Malaisie, Singapour et Brunei 7ed - Selangor et Negeri Sembilan

De
Publié par

Ce chapitre Selangor et Negeri Sembilan est issu du guide consacré à la destination Malaisie, Singapour et Brunei.
Tous les chapitres sont disponibles et vendus séparément. Vous pouvez également acheter le guide complet.





Publié le : jeudi 14 novembre 2013
Lecture(s) : 14
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782816140675
Nombre de pages : 65
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Pourquoi y aller

État le plus urbanisé et industrialisé de Malaisie, le Selangor (www.tourismselangor.org) se distingue par au moins deux curiosités touristiques exceptionnelles, les grottes de Batu et le Forestry Research Institute of Malaysia – aisément accessibles de la capitale en un saut d’une demi-journée, tout comme l’agréable station climatique Fraser’s Hill (Bukit Fraser). Kuala Selangor, l’ancienne capitale royale, distille une agréable ambiance de kampung (village).

Au sud de KL, la capitale administrative de Malaisie, Putraya, s’affirme par la force de son architecture contemporaine. Plus au sud encore, Seremban, capitale du Negeri Sembilan (http://tourismnegerisembilan.com), permet de découvrir la culture minangkabau.

Les villes qui bordent les eaux agitées du détroit de Malacca ne sont pas les plus plaisantes de Malaisie pour des bains de mer, mais l’on trouve tout de même d’agréables plages et des établissements de tout genre à Port Dickson, tout près de la réserve forestière de Cape Rachado.

Quand partir


Jan-fév La fête de Thaipusam draine près d’un million de pèlerins dans les grottes de Batu.

Mars-avr Les rapaces en migration vers le nord font halte à Cape Rachado.

Juin Fraser’s Hill réunit les plus fervents observateurs d’oiseaux.



À ne pas manquer

Un bain de de verdure et de chants d’oiseaux dans la station climatique de Fraser’s Hill (Bukit Fraser)

Un festin de saveurs indiennes et chinoises au cœur de la vénérable Klang

Une pause rafraîchissante et amusante dans la piscine à vagues et sur les toboggans du Sunway Lagoon

Une promenade en bateau sur le lac de Putrajaya , pour un point de vue unique sur la ville

La passerelle dans la canopée du Forestry Research Institute of Malaysia

La montée des 272 marches jusqu’aux grottes de Batu

Une randonnée sur les sentiers de la Cape Rachado Forest Reserve

La finesse des boiseries du splendide Istana Lama à Sri Menanti


Histoire

Au XVe siècle, le territoire qui est maintenant le Selangor et le Negeri Sembilan se trouvait sous le contrôle de Melaka. Face à la montée en puissance des Bugis (de belliqueux marins malais venus de Sulawesi au Selangor, les Minangkabau réclamèrent la protection de leur pays natal, Sumatra. En 1773, Raja Melewar, prince minangkabau de Sumatra, reçut le titre de premier yang di-pertuan besar (chef d’État) du Negeri Sembilan. De cette alliance initiale naquit une confédération informelle de neuf luak (clans) et Sri Menanti devint la capitale royale du Negeri Sembilan.

Au XVIe siècle, une fois Melaka tombée aux mains des Portugais, le contrôle du Selangor, région stratégique riche en étain, fit l’objet d’une lutte acharnée. Au milieu du XVIIIe siècle, les Bugis avaient mis en place le sultanat actuel, dont la capitale était Kuala Selangor. Un siècle plus tard, le succès du commerce de l’étain et la richesse croissante des communautés chinoises de la jeune cité de Kuala Lumpur entraînèrent des conflits parmi les chefs du Selangor et entre les mineurs. S’ensuivit une guerre civile prolongée qui interrompit l’extraction du métal et provoqua la destruction de KL. En 1874, ces conflits avaient pris fin, mais les Britanniques prirent le contrôle de la région et le sultan se vit imposer la présence du premier résident britannique. Le quart de siècle qui suivit, l’État prospéra, en grande partie grâce à la hausse du prix de l’étain.

Une telle richesse en étain valut au Negeri Sembilan nombre de tensions au XIXe siècle, l’instabilité politique se nourrissant des appétits aiguisés par la valeur du métal. Après la mort de Raja Melewar, des chefs venus de Sumatra prirent tour à tour le titre de yang di-pertuan besar jusqu’à ce qu’une succession de guerres liées à l’étain (1824-1832) brise tout lien politique avec Sumatra.

Plus tard, le résident britannique Frank Swettenham persuada les sultans du Selangor, du Negeri Sembilan, du Perak et du Pahang de former une alliance qui allait devenir, en 1896, les États malais fédérés. La fédération fut alors gouvernée depuis KL, ressuscitée de ses cendres et devenue une cité ordonnée et prospère au tournant du XXe siècle. C’est en 1974 que le sultan du Selangor céda la ville de Kuala Lumpur, qui devint territoire fédéral, Shah Alam devenant la capitale de l’État du Selangor. À la fin des années 1990, Putrajaya, la capitale fédérale administrative, fut à son tour séparée du Selangor.

SELANGOR

Retour au début du chapitre

Grottes de Batu

À 13 km au nord de KL, non loin de la route vers Ipoh, une colline de calcaire escarpée dissimule ces impressionnantes grottes officiellement découvertes il y a 120 ans par le naturaliste américain William Hornaday. Peu après, des hindous bâtirent un petit autel dans la plus grande grotte, qui prit le nom de grotte du Temple (Temple Cave).

Une gigantesque statue dorée de Muruga, ou seigneur Subramaniam, se dresse au bas des 272 marches conduisant à la grotte du Temple. L’arrière de la cavité principale, très haute, donne sur une autre grotte aux airs d’atrium. Les singes gambadent autour des autels.

À voir

Dark Cave      GROTTE

(www.darkcavemalaysia.com/site ; adulte/enfant 35/25 RM ; 10h-17h mar-ven, 10h30-17h30 sam-dim, visites toutes les 20 min). À la 204e marche, prenez le sentier qui mène à la Dark Cave. La visite guidée de 45 minutes parcourt environ 800 m des 2 km de galeries et 7 cavités. Au milieu des spectaculaires formations de calcaire vivent deux espèces de chauves-souris et des centaines d’autres espèces, telle la rare mygale fouisseuse noire. Consultez le site Internet pour vous renseigner sur la visite plus musclée de 2 à 3 heures, pour laquelle il faudra ramper dans des tunnels étroits.


THAIPUSAM AUX GROTTES DE BATU

Tous les ans, fin janvier ou début février, un million de pèlerins se regroupent aux grottes de Batu pendant les trois jours du Thaipusam. Une procession part du temple Sri Mahamariamman de Chinatown, à KL, portant le seigneur Muruga sur un char en argent. Pour profiter du spectacle au milieu de la foule, il faut venir dès l’aube et apporter nourriture et boisson.



RIMBU DAHAN

Ouverte au public de façon restreinte pour des expositions ou des événements, cette propriété privée (à environ 20 minutes en voiture à l’ouest de Kepong et à 1 heure de KL) est un centre de développement d’art traditionnel et contemporain. Le site Internet de Rimbun Dahan (6038-3690 ; www.rimbundahan.org/home.html) indique dates et heures d’ouverture.

Outre la galerie, vous découvrirez des bâtiments conçus par l’architecte Hijjas Kasturi, à l’origine des impressionnantes tours Tabung Haji et Menara Maybank de Kuala Lumpur. Il y a aussi une maison traditionnelle malaise du XIXe siècle et un jardin empli de plantes indigènes.


Cave Villa      GROTTE

(012-910 8389 ; www.cavevilla.com.my ; adulte/enfant 15/7 RM ; 9h-18h). Au pied de l’affleurement calcaire se trouvent la billetterie, puis un bassin rempli de carpes koï. Des sculptures de divinités hindoues peintes de couleurs vives illustrent des paraboles de la Bhagavad Gita et d’autres textes sacrés. À l’extérieur, on peut découvrir une volière, ainsi qu’une zone dédiée à plus d’une centaine d’espèces de reptiles (dont un python de 7,6 m de long). Un spectacle de danse indienne traditionnelle a également lieu toutes les heures, à la demie.

Depuis/vers les grottes de Batu

Les trains du KTM Komuter ont leur terminus à la gare des grottes de Batu (1,30 RM au départ de KL Sentral, 25 min, toutes les 30 min). Le bus U6 (2,50 RM, 45 min, toutes les 30 min) part de Medan Pasar, à KL. La course en taxi depuis KL coûte 20 RM environ.

Retour au début du chapitre

Forestry Research Institute of Malaysia (FRIM)

Laissez derrière vous le ronronnement des moteurs et l’air conditionné pour les chants d’oiseaux et la végétation luxuriante de l’Institut de recherche forestière de Malaisie (FRIM ; 6279 7575 ; www.frim.gov.my ; Selangor Darul Ehsan ; 5 RM ; passerelle dans la canopée adulte/enfant 10/1 RM ; centre d’information 8h-17h lun-ven, 9h-16h sam-dim ; passerelle 9h30-14h30 mar-jeu et sam-dim ; musée 9h-16h mar-dim ; Malay Teahouse 9h-19h). Pour le visiteur, la passerelle dans la canopée (Canopy Walkway) est le trésor de ces 600 ha de forêt vierge situés à Kepong et faisant partie de la Bukit Lagong Forest Reserve, à 16 km au nord-ouest de KL. On marche ainsi sur 200 m dans la canopée à 30 m au-dessus du sol (attention au vertige).

On accède à ce pont suspendu par le raidillon qui part du Centre d’informations du FRIM (8h-17h lun-ven, 9h-16h sam-dim), où il faut passer s’inscrire et prendre les plans des sentiers du parc. Au pied de la passerelle part un sentier qui traverse la forêt primaire jusqu’à une aire de pique-nique ombragée où l’on peut se rafraîchir dans une série de cascades. Le retour par la passerelle dans la canopée prend environ 2 heures. Apportez de l’eau.

Le parc abrite aussi deux belles maisons en bois traditionnelles de Melaka et de Terengganu, ainsi qu’un musée présentant l’habitat dans les forêts tropicales humides et les recherches du FRIM sur le milieu forestier. Outre une prairie humide et une mare où vit un arapaima gigas (gigantesque poisson d’eau douce), plusieurs arboretums mettent en valeur les différentes essences d’arbres de la forêt malaise.

Depuis/vers le FRIM

Prenez un train KTM Komuter pour Kepong (1,30 RM), puis un taxi (5 RM), en convenant du retour avec le chauffeur. Apportez votre pique-nique ou bien optez pour la cuisine familiale malaise correcte (environ 10 RM avec une boisson) servie par la cantine du FRIM, ouverte toute la journée.

Hulu Klang et Gombak

D’une superficie supérieure à 62 ha, le zoo Negara (zoo national ; 03-4108 3422 ; www.zoonegaramalaysia.my ; adulte/enfant 15/6 RM, insectarium et parc aux papillons adulte/enfant 5/3 RM ; 9h-17h) réunit autour d’un lac central de nombreuses espèces sauvages natives de Malaisie, dont des tigres, mais aussi des animaux d’Asie ou d’Afrique. Certains enclos mériteraient d’être plus grands, mais c’est tout de même l’un des plus beaux zoos d’Asie. Il se trouve à Hulu Klang, à 13 km au nord-est de KL.

Vous pouvez acheter des sachets de carottes séchées et du bambou vert pour nourrir les éléphants, les chameaux, les cerfs et les girafes : ces friandises ont été choisies pour compléter le régime naturel des animaux. Il est aussi possible de proposer ses services comme bénévole une journée pour parfaire la visite (informations sur le site Internet).

Du centre de KL, prenez un taxi (30 RM environ) ou bien le Metrobus no16 ou encore le KL Rapid U23 (3 RM) au départ de Medan Pasar.

À Gombak, village assoupi à 25 km au nord de KL, le musée Orang Asli (6189 2113 ; www.jheoa.gov.my/web/guest/25 ; 9h-17h sam-jeu) permet de découvrir les coutumes des peuples natifs de Malaisie. Très bien faites, les vitrines présentent vêtements en écorce de terap et d’ipoh, parures personnelles, instruments de musique et équipements de chasse, accompagnés de notices expliquant mode de vie et culture des Orang Asli (les populations aborigènes), complétées de documentaires vidéo à voir sur demande.

La boutique du musée vend de magnifiques sculptures sur bois des Hma’ Meri, qui vivent sur Pulau Carey, ainsi que du tongkat ali, variété de ginseng commercialisée avec l’étiquette “Viagra malaisien”.

Le bus U12 (3 RM, 1 heure 30) partant de Medan Pasar à KL dessert le village.

Retour au début du chapitre

Genting Highlands

À 50 km au nord de KL, à la frontière du Pahang, cette station d’altitude contraste fortement avec les villégiatures très “vieille Angleterre” des autres régions de Malaisie. Sa raison d’être est le Resort World Genting (2718 1888 ; www.rwgenting.com), un casino brillant de mille feux, le seul du pays. Un des rares attraits du lieu est la fraîcheur ambiante ; à 2 000 m d’altitude, nul besoin de climatisation ! Vous y parviendrez en 3,4 km de téléphérique Genting Skyway (aller 6 RM ; 7h30-23h lun-jeu, 7h30-minuit ven-dim), un parcours de 11 minutes au-dessus de la forêt tropicale humide. Les petits adoreront les parcs à thème intérieur et extérieur (parc intérieur adulte/enfant à partir de 50/35 RM ; parc extérieur 28/30 RM ; les deux 66/45 RM), avec toboggans aquatiques, trains fantômes, mur d’escalade et un tunnel à vent permettant de simuler la chute libre !


KUALA KUBU BHARU

Certes, la plupart des voyageurs se contentent de traverser Kuala Kubu Bharu (dite “KKB”), à 72 km au nord de KL, sur leur route pour Fraser’s Hill. Cette petite ville au charme d’antan n’en offre pas moins la possibilité de pratiquer diverses activités, dont le rafting et le kayak sur le Selangor Dam (barrage), le Sungai Selangor ou le Sungai Chiling. Pierose Swiftwater (www.raftmalaysia.com) est une agence recommandée.

Les gens aiment particulièrement le sentier de randonnée qui mène en 1 heure 30 de marche à travers la jungle jusqu’à la cascade de Chiling, qui dégringole de 20 m sur le Sungai Chiling. Si bien balisé que soit cet itinéraire au départ du Rainbow Bridge – sur la route 55 en direction de Fraser’s Hill –, il est préférable de louer les services d’un guide, car vous devrez traverser cinq fois la rivière qui grossit souvent sans prévenir. Au départ de KL, Happy Yen (

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi