Oman 1ed

De
Publié par

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir Oman et les Emirats Arabes Unis
Mascat, la capitale omanaise, les paysages de montagne de Jebel Shams, les fjords de la péninsule du Musandam, Dhofar, la région tropicale de Salalah, la trépidante Dubaï, Abu Dabhi... Oman et les Emirats Arabes Unis, une nouveauté dans la collection des guides de voyage Lonely Planet !
Des hôtels chics aux campements, les auteurs vous confient leurs meilleures adresses et leurs coups de cœur.
Illustrés par des cartes des différentes régions et des villes, des itinéraires et des conseils pratiques vous permettent de voyager en toute autonomie.
Treks, croisières en dhow (bateau traditionnel omanais), observation des tortues... Entre déserts de sable et plages désertes, Lonely Planet a sélectionné les meilleurs spots et les meilleurs prestataires pour toutes les activités à pratiquer à Oman.



Publié le : jeudi 9 octobre 2014
Lecture(s) : 9
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782816149159
Nombre de pages : 509
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Cover image

map6-1

Plan rapproché sur les pages suivantes

Bienvenue en Oman et aux Émirats arabes unis

Dans ce coin d’Arabie, des villes futuristes côtoient les traditions les plus anciennes. Et les paysages désertiques, dunes de sable infinies ou montagnes escarpées entaillées par une verte vallée, invitent à l’aventure.

Sables émouvants

“Nul homme”, écrivait Wilfred Thesiger à propos de ses voyages avec les Bédouins dans le Rub al-Khali, “après avoir connu cette vie, ne peut demeurer le même. Il portera à tout jamais, gravée en lui, l’empreinte du désert.” Depuis longtemps, ce désert attire les voyageurs en Arabie, fascinés qu’ils sont par la beauté des paysages dénudés et le défi qu’ils sont pour l’âme et pour le corps. Aujourd’hui, grâce aux routes et aux campements, la découverte de ces étendues désertiques devient une aventure accessible à tous.

Retour au début du chapitre

Dynamisme urbain

Quand on leur demande ce qu’ils préfèrent dans leur pays de dunes, les Bédouins proches d’Al-Hashman, en Oman, répondent : “Aller en ville.” Les villes ! C’est l’Arabie du XXIe siècle, fondée sur le pétrole et la finance, un monde sophistiqué tourné vers le futur avec un côté visionnaire qui bâtit des empires à partir des sables, voire de terres récupérées sur la mer. Pour qui est friand d’urbanisme, d’architecture et de dynamisme urbain, les villes des Émirats sont une expérience fascinante. Avec d’élégants gratte-ciel, de luxueux hôtels et d’incroyables centres commerciaux, ces cités sont les palais des mille et une tentations du monde moderne.

Retour au début du chapitre

Hospitalité légendaire

C’est dans sa population que réside l’âme de ce coin d’Arabie : cette manière bon enfant de marchander dans les souks, de maudire les longs trajets, de partager la douceur d’un thé en lisière du désert, le tout baigné par l’islam, avec l’appel à la prière porté par la brise et ce sens de l’hospitalité à l’égard des étrangers. Le souvenir qui marque le plus les voyageurs, c’est souvent cette ancienne tradition de partager “le pain et le sel” et de veiller à ce que tout se passe bien, même dans un contexte moderne. Dans un supermarché comme dans un village du désert, les échanges sont toujours empreints de gentillesse.

Retour au début du chapitre

Héritage culturel

Comment parler de cette péninsule sans évoquer les dromadaires porteurs d’encens du Dhofar, en Oman, ou les bateaux chargés de perles passant le détroit d’Ormuz ? Caravanes et boutres ont pris d’autres routes, mais la région dégage encore un charme de conte oriental. Sohar, en Oman, se revendique d’ailleurs le berceau de Sinbad le marin. Visitez un fort, passionnez-vous dans un musée, barguignez dans un souk ou promenez-vous dans des ruelles labyrinthiques, et vous redécouvrirez l’éternelle magie de l’Arabie.

CHRIS MELLOR / GETTY IMAGES ©

la grande mosquée Sheikh Zayed, Abu Dhabi, Émirats arabes unis


Pourquoi j’aime Oman et les Émirats

Par Jenny Walker, auteur

Mentionnez Oman et les Émirats, ou même simplement l’Arabie, et aussitôt surgissent une foule d’images exotiques. J’ai passé la moitié de ma vie à étudier ces images – de déserts, de nomades et d’expression de zèle religieux – au cours de diverses recherches universitaires. Mais la culture de l’Arabie moderne offre tant d’autres richesses ! J’adore ces pays pour cette complexité que j’y rencontre chaque jour et pour le charme et la chaleur de sa population, fondamentale dans l’attrait de cette région. Et bien sûr, le désert, dont la puissance a inévitablement envahi mon âme !

Pour en savoir plus sur les auteurs, (Cliquez ici)


Retour au début du chapitre

Déserts de dunes

1 Depuis des siècles, le moutonnement infini des dunes d’Arabie fascine les Occidentaux, qui sont la fois aimantés par cette immensité et effrayés par le vide. Comme l’écrivit Wilfred Thesiger après avoir traversé le Rub al-Khali avec les Bédouins, “cette terre cruelle est capable d’envoûter […] bien plus profondément qu’aucune autre région clémente de notre planète”. Répondez donc à l’appel du désert dans les Sharqiya Sands, en Oman, ou dans les dunes de Liwa, aux Émirats arabes unis. Attention : vous pourriez bien vous y retrouver face… à vous-même.

SEUX PAULE/HEMIS.FR / GETTY IMAGES ©

Sharqiya Sands, Oman

Retour au début du chapitre

 

Vertigineuse Dubai

2 Les immenses tours qui s’élancent vers le ciel et surplombent fièrement les villes du golfe Persique symbolisent brillamment l’ambition frénétique des Émirats de dominer le futur. Culminant à 828 m, la Burj Khalifa, à Dubai, est l’édifice le plus haut du monde. Dînez en haut de cette tour ou de n’importe quel autre géant futuriste du pays, et vous réaliserez à quel point les limites peuvent sans cesse être repoussées. La tête dans les nuages, vous pourrez aisément oublier que la vie suit son petit bonhomme de chemin, là‑bas, tout en bas.

DBLIGHT / GETTY IMAGES ©

Burj Khalifa, Dubai

Retour au début du chapitre

 

Les souks

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi