Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 8,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

La Mémoire désunie. Le souvenir politique des années sombres, de la Libération à nos jours

De
320 pages

L'expérience de la Seconde Guerre mondiale, contrairement à la Première, ne fut que marginalement celle d'un conflit armé : elle fut bien davantage marquée par l'Occupation, le joug du régime vichyste et les persécutions qui frappèrent juifs et opposants politiques. La mythologie gaulliste s'efforça de masquer ce lourd héritage en favorisant le récit d'une France militairement dressée contre l'Allemagne – son ennemi historique.


Cette représentation unificatrice ne put cependant résister à la montée des divisions. À partir des années soixante-dix, les victimes prennent le pas sur les héros. Depuis longtemps déjà, la reconnaissance des différentes catégories de victimes avait posé problème à la puissance publique, qui s'efforça pourtant d'élaborer des statuts, d'imposer un calendrier commémoratif, de créer des musées... Mais c'est surtout la lente prise de conscience de ce qu'avaient été la France de Vichy et la Shoah qui modifia substantiellement la représentation des années sombres et rouvrit de profondes blessures. Loin de conduire à une lecture pacifiée de cette période, ce processus de désarmement de la mémoire contribua à la " balkaniser ", interdisant de considérer la mémoire de la Seconde Guerre mondiale comme l'armature civique d'une France régénérée et à jamais débarrassée d'un passé complexe et assurément pesant.



Professeur des universités à l'École Normale Supérieure de Cachan, Olivier Wieviorka a notamment publié Une certaine idée de la Résistance. Défense de la France (1940-1949) (Seuil, 1995), LesOrphelins de la République. Itinéraire des députés et sénateurs français. 1940-1945 (Seuil, 2001), ainsi qu'une Histoire du Débarquement (Seuil, 2007, " Points-histoire ", 2010).


Voir plus Voir moins
La mémoire désunie
Olivier Wieviorka
La mémoire désunie Le souvenir politique des années sombres, de la Libération à nos jours
Éditions du Seuil
Ce livre a été initialement publié dans la collection « L'UNIVERSHISTORIQUE»
ISBN9782757831830 re (ISBN1 édition 9782021014761)
© Éditions du Seuil, février 2010
Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 3352 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
Ceux qui pieusement sont morts pour la patrie Ont droit quà leur tombeau la foule vienne et prie. Entre les plus beaux noms leur nom est le plus beau. Toute gloire près deux passe et tombe éphémère ; Et, comme ferait une mère, La voix dun peuple entier les berce en leur tombeau. V IC T O R H U G O Les Chants du crépuscule, III, 1835
Sigles
ADIR : Association nationale des anciennes déportées et internées de la Résistance AFL : Association des Français libres ANACR : Association nationale des anciens combattants de la Résistance ANCVR : Association nationale des combattants volon taires de la Résistance AWM : Australian War Memorial (ou Australian War Museum selon les époques) BCRA : Bureau central de renseignements et daction CDJC : Centre de documentation juive contemporaine CDR : Conseil de la République CECA : Communauté européenne du charbon et de lacier CED : Communauté européenne de défense CEF : Corps expéditionnaire français CFLN : Comité français de la libération nationale CNCVR : Confédération nationale des combattants volon taires de la Résistance CNDIR : Commission nationale des déportés et internés résistants CNL : Comité national de libération CNPG : Comité national des prisonniers de guerre CNR : Conseil national de la Résistance CVR : Combattant volontaire de la Résistance DIR : Déportéinterné résistant 9
L A M É M O I R E D É S U N I E
DIP : Déportéinterné politique DMPA : Direction de la mémoire, du patrimoine et des archives DPMAT : Direction du personnel militaire de larmée de terre FFC : Forces françaises combattantes FFI : Forces françaises de lintérieur FFL : Forces françaises libres FN : Front national FNDIR : Fédération nationale des déportés et internés de la Résistance FNDIRP : Fédération nationale des déportés et internés résistants et patriotes FNDT : Fédération nationale des déportés du travail FNPGD : Fédération nationale des combattants prisonniers de guerre et déportés FTPF : Francstireurs et partisans français IWM : Imperial War Museum GPRF : Gouvernement provisoire de la République fran çaise JO :Journal officiel MAC : Ministère des Anciens Combattants (services de Caen ou de Paris) MNPGD : Mouvement national des prisonniers de guerre et déportés MRP : Mouvement républicain populaire ONAC : Office national des anciens combattants et vic times de guerre ORA : Organisation de résistance de larmée PCF : Parti communiste français PDR : Prisonniers, déportés et réfugiés PG : Prisonniers de guerre RIF : Résistance intérieure française RNPG : Rassemblement national des prisonniers de guerre 10