La Dominique 2013 Petit Futé

De
Publié par

Les Country Guides du Petit Futé sont des guides pour tous les voyageurs. Ils proposent une synthèse équilibrée d'informations pratiques et culturelles et sont conçus pour que les lecteurs puissent effectuer le voyage qui leur convient, seuls ou en groupe.
Publié le : dimanche 9 septembre 2012
Lecture(s) : 34
EAN13 : 9782746962804
Nombre de pages : 95
Prix de location à la page : 0,0022€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
couverture
Table des matières

INVITATION AU VOYAGE

Bienvenue en Dominique !

Les plus de la Dominique

Fiche technique

DECOUVERTE DE LA DOMINIQUE

La Dominique en 10 mots-clés

Survol de la Dominique

Histoire

Population et langues

Mode de vie

Cuisine locale

Jeux, loisirs et sports

Enfants du pays

LA DOMINIQUE

ROSEAU

LE SUD

LE NORD

L’OUEST

L’EST

ORGANISER SON SÉJOUR

Pense futé

S'informer

Comment partir ?

Séjourner

Galerie photos

Galerie cartes

INVITATION AU VOYAGE

INVITATION AU VOYAGE - Guadeloupe

© Petit Futé

INVITATION AU VOYAGE - Bloc Meteo guadeloupe

Bienvenue en Dominique !

Si vous aimez la nature, vous aimerez ce que vous allez découvrir à la Dominique. La nature ici est généreuse et exubérante, s'offrant au grand bonheur des rastas heureux, des perroquets en liberté et des survivants du peuple Carib. La Dominique émerge de la mer des Caraïbes à l’état brut, croulante de végétation, hérissée de volcans engloutissant les maisons aux toits verts et bleus, et de parcs nationaux inscrits au patrimoine mondial par l’Unesco !

Pour vous donner une idée de l'importance accordée à la nature dans cette île. Vous allez aimer la jungle étouffante et humide : des perroquets et autres oiseaux ou des espèces rares qui viennent chercher refuge sur cette île protégée, comme les tortues ou les baleines. Vous apprécierez aussi l’eau dans tous ses états : brûlante avec les eaux chaudes soufreuses et pétillantes venues du plus profond de la terre, froide avec les lacs volcaniques, ébouriffante et majestueuse avec les cascades et abondante avec son mythe des 365 rivières. La Dominique est également une terre de prédilection pour un peuple de survivants qui a accepté de se protéger dans les bras de mère Nature, ces derniers, les descendants du peuple Carib, vivent en harmonie sur leur territoire où rien n’appartient à personne mais où chacun possède en communauté et en harmonie un petit bout de cette île.

Les plus de la Dominique
Une destination sûre

La Dominique possède cette particularité non négligeable, devenue un atout de nos jours, d’allier soleil, détente, exotisme et confort. Des activités de détente et de loisir pour les enfants et les adultes sont proposées presque toute l'année. Aucun danger latent à signaler : pas de tourisme « sexuel » , pas de bestioles dangereuses et une insécurité limitée à quelques rares zones facilement évitables.

Soleil, plages et farniente

Que la température baisse en deça de 20°C, voici un sujet tout trouvé pour la une de la presse locale… Voilà qui résume tout : une destination soleil par excellence (surtout quand il fait froid en Europe !), 27 °C de moyenne, des pointes à 32 °C et (très) rarement moins de 24 °C à Roseau.

Et si la chaleur vous parait trop intense, les innombrables rivières de la Dominique vous offriront leurs eaux émeraudes.

Des activités de plein air à profusion

Archipel, tropical, bleu et vert : un carré magique qui assure une profusion d’activités dont bénéficie la population locale, aussi bien que les visiteurs. Le bleu de l'eau est partout : vous pouvez profiter de la douceur et de la richesse de ses fonds (plongée en apnée ou avec des bouteilles), vous détendre (bateau, croisière), vous défouler (pêche au gros, planche à voile, surf, jet-ski, kitesurf), partir à l'aventure (canyoning, quad, 4x4, équitation, randonnées, etc.). Le vert complète le tableau : vous passez des rivières aux forêts tropicales par des sentiers escarpés… Le mot « stress » disparaîtra bien vite, sans aucun doute…

Un écotourisme en plein essor

Pratiquer l’écotourisme est un vrai bonheur ici. La Dominique offre des sentiers de randonnées et des chemins de découverte, à pied, à cheval… Les mangroves se révèlent à vous en kayak, scooter des mers ou Zodiac. De vrais professionnels vous accompagnent et vous guident pour des sensations pures. La Dominique a lancé le pari de faire du tourisme, qui constitue la plus grande partie de son économie, une activité verte, assurant la préservation du patrimoine naturel de l'île.

Fiche technique
Argent

La monnaie utilisée en Dominique est le Dollar des Caraïbes Orientales. En septembre 2012, 1 € = 3,4 XCD et 10 XCD = 2,9 €.

La Guadeloupe en bref

Superficie : 754 km².

Capitale : Roseau.

Population : environ 73 000 hab en 2011.

Espérance de vie : 76 ans.

Taux d'alphabétisation : 94 %

Langue officielle : anglais.

PIB/hab : 13 600 € (2011).

Taux de chômage : 23 %.

Téléphone

Pour appeler la Dominique de l’étranger. Vous devez composer pour un poste fixe le 001 pour un appel à l'étranger, puis le 767 pour la Dominique.

Décalage horaire

Il y a 5 heures de décalage horaire pendant l’hiver avec la métropole, et 6 heures pendant l’été. Au mois de janvier, lorsqu’il est 18h à Paris, il est 13h en Dominique ; au mois de juillet lorsqu’il est 18h à Paris, il est 12h en Dominique.

Formalités

Pour rentrer en Dominique, il faut être muni d'un passeport valide. Un visa valable pendant 30 jours vous sera fourni à l'arrivée sur le territoire.

Climat

Tout au long de l’année, la température oscille entre 26 et 32 °C en moyenne dans la journée. Il existe deux saisons aux Antilles. La saison sèche appelée carême (de décembre à mai) et une saison plus chaude et plus humide appelée hivernage (de juillet à octobre). Pendant les mois d’octobre et novembre, les précipitations sont plus élevées.

Saisonnalité

Sous les tropiques, le soleil se lève tôt, entre 5h et 6h, et se couche entre 18h et 18h30 selon la saison. En bref, pour voyager hors des périodes de grande affluence, nous vous conseillons les mois de mai et juin où le climat est des plus agréables (sec et taux d’humidité correct) et les tarifs au plus bas. En juillet et surtout en août, le temps est très chaud et plus humide, mais ne tenez pas trop compte des clichés qui vous signalent que la période dite « cyclonique » est terrible ! Il pleut plus souvent certes, mais c’est quand même très agréable et cela ne dure jamais très longtemps. En septembre, tempêtes tropicales et cyclones se donnent rendez-vous.

DECOUVERTE DE LA DOMINIQUE

La Dominique, surnommée « l'île aux 365 rivières » , a la particularité d'être l’île la plus montagneuse et la plus large des Iles sous-le-vent. L'île abrite une forêt tropicale luxuriante et préservée. Des paysages variés avec, sur la Côte au-vent (est), des sources d’eau sulfureuse et un lac bouillonnant (le deuxième plus grand au monde). La vallée de la Désolation est, quoi que le nom puisse laisser penser, une région agricole dominée par des cultures diversifiées comme la banane, les pamplemousses, les oranges et les tubercules. La Côte sous-le-vent est, quant à elle, dominée par une végétation plus sèche, des marécages et mangroves et des plages de sable gris. Les quelques plages de sable blanc se situent au nord-est de l’île. C'est le cas de la plage de Turtle Bay, la plage des surfeurs où viennent pondre les tortues, et celle d’Hampstead Beach, avec sa cocoteraie et ses eaux claires. Les habitants de l’île aiment à dire que, si Christophe Colomb revenait, ce serait la seule île qu’il reconnaîtrait ! L’accueil est l’autre point fort de la Dominique. Les gens que l’on croise sont très gentils : ils vous disent bonjour, viennent spontanément vous serrer la main et vous souhaitent la bienvenue. Ici, l’accueil chaleureux est une réalité et non une simple formule. La plupart des gens sont très décontractés, à commencer bien sûr par les nombreux rastas qui sillonnent les rues.

La Dominique en bref

Dominique : nom donné par Christophe Colomb à l’île des Indiens caribs, le 3 novembre 1493. Elle est apparue sur une mappemonde en 1505. Sur une des cartes, elle est appelée « l’île des Cannibales »  ! C’est la plus montagneuse des Caraïbes et elle a la plus forte concentration de volcans sur terre.

Situation : trait d’union entre la Martinique et la Guadeloupe.

Superficie : 790 km², 50 km de longueur et 25 km de largeur.

Point culminant : morne Diablotin, 1 447 m.

Statut : Etat indépendant depuis le 3 novembre 1978, membre du Commonwealth.

Population : la population dominiquaise est estimée à près de 80 000 habitants. L’île comprend en majorité des Afro-Antillais et 3 000 Indiens caribs, seuls survivants de la Caraïbe, qui vivent sur un territoire concédé en 1903 par la reine d’Angleterre.

Capitale : Roseau, nom donné par les Français du temps de la colonisation.

Langues : anglais et créole. Le créole dominiquais est celui des îles françaises.

Monnaie : la monnaie officielle est le East Caribbean dollar (prononcez « ici » ). 1 € = 3,40 EC$, et 1 US$ = 2,70 EC$ (taux juillet 2012). Taux à vérifier bien entendu avant votre départ. Vous pourrez changer euros et dollars votre arrivée dans l'île. Attention, si les dollars US sont acceptés à peu près partout dans l'île, ce n'est pas le cas de l'euro. Distributeurs automatiques à Roseau.

La Dominique en 10 mots-clés
Averses

A partir du mois d’août, la saison est humide, très humide et le niveau de précipitation très élevé, mais régulier : il pleut tous les jours, en petites ou grosses averses. Même si la température est douce, vous ne souffrirez pas de la sécheresse et le bruit continu de la pluie sur les toits de tôle devient vite une musique lancinante.

Carnaval

Carnaval - Carnaval de Guadeloupe.

© TJ – Fotolia

La vie sur l'île de la Dominique est rythmée par de nombreux carnavals et festivals. En février à lieu le carnaval de la Dominique, qui dure deux jours pendant lesquels les rues se remplissent de musique et de couleurs. Des défilés en costumes traditionnels sont organisés dans la capitale. Au cours de l'année de nombreux autres événements sont l'occasion de faire de la fête : fête de l'indépendance, fête de l'émancipation, jazz festival, festival de la musique créole...

Jardins

La nature a été généreuse avec les Antilles, qui ne manquent ni de soleil ni d’eau. Les jardins sont donc souvent magnifiques, et les maisons les plus modestes savent cultiver de beaux spécimens de plantes et de fleurs bien disposées.

Jeux

Le chiffre d’affaires cumulé de cette activité s’élève dans les départements des Antilles et de la Guyane à plusieurs centaines de millions d’euros, avec une place prépondérante pour le PMU. Cela étant, ils ne jouent pas complètement à perte, puisqu’ils empochent tout de même 60 % des sommes engagées. Du Loto au Millionnaire en passant par le Banco et le Loto sportif et les jeux aux casinos du Gosier et de Saint-François, les Antilles s'intéressent à tous les jeux, avec un coup de cœur particulier pour le Quinté +.

Langouste

Ce crustacé à carapace épineux et à longues antennes est le roi auxx Antilles. On le retrouve partout et les viviers rivalisent. Il est proposé à toutes les sauces. Rappelons ici pour l’anecdote que cet animal rouge et charmant était considéré, il n’y a pas encore si longtemps, comme un « plat de pauvre » par les pêcheurs. On en mangeait faute de mieux quand il n’y avait pas...

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.