Japon - Nord de Honshu (Tohoku)

De
Publié par

Ce chapitre Nord de Honshu (Tohoku) est issu du guide consacré à la destination Japon.
Tous les chapitres sont disponibles et vendus séparément. Vous pouvez également acheter le guide complet.



Publié le : jeudi 11 février 2016
Lecture(s) : 1
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782816158267
Nombre de pages : 222
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Illustration
Illustration
Illustration

Sommaire

 

 

 

 

 

 

SUR LA ROUTE

 

 

 

 

 

 

Nord de Honshū (Tōhoku)

Le top des onsen

Le top des randonnées

Pourquoi y aller

Le Tōhoku (Illustration ; “Nord-Est”) demeure une région sauvage et reculée, aux imposants massifs volcaniques et aux sources chaudes éloignées. Fruits de siècles d’isolation, des croyances populaires et des coutumes uniques y sont apparues.

Sur cette terre, mis à part le spectaculaire passage des saisons, tout semblait immuable. Jusqu’au séisme survenu de 2011, où le tsunami a détruit de nombreuses communautés côtières dans les préfectures d’Iwate, de Miyagi et de Fukushima. Aujourd’hui, la vie y reprend lentement ses droits.

Les paysages intacts des préfectures de Niigata, de Yamagata, d’Akita et d’Aomori restent toujours aussi pittoresques et ont beaucoup à offrir : traditions et fêtes fascinantes, très belles stations de ski, sources thermales, randonnées en montagne sur d’anciens chemins de pèlerinage ou villages datant de l’époque des samouraïs.

Quand partir

Illustration

Déc-fév Ski, fêtes d’hiver et yukimiburo (contemplation de la neige depuis un onsen).

 

Juin-août Un été doux, caractérisé par des fêtes chaleureuses et une végétation luxuriante.

 

Sept-oct Automne bref mais intense. Les arbres se parent de couleurs spectaculaires.

Illustration

À ne pas manquer

1L’ascension des trois monts sacrés Dewa Sanzan (Cliquez ici), dans les pas des yamabushi (ascètes montagnards).

2Un pèlerinage vers les temples de la montagne à Yamadera (Cliquez ici), tel que le fit le poète Matsuo Bashō.

3Un bain relaxant dans les thermes de Nyūtō Onsen (Cliquez ici), au cœur des montagnes surplombant le joli lac Tazawa.

4Une escapade, loin de l’agitation sur l’île de Sado-ga-shima (Cliquez ici).

5Un retour à l’époque des samouraïs, dans les rues de Kakunodate (Cliquez ici).

6Un slalom entre les “monstres de glace”, de Zaō Onsen (Cliquez ici).

7Un recueillement le long de Sanriku Kaigan, la côte ravagée par le tsunami (Cliquez ici).

8Les paysages fantomatiques de l’Osore-zan, sur la péninsule de Shimokita (Cliquez ici).

9Un moment de détente sur les rives verdoyantes du Towada-ko (Cliquez ici).

8JR EAST PASS

Le JR East Pass (www.jreast.co.jp/e/eastpass) donne droit à des voyages illimités sur le réseau ferré JR dans la région de Tōkyō et de l’est de Honshū (Tōhoku, Niigita et Nagano compris). Moins cher que le JR Pass, ce forfait est valable durant cinq jours de son choix sur une période de deux semaines. Les bons pour l’obtenir doivent être achetés auprès de certaines agences en dehors du Japon, et remis aux guichets JR de l’aéroport de Narita ou dans les centres de service de voyage JR des principales gares. Ce forfait est uniquement valable pour les détenteurs d’un visa de visiteur temporaire. Passeport et visa vous seront demandés. Le forfait ne couvre pas les voyages à bord des bus JR.

Histoire

Le Tōhoku est habité au moins depuis la période Jōmon (13 000-400 av. J.-C.). Cependant, il n’apparaît dans les archives qu’au VIIIe siècle, lorsque le gouvernement central de Nara, nouvellement formé, mobilise ses généraux pour soumettre les peuples Emishi. Dès le milieu du IXe siècle, ce territoire appelé Michinoku (“la terre au-delà des routes”) est sous domination impériale.

Au XIe siècle, le clan Ōshu Fujiwara s’établit à Hiraizumi, dont l’opulence rivalise pour un temps avec celle de Kyōto. Toutefois, c’est au XVIIe siècle que la région entre dans l’histoire, lorsque le chef de guerre Masamune Date (1567-1636) fait d’un village de pêcheurs du Sendai la capitale d’un territoire puissant. La région reste sous le contrôle de ses descendants jusqu’à la Restauration de Meiji, époque à laquelle le contrôle impérial met un terme au système féodal et à l’influence du Tōhoku.

Grâce à ses plaines alluviales fertiles, le littoral de la mer du Japon a toujours été un centre agricole important. En tant que fournisseur en riz de la capitale impériale, il subit donc davantage l’influence de Kyōto. Beaucoup moins productive, la côte pacifique est aussi constituée de rivages escarpés et venteux qui la rendent difficilement navigable. Marquée par l’adversité et l’isolation, cette région se caractérise par une profonde culture de la persévérance.

Parcs nationaux

S’étendant des préfectures de Fukushima et Niigata à celle de Yamagata, le parc national de Bandai-Asahi (IllustrationIllustration) couvre 1 870 km2 – soit la troisième plus grande superficie protégée du Japon. La zone est délimitée par la chaîne des Bandai-Azuma au sud et par les monts sacrés Dewa Sanzan au nord.

Le parc national de Rikuchū-kaigan (Illustration) longe la côte Pacifique sur 180 km depuis Kuju, dans la préfecture d’Iwate, jusqu’à Kesennuma, dans la préfecture de Miyagi. Il est formé de falaises abruptes battues par les vagues et, au sud, de plages rocailleuses et de criques profondes.

Plus au nord, le parc national de Towada-Hachimantai (IllustrationIllustration) est une vaste étendue sauvage de 855 km2. Composé de forêts de hêtres, de pics volcaniques, de lacs de cratères et de plateaux alpins, il chevauche les préfectures d’Akita et d’Aomori.

Protégé par l’Unesco, le site de Shirakami-sanchi (Illustration) se situe également en bordure d’Akita-Aomori. Cette forêt primitive de hêtres, l’une des dernières en Asie orientale, abrite des espèces protégées, tels l’ours noir d’Asie et l’aigle royal.

8Comment circuler

VOITURE ET MOTO

Les lignes de trains et de bus locales permettent de visiter les zones les plus éloignées du Tōhoku, mais la location d’une voiture permet d’accéder à des destinations comme la péninsule de Shimokita, Towada-ko, Tazawa-ko et Sado-ga-shima, où de splendides panoramas invitent à s’attarder. N’oubliez pas de vérifier que votre véhicule de location est équipé d’un GPS en anglais (la plupart le sont).

Soyez patient et go-yukkuri (prenez votre temps) ; les limitations de vitesse varient généralement entre 40 et 80 km/h, et les routes de la région sont fréquentés par beaucoup de conducteurs âgés et prudents. L’incivisme au volant n’est pas acceptable.

Le Tōhoku est doté d’un bon réseau d’autoroutes à péage et de routes bien entretenues, signalisées en rōmaji (alphabet latin). La circulation est plus fluide que dans le centre de Honshū, mais les stations-service sont plus éparses. Entre novembre et avril, les routes peuvent s’avérer dangereuses pour les conducteurs peu expérimentés et sont parfois fermées pour cause de neige et de verglas.

TRAIN

Le shinkansen (train à grande vitesse) JR Tōhoku va jusqu’à Aomori. Depuis Aomori, des tokkyū (trains express semi-directs) et des lignes régionales conduisent plus au nord, jusqu’à Hokkaidō. Les shinkansen des lignes Akita et Yamagata qui traversent le Tōhoku desservent le littoral de la mer du Japon.

La ligne principale JR Tōhoku suit globalement le même trajet que la ligne Tōhoku du shinkansen, mais les trains qui l’empruntent sont régionaux ou express. Au-delà de Morioka, des compagnies privées prennent le relais. Lignes JR et privées se partagent les côtes est et ouest.

PRÉFECTURE DE NIIGATA

Le Niigata-ken (Illustration) ne fait pas partie du Tōhoku, mais sa capitale, Niigata, est un nœud de transports vers le grand Nord. Ici, les précipitations neigeuses, parmi les plus importantes du pays, ensevelissent les villages et enchantent les fanatiques de poudreuse. Myōkō Kōgen, Echigo-Yuzawa Onsen (accessibles en shinkansen depuis Tōkyō) et Naeba, où se déroule le Fuji Rock Festival, comptent parmi les meilleures stations de ski. Mais si vous souhaitez vraiment vous évader, faites un saut sur l’île ensoleillée et paisible de Sado-ga-shima.

Illustration

Niigata

Illustration

%025 / 811 600 HABITANTS

Carrefour de transports, la capitale préfectorale de Niigata est aussi une porte d’accès vers l’île toute proche de Sado-ga-shima. Le plus long fleuve du Japon, le Shinano-gawa, traverse le centre de la ville. Mêlez-vous aux habitants pour une balade le long des berges.

1À voir

Résidence d’été de la famille Saito

ÉDIFICE HISTORIQUE

(Illustration, Kyū Saito-ke Bettei ; %025-210-8350 ; www.saitouke.jp ; 576 Nishi Ohata-chō ; adulte/enfant 300/100 ¥ ; h9h30-17h mar-dim ; g3, 13 jusqu’à Higashi-ōhata Niban-chō). Ouverte au public en tant que musée en juin 2012, près d’un siècle après sa construction, cette résidence d’été privée est un merveilleux exemple d’architecture japonaise du début du XXe siècle. Le magnifique jardin est planté d’immenses pins de la période d’Edo et d’une centaine d’érables du Japon.

Hakusan-kōen

PARC

(Illustration ; %025-228-1000 ; 1-2 Ichiban Horidori-chō ; haube-crépuscule). Premier parc public du Japon, créé en 1873, Hakusankōen est un endroit agréable pour se balader au milieu de beaux jardins parfaitement entretenus. Il possède un étang rempli de koï, un pont et un sanctuaire.

Nippō Media Ship Sora-no-hiroba

PLATE-FORME D’OBSERVATION

(Illustration ; %025-385-7500 ; h8h-23h). FMontez au 20e niveau de ce gratte-ciel pour une vue imprenable à 360° sur la mer du Japon, la ville de Niigata et les montagnes lointaines.

LE SAKÉ DE NIIGATA

Parmi les principales régions de production de saké au Japon, la préfecture de Niigata se distingue par son tanrei karakuchi, particulièrement frais et sec. Au cours des longs hivers, la neige est abondante dans ces montagnes et, lors de la fonte, son eau vient irriguer les rizières des vallées en contrebas. Le saké qui en découle vaut le détour. En mars, une bacchanale a lieu à Niigata : le Sake-no-jin (Illustration ; www.niigatasake.or.jp/en), met à l’honneur plus de 90 variétés de saké brassées dans la préfecture.

4Où se loger

Hotel Nikkō Niigata

HÔTEL ¥¥

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi