pouvez également acheter le guide complet.







Publié le : jeudi 20 février 2014
Lecture(s) : 10
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782816143386
Nombre de pages : 142
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Pourquoi y aller

Montagnes, plages et sources chaudes font des environs de Tōkyō un formidable antidote à la frénésie de la capitale, à moins de 2 heures de son centre : des sentiers bordés de cèdres, d’authentiques ryokan au charme rustique, la saveur des cuisines régionales… et bien sûr, le majestueux mont Fuji, plus haut sommet et emblème du Japon, qui invite à profiter du grand air. Très visitée, la région ne manque pas de moyens de transports.

Également riche en histoire, la région recèle de vénérables sanctuaires, comme ceux de Nikkō, classés au patrimoine mondial, et ses ports furent parmi les premiers à s’ouvrir à l’Occident. Le shogunat de Kamakura, au sud de Tōkyō, domina le Japon de 1192 à 1333 : la richesse culturelle de la ville est exceptionnelle.

À quelque 1 000 km au sud de la capitale, l’archipel d’Izu et celui d’Ogasawara font aussi partie de la préfecture de Tōkyō. La plupart des Tokyoïtes connaissent à peine leur existence – une aubaine pour s’échapper loin du monde.

Quand partir

Avr-mai Pour la beauté du printemps dans les montagnes au nord et à l’ouest de Tōkyō.

Juil-août La saison officielle pour l’ascension du mont Fuji et les plaisirs de la plage autour de la péninsule d’Izu.

Sept-nov Des températures clémentes et moins de monde, sauf quand les feuilles d’automne virent au rouge.


Retour au début du chapitre

RÉGION DU MONT FUJI

Plus haut et plus célèbre sommet du Japon, le mont Fuji (富士山周辺 ; Fuji-san ; 3 776 m) constitue, bien sûr, le grand attrait de cette région. Les visiteurs s’y rendent pour en faire l’ascension, contempler ce volcan sacré et pour camper, randonner ou pratiquer diverses autres activités autour des cinq lacs du Fuji (Fuji go-ko).

Circuits organisés

Discover Japan Tours      CIRCUITS GUIDÉS

(www.discover-japan-tours.com/en). Cette agence réputée, qui organise des circuits accompagnés au mont Fuji depuis Tōkyō (10 000 ¥/pers sur la base de 2 pers ou plus), est spécialisée dans les itinéraires peu fréquentés. Elle propose aussi des circuits en individuel.

Fujiyama Guides      CIRCUITS GUIDÉS

(0555-23-7554 ; www.fujiyamaguides.com). Plongez dans l’histoire du volcan au cours d’un pèlerinage de 3 jours (tarifs en fonction de la taille du groupe ; circuit pour 1 pers 116 000 ¥, pour 2 pers 61 000 ¥/pers). L’agence propose aussi l’ascension guidée hors saison en 2 jours (juin à octobre, quand le temps le permet ; guide pour 1 pers 65 000 ¥, pour 2 pers 36 000 ¥/pers).

Renseignements

Les centres d’information suivants, au personnel anglophone, vous fourniront des brochures sur les ascensions et les sites.

Centre d’information touristique de Fuji-Yoshida (0555-22-7000 ; 9h-17h). Dans la gare de Fujisan (mont Fuji) ; renseignements sur l’ascension, brochures et cartes.

Centre d’information touristique de Kawaguchi-ko (0555-72-6700 ; 8h30-17h30 dim-ven, 8h30-19h sam). Dans la gare de Kawaguchi-ko ; cartes et brochures.

Centre d’information touristique de la gare de Shin-Fuji (0545-64-2430 ; 8h45-17h30). Au 1er niveau de la gare du shinkansen (train à grande vitesse) à Tōkyō.

Depuis/vers le mont Fuji

Pour accéder à la région du mont Fuji depuis Tōkyō, le plus facile consiste à prendre le bus ou le train. Les deux villes principales sur le flanc nord de la montagne, Fuji-Yoshida et Kawaguchi-ko, en constituent les deux grandes portes d’accès. Durant la saison officielle d’ascension, des bus directs relient aussi Tōkyō à la 5e station de Kawaguchi-ko.

De l’ouest du Japon (Kyōtō, Ōsaka), on peut prendre un bus de nuit pour Kawaguchi-ko.

BUS

De fréquents bus Keiō Dentetsu et Fujikyū Express partent de la gare routière de Shinjuku (03-5376-2222) pour rejoindre directement la gare de Kawaguchi-ko et la gare de Fujisan à Fuji-Yoshida (1 700 ¥, 1 heure 50).

Pour venir de l’ouest du Japon, des bus de nuit partent de la station de métro Higashi-Umeda d’Ōsaka (8 500 ¥, 22h15), et passent par la gare de Kyōtō (8 000 ¥, 23h18), pour rejoindre la gare de Kawaguchi-ko (arrivée à 8h32).

TRAIN

Les trains de la ligne JR Chūō relient Shinjuku à Ōtsuki (tokkyū 2 980 ¥, 1 heure ; futsū 1 280 ¥, 1 heure 30), où il faut changer pour la ligne Fuji Kyūkō qui dessert les gares de Fujisan (990 ¥, 45 min) et de Kawaguchi-ko (1 110 ¥, 50 min).

Retour au début du chapitre

Mont Fuji 富士山

Inscrit en juin 2013 sur la Liste du patrimoine mondial, le mont Fuji est sans conteste l’emblème le plus célèbre du Japon. Les plus anciens écrits japonais connus, datant du VIIIe siècle, témoignent de la vénération à son endroit. En ce temps-là, le volcan crachait de la fumée, ce qui contribuait à son caractère sacré. Toujours actif mais à faible risque éruptif (la dernière éruption date de 1707), le mont Fuji continue de fasciner les Japonais comme les étrangers. En 2012, quelque 318 000 personnes ont entrepris son ascension.

Le proverbe japonais “Qui gravit une fois le mont Fuji est un sage, qui le gravit deux fois est un fou” reste plus valable que jamais. S’il est exaltant de parvenir au sommet (en particulier au lever du soleil), l’ascension est très éprouvante et n’est pas réputée pour la beauté de la nature. Monter avec une foule de randonneurs dans un paysage désolé n’a rien à voir avec la beauté du Fuji quand on le contemple de loin.

Au sommet, le spectaculaire cratère de 4 km de circonférence est souvent noyé sous les nuages. Un bureau de poste installé au point culminant (3 776 m), de l’autre côté du cratère, permet d’envoyer une carte postale.

Le site de Fuji-Yoshida (www.city.fujiyoshida.yamanashi.jp) est une mine d’informations (en anglais) sur l’ascension, de même que celui de l’Office national de tourisme japonais (www.jnto.go.jp/fr/). La brochure Climbing Mt Fuji, disponible au centre d’information touristique de Fuji-Yoshida, est précieuse.

Lors de la rédaction de ce guide, il était question de rendre l’accès au mont Fuji payant.

Plan rapproché sur les pages suivantes


À ne pas manquer

Le lever du soleil depuis le majestueux mont Fuji, la plus haute montagne du Japon, symbole du pays.

Les temples et sanctuaires de Nikkō, reflet de la grandeur passée d’Edo

Les plages de sable et les sources chaudes du littoral de la péninsule d’Izu

Une plongée dans la culture des onsen au cœur des montagnes de la préfecture de Gunma

Les temples zen de Kamakura, capitale médiévale

Les joies du tourisme à la japonaise dans l’intemporelle Hakone

Les soirées jazz et bière artisanale à Yokohama, cité portuaire cosmopolite

Le retour à la nature dans l’archipel d’Ogasawara, une région subtropicale préservée


Quand partir

La saison officielle pour l’ascension débute le 1er juillet et s’achève le 31 août. Durant ces deux mois, la fréquentation est si intense qu’il faut parfois faire la queue avant d’aller contempler le lever du soleil. Pour éviter la foule, planifiez votre visite en semaine ou démarrez tôt le matin (afin d’éviter l’afflux de l’après-midi) et passez la nuit dans un refuge de montagne.

Les autorités mettent en garde contre l’ascension en dehors de la période officielle, où la météo est très imprévisible et les postes de premier secours en montagne sont fermés. Cela n’empêche pas de nombreux grimpeurs de tenter l’aventure hors saison, le meilleur moment pour éviter la foule. Durant cette période, les randonneurs partent généralement à l’aube pour revenir en début d’après-midi. Les refuges de montagne sur le sentier Kawaguchi-ko restent néanmoins ouverts jusqu’à mi-septembre où les conditions météo sont souvent encore bonnes, mais aucun n’ouvre avant juillet quand la neige recouvre encore les stations d’altitude.

Vérifiez soigneusement les conditions météo avant de partir (consultez http://fr.snow-forecast.com), emportez un équipement approprié, ne grimpez pas seul et restez prêt à redescendre à tout moment. Un guide est très précieux.

Quand la neige ou la glace recouvrent la montagne, l’ascension du Fuji devient extrêmement périlleuse. Seuls des grimpeurs chevronnés et équipés en conséquence peuvent s’y risquer. Hors saison, il est vivement conseillé, pour des raisons de sécurité, de vous enregistrer auprès de la police locale ; vous trouverez le formulaire à remplir aux centres d’information de Kawaguchi-ko ou de Fuji-Yoshida.

Sentiers de randonnée

Le mont Fuji est divisé en dix “stations”, de la base (1re station) au sommet (10e station). Le sentier de pèlerinage d’origine part de la base, mais aujourd’hui la plupart des randonneurs entament la montée à partir de l’une des quatre 5e stations, à mi-pente, accessibles par bus. Tous les itinéraires convergent vers la 8e station, aussi, en redescendant, faites attention à ne pas vous tromper de chemin.

Pour parvenir au sommet à l’aube, il y a deux solutions : commencer la marche l’après-midi, passer la nuit dans un refuge, puis achever la montée tôt le matin, ou pratiquer toute l’ascension de nuit. Mieux vaut toutefois ne pas arriver trop longtemps avant les premières lueurs du jour car le vent et le froid sont souvent au rendez-vous.

Sentier traditionnel

La construction, en 1964, de la route de la 5e station de Kawaguchi-ko a bouleversé la tradition de l’ascension du mont Fuji, en permettant aux Tokyoïtes affairés de s’y rendre en bus après le travail pour repartir en bus le lendemain matin. Autrefois, les pèlerins partaient du Sengen-jinja (près de l’actuelle Fuji-Yoshida) où ils rendaient hommage aux divinités du sanctuaire avant d’entamer l’ascension de 19 km de la plus sacrée des montagnes japonaises. Aujourd’hui encore, le sentier Yoshidaguchi, le plus ancien de la montagne, offre l’opportunité de perpétuer une tradition multiséculaire. Les puristes vous diront que c’est le seul itinéraire qui vaille, la partie inférieure de la randonnée étant la plus belle, isolée au cœur de forêts luxuriantes.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi