Japon - Alpes japonaises et centre de Honshu

De
Publié par

Ce chapitre Alpes japonaises et centre de Honshu est issu du guide consacré à la destination Japon.
Tous les chapitres sont disponibles et vendus séparément. Vous pouvez également acheter le guide complet.



Publié le : jeudi 11 février 2016
Lecture(s) : 4
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782816158229
Nombre de pages : 262
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Sommaire






SUR LA ROUTE





ALPES JAPONAISES ET CENTRE DE HONSHŪ

Nagoya
Environs de Nagoya
Agglomération de Nagoya
Inuyama
Environs d’Inuyama
Gifu
Gujō-Hachiman
Nakasendō (vallée de Kiso)
Magome
Tsumago
Kiso-Fukushima
Narai
Province de Hida
Takayama
Hida-Furukawa
Shirakawa-gō et Gokayama
Préfecture de Fukui
Fukui
Echizen-Ōno
Préfecture d’Ishikawa
Kanazawa
Kaga Onsen
Péninsule de Noto
Préfecture de Toyama
Toyama
Matsumoto et ses environs
Matsumoto
Shirahone Onsen
Hirayu Onsen
Fukuchi Onsen
Shin-Hotaka Onsen
Kamikōchi
Azumino
Hakuba
Nagano et ses environsNagano
Togakushi
Obuse
Nozawa Onsen
Shiga Kōgen
Bessho Onsen
Karuizawa
Préfecture de Gunma.
Takasaki
Kusatsu Onsen
Minakami et Takaragawa Onsen








Shimabara






LE JAPON PRATIQUE


Carnet pratique
Transports
Langue
Index

Légende des cartesSur la routeAlpes japonaises et centre de Honshū
Dans ce chapitre
Nagoya
Inuyama
Gifu
Takayama
Kanazawa
Matsumoto
Nagano
Les plus belles vues
¨Kamikōchi (Cliquez ici)
¨Téléphérique de Shin-hotaka (Cliquez ici)
¨Route alpine Tateyama-Kurobe (Cliquez ici)
¨Utsukushi-ga-hara-kōgen (Cliquez ici)
¨Côte de Noto-kongō (Cliquez ici)
Le top des rotemburo
¨Nakabusa Onsen (Cliquez ici)
¨Yarimikan (Cliquez ici)
¨Ōshirakawa Rotemburo (Cliquez ici)
¨Shin-Hotaka-no-yu (Cliquez ici)
¨Lamp no Yado (Cliquez ici)
Pourquoi y aller
Cœur géographique et culturel du Japon, le centre de Honshū ( ; Honshū Chūbu) s’étend entre les deux colosses que sont
le Grand Tōkyō et le Kansai. Les superbes Alpes japonaises ( ), aux confins des préfectures de Gifu et de Nagano,
déroulent leurs pentes vers le nord jusqu’au littoral de la mer du Japon.
Les plateaux alpins de la région permettent de pratiquer ski et randonnée et de profiter d’ onsen de premier ordre. Ici se trouvent les
30 plus hauts sommets du Japon, mont Fuji excepté. À Kanazawa, la tradition est reine, comme en témoignent ses temples et
maisons de thé joliment préservés. Au bord de l’eau, la ville de Takayama ravit autant les voyageurs nippons que leurs homologues
étrangers. Enfin, son magnifique château et son arrière-plan montagneux assurent la popularité de Matsumoto.
Quatrième plus grande ville du Japon, Nagoya, qui allie sites touristiques et correspondances en transports, est réputée pour ses
savoir-faire techniques..
Quand partirJan-mars Les pentes de Nagano comblent les amateurs de ski.

Sept-nov Kamikōchi et onsen d’altitude de la région de Hida pour profiter de l’automne.

Avr et mai Cerisiers en fleur et fêtes de Takayama.À ne pas manquer
1La route du Nakasendō (Cliquez ici) à pied entre Tsumago et Magome.
2Une nuit sous un toit de chaume, à Ainokura (Cliquez ici), classé au patrimoine mondial de l’Unesco.
3Le délassement dans le rotemburo isolé de Nakabusa Onsen (Cliquez ici).
4La superbe route alpine Tateyama-Kurobe (Cliquez ici).
5Une randonnée à Kamikōchi (Cliquez ici).
6Les ruines du clan Ichijōdani Asakura, dans la préfecture de Fukui ( Cliquez ici).
7Le ski jusqu’au bout de vos forces dans les stations olympiques d’Hakuba (Cliquez ici).
8La découverte du zen au musée D.T. Suzuki de Kanazawa (Cliquez ici).
9La recherche du salut au Zenkō-ji (Cliquez ici) de Nagano.
aLes trains du JR SCMAGLEV & Railway Park de Nagoya (Cliquez ici).
ClimatLe climat du centre de Honshū est tributaire de sa géographie. Les meilleures périodes pour s’y rendre s’étendent habituellement
d’avril à mai et de fin septembre à début novembre ; les températures sont alors douces et le ciel est dégagé. La mi-avril est la
meilleure époque pour l’hanami (contemplation des cerisiers en fleur) dans les Alpes japonaises. Attendez-vous à des pluies
abondantes pendant la tsuyu (mousson, quelques semaines en juin), puis à un été moite couronné par des typhons, qui dure
jusqu’en octobre.
Les routes sont souvent fermées dans les Alpes japonaises quand la neige s’installe, de novembre à mars, et les plus hauts
sommets restent enneigés jusqu’en juin. La randonnée se pratique de juillet à septembre, jusqu’à l’arrivée de l’automne dont le
magnifique kōyō (changement de couleur des feuilles) culmine à la mi-octobre.
8Depuis/vers les Alpes japonaises et le centre de Honshū
L’aéroport international du Chūbu (NGO), près de Nagoya, est desservi par de nombreuses lignes internationales. Les aéroports de
Komatsu (KMQ) et de Toyama (TOY), au nord, accueillent des vols intérieurs et intraasiatiques. Nagoya est un nœud ferroviaire
important sur la ligne Tōkaidō du shinkansen (train à grande vitesse) entre Tōkyō et Ōsaka. La ligne Nagano du shinkansen relie
Tōkyō à Nagano. Longtemps attendue,la ligne Hokuriku du shinkansen, extension de la ligne de Nagano relie cette ville à Toyama et
Kanazawa depuis mars 2015.
8Comment circuler
Nagoya est le terminus des transports du Chūbu. L’accès par le train se fait par les lignes nord-sud JR Takayama et Chūō, avec des
carrefours ferroviaires à Takayama, Matsumoto et Nagano. La ligne JR Hokuriku suit la côte de la mer du Japon, reliant Fukui,
Kanazawa et Toyama, avec des correspondances pour Kyōto et Ōsaka.
8RANDONNÉE DANS LES ALPES JAPONAISES
Le centre de Honshū, paradis des randonneurs, est fort de la moitié des 100 montagnes les plus célèbres du pays, réparties
dans plusieurs parcs nationaux. Les passionnés de randonnée se procureront le guide Lonely Planet Hiking in Japan (en
anglais).
Les compagnies de bus JR, Meitetsu, Nōhi et Alpico proposent un service saisonnier depuis Nagoya, Takayama et Matsumoto vers
de nombreuses destinations du centre montagneux du Chūbu.
Louer une voiture est une bonne idée pour qui souhaite se rendre dans la péninsule de Noto, ou pour loger dans les hauteurs et à
l’écart des sentiers battus. Abruptes et sinueuses, les routes peuvent se révéler dangereuses et sont réservées aux plus intrépides ;
organisez soigneusement votre itinéraire. Google Maps propose des itinéraires sommaires en anglais et beaucoup de voitures de
location sont équipées d’un système de navigation par GPS (parfois avec menu en anglais).
NAGOYA
%052 / 2,26 MILLIONS D’HABITANTS
La fière Nagoya, qui a vu naître Toyota et le pachinko, croisement entre une machine à sous et un flipper, est une véritable
locomotive industrielle. Même si son économie dépasse le PIB de maint petits pays, Nagoya s’est accoutumée à grandir dans l’ombre
de Tōkyō et de la région du Kansai. Cosmopolite, sympathique et accessible, cette ville ne se résume pas à son patrimoine industriel
et compte de superbes musées, des temples majeurs, pléthore de magasins et de nombreux parcs bien entretenus.
Nagoya se trouve entre Tōkyō et Kyōtō/ Ōsaka sur la ligne Tōkaidō du shinkansen. C’est le point de départ pour les hautes
montagnes au cœur du Chūbu et une bonne base pour les excursions d’une journée.
Histoire
Patrie ancestrale des “trois héros” nationaux – Oda Nobunaga et Toyotomi Hideyoshi, respectivement premier et deuxième
unificateurs du Japon, et Tokugawa Ieyasu, troisième unificateur et fondateur du dernier shogunat japonais – Nagoya exerce une
influence très ancienne, bien qu’elle ne soit devenue une cité unifiée qu’en 1889.
En 1609, Tokugawa ordonna la construction de Nagoya-jō, qui fut pendant seize générations un important bastion de la famille
Tokugawa (ou clan Owari), dont le règne dictatorial mais prospère, à la période dite d’Edo, se maintint jusqu’en 1868, lorsque la
Restauration de Meiji sonna la fin de la culture féodale samouraï au Japon.
Nagoya devint un centre de commerce, d’industrie et de transport. Pendant la Seconde Guerre mondiale, quelque 10 000 avions
de chasse Mitsubishi “Zero” y furent produits. Son rôle dans l’effort d’armement lui valut d’être massivement bombardée par les Alliés.
Près de 4 000 civils furent tués, plus de 450 000 furent obligés de quitter leurs maisons et près d’un quart de la ville fut détruit. La ville
actuelle a pris forme par la suite, avec ses larges avenues, ses passages souterrains, ses gratte-ciel et ses parcs.
1À voir
1Secteur de la gare de Nagoya
Midland Square
GRATTE-CIELPlan offline GoogleMaps
( ; %052-527-8877 ; www.midland-square.com/english ; 4-7-1 Meieki ; hboutiques 11h-20h, restaurants
11h23h ; dNagoya). Le plus haut gratte-ciel de Nagoya (247 m) abrite le siège social de Toyota et des boutiques aux étages inférieurs.
Les niveaux intermédiaires renferment des bureaux. Aux niveaux 44 à 46, la Sky Promenade ( ;
%052-5278877 ; www.midland-square.com/sky-promenade ; 4-7-1 Meieki ; adulte/ enfant 750/500 ¥ ; h11h-21h30 ; dNagoya) comporte la
plate-forme d’observation en plein air la plus élevée du Japon ainsi que quelques restaurants pratiquant des prix proportionnels à
l’altitude. On les rejoint en empruntant des passerelles.
Jardin Noritake
JARDIN
Plan offline GoogleMaps
( Noritake no Mori ; %052-561-7290 ; www.noritake.co.jp/eng/mori ; 3-1-36 Noritake-shinmachi ; h10h-18h mar-dim ;
bKamejima). FLes amateurs de poterie apprécieront la promenade dans ce jardin de 1904 entourant l’atelier d’un des plus
célèbres fabricants de porcelaine japonais ; outre des vestiges des premiers fours, on y trouve l’agréable Noritake Gallery (
%052562-9811 ; h10h-18h mar-dim), où sont exposés tableaux, sculptures et œuvres en céramique. On peut aussi décorer sa propre
assiette (à partir de 1 800 ¥) au musée-centre artisanal ( %052-561-7114 ; adulte/enfant/senior 500/300 ¥/gratuit ; h10h-17h
mardim), où l’on découvre le processus de fabrication. La boutique “Box Outlet Shop” propose des articles à prix réduit (sans emballage).
Signalétique en anglais.
Musée commémoratif de l’Industrie et de la Technologie Toyota
MUSÉE
( Toyota Techno-museum Zangyō Gijutsu Kinenkan ; %052-551-6115 ;
www.tcmit.org/english ; 4-1-35 Noritake-shinmachi ; h9h30-17h mar-sam ; dligne Meitetsu Nagoya jusqu’à Sako). Le plus grand
constructeur automobile mondial a modestement débuté ses activités dans le tissage. Son intéressant musée occupe le site d’origine
de la filature de Toyota. Les amoureux des voitures préfèreront le pavillon de l’automobile et de la robotique de 7 900 m² avec ses
nombreuses activités interactives. Les indications et un audioguide sont disponibles en anglais.
Ne pas confondre ce musée avec le Hall d’exposition de Toyota ( Cliquez ici) et les visites de l’usine.
1Autour du château de Nagoya
Nagoya-jō
CHÂTEAU
Plan offline GoogleMaps
( ; %052-231-1700 ; www.nagoyajo.city.nagoya.jp ; 1-1 Honmaru ; adulte/enfant 500 ¥/ gratuit ; h9h-16h30 ;
dShiyakusho, sortie 7). Construite entre 1610 et 1614 par Ieyasu Tokugawa pour son neuvième fils, la construction d’origine fut
détruite pendant la Seconde Guerre mondiale. L’actuel château est une réplique en béton (avec ascenseur) de 1959. Des travaux de
rénovation sont en cours. Sur le toit, remarquez le shachi-hoko doré de 3 m de long – créature légendaire à la tête de tigre et au
corps de carpe. Le musée présente des trésors, une collection d’armures et l’histoire des familles Oda, Toyotomi et Tokugawa. Le
domaine abrite un beau jardin ouvert toute l’année, le Ninomaru-en ( ), fort de quelques jolies maisons de thé.
Commencée en 2009, la reconstitution minutieuse du palais Honmaru (1624-1644) à l’aide de matériaux et de méthodes
traditionnels devrait s’achever en 2018.
Musée d’Art Tokugawa
MUSÉE
( ; Tokugawa Bijutsukan ; %052-935-6262 ; www.tokugawa-art-museum.jp/english ; 1017 Tokugawa-chō ; adulte/enfant
1 200/500 ¥ ; h10h-17h mar-dim ; gMe-guru arrêt n° 11). Incontournable pour quiconque s’intéresse à la culture et à l’histoire
japonaises, ce musée riche de plus de 10 000 pièces présente des Trésors nationaux et autres objets classés Biens culturels
importants, ayant appartenu à la famille shogunale. Conservé à l’abri, un inestimable rouleau du XIIe siècle illustrant Le Dit du Genji
est en général exposé uniquement pendant une courte période fin novembre ; le reste de l’année, les visiteurs se contentent d’une
vidéo.
Tokugawa-en
JARDIN
( ; %052-935-8988 ; www.tokugawaen.city.nagoya.jp/english ; 1001 Tokugawa-chō ; tarif plein/ senior 300/100 ¥ ;
h9h3017h30 mar-dim ; gMe-guru arrêt n° 10). En 1931, la famille Tokugawa offrit à la ville ce ravissant jardin japonais attenant au musée
d’Art Tokugawa, mais il fut détruit par les bombardements en 1945. Depuis, et jusqu’à la fin d’une restauration de trois ans en 2004,
le site servait de parc. Lac, rivière, ponts et cascade : l’eau en est l’élément clé. Au printemps, 2 000 pivoines et iris fleurissent et les
érables flamboient en automne.Centre de Nagoya
1À voir
1 Centre international de Design de Nagoya C4
2 Midland Square A3
3 Archives municipales de Nagoya D1
4 Musée des Sciences de Nagoya C4
5 Tour de télévision de Nagoya D3
6 Nagoya-jō C1
Musée-centre artisanal Noritake (voir 7)
Noritake Gallery (voir 7)
7 Jardin Noritake A2
8 Oasis 21 D3
9 Ōsu Kannon C4
10 Sky Promenade A3
4Où se loger
11 Daiwa Roynet Nagoya Ekimae A3
12 Hilton Nagoya B3
13 Hostel Ann C6
14 Kyoya Ryokan B2
15 Nagoya Marriott Associa Hotel A3
16 Nishitetsu Inn Nagoya Nishiki C3
17 the b Nagoya D3
5Où se restaurer
18 Chomoranmen D3
19 Din Tai Fung A3
20 Indus C3
21 Love Pacific Cafe C4
22 Misen C4
23 Sōhonke Ebisuya Honten C3
24 Tarafuku A3
25 Torigin Honten D3
26 Trattoria Cesari C4
27 Yabaton Honten D4
28 Yamamotoya Sōhonke C3
6Où prendre un verre et faire la fête
29 7 Days Brew A3
30 Coat of Arms C3
31 GROK C5
32 Red Rock Bar & Grill D3
33 Shooters C3
34 Smash Head C4
The 59’s Sports Bar & Diner (voir 18)
3Où sortir
35 Electric Lady Land C4
36 Nagoya Blue Note C3
7Achats
Kintetsu (voir 41)
37 Komehyō C4
38 Grand magasin Loft D4
39 Maruei D3
40 Matsuzakaya D4
41 Meitetsu A3
42 Mitsukoshi D3
43 Takashimaya A3
8Renseignements
44 Tachino Clinic A3
45 Bureau d’information touristique (gare de Nagoya) A3
46 Bureau d’information touristique (Sakae) D3
Archives municipales de Nagoya
ÉDIFICE HISTORIQUE
Plan offline
( , Nagoya Shisei Shiryō-kan ; %052-953-0051 ; 1-3 Shirakabe, Higashi-ku ; h9h-17h mar-dim ; bShiyakusho,
sortie n° 3). FConstruite en 1922, cette Cour d’appel monumentale de l’ère Taisho abrite aujourd’hui les archives municipales. Si
les archives elles-mêmes sont d’accès difficile pour qui ne parle pas japonais, ce beau bâtiment néo-baroque décoré de vitraux
raffinés vaut le détour.
1Fushimi et Sakae
Le secteur situé entre les stations de métro Fushimi et Sakae est idéal pour faire du shopping et observer les passants. Le
Hisayaōdōri-kōen (parc central) est généralement très animé et les ruelles de Sakae sont investies par les fêtards jusque tard dans la nuit.
Tour de télévision de Nagoya
TOUR
Plan offline GoogleMaps
( ; %052-971-8546 ; www.nagoya-tv-tower.co.jp ; 3-6-15 Nishiki ; tarif plein/ enfant/senior 700/300/600 ¥ ;
h10h21h ; bSakae, sortie 4b, 5a). Achevée en 1954, cette tour de télévision fut la première du genre au Japon. Son emplacement central
fait de sa plate-forme Sky Balcony, située à 100 m de haut, un endroit idéal pour apprécier le paysage. Le vaste beer garden et
barbecue coréen installé à sa base est inégalé en ville.Oasis 21
ÉDIFICE REMARQUABLE
Plan offline GoogleMaps
( ; %052-962-1011 ; www.sakaepark.co.jp/en ; 1-11-1 Higashi-sakura, Higashi-ku ; bSakae, sortie n° 4a).
L’emblématique “plate-forme galaxie” – structure elliptique de verre et d’acier remplie d’eau – de cette gare routière ne fit pas
l’unanimité à sa construction. Vous pourrez y monter et vous y promener en attendant votre bus. Remarquable le soir venu, avec son
étonnant éclairage.
Musée des Sciences de la ville de Nagoya
MUSÉE
Plan offline GoogleMaps
( , Nagoya-shi Kagaku-kan ; %052-201-4486 ; www.ncsm.city.nagoya.jp/en ; 2-17-1 Sakae ; adulte/enfant 800/500 ¥ ;
h9h30-17h mar-dim ; bFushimi, sortie n° 5). Ce nouveau musée des sciences interactif possèderait le planétarium avec écran
hémisphérique le plus grand au monde. On y découvre aussi un laboratoire à tornades, un pour la congélation, et des aurores
boréales. Les films sont en japonais et destinés aux enfants mais la technologie de pointe de cette impressionnante structure située
en plein centre-ville mérite d’être expérimentée.
Centre international de Design de Nagoya
GALERIE
Plan offline GoogleMaps
( Kokusai Dezain Sentaa ; %052-265-2105 ; www.idcn.jp/en ; 3-7F, 3-18-1 Sakae ; h11h-20h mer-lun ;
bYaba-chō, sortie n° 5 ou 6). FInstallé dans le Nadya Park, ce centre est un sanctuaire dédié aux divinités de la
conceptualisation et de l’esthétique fonctionnelle. De l’Art déco au post- modernisme, tout est représenté dans cette importante
collection.
Vous pourrez aussi faire des emplettes au grand magasin Loft ( Cliquez ici), dans le même batiment.
1Sud du centre-ville
Boutiques, restaurants et vendeurs de rue abondent dans le secteur situé entre les stations Ōsu-Kannon et Kamimaezu.
L’atmosphère y est jeune et alternative. Les plus patients pourront dénicher sympathiques vêtements vintage et souvenirs originaux.
À la station Kamimaezu, prenez la sortie 9 et remontez deux pâtés de maisons vers le nord. Tournez à gauche dans la rue Banshoji
( ), un passage commerçant couvert qui devient la rue Ōsu-Kannon et continue jusqu’au temple. L’endroit déborde d’activité.
Plus au sud, le quartier animé et compact de la station Kanayama est, à l’instar de Meieki et Sakae, un bon endroit où se loger.
Ōsu Kannon
TEMPLE BOUDDHIQUE
Plan offline GoogleMaps
( ; %052-231-6525 ; www.osu-kannon.jp ; 2-21-47 Osu, Naka-ku ; h24h/24 ; bŌsu Kannon, sortie n° 2). FTrès visité,
le temple Ōsu Kannon remonte à 1333. Consacré au Bouddha de la compassion, il fut déplacé sur le site actuel sur ordre de Ieyasu
Tokugawa en 1610, bien que les bâtiments en aient été reconstruits en 1970. À l’intérieur, la bibliothèque renferme l’exemplaire
rédigé à la main le plus ancien du kojiki – l’histoire mythologique du Japon.
Atsuta-jingū
SANCTUAIRE SHINTOÏSTE
( ; %052-671-4151 ; www.atsutajingu.or.jp ; 1-1-1 Jingū ; bJingū-mae ou Jingū-nishi, sortie n°2). Si ses bâtiments actuels
datent de 1966, ce sanctuaire shintoïste, parmi les plus révérés du Japon, existe depuis plus de 1 900 ans. Niché parmi de vieux
cyprès, il abriterait le kusanagi-no-tsurugi (sabre coupeur d’herbe) sacré, l’une des trois reliques qui, selon la légende, auraient été
confiées à la famille impériale par la déesse du Soleil Amaterasu-Ōmikami. Cette épée légendaire (qui fut perdue en 1185) n’est pas
visible, mais une collection de plus de 4 000 sabres, masques et peintures de l’époque des Tokugawa est exposée par roulement
dans la salle du Trésor ( ; adulte/enfant 300/150 ¥ ; h9h-16h30, fermé derniers mer et jeu du mois).
Musée des Beaux-Arts de Nagoya/Boston
MUSÉE
( Nagoya Boston Bijutsu-kan ; %052-684-0101 ; www.nagoyaboston.or.jp/english ; 1-1-1 Kanayama-chō ; tarif
plein/senior/enfant 1 300/900 ¥/gratuit ; h10h-19h mar-ven, 10h-17h sam-dim ; dKanayama, sortie sud). Résultat d’une
collaboration entre des bailleurs de fonds nippons et le musée des Beaux-Arts de Boston, l’endroit présente une collection
impressionnante d’œuvres japonaises et internationales.
Zoo et jardin botanique Higashiyama
ZOO( Higashiyama Dōshokubutsu-en ; %052-782-2111 ; www.higashiyama.city.nagoya.jp/14_english ; 3-70
Higashiyamamotomachi, Chikusa-ku ; tarif plein/senior/enfant 500/100 ¥/ gratuit ; h9h-17h mar-dim ; bHigashiyama-koen ou Hoshigaoka).
Certains trouveront peut-être la taille des enclos un peu attristante dans ce zoo par ailleurs bien tenu. Le prix modique de l’entrée et le
vaste et beau jardin botanique attenant font tout l’attrait de l’endroit, surtout pour qui voyage avec des enfants. Le zoo est à 3 minutes
de marche de la station Higashiyama-koen. Si vous ne souhaitez voir que le jardin, descendez à la station Hoshigaoka.
Aquarium public du port de Nagoya
AQUARIUM
( Nagoya-ko Suizoku-kan ; %052-654-7080 ; www.nagoyaaqua.jp ; 1-3 Minato-machi, Minato-ku ; ticket combiné
pour ttes les attractions 2 400 ¥ ; h9h30-17h30 mar-dim ; bNagoya-ko). Parmi les attractions plébiscitées de Nagoya, cet aquarium
portuaire possède un des plus grands bassins en plein air au monde, où des dauphins se produisent fréquemment pour un public
pouvant atteindre 3 000 spectateurs par séance. À chacun de décider ce qu’il pense des animaux en captivité ; cet établissement se
targue de protéger les espèces. N’oubliez pas d’aller voir le brise-glace Fuji, définitivement à quai et converti en musée de
l’Antarctique.
zFêtes et festivals
Les fêtes et événements animés ne manquent pas dans une ville de cette importance. Le site www.nagoya-info.jp/en/event est une
bonne source toujours à jour en la matière.
Atsuta Matsuri
CULTURE
La plus grande et plus importante célébration se déroule à l’Atsuta-jingū le 5 juin : défilés, démonstrations d’arts martiaux et feux
d’artifice.
Nagoya Bashō
SPORT
( Aichi-ken Taiiku-kan ; %052-971-2516 ; 1-1 Ninomaru ; billets à partir de 3 000 ¥). L’un des six tournois du
championnat annuel de sumo se tient pendant deux semaines en juillet au gymnase préfectoral d’Aichi. Arrivez tôt l’après-midi pour
voir de près les lutteurs de seconde catégorie.
Minato Matsuri
DÉFILÉ
Cette fête se déroule aux environs de la “journée de l’océan” (troisième lundi de juillet) dans le port de Nagoya. Parades, danses,
feux d’artifice et concours de radeaux remontant à la période d’Edo.
World Cosplay Summit
CULTURE
(www.worldcosplaysummit.jp/en). Si vous êtes à Nagoya en juillet-août, vérifiez si votre séjour coïncide avec l’un des événements de
cette fête visuelle unique en son genre où cosplayers (fans portant le costume d’un personnage fétiche) et fans d’anime du monde
entier se rassemblent pour jouer costumés !
Nagoya Matsuri
DÉFILÉ
La grande fête célébrant les “trois héros” de Nagoya a lieu mi-octobre au Hisayaōdōri-kōen. Costumes, chars décorés, karakuri
ningyō (marionnettes) et danses folkloriques.
4Où se loger
Pour le voyageur de passage, il est plus commode de loger près des stations Nagoya ou Kanayama. Le secteur entre Fushimi et
Sakae convient davantage à qui souhaite sortir ou faire du shopping. Les ryokan n’ont pas de chambre avec salle de bains. Repérez
bien la sortie de métro.
The b Nagoya
HÔTEL ¥
Plan offline GoogleMaps
( ; %052-241-1500 ; www.theb-hotels.com/en ; 4-15-23 Sakae ; s/d à partir de 4 800/6 400 ¥ ; n i ; bSakae,
sortie n° 13). Hôtel élégant et bien tenu, idéalement situé face au Hisaya-ōdōri-kōen, entre les stations de métro Sakae et Yaba-cho.
Chambres petites mais jolies et soigneusement décorées. Les tarifs en ligne, comprenant le petit-déjeuner, peuvent se révéler
intéressants.
Hostel AnnAUBERGE DE JEUNESSE ¥
Plan offline GoogleMaps
(Ann ; %052-253-7710 ; www.hostelann.com ; 2-4-2 Kanayama ; dort/s/d 2 900/4 000/7 000 ¥ ; i ; bKanayama, sortie nord). Sis
dans un agréable quartier résidentiel, à une courte distance à pied au nord de la station Kanayama, cet ancien ryokan a été joliment
rénové pour accueillir les voyageurs à petit budget. De la station, remontez vers le nord dans Otsu-dōri, dépassez le pavillon NTK
(sur la gauche) et tournez à droite. Parcourez deux petits pâtés de maisons et tournez à gauche – l’établissement est sur la droite.
Nishitetsu Inn Nagoya Nishiki
HÔTEL ¥¥
Plan offline
( ; %052-209-5454 ; www.n-inn.jp/english/hotels/nagoya ; 2-10-12 Nishiki ; s/d 7 800/14 400 ¥ ; W ; bFushimi,
sortie n° 1). Ce business hotel élégant et impeccable se trouve en plein cœur de la ville. Les chambres sont compactes mais
fonctionnelles. Décoration dans des tons naturels. Tarifs plus avantageux en ligne.
Daiwa Roynet Nagoya Ekimae
HÔTEL ¥¥
Plan offline
( ; %052-541-3955 ; www.daiwaroynet.jp/english/nagoyaekimae ; 1-23-20 Meieki-minami ;
s/d à partir de 7 900/10 900 ¥ ; W dJR Nagoya, sortie Sakura-dōri). Si vous ne faites que passer à Nagoya et que vous cherchez
une chambre propre et bon marché près de la gare, n’allez pas plus loin que ce business hotel moderne à la literie délicieusement
confortable. À moins de 10 minutes à pied de la gare.
oHilton Nagoya
HÔTEL ¥¥¥
Plan offline GoogleMaps
; %052-212-1111 ; www.hilton.com ; 1-3-3 Sakae ; s/d à partir de 19 000/24 000 ¥ ; p n i s ; bFushimi, sortie
n° 7). Un Hilton typique, fort de son excellent emplacement. Vastes chambres ponctuées de détails japonais, choix de suites et un
étage réservé aux voyageurs d’affaires. Prêt de vélos, navette gratuite, 2 restaurants, 3 bars, salle de sport. Belle vue depuis la
plupart des chambres.
Kyoya Ryokan
RYOKAN ¥¥¥
Plan offline
( ; %052-571-2588 ; kyoya.to ; 2-11-4 Habashita, Nishi-ku ; s/d avec 2 repas à partir de 11 800/15 600 ¥ ; W ; bKokusai
Center). Ce ryokan prisé, aménagé autour d’un beau jardin japonais, est parfois un peu bruyant, mais il propose un charmant bain
commun et une suite privée tout équipée encore plus ravissante. Il faut grimper un peu depuis la gare mais ses sympathiques
propriétaires se font une joie de vous aider ; ils parlent un peu l’anglais.
Nagoya Marriott Associa Hotel
HÔTEL ¥¥¥
Plan offline GoogleMaps
( ; %052-584-1111 ; www.associa.com/english/nma ; 1-1-4 Meieki ; s/d à partir de
24 000/32 000 ¥ ; n i ; dJR Nagoya). Il faut un certain temps pour entrer, sortir ou circuler à l’intérieur de cet hôtel gigantesque,
juché au-dessus de la gare de JR Nagoya, et qui toise toute la ville. Ses 774 chambres spacieuses (35 m2 ou plus), situées entre les
20e et 49e niveaux, ont de grandes baies et une belle vue (même de sa baignoire dans certaines) et des aménagements luxueux,
quoiqu’un peu datés.
ANA Crowne Plaza Grand Court
HÔTEL ¥¥¥
(ANA ; %052-683-4111 ; www.anacrowneplaza-nagoya.jp/english ; 1-1-1
Kanayama ; s/d 20 000/28 000¥ ; p i ; dKanayama, sortie sud). Imposant hôtel international commodément situé à côté de la
station Kanayama. Chambres avec vue, de taille correcte et bien équipées. Importantes réductions sur www.crowneplaza.com.
5Où se restaurer
Si Nagoya n’est pas saturée d’attractions touristiques, c’est en revanche une destination fabuleuse pour découvrir la passion
japonaise pour la nourriture. La ville est prisée pour ses spécialités, les kishimen, des nouilles de blé plates faites à la main. Les
miso-nikomi udon sont des nouilles servies dans un copieux bouillon au miso . Le miso-katsu est une côtelette de porc panée
accompagnée de sauce miso. Le kōchin (poulet élevé en plein air), l’hitsumabushi (anguille cuite au barbecue) et les tebasaki (ailes
de poulet) sont d’autres spécialités locales. Pour manger international et pas cher, rejoignez la galerie marchande Ōsu, où des
vendeurs ambulants proposent de tout, du kebab au karaage (poulet frit), en passant par les crèpes et les pizzas.Sōhonke Ebisuya Honten
NOUILLES ¥
Plan offline GoogleMaps
( ; %052-961-3412 ; 3-20-7 Sakae ; plats à partir de 750 ¥, menus à partir de 800 ¥ ; h11h-1h ; bSakae,
sortie n° 3). Ici, dans l’enseigne principale de la plus célèbre chaîne de kishimen de Nagoya, on sert d’énormes bols de nouilles bien
chaudes, savoureuses et bon marché. Souvent, on peut voir le chef les fabriquer. Il y a une carte illustrée : goûtez les karē kishimen
(nouilles au curry, 900 ¥).
Love Pacific Cafe
VÉGÉTALIEN ¥
Plan offline
( ; %052-252-8429 ; 3-23-38 Sakae ; à partir de 600 ¥/pièce ; h11h30-17h mar-dim ; v ; bYaba-chō,
sortie n° 4). Les amateurs de mets délicieux et sains seront comblés dans ce café sympathique et branché proposant des menus à
midi ainsi que des plats sans produits laitiers, ni œufs, ni sucre raffiné. La carte, changeante, comprend généralement deux soupes,
un bar à salades bio et un plat principal : les burgers de tofu teriyaki sont délicieux.
Indus
INDIEN ¥
Plan offline GoogleMaps
( ; %052-261-8819 ; 3-13-31 Sakae, Princess Garden Hotel 1F ; déj à partir de 735 ¥, buffet 980¥ ; h11h-22h ; v E ;
bYaba-chō, sortie n°6, ou Sakae, sortie n° 7). Joyeuse institution propre et colorée où l’on peut se régaler de curry. Buffet à volonté
d’un excellent rapport qualité/prix : 3 curries au choix (viande incluse), grand naan, riz, salade, pappadum et boisson. Grande carte de
plats végétariens.
Chomoranmen
NOUILLES ¥
Plan offline GoogleMaps
( ; %052-963-5121 ; 3-15-10 Nishiki ; bols 630-1 080 ¥ ; h11h30-minuit ; dSakae, sortie n° 3). Bols de rāmen
maison, nourrissants et bon marché, à déguster face à la tour de la télévision. Les murs sont décorés de photos des clients célèbres.
On vous aidera volontiers à utiliser la caisse automatique qui prend les commandes.
ooTrattoria Cesari
ITALIEN ¥¥
Plan offline
; %052-238-0372 ; 3-36-44 Ōsu ; pizza à partir de 650 ¥, plats à partir de 1 150 ¥ ; h11h-15h et 18h-22h ;
E ; bKamimaezu, sortie n° 8). On peut être surpris de trouver une trattoria de cette taille et de cette qualité en plein cœur de
Nagoya… Attendez-vous à faire la queue en semaine, car les fameuses pizzas napolitaines du chef Makishima attirent les foules. Il y
a également une longue carte de spécialités italiennes, magistralement préparées et présentées dans un cadre rappelant leur pays
d’origine.
oYabaton Honten
TONKATSU ¥¥
Plan offline GoogleMaps
( ; %052-252-8810 ; www.english.yabaton.com ; 3-6-18 Ōsu ; plats 1 050-2 400 ¥ ; h11h-21h ; E ; bYaba-chō,
sortie n° 4). Véritable institution du miso-katsu de Nagoya depuis 1947. Les spécialités sont le waraji-tonkatsu (porc pané aplati) et le
teppan-tonkatsu (côtelette de porc panée et miso sur une assiette de chou chaud). Passez sous l’autoroute et repérez le cochon qui
s’étale sur tout le bâtiment, de l’autre côté de la rue sur votre droite, à l’angle à côté du McDonalds. Autres adresses sur le site Web.
Misen
CHINOIS ¥
Plan offline GoogleMaps
( ; %052-238-7357 ; www.misen.ne.jp ; 3-6-3 Ōsu ; plats 480-4 800 ¥ ; h11h30-14h et 17h-1h dim-jeu, jusqu’à 2h ven-sam ;
v ; bYaba-chō, sortie n° 4). On se presse devant ce restaurant chinois. Véritable délice, le Taiwan rāmen ( ) est un
mélange épicé de viande hachée, de piment, d’ail et d’oignon vert, servi sur des nouilles dans un bouillon clair. Le gomoku yakisoba (
; nouilles sautées) et le kinokoitame (champignons sautés) sont d’autres spécialités. Carte illustrée limitée.
Din Tai Fung
TAÏWANAIS ¥¥
Plan offline( ; %052-533-6030 ; 1-1-4 Meieki, 12F grand magasin Takashimaya ; à partir de 432 ¥/pièce ; h11h-22h ; dJR Nagoya,
sortie Sakura-dōri). Installée dans le grand magasin Takashimaya de la gare de Nagoya, cette enseigne d’une chaîne taïwanaise
devrait vous combler avec sa soupe de raviolis xiao long bao fondants (en japonais shōronbō) et sa longue carte de dim sum.
Yamamotoya Sōhonke
NOUILLES ¥¥
Plan offline GoogleMaps
( ; %052-241-5617 ; 3-12-19 Sakae ; plats 976-1 842 ¥ ; h11h-15h et 17h-22h ; E ; bYaba-chō, sortie n° 6). Cette
chaîne sert des miso-nikomi udon depuis 1925. Le plat de base coûte 976 ¥. Prenez la sortie n°6 du métro Yaba-chō, tournez à
gauche, traversez Otsu-dōri et longez deux pâtés de maisons dans Shirakawa-dōri. L’établissement est sur votre droite. Il est indiqué
par une grande enseigne blanche aux signes japonais noirs.
Tarafuku
IZAKAYA ¥¥
Plan offline GoogleMaps
( ; %052-566-5600 ; 3-17-26 Meieki ; petits plats 440-980 ¥ ; h17h-1h mar-dim ; E ; dNagoya, sortie Sakura-dōri). Dans la
diagonale opposée aux deux Tōyoko Inn, cet ambitieux izakaya (bistrot) à l’agréable atmosphère est un ancien immeuble décrépit
converti en une vaste oasis urbaine. Au menu, plats aux influences françaises et de saison : croquettes de pommes de terre
enrobées d’une panure de tofu, gratin de tomates et aubergines, bœuf fumé en sauce au vin. Choix de cocktails et de vins.
Torigin Honten
JAPONAIS ¥¥¥
Plan offline GoogleMaps
( ; %052-973-3000 ; 3-14-22 Nishiki ; repas kaiseki 3 900-10 000 ¥ ; h17h-minuit ; E ; bSakae, sortie n° 2). La bonne
adresse pour un excellent menu kaiseki (plusieurs plats) de kōchin, dans une belle atmosphère traditionnelle : le poulet est préparé
en kushiyaki (brochettes), kara-age (frit), zōsui (en ragoût avec du riz) et en sashimi (cru).
oAtsuta Hōraiken Honten
ANGUILLE ¥¥¥
( ; %052-671-8686 ; 503 Gōdo-chō ; menus à partir de 2 500 ¥ ; h11h30-14h et 16h30-20h30 jeu-mar ;
bTemma-chō, sortie n°4). Ouvert en 1873, ce restaurant d’une chaîne spécialisée dans le hitsumabushi, près de l’Atsuta-jingū, est
apprécié à juste titre. L’été, en haute saison, on y fait la queue pour l’anguille cuite dans une tare (sauce) à la recette tenue secrète,
servie sur du riz dans un bol avec couvercle (3 600 ¥), chacun ajoute oignon vert, wasabi et dashi (bouillon de poisson) à sa
convenance. D’autres teishoku (menus fixes) comprennent des tempura et du steak.
6 Où prendre un verre et faire la fête
Rien de tel que Nagoya pour prendre un verre et se faire des amis avant de gagner, au nord, l’intérieur assoupi du Chūbu. La
présence d’une importante population d’expatriés assure celle de nombreux bars accessibles et accueillants pour les visiteurs, sans
être envahis d’étrangers.
GROK
CAFÉ, BAR
Plan offline GoogleMaps
( ; %052-332-2331 ; 1-6-13 Tachibana ; h17h-minuit mar-ven, 12h-minuit sam-dim ; bKamimaezu, sortie n° 7). Café-bar
chaleureux, sympathique et vaguement bohème installé sur deux niveaux. Un peu hors des sentiers battus, ce qui fait aussi son
charme. Immanquable depuis la rue.
Coat of Arms
PUB
Plan offline
( ; %052-228-6155 ; www.coatofarms.jp/en ; 2-6-12 Nishiki ; h11h30-minuit mar-dim ; bMarunouchi,
sortie n° 5). Ce pub frais et plaisant créé par une bande d’expatriés dispose d’un patio (fumeurs), de deux niveaux non-fumeurs et
propose des soirées thématiques, des plats du jour hebdomadaires ainsi que des bières et spiritueux artisanaux.
Smash Head
PUB
Plan offline GoogleMaps
( ; %052-201-2790 ; 2-21-90 Ōsu ; hmidi-minuit mer-lun ; bŌsu Kannon, sortie n° 2). Au bout de la passerelle
située à gauche du bâtiment principal du temple d’Ōsu Kannon, vous trouverez ce pub/ atelier de réparation de motos et de Vespa.
La Guinness et la Corona sont là l’honneur, la clientèle est décontractée et le fish and chips coûte 850 ¥.The 59’s Sports Bar & Diner
BAR
Plan offline GoogleMaps
( ; %052-971-0566 ; 3-15-10 Nishiki ; h17h-tard ; i ; bSakae, sortie
n° 3). Cow-boys et cow-girls vous accueillent dans ce bar en sous-sol décontracté, haut en couleurs, amusant et sympathique. Les
employés savent vous mettre à l’aise et essaient parfois de jouer les entremetteurs ; ils pourraient bien parvenir à leurs fins les soirs
de boissons à volonté.
7 Days Brew
PUB
Plan offline
( ; %052-581-8844 ; 4-4-21 Meieki ; h17h-1h lun-ven, à partir de 11h30 sam-dim ; dJR Nagoya, sortie
Sakura-dōri). Amateurs de bières artisanales et supporters de la tendance microbrasseries, ne manquez pas ce petit bijou en
soussol caché derrière Midland Square. Un endroit rafraîchissant et excentrique. Super ambiance.
Red Rock Bar & Grill
PUB
Plan offline GoogleMaps
( ; %052-262-7893 ; www.theredrock.jp ; 4-14-6 Sakae ; h17h30-1h dim-jeu, 17h30-3h ven-sam ;
W ; bSakae, sortie n° 13). Pub tenu par un Australien dans une ruelle de Sakae, où se mêlent locaux et expatriés. L’amusante
carte comprend des importations comme les nuggets de crocodile, les wraps à l’agneau, et (paraît-il) les meilleures tourtes à la
viande en dehors de l’Australie. Wi-Fi gratuit.
Shooters
BAR
Plan offline GoogleMaps
( ; %052-202-7077 ; www.shooters-nagoya.com ; 2-9-26 Sakae ; h17h-1h lun-jeu, 11h30-3h ven-dim ; bFushimi,
sortie n°5). Le volume sonore peut parfois monter dans ce bar dédié aux sports américains, le plus grand du genre à Nagoya : plus
d’une douzaine de grands écrans attirent de nombreux gaijin (étrangers). La carte du bar propose des burgers appétissants, des
pâtes roboratives et des spécialités Tex-Mex épicées – certains viennent uniquement pour la cuisine.
Club Mago
CLUB
( %052-243-1818 ; www.club-mago.co.jp ; 2-1-9 Shinsakae ; tarif variable ; bShinsakae, sortie n° 2). On aime ou on déteste cet
immense club, qui accueille parfois des stars internationales. Gaijin et Japonais viennent s’y déhancher.
3Où sortir
La vie nocturne de Nagoya n’est peut-être pas comparable à celles de Tōkyō ou d’Ōsaka en taille, mais elle les égale en frénésie.
Jetez un coup d’œil aux pages d’accueil des salles pour connaître la programmation.
Electric Lady Land
CONCERTS
Plan offline GoogleMaps
( ; %052-201-5004 ; www.ell.co.jp ; 2-10-43 Ōsu ; bŌsu Kannon, sortie n° 2). Salle de concerts
intimiste accueillant la scène musicale underground dans un sympathique cadre postindustriel. Des groupes japonais connus jouent
au 1er niveau, tandis que la salle, plus petite, du 3 e niveau accueille les artistes montants.
Nagoya Blue Note
CONCERTS
Plan offline GoogleMaps
( ; %052-961-6311 ; www.nagoya-bluenote.com ; B2F 3-22-20 Nishiki ; bSakae, sortie n° 8). Ouverte de
longue date, cette institution de Nagoya ravira les fans de jazz, de big band ou de blues.
7Achats
Sa vocation manufacturière rend Nagoya idéale pour des emplettes. Les quartiers de Meieki et Sakae comptent d’immenses centres
commerciaux et grands magasins où acheter des vêtements, de l’artisanat et des produits alimentaires. Parmi eux, Maruei ( ;
%052-264-1211 ; 3-3-1 Sakae ; bSakae), Mitsukoshi ( ; %052-252-1111 ; 3-5-1 Sakae ; bSakae, sortie n° 16) et
Matsuzakaya ( ; %052-251-1111 ; www.matsuzakaya.co.jp/nagoya ; 3-16-1 Sakae ; bYaba-chō, sortie n°6) sont à Sakae ;Takashimaya ( ; %052-566-1101 ; 1-1-4 Meieki ; dJR Nagoya, côté Sakura-dōri), Meitetsu %052-585-1111 ;
12-1 Meieki ; dMeitetsu Nagoya) et Kintetsu ( ; %052-582-3411 ; 1-2-2 Meieki ; dKintetsu Nagoya) sont près de la gare de
Nagoya.
L’Arimatsu-narumi shibori (sorte de tie-and-dye), les émaux cloisonnés et les lames seki (épées, couteaux, ciseaux, etc.) font partie
de l’artisanat régional.
À Ōsu, Akamon-dōri, Banshō-ji-dōri et Niomon-dōri sont ponctuées de centaines de boutiques vintage et autres friperies. Le temple
Ōsu Kannon accueille un vieux marché pittoresque les 18 et 28 du mois, tandis que le temple Higashi Betsuin abrite un marché aux
puces le 12 de chaque mois.
À l’est d’Ōsu, Otsu-dōri possède de multiples boutiques de mangas.
Komehyō
GRAND MAGASIN
Plan offline GoogleMaps
( ; %052-242-0088 ; www.en.komehyo.co.jp ; 2-20-25 Ōsu ; h10h30-19h30 jeu-mar ; bŌsu Kannon, sortie n° 2). Le plus
grand discounter du Japon vend toutes sortes d’article d’occasion. Installés sur 7 étages dans le bâtiment principal, vêtements, bijoux
et accessoires sont d’excellente qualité à des prix raisonnables. Les plus patients y dénicheront de véritables affaires, notamment à
“yen=g” au 7e niveau, où l’on vend des vêtements au poids.
Loft
GRAND MAGASIN
Plan offline GoogleMaps
( ; %052-219-3000 ; 3-18-1 Sakae, Nadya Park ; h10h30-20h ; bYaba-chō, sortie n°s5 ou 6). La succursale installée à
Nagoya d’un des grands magasins les plus branchés du Japon est résolument design. On ne peut pas manquer son enseigne jaune
et noire.
88Orientation
À l’est de la gare, Sakura-dōri, Nishiki-dōri et Hirokōji-dōri sont les trois rues principales, que croisent Fushimi-dōri, puis Otsu-dōri.
C’est ici que se concentre l’activité de la ville. À l’est d’Otsu-dōri, on trouve l’Hisaya-ōdōri-kōen (parc central), ainsi que la tour de
télévision de Nagoya, aux airs de tour Eiffel, et le délirant complexe Oasis 21. Otsu-dōri conduit au château, au nord, tandis que le
sud regroupe le quartier animé d’Ōsu, le sanctuaire Atsuta Jingū et les vivants alentours de la station Kanayama.
Le métro de Nagoya dispose d’une signalétique en anglais et dessert tous les endroits importants – les stations Fushimi et Sakae
sont les plus pratiques pour le shopping, les hébergements et la vie nocturne.
8Renseignements
ARGENT ET POSTE
Citibank possède des DAB Cirrus fonctionnant 24h/24 au 1 er niveau du bâtiment Sugi ( dSakae, sortie n° 2) et dans le hall des
arrivées de l’aéroport international du Chūbu. Vous pourrez retirer de l’argent avec une carte étrangère dans la plupart des épiceries
7-Eleven et les DAB de la poste japonaise.
Poste des tours JR ( ; %052-586-5530 ; 1-1-4 Meieki ; dJR Nagoya). Dans la gare JR, du côté de Sakura-dõri.
INTERNET (ACCÈS)
FedEx Kinko’s Fushimi ( ; %052-231-9211 ; 1F Kirin Hirokōji Bldg, 2-3-31 Sakae ; h24h/24 ;
bFushimi, sortie n° 4). PC pour accéder à Internet, scanner et imprimer.
Nagoya International Centre ( ; %052-581-0100 ; www.nic-nagoya.or.jp/francais/fr/ ; 1-47-1 Nagono ;
h9h19h mar-dim ; bKokusai Centre). Centre d’information aux conseillers polyglottes. Cybercafé au 3e niveau (100 ¥/15 min) et
bibliothèque avec plus de 30 000 références en diverses langues.
OFFICES DU TOURISME
Plan offline GoogleMaps
Des plans en anglais de la ville et du métro sont disponibles dans les bureaux d’information touristique et les hôtels. Le Nagoya
Pocket Guide (www.nagoyapocketguide.com) est particulièrement commode, tout comme la Nagoya Navi Map et le Nagoya
Shopping and Dining Guide, que l’on peut aussi télécharger sur www.nagoya-info.jp/en/brochures.
Nagoya dispose de trois bureaux d’information touristique, comptant de nombreuses ressources en anglais et japonais et au moins
un conseiller anglophone.
Bureau d’information touristique (gare de Nagoya) ( ; %052-541-4301 ; 1-1-14 Meieki ; h9h-19h ; dJR
Nagoya).
Bureau d’information touristique (Kanayama) ( ; %052-323-0161 ; LOOP Kanayama 1F, 1-17-18 Kanayama ;
h9h-19h ; dKanayama, sortie nord).
Bureau d’information touristique (Sakae) ( ; %052-963-5252 ; Oasis 21 B1F, 1-11-1 Higashisakura ; h10h-20h ;
bSakae).SERVICES MÉDICAUX
Guide d’urgences médicales de la préfecture d’Aichi ( ; %052-263-1133, répondeur automatique 050-5810-5884 ;
www.qq.pref.aichi.jp). Téléphonez ou connectez-vous au site de la préfecture pour obtenir une liste des établissements médicaux au
personnel anglophone, avec spécialisations et horaires de consultation.
Tachino Clinic ( ; %052-541-9130 ; 3F Dai-Nagoya Bldg, 3-26-8 Meieki ; h9h30-13h et 14h30-18h lun-mer et ven,
9h30-13h jeu et sam ; dJR Nagoya, sortie Sakura-dōri). Cabinet médical dont le personnel parle anglais et qui se trouve à courte
distance à pied de la gare de Nagoya.
SITES INTERNET
Plusieurs sites utiles dispensent des renseignements mis à jour concernant les événements de Nagoya. Le Nagoya Convention and
Visitors Bureau (www.nagoya-info.jp/en) et le Nagoya International Centre ( www.nic-nagoya.or.jp/francais/fr) proposent une multitude
d’informations.
8Depuis/vers Nagoya
AVION
Ouvert en 2005 sur une île artificielle dans la baie d’Ise, à 35 km au sud de la ville, l’aéroport international du Chūbu (ci-contre) a les
faveurs du tourisme local. Les dizaines de magasins et restaurants aux tarifs raisonnables, la vaste plate-forme d’observation des
avions, et les sources thermales chaudes Fū-no-yu ( ; adulte/enfant avec serviette 1 000/600 ¥ ; h8h-22h) en sont autant
d’attraits. Cet aéroport est nettement plus accueillant et moins frénétique que ceux de Tōkyō et d’Ōsaka. Ses connexions avec les
autres transports en font un bon point d’arrivée au Japon depuis près de nombreux aéroports internationaux. Les lignes intérieures
desservent une vingtaine de villes japonaises, mais certaines sont plus rapides à rejoindre en train.
BATEAU
Les bateaux de Taiheiyo Ferry ( %052-582-8611 ; www.taiheiyo-ferry.co.jp/english) qui circulent entre Nagoya et Tomakomai
(Hokkaidō, à partir de 9 500 ¥, 40 heures), via Sendai (à partir de 6 500 ¥, 21 heures 40), partent un soir sur deux à 19h, Sendai est
desservie tous les jours. Pour rejoindre le port de Nagoya, prenez la ligne de métro Meikō jusqu’à Nagoya-kō.
BUS
Les bus JR et Meitetsu Highway desservent Kyōto (2 500 ¥, 2 heures 30, toutes les heures), Ōsaka (3 000 ¥, 3 heures, toutes les
heures), Kobe (3 300 ¥, 3 heures 30), Kanazawa (4 060 ¥, 4 heures, 10/jour), Nagano (4 000 ¥, 4 heures 30) et Tōkyō (5 000 ¥, 6
heures, 14/jour). Des bus de nuit rallient Hiroshima (8 500 ¥, 9 heures).
Les bus de la nouvelle compagnie Willer Express (willerexpress.com/en) possèdent des sièges de style avion très bon marché et
un service de réservation en ligne en anglais. Les principales destinations sont Tōkyō (à partir de 3 200 ¥, 6 heures) et Fukuoka (à
partir de 6 500 ¥, 11 heures 30 de nuit).
Les points de départ varient selon le transporteur et la destination, mais la plupart des bus empruntant l’autoroute partent du
quartier de Meieki (JR Nagoya Station). Certaines lignes partent d’Oasis 21. Les bus JR Highway partent de la gare routière JR
Highway, près de l’entrée pour le train à grande vitesse (côté nord) de la gare JR de Nagoya. Les bus Meitetsu Highway partent du
Centre des bus Meitetsu. Les bus Willer Express partent de points divers selon la ligne. Faites-vous confirmer le lieu de départ lors
de la réservation.
TRAIN
Toutes les lignes conduisent à Meieki (JR Nagoya Station), terminus des lignes JR et des lignes privées Meitetsu et Kintetsu, où se
trouvent aussi des stations de métro et de bus. C’est un dédale de passerelles, de restaurants et de boutiques que surplombent les
ensembles des tours de JR Central et de Midland Square. Prévoyez un bon laps de temps si vous devez prendre une
correspondance !
Nagoya est une importante plaque tournante du shinkansen d’où rallier Tōkyō (10 360 ¥, 1 heure 45), Shin-Ōsaka (5 830 ¥, 50
minutes), Kyōto (5 070 ¥, 35 minutes), Hiroshima (13 290 ¥, 2 heures 15) et Hakata/Fukuoka (17 500 ¥, 3 heures 15).
Pour vous rendre dans les Alpes japonaises, prenez la ligne JR Chūō jusqu’à Matsumoto ( Shinano tokkyū 5 510 ¥, 2 heures) ou
poursuivez jusqu’à Nagano (7 130 ¥, 2 heures 45). Une autre ligne (JR Takayama) dessert Takayama (Hida tokkyū, 5 510 ¥, 2
heures 15).
LE “SENTIER DE LA POTERIE” DE TOKONAME
L’argile de son sous-sol a fait de cette ville de la baie un important centre de fabrication de céramiques depuis plusieurs siècles.
À l’apogée de cet artisanat, quelque 400 cheminées dominaient le centre-ville de Tokoname. Sa production annuelle de
céramiques représente toujours quelque 60 000 milliards de yens et la ville est une destination intéressante pour une journée
depuis Nagoya, ou l’aéroport international du Chūbu voisin.
Le Yakimono Sanpo Michi ; sentier de la Poterie) est un sentier de 1,8 km dans les collines entourant le
centre historique de la ville. Procurez-vous un plan de la balade au centre d’information touristique de Tokoname, situé dans la
gare. Le sentier bien indiqué est bordé de fours, de cafés et de galeries. Des plaques numérotées correspondant au plan du
sentier indiquent les arrêts. Une série de maneki-neko (chats “porte bonheur” en céramique) vous accueillent au début du
sentier. En hauteur domine Toko-nyan, le plus gros de tous les maneki-neko.Datant des années 1850, restaurée, la Résidence Takita ( , Takita-ke ; %0569-36-2031 ; 4-75 Sakae-machi, arrêt
n° 8 ; 300 ¥ ; h9h-16h30 mar-dim) appartenait à un magnat du transport maritime. Elle renferme aujourd’hui des reproductions
de bishu-kaisen (navires marchands de la région), des céramiques, des objets laqués et du mobilier. Bordée de tuyaux et de
pots, la ruelle de Dokan-zaka ; colline Dokan-zaka, arrêt n° 9) est particulièrement jolie. Au fond de
Noborigamahiroba (place du Four grimpant, arrêt n° 13), les 10 cheminées carrées évacuaient la fumée du gigantesque four de 1887. Situé
à 5 minutes de là, à l’Inax Live Museum ( ; www1.lixil.co.jp/ilm/english ; 1-130 Okueichō ; adulte/
enfant 600/200 ¥ ; h10h-17h, fermé le 3e mer du mois), l’un des plus grands fabricants japonais de céramiques présente 150
toilettes à l’ornementation élaborée des ères Meiji et Taisho.
Pour vous reposer, le restaurant pittoresque Koyō-an ( ; %0569-35-8350 ; 4-87 Sakae-machi ; plats 480-1 780 ¥ ;
h11h30-17h mar-dim ; E) propose des soba (nouilles de sarrasin) maison servies dans de belles céramiques locales. Vous
pouvez aussi dîner près du chat géant au douillet Nakamura-ya ( ; %0569-35-0120 ; 2-53 Sakae-machi ; menu
1 350-3 600 ¥ ; h11h30-14h30 jeu-mar), dont les spécialités sont le una-don (anguille posée sur du riz) et le fameux
hitsumabushi de Nagoya.
La ligne privée Meitetsu relie Tokoname à Nagoya ( tokkyū 660 ¥, 33 minutes) et à l’aéroport international du Chūbu (310 ¥, 5
minutes). Le sentier de la Poterie débute à quelques centaines de mètres de la gare ferroviaire.
La ligne privée Meitetstu couvre la région de Nagoya (Tokonome, Inuyama, Gifu).
88Comment circuler
DEPUIS/VERS L’AÉROPORT
L’aéroport international du Chūbu est facilement accessible depuis les gares de Nagoya et de Kanayama, via la ligne de l’aéroport
Meitetsu Kūkō (tokkyū,1 230 ¥, 28 minutes). Comptez 13 000 ¥ minimum pour un taxi depuis le centre de Nagoya.
BUS
Le bus doré Me~guru ( ; www.nagoya-info.jp/en/routebus ; coupon journalier adulte/enfant 500/250 ¥)
effectue une boucle qui passe près des sites d’intérêt des quartiers Meieki, Sakae et du château et permet de bénéficier de
réductions sur les entrées. Il circule de 9h30 à 17h, toute les heures du mardi au vendredi et deux fois pas heure le week-end. Aucun
service le lundi.
MÉTRO
Nagoya dispose d’un excellent réseau de six lignes de métro, clairement indiquées en anglais et en japonais. Les billets coûtent entre
200 ¥ et 320 ¥ suivant la distance. Les coupons journaliers (740 ¥, 850 ¥ bus municipaux inclus), disponibles aux distributeurs,
comprennent le transport en métro et offrent des réductions pour de nombreux sites. Le week-end, le donichi eco-kippu (éco-ticket
samedi-dimanche) offre les mêmes possibilités pour 600 ¥ la journée.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi