La valorisation touristique des châteaux et demeures historiques

De
Publié par

Ce livre présente de façon réaliste le XXIe siècle du patrimoine historique privé en France et s'interroge sur le devenir économique de ces monuments. Les propriétaires gestionnaires sont-ils appelés à entrer dans une nouvelle ère ? La reconversion touristique d'un héritage aussi sublime qu'encombrant peut-elle être une solution ? Valorisées, dynamisées, les demeures historiques ne pourraient-elles pas prétendre être une valeur ajoutée pour nos territoires ?
Publié le : jeudi 1 novembre 2012
Lecture(s) : 184
EAN13 : 9782296508866
Nombre de pages : 302
Prix de location à la page : 0,0180€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Annie Gondras La valorisation touristique ( des châteaux et demeures historiques
Préface de Denis de Kergorlay Postface de Roger Couffin
La valorisation touristique des châteaux et demeures historiques
CollectionGestion de la culture et du secteur non lucratif dirigée par Jean-Michel Tobelem
Ouvrages déjà parus
Luc Bénito,Les festivals en France. Marchés, enjeux et alchimie.
François Mairesse,Missions et évaluation des musées. Une enquête à Bruxelles et en Wallonie.
Christian Barrère, Denis Barthélemy, Martino Nieddu, Franck-Dominique Vivien (éditeurs),Réinventer le patrimoine. De la culture à léconomie, une nouvelle pensée du patrimoine ?
Jean-Michel Tobelem (dir.),La culture mise à prix. La tarification dans les sites culturels.
Jean-Pierre Allinne et Renaud Carrier (dir.),Gérer la culture en région. Les pratiques des collectivités territoriales en France.
Jean-Michel Tobelem (dir.),Larme de la culture. Les stratégies de la diplomatie culturelle non gouvernementale.
Claude Origet du Cluzeau et Jean-Michel Tobelem (dir.), Culture, tourisme et développement. Les voies dun rapprochement.
ie Paul Werner,: globalisation de la culture.Musée et C
Corinne Berneman et Benoît Meyronin (dir.),Culture et attractivité des territoires. Nouveaux enjeux, nouvelles perspectives.
Maria Gravari-Barbas et Ioana Iosa (dir.),Monumentalité(s) e e urbaine(s) aux XIX et XX siècles. Sens, formes et enjeux urbains.
André Girod,Le tourisme de destruction massive.
Annie GONDRAS LA VALORISATION TOURISTIQUE DES CHÂTEAUX ET DEMEURES HISTORIQUES Préface de Denis de Kergorlay Postface de Roger CouffinL’Harmattan
Maquette de couverture : Rachel Dudouit Illustration de couverture : doncameleon.net © L’Harmattan, 2012 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-336-00307-8 EAN : 9782336003078
AVANT PROPOS
e Que reste-t-il de la vie de château à lorée du XXI siècle ? Au-delà de quelques promenades télévisuelles ou de parutions sociologiques au cœur d’un univers qui fascine le grand public, il nexiste guère douvrages sur le sujet. Qu’en est-il de la dynamique économique du patrimoine historique privé ? Les monuments phares rayonnent. Ils cachent, sans le vouloir, une abondance dédifices et dinitiatives individuelles qui jalonnent et animent nos paysages. Les temps et les usages évoluant, les propriétaires de demeures historiques sont de plus en plus nombreux à se tourner vers la valorisation touristique de ces demeures ancestrales. Car la vie de château nest plus ce quelle était, ou celle que lon croyait qu: les propriétaires ontelle était désormais retroussé leurs manches.
Qui sont-ils ? Quels sont leurs objectifs et comment sorganisent-ils ? Vers quelles solutions économiques seront-ils appelés à se tourner pour la préservation et la transmission de cet héritage qui fait aussi partie de notre histoire ?
Nous tenterons de répondre à ces questions au travers d’uneétude dont lobjectif est dapporter au lecteur une approche résolument didactique et synoptique ; laquelle vise à accompagner le public et les acteurs du tourisme, ou du développement territorial, vers une meilleure compréhension du sujet.
7
Et si ce travail contribue à apporter dutiles informations aux propriétaires, parfois eux-mêmes en quête de solutions, son objectif sera doublement atteint ! Les ressources mobilisées pour la rédaction de cet ouvrage sont issues dune expérience professionnelle consacrée à la valorisation économique et touristique du patrimoine. Elles sont doublées d’un long travail d’observation et étoffées de propos recueillis auprès de propriétaires (dhorizons et de parcours aussi variés que possible) qui ont accepté de livrer leurs expériences ou dillustrer cet ouvrage de leurs témoignages. Enfin, au-delà des données générales portant sur le patrimoine et le tourisme, cest au travers des recherches conduites par les associations de propriétaires que nous avons pu disposer de données et de statistiques. Elles étayent le cœur de notre propos. Nous les en remercions.
8
PRÉFACE
Château-passion, Château-business
Dans ce monde de mutations rapides, en une génération, les châteaux de France ont accompli leur mue. En 1967 Henri-François de Breteuil était un précurseur qui étonnait et intriguait. Aujourdhui, il est une référence.
DansVies de Châteaux, Eric Mension-Rigau nous relatait les affres de ces châtelains qui « entrent à reculons » vers louverture de leurs demeures familiales, avec le sentimentjustifiéla fin d de un monde, celui que leurs parents et grands-parents avaient connu, et dun saut vers linconnu, vers un avenir incertain et même inquiétant… Mais tous ces châtelains, dont seule lannée de naissance apparaissait, étaient nés avant la Seconde guerre mondiale…
e Désormais les châtelains du XXI siècle que décrit Annie Gondras dans son bel ouvrage assument pleinement cette mutation et sadaptent tant bien que mal au monde daujourdhui, car ils ont compris quils navaient pas le choix. Héritiers ou acquéreurs, ils savent que leur monument ne pourra rester entre leurs mains et celles de leurs successeurs que sils en ont fait, dune manière ou dune autre, un outil de travail.
En se professionnalisant, nécessité oblige, les châtelains e du XXI siècle découvrent que la sortie du tunnel est possible. L’Internet s’est substitué aux vaches à lait… En dehors des domaines vinicoles, aucun château ne vit plus de ses terres. Le code Napoléon et les évolutions économiques ont eu raison du vieux modèle connu de nos arrière-grands-parents.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.