Japon - Mont Fuji et environs de Tokyo

De
Publié par

Ce chapitre Mont Fuji et environs de Tokyo est issu du guide consacré à la destination Japon.
Tous les chapitres sont disponibles et vendus séparément. Vous pouvez également acheter le guide complet.



Publié le : jeudi 11 février 2016
Lecture(s) : 2
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782816158212
Nombre de pages : 204
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Sommaire
SUR LA ROUTE MONT FUJI ET ENVIRONS DE TŌKYŌ Région des Cinq Lacs Mont Fuji Fuji-Yoshida Kawaguchi-ko Sai-ko Shōji-ko Motosu-ko Yamanaka-ko Nord de Tōkyō Nikkō Chūzen-ji Onsen Yumoto Onsen Ouest et sud-ouest de Tōkyō Takao-san Région d’Oku-Tama Hakone Péninsule d’Izu Sud de Tōkyō Yokohama Kamakura Est de Tōkyō Narita Archipel d’Ogasawara Chichi-jima Haha-jima Shimabara
LE JAPON PRATIQUE Carnet pratique Transports Langue Index Légende des cartes
Sur la route
Mont Fuji et environs de Tōkyō
Dans ce chapitre Région des Cinq Lacs Mont Fuji Fuji-Yoshida Sai-ko Nikkō Chūzen-ji Onsen Yumoto Onsen Hakone Péninsule d’Izu Yokohama Kamakura Narita Archipel d’Ogasawara
Le top des onsen
¨Jinata Onsen (Cliquez ici) ¨Urami-ga-taki Onsen (Cliquez ici) ¨Kanaya Ryokan (Cliquez ici) ¨Hakone Yuryō (Cliquez ici)
Le top des sites sacrés
¨Tōshō-gū (Cliquez ici) ¨Fuji Sengen-jinja (Cliquez ici) ¨Daibutsu (Cliquez ici) ¨Narita-san Shinshōji (Cliquez ici)
Pourquoi y aller
Montagnes, plages et sources chaudes font des envir ons de Tōkyō un formidable antidote à la frénésie d e la capitale. À moins de deux heures, sentiers bordés de cèdres et authentiq uesryokanau charme rustique invitent à profiter du grand ai r. Et, bien sûr, il y a le majestueux mont Fuji, plus haut sommet et emblèm e du Japon. Riche en histoire, la région, dont les ports furent parmi les premiers à s’ouvrir à l’Occident, recèle de vénérables sanctuaires, comme ceux de Nikkō, première capitale du Japon féo dal, Kamakura. Fort visitée, elle ne manque pas de moyens de transport. Ferry et avion permettent d’accéder rapidement à l’ archipel d’Izu. Mais, si vous souhaitez vous évader , mettez le cap sur l’archipel d’Ogasawara, inscrit au patrimoine mondial de l’Une sco, à 1 000 km au sud de Tōkyō. On peut y observer des baleines, nager avec des dauphins et pratiquer le snorkeling en compagnie de tortues vertes et d’une gamme multicolore de p oissons tropicaux.
Quand partir
Avr-maiPour la beauté du printemps dans les montagnes au nord et à l’ouest de Tōkyō. Juil-aoûtAscension du mont Fuji et plaisirs de la plage autour de la péninsule d’Izu. Sept-novTempératures clémentes et foule réduite, sauf quan d les feuilles flamboient.
À ne pas manquer
1Le lever du soleil depuis le majestueuxmont Fuji(ci-contre), point culminant et symbole du Japon. 2Les temples et sanctuaires deNikkō(Cliquez ici), reflet de la grandeur passée d’Edo. 3ral de laLes plages de sable et les sources chaudes du litto péninsule d’Izu(Cliquez ici). 4Les temples zen deKamakura(Cliquez ici), capitale médiévale. 5Lesonsen, les musées d’art et les sentiers de randonnée de la pittoresque région deHakone(Cliquez ici). 6Les soirées jazz et bière artisanale àYokohama(Cliquez ici), cité cosmopolite. 7Le retour à la nature dans l’archipel d’Ogasawara(Cliquez ici), une région subtropicale préservée. 8Randonnée, rafting et canyoning dans la région bois ée du montMitake(Cliquez ici), à l’ouest de Tōkyō.
RÉGION DES CINQ LACS
%555
Point culminant et emblème absolu du Japon, le mont Fuji est incontournable. Même si vous n’avez pas l ’intention de l’escalader, ce volcan mérite le détour pour le secteur qui entoure ses contreforts nord : cinq lacs y forment de merv eilleux miroirs dans lesquels se reflète le cône parfait de la montagne. En partant de l’est, on trouve le Yamanaka-ko, suiv i par le Kawaguchi-ko, le Sai-ko, le Shōji-ko et le Motosu-ko. À l’automne, au moment où le feuillage des arbres flamboie (période appeléekōyō, en japonais), ces lacs se prêtent à une belle exc ursion de 2 jours depuis Tōkyō, agrémentée de paisibles balades, d’ac tivités aquatiques et de randonnées dans les montag nes voisines. Les secteurs de Fuji-Yoshida et de Kawaguchi-ko son t les plus accessibles et les mieux aménagés. Si la seconde localité offre le meilleur choix en matière d’hébergement, toutes deu x constituent une bonne base pour qui souhaite grav ir le Fuji sans passer la nuit dans un refuge de montagne.
8Depuis/vers la région des Cinq Lacs
Pour rejoindre la région des Cinq Lacs, dont Fuji-Y oshida et Kawaguchi-ko constituent les principales portes d’entrée, le plus simple est de prendre le bus ou le train depuis Tōkyō. Durant la saison d’ascension officielle, un bus direct mène de la capitale jusqu’au point de départ de l’ascension, la Kawaguchi-ko Fifth Sta tion (5e station de Kawaguchi-ko) appelée aussi Mt Fuji Fifth Station et desservie comme arrêt de bus. Si vous souhaitez combiner la v isite du Fuji avec celle de Hakone, envisagez le fo rfait Fuji Hakone (Cliquez ici) au départ de Tōkyō. Un bus de nuit rallie l’ouest du Japon (Kyōtō, Ōsak a) à Kawaguchi-ko.
BUS
À Tōkyō, vous trouverez au départ de lagare routière de Shinjuku(%03-5376-2222 ;www.highway-buses.jp ;dligne Yamanote jusqu’à Shinjuku, sortie ouest) de fréquents bus Ke iō Dentetsu (Cliquez ici) et Fujikyū Express (Cliquez ici) à destination directe de la gare de Kawaguchi-ko et de celle de Fujisan à Fuji-Yoshida (1750 ¥, 1heure 50). Si l’on vient de l’ouest, les bus de nuit partent d e la station de métro Higashi-Umeda d’Ōsaka (8 700 ¥, arrêt à 22h15), passant par la gare de Kyōtō (8 200 ¥, 23h18) avant de rejoindre la gare de Kawaguchi-ko (arrivée à 8h32).
TRAIN
La ligne JR Chūō relie Shinjuku à Ōtsuki (tokkyū2 570 ¥, 1heure ;futsū1 320 ¥, 1heure 30), où il faut changer pour prend re la ligne Fuji Kyūkō qui dessert la gare Fujisan de Fuji-Yosh ida (1 020 ¥, 45 minutes et celle de Kawaguchi-ko (1 140 ¥, 50 minutes).
8Comment circuler
Comptez 8 minutes en bus (240 ¥) ou 5 minutes en train (220 ¥) entre la gare Fujisan (à Fyuji-Yoshida) et celle de Kawaguchi-ko. LeRetro-Bus(forfait 2 jours adulte/enfant 1 200/600 ¥) partan t de la gare de Kawaguchi-ko fait le tour de tous les sites des lacs de l’Ouest et l’on peut y monter ou en descendre à vol onté. Une ligne suit la rive nord du Kawaguchi-ko e t l’autre se dirige au sud ainsi que vers le Sai-ko et l’Aokigahara. Pour louer une voiture,Toyota Rent-a-Car(%72-1100, en anglais 0800-7000-815) se situe à quelq ues minutes à pied de la gare de Kawaguchi-ko (tout droit en sortant de la gare, puis à droite au premier carrefour).Sazanami(h7h-17h été, 9h-17h hiver), sur la rive sud du Kawaguchi-ko, loue des bicyclettes clas siques (400/1 500 ¥ par heure/jour), des vélos élec triques (600/2 600 ¥ par heure/jour) et des barques (1 000/2 500 ¥ par heure /jour).
Mont Fuji
Inscrit en juin 2013 au Patrimoine mondial, le mont Fuji (3 776 m) est sans conteste l’emblème le plus célèbre du Japon. Il serait né il y a 25 000 ans, et est entré en éruption 17 fois de puis la première, en 781. Dès le VIIIe siècle, les plus anciens écrits japonais connus témoignent de la vénération à son endroit. En ce te mps-là, le volcan crachait de la fumée, ce qui cont ribuait à son caractère sacré. Selon la légende, il abriterait une déesse (kamiuptif (la dernière éruption date de) japonaise. Toujours actif mais à faible risque ér 1707), le mont Fuji continue de fasciner les Japona is comme les étrangers. En 2013, quelque 300 000 pe rsonnes ont entrepris son ascension. À noter que, pendant fort longtemps, l’a scension était interdite aux femmes. Le proverbe japonais “Qui gravit une fois le mont F uji est un sage, qui le gravit deux fois est un fou ” reste plus valable que jamais. S’il est exaltant de parvenir au sommet (en particu lier au lever du soleil), l’ascension même est très éprouvante et peu réjouissante pour qui aime la nature, les sentiers grouillant de randonneurs en saison et l’environnement tranchant rudement sur l’image sublime du mont Fuji contemplé de loin. Au sommet, le spectaculaire cratère de 4 km de circonférence est souve nt noyé sous les nuages.
Quand partir
La saison officielle pour l’ascension débute le 1 er juillet et s’achève le 31 août. Durant ces deux mo is, la fréquentation est intense. Pour éviter la foule, planifiez votre visite en sem aine ou démarrez tôt le matin en passant la nuit en refuge. Les autorités mettent en garde contre l’ascension e n dehors de la période officielle, en raison d’une météo très imprévisible et de la fermeture des postes de premier secours en montagne . Nombre de grimpeurs tentent néanmoins l’aventure hors saison pour éviter la foule, partant généralement à l’aube pour revenir e n début d’après-midi. Les refuges de montagne sur l e sentier Kawaguchi-ko restent ouverts jusqu’à mi-septembre où les conditi ons météo restent souvent bonnes ; seuls quelques-u ns ouvrent la dernière semaine de juin quand la neige recouvre encore les stations d’altitude. Consultez impérativement la météo avant de partir ( fr.snow-forecast.com/ resorts/Mount-Fuji/6day/top), emportez un équipement approprié, ne grimpez pas seul et restez prêt à red escendre à tout moment. Un guide est très précieux.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi