Ressentiment et Apocalypse. Essai sur l'antisémiti

De
Publié par

De grandes tragédies peuvent-elles avoir des causes simples ? Elles suscitent du moins des questions simples, comme si l'ampleur écrasante d'un événement appelait une explication taillée d'un bloc. Ces questions, il faut les affronter, en particulier quand elles portent sur le génocide des juifs d'Europe, une tragédie, s'il y en fut une, où se trouva mise en cause notre civilisation. Pourquoi l'Allemagne fut-elle le lieu de la tragédie, alors que l'aversion et l'hostilité envers les juifs étaient répandues dans toute l'Europe ? Pourquoi le préjugé antijuif est-il devenu, après 1933, une sorte de norme dans la société allemande, permettant au régime nazi de mener sa politique sans rencontrer d'obstacle sérieux ? Et pourquoi est-on allé jusqu'au massacre, alors que d'autres solutions étaient envisageables et furent appliquées ou examinées, d'un système d'apartheid à l'émigration forcée ou à la concentration sur un territoire excentré ?


Publié le : vendredi 13 août 2010
Lecture(s) : 18
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782021009552
Nombre de pages : 110
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Extrait de la publication
Extrait de la publication
T SE
Extrait de la publication
une utilisation elque procédé t constitue une é intellectuelle.
Extrait de la publication
 des causes ons simples, appelait une s sont redou-riens évitent rquoi» celle de les éviter? ifs d’Europe, ise en cause, e de susciter ns. nt à l’esprit. agédie, alors ers les juifs, oi le préjugé  norme dans i, dont l’anti-a population, cle sérieux?
Extrait de la publication
au massacre, les et furent tème d’apar-ation sur un
d’elle-même. oc. Mais est-e la démons-eu partie liée ne se met en lien – rapport se fait moins
sans défense, ue représente s ne peuvent elle intensité  A qui privi-ment comme n de stigma-ulture natio-e allemande, tisémitisme à
ont la thèse des juifs un es publiés au eux, avec un  «mentalité commis par
nçais en été é sa lecture e l’antisémi-e autant pour entre 1933 et avait pas eu l’hostilité. communauté , au contraire, ntisémitisme. ractère cata-«normalité» azi? Les pré-étés sans que si simple de ait pris une dans l’Alle-alors donner et de longue t du régime
ité, une ten-ement. Mais ur ce qu’elle our le poten-mbre et dont  révélatrice. près, dans le s au pilori la re aux idoles
Extrait de la publication
ou la race. ite du philo-derne, avec chnique qui es objets à iner. ir l’énorme t en bout la redoutable acisme nazi énocide des es Tutsis au e la moder-égime nazi, l’on touche
 de la poli-au contraire tisémitisme. heveau des s soulignent reaucraties, s, la spirale  les hésita-rocessus de
s, mais non  mentionné, ’il faut bien ar les fonc-
Extrait de la publication
un parti nazi u en offrant omesses de e lui-même ultiples qui, une «ques- prix, firent rait eu pour une popula-’élimination à défaut de cial de l’Eu-
ernité sont e l’histoire  de manière pleur et les l m’apparaît ce de longue odernité, et s méandres à l’abandon
l’antisémi-st préférable partir de la ude. L’anti-me s’il était modérée et de contenu
était pluriel iantes assez é nettes sur Dans le cas ité de l’anti-ent neuf, et d’influence . t la relative ifficile, du Le poids de et absorbée st pas ques-ut pas sous- particulier ut le travail mitisme qui
après 1933, epuis long- nombre et réjugé anti-cteurs qu’il , les autres nsolidation
ve, l’antisé-e collection une passion me un ima-
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.