//img.uscri.be/pth/01c05dbdd0f3bb7e3d05d57bcd68a34c181d0233
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 3,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Normandie 2 - Perche

De
56 pages

Ce chapitre Perche est issu du guide consacré à la destination Normandie.
Tous les chapitres sont disponibles et vendus séparément. Vous pouvez également acheter le guide complet.





Voir plus Voir moins

Pourquoi y aller

On a coutume d’évoquer les routes tranquilles du Perche, ses manoirs, ses longères couleur ocre, ses lourds et majestueux chevaux, son bocage… Toutes ces images ne sont pas de pacotille. À proximité de Paris, cette région au caractère rural et au patrimoine très bien conservé offre une destination week-end par excellence. Nombre de ses belles demeures ont été transformées en maisons secondaires, et dans la foulée s’est créée une flopée d’adresses de brocantes, salons de thé, boutiques de déco, vide-greniers qui raviront les chineurs. De belles possibilités d’hébergement existent, en pleine nature ou alors au cœur des cités anciennes de Mortagne ou Bellême. Très bien organisé, le parc naturel régional du Perche sait mettre en valeur un territoire qui travaille à renouer avec son paysage traditionnel de haies et de vergers. La forêt – qui couvrait originellement l’ensemble de la région – invite pour sa part à la balade, surtout lors de la cueillette des champignons. En basse saison, privilégiez les week-ends, de nombreuses adresses restant alors fermées la semaine.

À noter que le Perche s’étend aussi au-delà des frontières normandes, dans les départements de l’Eure-et-Loir, de la Sarthe et du Loir-et-Cher.

Quand partir

Pentecôte Le village pittoresque de La Perrière (Cliquez ici) accueille durant le week-end un marché d’art. L’occasion de rencontrer les artistes installés sur place ou venus de plus loin.

Juin Profitez des jardins en fleurs du Perche : ceux du manoir de Soisay sont bio, ceux du Pontgirard peuvent se visiter avec le jardinier, le jardin François (Cliquez ici) accueille des concerts.

Octobre Participez aux sorties proposées dans le cadre des Mycologiades internationales (Cliquez ici). Rendez-vous organisé à Bellême, dont la forêt est réputée pour les champignons.


À ne pas manquer

Les ruelles de La Perrière(Cliquez ici), village typique bâti sur un éperon rocheux.

Une balade dans l’une des forêts du Perche(Cliquez ici), dont beaucoup sont traversées par le GR®22.

Le manoir de Courboyer(Cliquez ici), l’un des plus anciens du Perche, ouvert à la visite à l’année.

Bellême(Cliquez ici), La ville des brocanteurs, très prisés des Parisiens, et ouverts pour la plupart du jeudi au dimanche.



AVEC DES ENFANTS


Retour au début du chapitre

Mortagne-au-Perche

Elle fait partie de ces cités situées sur une colline, qui ont tiré de ce positionnement le statut de place forte. Jadis adulée par les comtes du Perche, aujourd’hui tranquille sous-préfecture, Mortagne distille une atmosphère propice à la déambulation, tant elle a conservé un beau bâti architectural. Ses ruelles pavées du vieux centre conduisent à d’imposantes demeures et hôtels particuliers. Les jardins à la française derrière l’hôtel de ville offrent un beau panorama sur la campagne environnante. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, Mortagne-au-Perche fut un lieu de production de toiles de chanvre. Pour l’animation, privilégiez le samedi, jour de marché.

Renseignements

Office du tourisme (02 33 85 11 18 ; www.ot-mortagneauperche.fr ; halle aux grains ; mi-mai à fin sept mar-sam 9h30-12h30 et 14h30-18h, également lun 10h-12h30 et 14h30-18h et dim 10h-12h30 de mi-juin à mi-sept, oct à mi-mai mar-sam 10h-12h30 et 15h-18h). Organise des visites nocturnes et diurnes de la ville en juillet et août (4 et 3 €, gratuit -12 ans). Procurez-vous le dépliant “Circuit du patrimoine” (1 €) pour le détail des maisons les plus intéressantes.

Fêtes et festivals

Concours international du meilleur boudin noir (mars ; http://foireauboudin.free.fr). Organisé depuis 1963 durant la Foire au boudin, en hommage à cette spécialité locale.

Les Musicales de Mortagne (juillet ; www.francefestivals.com/mortagne). Concerts de musique classique programmés dans différents lieux du Perche.

Biennale d’art contemporain (28 juin - 15 juillet, édition 2013 ; www.forumarts61.com). Plus de 70 artistes, 10 000 personnes attendues, 26 toiles de Gustave Courbet exposées, l’événement est d’importance pour cette quatrième édition en 2013. Dans différents lieux de Mortagne et des environs.

À voir et à faire

Église Notre-Dame    PATRIMOINE RELIGIEUX

(tlj 9h-18h). Bâtie au début du XVIe siècle, Notre-Dame est la seule église de Mortagne épargnée par la Révolution. Il faut y entrer pour apprécier le style gothique flamboyant de la voûte centrale, qui en ferait presque oublier les allées latérales. Des visages et des anges musiciens se dessinent sur les arcs d’ogives. Certaines boiseries datent du XVIIIe siècle. Le portail nord – la “porte des comtes” – est réputé pour ses vantaux sculptés.

Cloître de l’ancien couvent Saint-François    HAVRE DE PAIX

(rue de Longny, accès par l’hôpital ; tlj 9h-19h). On doit à Marguerite de Lorraine, comtesse du Perche, la fondation du couvent Saint-François en 1502. Le lieu est aujourd’hui annexé à l’hôpital mais le cloître – l’un des seuls du département – se visite et a préservé toute sa quiétude.

Crypte Saint-André    SALLE GOTHIQUE

(rue du Fort ; mi-juin à mi-sept mar-sam 10h-17h30 sauf événements). Cette étonnante crypte gothique du XIIIe siècle, constituée de deux nefs et d’imposants piliers, est l’unique témoignage de la collégiale qui s’élevait autrefois au-dessus, à la place de l’actuel tribunal, avant d’être détruite à la Révolution.

Musée-mémorial Alain    À PROPOS DU PHILOSOPHE

(02 33 25 25 87 ; rue du Portail-Saint-Denis ; entrée gratuite ; mar, jeu et ven 14h-18h, mer 9h30-12h et 13h30-18h, sam 10h-12h et 14h-17h). Logé dans l’ancienne maison des comtes du Perche (XVIIe siècle), qui abrite également la bibliothèque municipale, ce petit musée relate la vie du philosophe, né à Mortagne en 1868, dont il reconstitue l’espace de travail.

Ferme de Montaumer    ÉLEVAGE DE PERCHERONS

(02 33 25 09 30, 06 81 08 70 99 ; www.cheval-percheron.fr ; La Mesnière ; visite 5 €/pers, promenade attelée 12 €/pers/h). Sur réservation, venez visiter cette ferme d’élevage du cheval percheron, qui pratique également de l’attelage de compétition, traduisez de vitesse. Depuis Mortagne, prendre la direction de Boëcé.

Musée percheron    HISTOIRE LOCALE

(rue du Portail-Saint-Denis). Ce musée d’histoire locale, fermé pour restructuration lors de notre passage, devrait rouvrir en 2014.

Activités

Voie verte Condé-sur-Huisne Alençon ÀPIED, À VÉLO OU À CHEVAL

Ouverte en 2010 sur les 65 km de l’ancienne voie ferrée, elle traverse entre autres les communes de Mortagne, Rémalard et Courgeon. Informations et itinéraire sur http://voievertealencon-conde.over-blog.com.

Où se loger et se restaurer

La Maison Pervenche    CHAMBRES FLEURIES€€

(02 33 83 05 16 ; http://maison.pervenche.pagesperso-orange.fr ; 1 rue du Petit-Boëcé, Boëcé ; s/d 50/58 € petit-déj inclus ; table d’hôtes 20 €). De jolies chambres colorées portant un nom de fleur, un bouquet à votre attention, un jardin animé d’une petite fontaine... Absolument charmant, votre hôte est un ancien fleuriste qui a l’art de recevoir dans cette ferme restaurée. Belle cheminée allumée les soirs de table d’hôtes, où la cuisine au cidre est à l’honneur. À 8 km à l’ouest de Mortagne, par la D912.

Ferme du Gros Chêne    CHAMBRES, JACUZZI, HAMMAM€€

(02 33 25 02 72, 06 30 69 53 42 ; www.fermedugroschene.com ; s/d/tr/qua 60/68/78/88 € petit-déj inclus ; table d’hôtes 23 €). Aux couleurs des fleurs des champs, les trois chambres et deux suites familiales (dont une accessible aux handicapés) de cette ferme avec jardin offrent l’accès à un espace détente Jacuzzi et hammam. Belles prestations, vu le tarif affiché ! À 3 km de Mortagne.


SEMAINIER DES MARCHÉS


Hôtel des Tailles    CHAMBRES D’HÔTES DE STYLE€€€

(02 33 73 69 09, 06 09 50 29 08 ; www.hoteldestailles.com ; 7 rue des Tailles ; d/ste 120-130/150-170 € petit-déj inclus ; ). Décorées en majorité de blanc, les chambres de cette demeure du XVIIIe siècle magnifiquement restaurée dégagent une atmosphère très sereine. Certaines donnent sur le jardin.

Hôtel du Tribunal    TRADITION REVISITÉE€€€

(02 33 25 04 77 ; www.hotel-tribunal.fr ; 4 pl. du Palais ; formule midi semaine 15,50 €, menus 29/43/60 €, plats 28-39 € ; d/tr/qua 62-95/95-135/140-145 € ; tlj). Le restaurant offre une belle partition avec des tables et assiettes joliment dressées, et un service soigné. Le jeune chef s’applique à revisiter les traditionnels boudin noir, pintade ou lieu jaune. Pour une si belle demeure des XIIIe et XVIIIe siècles, on pourrait en revanche s’attendre à des chambres avec davantage de charme et un accueil plus chaleureux.

La Vie en Rouge    CAVE À VIN ET ÉPICERIE FINE

(09 66 13 88 20 ; www.lavie-en-rouge.com ; 31 rue Sainte-Croix ; jeu-sam 10h-20h, dim 10h-15h, lun 10h-19h). Idéal pour un brunch à base de fromages et de salaisons et d’un bon verre de vin, à 90 % bio ou biodynamique. La salle, conviviale, donne envie de s’attarder.

Les Pieds dans l’Eau    CUISINE DU MARCHÉ€€

(02 33 25 31 44 ; 28 chemin de la Folle-Entreprise, Saint-Langis-lès-Mortagne ; menu midi 16-19 €, menu soir 28-34 €, plats 20-35 € ; mer-dim). Cette ancienne grange et sa terrasse en bord d’étang donne envie de faire durer le plaisir. Et du plaisir, les assiettes nous en donnent, grâce à une cuisine du marché fraîche et inventive (côte de veau rôtie, jus au champagne et asperges, dos de cabillaud au pistou d’orties, figues fraîches rôties au vin rouge et à la cannelle...). Réservation souhaitable.

Où sortir

Le Réveillon Jazz Café    SOIRÉES CONCERT

(02 33 25 04 67 ; www.lereveillonjazzcafe.com ; 9 pl. de l’Église, Réveillon ; mer-jeu et sam-dim 10h-14h et 17h-21h, mar 11h-14h et 18h-21h, ven soirées jazz). Ce café de pays tenu par un Anglais programme tous les vendredis soir des musiciens de jazz (à partir de 20h30, dîner-repas 25 €). À environ 6 km de Mortagne par la D938.

Depuis/vers Mortagne-au-Perche

TRAIN Les gares ferroviaires (www.ter-sncf.com) les plus proches sont celles de L’Aigle (ligne Paris-Granville), à 31 km, et de Nogent-le-Rotrou (ligne Paris-Le Mans), à 40 km.

BUS La ligne 60 du réseau de bus CapOrne (02 33 80 09 09 ; www.orne.fr/transports/cap-orne ; trajet 2 €) fait la liaison Mortagne-L’Aigle, via Tourouvre. La ligne 70 relie Mortagne à Nogent et Alençon. Quant à la ligne 72, elle fait la liaison entre Mortagne, Bellême et Le Theil.

VOITURE Mortagne est située à 150 km de Paris par la N12.

Retour au début du chapitre

Environs de Mortagne

FORÊT DE RÉNO-VALDIEU

Couverte en majorité de chênes et de hêtres, cette forêt de 1 600 ha est l’une des plus représentatives du Perche avec ses lignes de crête bien dessinées et son plateau central dominant des vallées au caractère distinct. Elle est traversée par le GR®22 et offre, au départ de La Chapelle-Montligeon, 4 circuits VTT de difficulté variable (dépliant disponible dans les offices du tourisme). La forêt est réputée pour sa série artistique de La Gautrie, un ensemble de chênes et de hêtres plantés là dans les premières années du règne de Louis XIV. Certains atteignent une hauteur de 40 m et confèrent à cette parcelle de 12 ha des allures de cathédrale végétale. Cette série se trouve sur les parcelles 44 et 45 de la forêt, au carrefour Degraine. Elle est accessible par le hameau de La Gautrie, situé sur la D8. Vous pouvez également visiter ce qu’il reste de l’ancienne chartreuse du Val-Dieu, fondée en 1170 par Rotrou IV, à savoir quelques bâtiments du XVIIIe siècle et une chapelle dévolue aujourd’hui à des fonctions agricoles. Depuis le site des arbres remarquables, continuer en direction de Feings et prendre la première route forestière à droite.