Lonely Planet Malte 2ed

De
Publié par

Une nouvelle édition entièrement mise à jour de ce guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable à Malte





Un guide qui couvre tout l'archipel (Malte, Gozo, Comino).



Un guide complet qui permet d'orienter son séjour selon ses attentes : détente, balnéaire, activités, histoire, culture... avec des suggestions thématiques (paysages maritimes, plaisirs balnéaires, archéologie, activités en famille, gastronomie, etc.), des propositions de promenades à pied et un circuit en voiture.



Un chapitre entier dédié aux activités à Malte et à Gozo : une grosse partie sur la plongée, bien sûr, avec les meilleurs spots (avec carte), des conseils pratiques, des adresses de location de matériel, d'écoles ; le snorkeling, les meilleurs coins de baignade, la voile, la planche ; mais aussi l'observation des oiseaux, l'escalade, la randonnée ou l'équitation.



Un chapitre invitant à découvrir l'archipel avec des enfants.



Un chapitre sur les hébergements enrichi et un florilège d'adresses gourmandes pour savourer la vie maltaise.





Publié le : jeudi 11 avril 2013
Lecture(s) : 39
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782816134582
Nombre de pages : 284
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Plan rapproché sur les pages suivantes

OCEAN/CORBIS ©
Port de Mġarr, Gozo

Retour au début du chapitre

Un archipel ancré dans l’histoire

Malte et Gozo comptent plusieurs sites préhistoriques mémorables, notamment des temples au sommet de falaises et l’hypogée de Ħal Saflieni, une nécropole souterraine de 5 000 ans taillée à même le roc.

Il est rare de visiter un lieu où les traces de la guerre, considérée dans toute sa brutalité, s’inscrivent de manière si pérenne. Malgré la paix, les îles ont gardé des allures de bastion, avec leurs remparts, leurs fortifications sillonnant des collines isolées et la myriade de tunnels souterrains qui abritèrent les habitants pendant les bombardements de la Seconde Guerre mondiale.

Bien que les Maltais soient enclins à ajouter toujours davantage de constructions à un paysage déjà très urbanisé, maints sites de l’île ont conservé une certaine intemporalité. Cette ambiance est encore plus prononcée à Gozo, où il n’est pas rare de voir les routes de campagne parcourues de charrettes et de chevaux et où les villages tranquilles associent architecture italianisante, boîtes aux lettres rouges à l’anglaise et lanternes bleues de police. Cependant, La Valette, la magnifique capitale du XVIIe siècle de Malte, a récemment subi quelques modernisations. La ville compte une nouvelle porte, un parlement et un auditorium extérieur construit sur les ruines évocatrices de l’Opéra de la ville, le tout signé Renzo Piano.

Retour au début du chapitre

Un hymne à la mer

Ici, la Méditerranée n’est jamais loin ; à Gozo, on peut la voir de presque partout. Les plages sont petites mais charmantes, et les îles recèlent de magnifiques criques où il fait bon nager. C’est aussi l’un des meilleurs endroits au monde en matière de plongée, avec des sites allant de bombardiers de la Seconde Guerre mondiale à de spectaculaires grottes sous-marines. Cerise sur le gâteau : une fois remonté, vous retrouverez les merveilles de la mer dans votre assiette.

Carrefour méditerranéen

Les Maltais sont chaleureux et accueillants, mais ne se départent pas pour autant d’une réserve polie. Ils renseignent volontiers les égarés, voire les accompagnent sur un bout de chemin.

C’est un pays profondément catholique, ce que confirment les imposantes églises dominant de petits villages. Mais l’on y rencontre aussi un séduisant mélange de cultures remontant à plusieurs générations. La langue maltaise ressemble à l’arabe, mâtiné d’italien, de français et d’anglais, et la cuisine locale mêle saveurs siciliennes et orientales en tirant parti d’ingrédients locaux comme le lapin et le miel. Même les bateaux de pêche locaux renvoient à l’histoire, avec leurs proues arborant des yeux peints à l’image de ceux qui ornaient les navires phéniciens, il y a plusieurs millénaires.

TIM E WHITE/GETTY IMAGES ©
Une rue tranquille de Mdina

Retour au début du chapitre

10 FAÇONS DE VOIR MALTE ET GOZO

Dwejra

1 Le littoral de Dwejra, sur Gozo, présente de spectaculaires formations rocheuses, sculptées par le vent et la mer. De là, il est possible de passer en bateau sous la fenêtre d’Azur, une arche rocheuse qui forme comme une porte d’accès à la mer. Non loin s’étire la mer Intérieure, merveilleux lagon où se baigner et faire du snorkeling par temps calme. À proximité de la côte, l’imposante masse de Fungus Rock se dresse au milieu des eaux bleues de la Méditerranée.

ALLARD SCHAGER/GETTY IMAGES ©
Fenêtre d’Azur, Dwejra

Retour au début du chapitre

La Valette

2 La capitale de Malte est remarquable. Ville de petite taille, avec des rues qui suivent un plan en damier, La Valette est facile à explorer à pied. Les hautes maisons sont caractéristiques, avec leurs balcons fermés en bois qui donnent du relief aux façades. La ville étant construite sur des collines, certaines des rues sont tellement pentues qu’elles sont constituées d’escaliers, et les paysages vallonnés de la ville ont l’attrait de percées envoûtantes vers la mer, au hasard des rues étroites et rectilignes.

JEAN-PIERRE LESCOURRET/GETTY IMAGES ©
Rue dévalant jusqu’à la mer, La Valette

Retour au début du chapitre

Victoria

3 Il-Kastell de Victoria est un lieu évocateur où il fait bon flâner – cette minuscule medina (ville fortifiée) semble presque surgir de l’affleurement rocheux sur lequel elle trône. Cette citadelle fut construite après une attaque particulièrement dévastatrice, au terme de laquelle presque tous les Gozitains avaient été emmenés comme esclaves. À une certaine période, toute la population de l’île, soit environ 3 000 personnes, venait y passer la nuit. Un beau panorama se déploie depuis ses remparts.

FOTOSOL FOTOSOL/GETTY IMAGES ©
Cathédrale Notre-Dame de l’Assomption, Victoria, Gozo

Retour au début du chapitre

Déjeuner dominical à Marsaxlokk

4 La petite ville côtière de Marsaxlokk attire les foules chaque dimanche. Population locale et touristes affluent pour son marché aux poissons fort d’un vaste choix, de la rascasse au requin. Le port scintille de bateaux de pêche multicolores ornés de l’œil d’Osiris – tradition qui remonterait à l’ère phénicienne. Le front de mer, bordé d’excellents restaurants de poisson, est le lieu idéal pour un long et tranquille déjeuner – une des activités favorites des gens du cru comme des visiteurs.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.