Lonely Planet Naples et la Côte Amalfitaine 4

De
Publié par

Un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable à Naples, à Pompéi et sur la côte amalfitaine





Une nouvelle édition remise à jour et passée en nouvelle maquette, pour bien organiser son voyage.



Plus de 66 pages sur la ville de Naples et sa baie (Herculanum, Pompéi et le Vésuve), avec des plans de ville clairs, précis et tout en couleurs.



Un focus sur l'architecture de la région avec un cahier couleur qui rend compte de l'art baroque et des sites antiques de la région (Herculanum, Paestum, les Champs Phlégréens, Naples souterraine), avec en plus un plan en 3D de Pompéi.



Une couverture des aspects culturels les plus emblématiques de la vie napolitaine – des saints catholiques aux nombreuses superstitions, en passant par la mafia et le football.



La cuisine napolitaine mise à l'honneur avec un chapitre " Manger et boire à l'italienne " qui présente les spécialités de la région, les différents types d'établissements de restauration, les horaires des repas et les saisons pour profiter des cultures locales.





Publié le : jeudi 4 avril 2013
Lecture(s) : 27
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782816134599
Nombre de pages : 810
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Plan rapproché sur les pages suivantes

Naples et la côte amalfitaine représentent l’Italie de vos rêves les plus fous. Rues pleines de vie, palais décatis, villages aux teintes pastel et superbes panoramas composent un cocktail envoûtant d’une rare intensité.

RICHARD I’ANSON/GETTY IMAGES ©

Port de Marina Grande, Capri

Art et histoire

En Europe, peu de régions peuvent rivaliser avec la richesse culturelle de la Campanie. Ancienne capitale de royaume, Naples a accueilli nombre d’artistes, comme le peintre Michelangelo Merisi, dit le Caravage, le sculpteur Cosimo Fanzago ou le compositeur Alessandro Scarlatti. La région possède le plus grand Opéra et le plus vaste palais royal d’Italie, nombre de ses plus belles peintures, fresques et sculptures en marbre, mais aussi une grande partie des vestiges gréco-romains du pays. Laissez filer votre imagination devant les temples de Paestum, les sillons laissés par les chars dans les rues de Pompéi ou les superbes fresques de la Villa Oplontis. À Naples, amusez-vous à comparer le minimalisme gothique du Complesso Monumentale di San Lorenzo Maggiore à l’exubérance rococo de la chiesa di San Gregorio Armeno. La multitude des merveilles artistiques de la Campanie étanchera les plus grandes soifs de culture.

Retour au début du chapitre

Délices culinaires

L’âme de la gastronomie italienne palpite en Campanie, où l’on trouve les meilleurs produits de la mer, pizzas, pâtes, mozzarellas, légumes et agrumes de la Botte. Le voyage a tout d’un festin : pizza au feu de bois et expresso serré à Naples, déjeuners nonchalants dans des agriturismi (gîtes ruraux) du Cilento, alici fritte (friture de sardines) sur une île tyrrhénienne et délicieuses pâtisseries à Salerne. Même les spécialités les plus simples font leur effet, comme les taralli (biscuits salés rond) parfumés aux amandes ou les sfogliatelle garnies d’une mousse de ricotta. Et que diriez-vous de découvrir les produits de saison sur les marchés, de déguster du coniglio all’Ischitana (lapin à la mode d’Ischia) dans une trattoria rustique de l’île, de goûter la colatura di alici (pâte d’anchois) à Cetara ou de vous détendre, un verre de Falanghina à la main, en vous demandant quelle ville (de Caserte ou de Paestum) produit la mozzarella la plus crémeuse ? Quel que soit votre choix, la bonne chère et le bon vin ne seront jamais loin.

JEAN-BERNARD CARILLET/GETTY IMAGES ©

Spaghettis aux palourdes (alle vongole)

Retour au début du chapitre

Merveilles naturelles

Dame Nature s’est montrée fort généreuse en Campanie en créant un patchwork fascinant de montagnes escarpées, de fumerolles et de spectaculaires grottes côtières. La Grotta di Castelcivita, peuplée de chauves-souris, le bouillonnement des entrailles de la terre au cratère de la Solfatara ou les grottes sous-marines de Capri à découvrir au cours d’une plongée sont impressionnantes. Des activités plus paisibles sont tout aussi séduisantes : une balade équestre sur les pentes du Vésuve ou en voilier le long de la côte amalfitaine, ou un bain de soleil sur une plage thermale à Ischia. Les possibilités sont multiples, avec pour constante un paysage varié à la beauté magique.

Retour au début du chapitre

FAÇONS DE VOIR NAPLES ET LA CÔTE AMALFITAINE

Les marchés de Naples

1 Rien de tel que d’être réveillé par la rumeur d’un marché de rue napolitain, comme celui, très populaire, de Porta Nolana ou la Pignasecca, le plus vieux marché de la ville. Véritable fête des sens, ils tiennent autant du souk que du marché européen. Des vendeurs de fruits vous font l’article en dialecte napolitain et des têtes d’espadon perchées sur des piles de sardines argentées vous guettent du coin de l’Œil, le tout dans l’odeur irrésistible du pain casareccio (maison) croustillant et des sfogliatelle (pâtisseries à la ricotta) sorties du four.

LONELY PLANET/GETTY IMAGES ©

Mercato di Porta Nolana, Naples

Pompéi

2 Rares sont les catastrophes naturelles ayant laissé un témoignage aussi poignant que celui de Pompéi, cité romaine prospère figée en l’an 79. Découvrez ses rues romaines, son forum verdoyant encadré de colonnes, sa maison close, son théâtre de 5 000 places et les fresques de la Villa dei Misteri en pensant au récit que fit Pline le Jeune de la tragédie : “L’obscurité se faisait de nouveau et la pluie de cendres recommençait, plus forte et plus épaisse. Nous nous levions sans cesse pour secouer cette masse qui nous eût engloutis et étouffés sous son poids”.

LONELY PLANET/GETTY IMAGES ©

Rue de Pompéi

Grotta Azzurra

3 La grotte Bleue est la plus célèbre de la douzaine de grottes marines (pour la plupart accessibles) émaillant la côte découpée de Capri. Connue depuis l’Antiquité, cette grotte présente la particularité de baigner dans une lumière bleue iridescente magique provoquée par la réfraction des rayons du soleil dans l’eau et leur reflet sur le fond sablonneux blanc. Sa visite à bord d’une barque dont le capitaine pousse la chansonnette vous laissera un souvenir unique.

ZUMA WIRE SERVICE/ALAMY ©

Intérieur de la Grotta Azzurra

Procida

4 La petite île de Procida respire tout le charme désuet de l’Italie du Sud. Les maisons aux couleurs passées serrées sur le port offrent une belle introduction à cette île embaumant le citron où le tourisme a su rester discret (le premier office du tourisme a ouvert en 2012). Ses étroites ruelles où sèche le linge invitent à la découverte, ses criques secrètes à d’agréables baignades estivales, et ses quelques sites historiques lui confèrent une aura de mystère. On y déguste en outre un poisson d’une fraîcheur inégalée.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Italie du Sud 3ed

de lonely-planet