Majorque 2ed

De
Publié par

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour un séjour inoubliable en Majorque
Un aperçu tout en couleurs et en photos du meilleur à voire et à faire sur place : les plages de la côte est, le village de Deià, l'Illa de Cabrera, la route panoramique de Sa Calobra...
Une sélection très pratique d'itinéraires (1 semaine à 10 jours) pour découvrir le meilleur de Majorque, quel que soit le temps ou le budget disponible.
Nouveauté: une carte recensant les principaux sites hors des sentiers battus.
Un chapitre " Cuisine " pour découvrir la riche gastronomie majorquine, l'une des plus réputées d'Espagne, et une sélection d'adresses pour savourer les spécialités locales.
Une sélection thématique pour organiser un voyage en phase avec ses envies : le top des randonnées, des routes panoramiques, des criques, des villages, des châteaux...
Une couverture approfondie des activités en plein air : canyoning, cyclisme, randonnée, excursions en bateau, planche à voile, équitation, plongée et snorkeling, entre autres.
Toutes les informations pratiques pour organiser un voyage en famille.



Publié le : jeudi 15 janvier 2015
Lecture(s) : 5
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782816150421
Nombre de pages : 393
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Cover image

map6-1

Plan rapproché sur les pages suivantes

map6-1a

Bienvenue à Majorque

Majorque est bien loin de se réduire au tourisme de masse. Des criques secrètes aux charmants villages perchés dans les hauteurs, l’île est aussi un paradis pour les promeneurs en quête de nature sauvage et d’authenticité.

Des paysages éblouissants

Pour Miró, la lumière méditerranéenne était d’une pureté sans égal à Majorque. Pour les randonneurs et les cyclistes, rien ne vaut les spectaculaires flèches de calcaire et les promontoires de la Serra de Tramuntana, sur la côte ouest de l’île. Quant aux autres, ils succombent au charme évanescent des fleurs d’amandier, ou aux couleurs dorées des vignes de l’intérieur en automne. Le long de la côte, les panoramas sont à couper le souffle. Même au cœur du tourbillon touristique de la mi-août, chacun peut trouver son bonheur : qui en randonnant jusqu’aux monastères juchés sur des collines, qui en traversant à vélo des villages en pierre.

Retour au début du chapitre

Retour à la tradition

La culture majorquine est longtemps restée dans l’ombre des plages, mais les choses changent. Les habitants mettent à l’honneur leurs racines en rénovant vieilles demeures et fincas (fermes) abandonnées pour en faire des gîtes haut de gamme. Oliveraies, plantations de caroubiers et d’amandiers : vous tomberez sous le charme paisible de l’arrière-pays. L’été est la saison des réjouissances, et les festes (fêtes) de village sont l’occasion de découvrir l’authenticité de la vie insulaire.

Retour au début du chapitre

La vie sur la côte

Si Majorque est devenue l’une des premières destinations estivales d’Europe, elle le doit largement à sa superbe côte. Au-delà des complexes hôteliers, s’étend un chapelet de magnifiques criques qui, toutes, participent du charme de l’île. À l’ouest vous attendent des falaises et des eaux bleu saphir. Au nord, ce sont des baies frangées de pins et des eaux turquoise, où le vent fait la joie des adeptes du kitesurf et de la voile, et des véliplanchistes. Les criques désertes bordent l’Est, tandis que le Sud ravira les plongeurs. Des balades sur la plage au couchant, de délicieux poissons et fruits de mer… On s’habitue très vite au rythme nonchalant de la vie sur la côte.

Retour au début du chapitre

Saveurs méditerranéennes

Les chefs s’inspirent tout autant des recettes majorquines ancestrales que de la nouvelle cuisine méditerranéenne, apportant une touche créative et épicée à la scène gastronomique de Palma. À l’intérieur des terres, les restaurants composent avec des plats plus rustiques et roboratifs, tel le cochon de lait rôti à déguster avec un vin local. Et sur la côte, les bistrots font la part belle aux produits simples et frais, servant la pêche du jour dont on se régale en contemplant la mer.

HOLGER LEUE/GETTY IMAGES ©

Ci-dessus : Cala Sant Vicenç!


Pourquoi j’aime Majorque

Kerry Christiani, auteure

Aucune île n’est aussi chère à mon cœur que Majorque. J’y reviens encore et toujours pour randonner dans les hauteurs de la Tramuntana et sur les sentiers côtiers du Cap de Formentor et du Cap des Pinar. C’est ici, dans les ruelles de Pollença, que j’ai peaufiné mon espagnol, ici également que j’ai rencontré celui qui est devenu mon mari, lors d’un été brumeux à la Platja de Muro, il y a 14 ans. Que ce soit lors d’une balade sur les falaises au printemps, quand le romarin est en fleur, ou pendant une retraite dans un monastère niché dans une forêt, en plein cœur de l’hiver, chaque fois, je retombe sous le charme.

Pour plus de précisions sur notre auteur, (Cliquez ici)


Retour au début du chapitre

17 façons de voir Majorque

La cathédrale de Palma

1 Tel un immense vaisseau amarré à la lisière de la ville, la cathédrale de Palma, chef-d’œuvre architectural de l’île, domine la silhouette de la cité. À l’extérieur, côté mer, elle s’appuie sur d’extraordinaires arcs-boutants. À l’intérieur, la lumière filtre par de superbes vitraux, éclairant des créations d’Antonio Gaudí et la représentation originale d’une parabole biblique signée de l’artiste contemporain Miquel Barceló. Il y a fort à parier que vous y reviendrez pour vous repérez, mais, surtout, pour l’admirer dans ses moindres détails.

DAVID C TOMLINSON/GETTY IMAGES ©

Retour au début du chapitre

 

La route de Sa Calobra

2 Même les conducteurs majorquins font une prière avant de braver la fameuse route de Sa Calobra. Le “Serpent” (tel est son nom) sinue sur 12 km jalonnés de virages en épingle à cheveux, de falaises vertigineuses et de vues d’une beauté incomparable. Et si vous trouvez ces virages déjà difficiles en voiture, ayez une pensée pour ceux qui les négocient juchés sur un VTT ! Les conducteurs, eux, s’approchent dangereusement du bord pour entrapercevoir un ravin qui se faufile entre les sommets dénudés de la Tramuntana jusqu’à rejoindre le bleu profond de la mer.

HOLGER LEUE/GETTY IMAGES ©

Retour au début du chapitre

 

Platja des Coll Baix

3 Les criques secrètes sont nombreuses à Majorque, mais rares sont celles qui peuvent rivaliser avec la Platja des Coll Baix. Accessible uniquement à pied, en traversant des bois embaumant le pin, ou par la mer, cette plage isolée se trouve sur le Cap des Pinar, couvert de pinèdes. Au pied de falaises, ce sublime croissant de sable blanc est baigné d’eaux d’un bleu variant entre le cobalt et le turquoise. Ici, si vous choisissez bien votre moment, seuls le bruit des vagues et le chant des oiseaux viennent troubler le silence…

GETTY IMAGES ©

Retour au début du chapitre

 

Le village de Deià

4 Les monts de la Serra de Tramuntana encerclent Deià, perchée au-dessus du bleu iridescent de la Méditerranée. Majorque abonde en villages charmants, mais nul n’égale celui-ci : ses maisons en pierre accrochées au flanc d’une colline se parent au couchant d’une couleur miel. Le village inspire de longue date artistes et écrivains, dont le poète Robert Graves. À la tombée du jour, rendez-vous tout près à Son Marroig, jadis la retraite d’un archiduc autrichien, pour admirer les feux du couchant embrasant la mer.

HOLGER LEUE/GETTY IMAGES ©

Retour au début du chapitre

 

Le petit train pour Sóller

5 La visite de Palma et Sóller sont deux moments forts d’un séjour à Majorque, et l’antique train en bois (Cliquez ici) qui va cahin-caha de l’une à l’autre ramène le voyageur cent ans en arrière. Des scènes bucoliques s’offrent au regard tandis qu’il traverse de fertiles vallées avant de grimper lentement dans les contreforts de la Serra de Tramuntana. Après avoir franchi des tunnels et d’étroites vallées, il débouche dans les hauteurs, au-dessus de la ravissante Sóller. Un trajet aussi délicieux que mémorable.

HOLGER LEUE/GETTY IMAGES ©

Retour au début du chapitre

 

Le tour du littoral du Cap de Formentor

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi