Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Achetez pour : 18,99 €

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Vous aimerez aussi

suivant
Cover image

map6-1

Plan rapproché sur les pages suivantes

map6-1a

Bienvenue en Mongolie

Pays à la beauté sauvage, la Mongolie est une terre d’aventure. Le voyageur pourra parcourir les vastes steppes et déserts à la rencontre des peuples nomades qui y perpétuent des traditions ancestrales.

Une destination récente

Coupée du reste du monde durant la majeure partie du XXe siècle, la Mongolie est devenue dans l’imaginaire collectif l’archétype de la contrée lointaine et isolée. Le XXIe siècle s’annonce toutefois bien différent : la Mongolie s’est ouverte au monde, ses ressortissants parcourent le globe et les étrangers affluent par avions entiers. L’assouplissement des formalités d’entrée dans le pays va de pair avec la prise de conscience des autorités du rôle clé joué par le tourisme dans la croissance économique. Attention cependant, la Mongolie reste un pays en développement qui, hormis dans la capitale, dispose de peu d’infrastructures et d’équipements.

Retour au début du chapitre

Des étendues sauvages

Les Mongols ont conscience de la beauté singulière de leur pays et sont intarissables sur la splendeur des vastes steppes et des montagnes escarpées, ainsi que sur l’abondance de la faune sauvage. C’est la découverte de ce pays authentique et sauvage qui séduit autant de visiteurs.

Retour au début du chapitre

L’hospitalité nomade

La culture nomade des Mongols est aujourd’hui encore bien vivace – le voyageur peut dormir dans une ger (yourte), aider à rassembler les troupeaux, monter à cheval ou simplement “retourner à la nature”. L’héritage de Gengis Khan et la fierté nationale résurgente rendent l’expérience d’autant plus forte. L’hospitalité des habitants est légendaire et, dans un monde ultra-sécurisé, il est rafraîchissant de rencontrer des gens prêts à ouvrir leur porte à des étrangers.

Retour au début du chapitre

Au-delà des steppes

Peu de pays présentent un tel contraste entre populations rurales et urbaines. Tandis que les nomades mènent toujours une existence simple et traditionnelle, leurs cousins d’Oulan-Bator se précipitent tête baissée vers tous les oripeaux de la modernité. Dans une capitale qui évolue à une vitesse vertigineuse, beaucoup ont fait leurs les valeurs du capitalisme et de la société de consommation. Qu’ils soient citadins ou nomades, les Mongols partagent tous le même amour de la démocratie, et le pays fait souvent figure d’État démocratique émergent modèle. La Mongolie désire vivement intégrer la communauté internationale ; la visiter c’est contribuer d’une certaine façon aux formidables transformations qui s’opèrent actuellement sur cette terre d’exception.

TIMOTHY ALLEN/GETTY IMAGES ©

Pour en savoir plus sur les auteurs, voir (Cliquez ici)


Pourquoi j’aime la Mongolie

Par Daniel McCrohan, auteur

Si vous aimez les grands espaces, vous tomberez amoureux de la Mongolie. C’est ce qui m’est arrivé. Comment ne pas être séduit par un pays si vaste, si isolé, si beau et ne pas vouloir l’arpenter à pied, y monter à cheval, y camper ? Impossible. Des siècles d’existence nomade ont, en outre, doté les Mongols d’une aptitude à se lier avec le voyageur. Si vous tombez en panne dans l’arrière-pays, le premier chauffeur à passer s’arrêtera pour vous aider. Si tous les hôtels affichent complet, il est très probable qu’une famille vous proposera un lit. Entrez dans une yourte pour demander votre chemin et l’on vous offrira un thé, un en-cas et un aperçu captivant du mode de vie nomade.

14 façons de voir la Mongolie

Le Naadam

1 Le Naadam est une fête chère aux Mongols. Deux ou trois jours de combats acharnés, de courses de chevaux magnifiques et de concours d’archers éblouissants, voilà de quoi émerveiller n’importe qui. Mais le Naadam (le mot signifie “jeux”) est aussi l’occasion de s’amuser, de se retrouver en famille et entre amis, d’engloutir des khuushuur (chaussons au mouton) et quelques bouteilles de vodka. Les manifestations les plus traditionnelles de ces fêtes ont lieu dans les petites villes, comme celle de Khatgal dans le nord de la Mongolie, où tous les membres de la communauté participent d’une manière ou d’une autre.

THOMAS L KELLY/GETTY IMAGES ©

Retour au début du chapitre

Dormir sous la yourte

2 De toutes les expériences que vous vivrez en Mongolie, la plus marquante sera la découverte des yourtes (tentes traditionnelles en feutre ; (Cliquez ici)). De l’extérieur, elles ressemblent à de simples tentes, mais une fois la porte franchie, vous serez surpris de voir la quantité de meubles et d’équipements modernes dont une famille de nomades peut disposer à l’intérieur – pas seulement des lits et des tables, mais aussi une télé, une radio et des smartphones. Les visiteurs sont toujours les bienvenus sous la yourte, et il est inutile de frapper avant d’entrer (les Mongols ne le font jamais). En approchant, criez plutôt “Nokhoï khogio” (Tenez le chien !) pour annoncer votre arrivée.