Tour de l'Oisans et des Ecrins - Plus de 10 jours de randonnée

De
Publié par

L'appellation "Oisans" désignait la Romanche et le Vénéon. L'usage s'est étendu aux pays de Guisane, Vallouise, Champsaur, Valgaudemar, Valjouffrey et Valsenestre. Le Parc national des Ecrins, à cheval sur l'Isère et les Hautes-Alpes, veille sur ces terres d'accueil exceptionnelles pour le bouquetin maintenant réinstallé et pour toute la faune et la flore alpines si jalousement conservées. Ce sont les hautes terres d'une confrontation ancestrale de l'homme avec la montagne lisible dans tous les paysages des Ecrins.
Les randonneurs sportifs mettront entre 11 et 13 jours pour effectuer le grand tour en suivant le GR® 54. Plusieurs variantes (GR® 54A, GR® 54B et GR® 54C) permettent de bâtir des parcours moins exigeants sur 2 ou 3 jours. Enfin, le GR® 541 qui relie le Pas de la Cavale à Saint-Crépin et sert de raccordement avec le Tour du Queyras, permet de découvrir la riante vallée de Fressinières et ses alpages.
Publié le : mercredi 29 juin 2011
Lecture(s) : 332
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782751405433
Nombre de pages : 101
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat


®GR
Tour de l’Oisans
et des Ecrins
Parc national des Écrins
Plus de 10 jours de randonnée
GR
GR

Grande Randonnée
541
54a
n
e
d

h
c
n
a
G
R

5
4
r
GR 54
a Al a
u e)
GR
50
m

GR
54 C
GR 57 A
r
o
Drac
Blanc
e
GR 50
a Al a
u e)
GR
57
F
a .
GR 57
GR 50
GR 54
GRP

GR 50
R
GR 653 D
GR 5
GR 50
GRP
DDuurraannccee
GR
50
GR
3
GR 50
GR
57
GR 5

GR 57
GR 5 C
a a e
GR
541
GR
50
Bonne
Clarée
Guisane
a .
Drac
Drac

M
GR
54 B
a
GR
57 A
GR
57 A
GR
57 A
s
s
GRP
i
f
GR
54





d
e
GR
50
GR 50
a Al a
u e)
s
GR
541




GR 5
Vénéon
É
GGRR 665533DD
c
GR
50
®Seuil desGRRochilles
le Goléon (2425 m) 54 l'Alpe- (3427 m)Col de Sarenne To Cruêter d esde l'Oisansd'Huez (2000 m) Gardiolesle Grand Galbert Village (2989 m)Huez(2561 m) Col du Gîte d'étapeItinéraires décrits :montagnard(1460 m) Galibier Grand et refuge gardé
Col du (2646 m) GR 54GalibierOulles Combe-Haute Souchet Hôtel(3229 m) Variantesle Chazelet(1600 m) (2365 m)CCascadascadee d de Besse- (1786 m)Clavans-le-Bas Hors GR CampingChaletslla Sarennea Sarenne en-Oisans(1365 m) Chaletsdu Fay Villar-(1550 m) Accèsle Châtelard de Laval(2258 m) Abri non gardéLELE BOUBOURG-RG- Col dud'Arène(1448 m) ChapelleMiMizooënën (1650 m) LautaretDD''OISAOISANSNS Autres itinéraires non décrits(1(118585 m)m) des Portes Pied-de-Col Limite départementale(2058 m)((77222 2 m) m) (1660 m)LLa ac c NNoir etoir et Car(1044 m)MuséeMMuussééee les Clots Limite du Parc nationalMusée des Minéraux LLLa aac Lecc LLeerrriiiééé Névacheddes Ardeess AArrttts etss eett (1520 m) Voie ferrée et gareet de la Faune des Alpes des ÉcrinsTrTTrraaaditionsddiittiioonnss Col dule Vert popopuul laairesires Pic Noir Chardonnet(720 m) Mont-de-Lans (3155 m) altitude : (en mètres)(2649 m) 0 4 km(1265 m) Pas d'Anna le LauzetGlaciers 1000 1500 2000 2500 3000les Deux-Alpes Falque
de la Meije Refuge de l'Alpe-(1750 m)
Cascade du-Villar-d'Arène le Cassetla Meijele Jandri (2079 m)de la Pisse (1512 m)(3983 m)(3288 m)
Venosc Col deCol d'Arsine LLEE MMOONNÊÊTTIIEERR--leslleess (1000 m)les Gauchoirs Cristol(2348 m) LLEESS--BBAAIINNSSLac de(850 m) OuOOuugggiiierseerrss (2483 m)lle Bourg-d'Arlee BBoouurrgg--dd''AArruuud dd ((11449900 mm))l'Étoile((88499 m) m) (9(9422 m) m)Cabane de Lauvitel la Grande Ruine Lac de
(1548 m) (3765 m)le Rochail la DoucheCChantelouvhantelouve Lac duI S È R E(3023 m) Brèche Glacier d'Arsine la
SallePic dedu Périer Col de les-AlpesSt-Christophe- Aiguille du PlatLac Neige Cordier(2491m) Rocher l'Eychaudalles Daurenses Daurens Cabane de la SelleRefuge de en-Oisans (3613 m)Lauvitel de l'Yret (2425 m)((969 m)969 m) (3597 m)de la Selle la Muzelle Pic des Agneaux (2830 m)
(1995 m) (2130 m)Col du VallonLac de (3663 m)
(2541 m) la Cucumelle St-ChaffreyConfolens- Plan- Lac de Glacierla BérardeChamphorent Lac de (2698m)le-Bas Vianney la Muzelle BlancCol de la(1133 m) l'EychaudaCascade Lac Muzelle Barre Serre-Labarre (2625 m)Col de Roche de Chevalierdes Écrinsle Périer la Roméiou la Muzelle (4102 m) Pré de(900 m) (2439 m) (3465 m) Madame CarleGlacier Chalets de Cime de laNoir Chambran Condamine BBRRIIAANNÇÇOONN
(1719 m) (2939 m)Valsenestre Aiguille des Arias(1492 m) Puy-(1295 m) Pointe du AilefroideMont Pelvoux(3403 m) St-AndréVallon des Étages (1506 m)(3946 m)Entraigues Col deJardin (3564 m)
alpin Côte Belle
la Chapelle- (2290 m)Pic de Pelvoux le Martoureten-Valjouffrey Villard-Valsenestre (1400 m)(St-Antoine)Glacierles Rouies St-Pancrace(2753 m) le Deserle Deésertt-en--en- (1250 m) le Sarret (1234 m)(3589 m) du SéléVaValjjouffreouffrey Pic d'Olan
((11225 55 m5 m) (3564 m) ÉgliseMont Gargas Cascade du St-Étienne HH AA UU TT EE SS --(2207 m) Voile de la Mariée Vallouise (1166 m)CCol deCooll ddeeRefuge Refugelll'Olan''OOllaannCol de des Souffles Châlet-Hôtel AA LL PP EE SSde l'Olan Sommet(2(269695 m)5 m)la Vaurze (1975 m) du Gioberney(2345 m) des Bans(2490 m)Col des (1622 m) Entre-les-Aigues Maison du Parc(3669 m) (1604 m)Vachers Cascade Refuge du Clos (expositions)la Salette- lleess VViiggnneeaauuxx(1949 m) du Casset (1397 m)La Chapelle- Col deFallavaux
en-Valgaudemar la PousterleRefuge deVillar-Loubière Cabane du(1100 m) (1763 m) Pic duChabournéou BBeellvvééddèèrree(1033 m) Jas-Lacroix Pointe de l'Aiglière Musée des Haut Mouriare(2020 m) ddeess TTêêtteessCabane de Surette (1946 m) la PousterleCORPS (3308 m) (2810 m)Moulin ((22004444 mm)) Mines d'argentle Casset (1648 m) (1760 m)St-Maurice- (1135 m)Grun de les Albrandsen-Valgaudemar Refuge deSt-Maurice (1389 m)
(2776 m) Vallonpierre Cabane de L'ARGENTIÈREGlacier(2280 m) la Balme LA-BESSEdu Sirac (2006 m) (977 m)Col deCol de Sirac l'Aup-MartinVallonpierreST-FIRMIN Pas de(3443 m) Col des Lauzes(2761 m)(2607 m) la Cavale Grande Cabane (1837 m)
(2735 m)Pic de Parières (2235 m)
(3076 m) Freissinières la Roche-Refuge (1200 m) de-RamePic de Pian du Pré-de- Pointes
(2826 m) la-Chaumette H A U T E S - de Rougnoux
(1790 m)
(3179 m) PPaalllloonnDourmillouse
((11112277 mm))A L P E S GGoouuffffrree ddeePic Pierroux
2377 m GGoouurrffoouurraann
Chauffayer la
MotteChampcellaen-Champsaur les Gondouins (1220 m) SStt--CCrrééppiinn
Vieux Chaillol ((990044 mm))
Grand Pinier(3163 m)
(3117 m)
Église
(portail)
ipipxnVrorgg(rrvqVoV+prrVV9noginhixiiirdVidoVir(Vor++iVii(poivni(trrongo+ghtn
GR
54
Barra e
du Chambon
r
GR 54
i
n
GR 57
s
a a e
GR
57

Romanche
GR 50
GR
57
Biaysse
Onde
GR 54
GR
54 A
GGRR
665533 DD
GR
54
Séveraisse
a .
GRP
GR
50
GRP
T u u
eu -C a ll l
GRP
T u u
eu -C a ll l
les Terrasses (1776 m)
LA GRAVE (1474 m)
Malsanne
téléphéri ue
Durance
a Al a
u e)
GR 57
© Fédération Française de la Randonnée Pédestre - Reproduction interditea
n
e
d

h
c
n
a
G
R

5
4
r
GR 54
a Al a
u e)
GR
50
m

GR
54 C
GR 57 A
r
o
Drac
Blanc
e
GR 50
a Al a
u e)
GR
57
F
a .
GR 57
GR 50
GR 54
GRP

GR 50
R
GR 653 D
GR 5
GR 50
GRP
DuDurancance
GR
50
GR
3
GR 50
GR
57
GR 5

GR 57
GR 5 C
a a e
GR
541
GR
50
Bonne
Clarée
Guisane
a .
Drac
Drac

M
GR
54 B
a
GR
57 A
GR
57 A
GR
57 A
s
s
GRP
i
f
GR
54





d
e
GR
50
GR 50
a Al a
u e)
s
GR
541




GR 5
Vénéon
É
GR 653DGR 653D
c
GR
50
®Seuil desGRRochilles
le Goléon (2425 m) 54 l'Alpe- (3427 m)Col de Sarenne To Cruêter d esde l'Oisansd'Huez (2000 m) Gardiolesle Grand Galbert Village (2989 m)Huez(2561 m) Col du Gîte d'étapeItinéraires décrits :montagnard(1460 m) Galibier Grand et refuge gardé
Col du (2646 m) GR 54GalibierOulles Combe-Haute Souchet Hôtel(3229 m) Variantesle Chazelet(1600 m) (2365 m)CCaassccaaddee ddee Besse- (1786 m)Clavans-le-Bas Hors GR CampingChaletsllaa SSaarreennnnee en-Oisans(1365 m) Chaletsdu Fay Villar-(1550 m) Accèsle Châtelard de Laval(2258 m) Abri non gardéLLEE BBOOUURRGG-- Col dud'Arène(1448 m) ChapelleMMiizzooëënn (1650 m) LautaretDD''OOIISSAANNSS Autres itinéraires non décrits((11118855 mm)) des Portes Pied-de-Col Limite départementale(2058 m)((772222 mm)) (1660 m)LLaacc NNooiirr eett Car(1044 m)MMuussééee les Clots Limite du Parc nationalMusée des Minéraux LLaacc LLeerriiéé Névacheddeess AArrttss eett (1520 m) Voie ferrée et gareet de la Faune des Alpes des ÉcrinsTTrraaddiittiioonnss Col dule Vert ppooppuullaaiirreess Pic Noir Chardonnet(720 m) Mont-de-Lans (3155 m) altitude : (en mètres)(2649 m) 0 4 km(1265 m) Pas d'Anna le LauzetGlaciers 1000 1500 2000 2500 3000les Deux-Alpes Falque
de la Meije Refuge de l'Alpe-(1750 m)
Cascade du-Villar-d'Arène le Cassetla Meijele Jandri (2079 m)de la Pisse (1512 m)(3983 m)(3288 m)
Venosc Col deCol d'Arsine LLE LEE MMOONNÊTIÊÊTTIIER-EERR-- MONlleess (1000 m)les Gauchoirs Cristol(2348 m) LELLEESSS-BAINS--BBAAIINNSSLac de(850 m) OOuuggiieerrss (2483 m)llee BBoouurrgg--dd''AArruudd (1((114449990 m)00 mm))l'Étoile((884499 mm)) ((994422 mm))Cabane de Lauvitel la Grande Ruine Lac de
(1548 m) (3765 m)le Rochail la DoucheCChhaanntteelloouuvvee Lac duI S È R E(3023 m) Brèche Glacier d'Arsine la
SallePic dedu Périer Col de les-AlpesSt-Christophe- Aiguille du PlatLac Neige Cordier(2491m) Rocher l'Eychaudalleess DDaauurreennss Cabane de la SelleRefuge de en-Oisans (3613 m)Lauvitel de l'Yret (2425 m)((996699 mm)) (3597 m)de la Selle la Muzelle Pic des Agneaux (2830 m)
(1995 m) (2130 m)Col du VallonLac de (3663 m)
(2541 m) la Cucumelle St-ChaffreyConfolens- Plan- Lac de Glacierla BérardeChamphorent Lac de (2698m)le-Bas Vianney la Muzelle BlancCol de la(1133 m) l'EychaudaCascade Lac Muzelle Barre Serre-Labarre (2625 m)Col de Roche de Chevalierdes Écrinsle Périer la Roméiou la Muzelle (4102 m) Pré de(900 m) (2439 m) (3465 m) Madame CarleGlacier Chalets de Cime de laNoir Chambran Condamine BRIBRIANÇOANÇON
(1719 m) (2939 m)Valsenestre Aiguille des Arias(1492 m) Puy-(1295 m) Pointe du AilefroideMont Pelvoux(3403 m) St-AndréVallon des Étages (1506 m)(3946 m)Entraigues Col deJardin (3564 m)
alpin Côte Belle
la Chapelle- (2290 m)Pic de Pelvoux le Martoureten-Valjouffrey Villard-Valsenestre (1400 m)(St-Antoine)Glacierles Rouies St-Pancrace(2753 m) llee DDéesseerrtt--eenn-- (1250 m) le Sarret (1234 m)(3589 m) du SéléVVaalljjoouuffffrreeyy Pic d'Olan
((11225555 mm)) (3564 m) ÉgliseMont Gargas Cascade du St-Étienne HAHH AA UTES-UU TT EE SS --(2207 m) Voile de la Mariée Vallouise (1166 m)CCooll ddeeRefuge Refugell''OOllaannCol de des Souffles Châlet-Hôtel AAALPESLL PP EE SSde l'Olan Sommet((22669955 mm))la Vaurze (1975 m) du Gioberney(2345 m) des Bans(2490 m)Col des (1622 m) Entre-les-Aigues Maison du Parc(3669 m) (1604 m)Vachers Cascade Refuge du Clos (expositions)la Salette- lles Vignes Vigneeauaux(1949 m) du Casset (1397 m)La Chapelle- Col deFallavaux
en-Valgaudemar la PousterleRefuge deVillar-Loubière Cabane du(1100 m) (1763 m) Pic duChabournéou BelvédèreBelvédère(1033 m) Jas-Lacroix Pointe de l'Aiglière Musée des Haut Mouriare(2020 m) des Têtesdes TêtesCabane de Surette (1946 m) la PousterleCORPS (3308 m) (2810 m)Moulin (((2044 m)22004444 mm)) Mines d'argentle Casset (1648 m) (1760 m)St-Maurice- (1135 m)Grun de les Albrandsen-Valgaudemar Refuge deSt-Maurice (1389 m)
(2776 m) Vallonpierre Cabane de L'ARGENTIÈREGlacier(2280 m) la Balme LA-BESSEdu Sirac (2006 m) (977 m)Col deCol de Sirac l'Aup-MartinVallonpierreST-FIRMIN Pas de(3443 m) Col des Lauzes(2761 m)(2607 m) la Cavale Grande Cabane (1837 m)
(2735 m)Pic de Parières (2235 m)
(3076 m) Freissinières la Roche-Refuge (1200 m) de-RamePic de Pian du Pré-de- Pointes
(2826 m) la-Chaumette H A U T E S - de Rougnoux
(1790 m)
(3179 m) PPaallonlonDourmillouse
(1(1127 m7 m)A L P E S GGo oufffre defre dePic Pierroux
2377 m GGouourrf foouranuran
Chauffayer la
MotteChampcellaen-Champsaur les Gondouins (1220 m) StSt-CCrépinrépin
Vieux Chaillol ((90904 m m)
Grand Pinier(3163 m)
(3117 m)
Église
(portail)
gin(ridqVig+oVr9nrtiViiVVgrtVprd+oVxi+pVinnprpvnx(hoir(nr+oigio(irrovighoiVor
GR
54
Barra e
du Chambon
r
GR 54
i
n
GR 57
s
a a e
GR
57

Romanche
GR 50
GR
57
Biaysse
Onde
GR 54
GR
54 A
GGR R
6653 D53 D
GR
54
Séveraisse
a .
GRP
GR
50
GRP
T u u
eu -C a ll l
GRP
T u u
eu -C a ll l
les Terrasses (1776 m)
LA GRAVE (1474 m)
Malsanne
téléphéri ue
Durance
a Al a
u e)
GR 57
© Fédération Française de la Randonnée Pédestre - Reproduction interdite®T opoGuides
Tour de l’Oisans
et des écrins
Parc national des écrins
Avec l’Appui technique ®GR
des comités dép Artement Aux 54
de lA rAndonnée pédestre
® des hAutes-Alpes et de l’isèreGR
541Sommaire
Comment utiliser ce guide ? 4
Infos pratiques 6
Découvrir le massif des écrins 21
Les itinéraires
® GR 54 > Tour de l’Oisans
et des écrins 25
® GR 54C > du lac de la Muzelle
au Rif-Tort 69
® GR 54B > de Valsenestre
au lac du Lauvitel 77
® GR 54A > de Valloise
au pas de la Cavale 83
® GR 541 > du pas de la Cavale
à Saint-Crépin 87
Index géographique 96
Index thématique 96
B / Y.l .
çonnhtariosonipaINFOS PRA TIQUES
®Comment utiliser ce guide GR
POUR COMPRENDRE LA CARTE IGN
®® GR 65Le sentier GR 65 Les courbes de niveau
Chaque courbe est une Du Puy à Figeac
974 ligne (fgurée en orange)
qui joint tous les points d’une même
altitude. Plus les courbes sont serrées
5,5 km 1 h 15Du Puy-en-Velay à La Rochesur la carte, plus le terrain est pentu. A
l’inverse, les courbes espacées indiquent Au Puy > 1 6 C 3 7 2 8 4 5
®une pente douce. Au Puy-en-Velay (625 m), le GR 65 part de la cathédrale.

e eRoute > Succédant à des monuments antérieurs (gallo-romain, 5 et 9 ), l’église actuelle fut bâtie au
e e11 et à la fn du 12 . Au style roman, sobre et austère, s’ajoutent les infuences arabes et byzantines.
Le clocher est indépendant, le baptistère Saint-Jean, du 10e, lui fait face et un magnifque cloître Chemin
roman se développe contre le mur Nord de l’église. Dans la sacristie : livre d’or réservé aux pèlerins
et randonneurs..Sentier
   4 51 Empru2nter une3 route revêtue jusque sur le plateau dominant la ville. Voie ferrée, gare
®Le GR utilise ensuite sur la gauche un large chemin caillouteux qui aboutit à un carrefour marqué 1 2 3 4 5Ligne à haute tension 6 7 8 9 10
par un fût de croix [ > croix de Jalasset datée de 1621 dont seul le fût subsiste], passe à droite de
ce monument et contourne la butte de Croustet.
Cours d’eau 6 7 8 9 1011 12 13 14 15
> Le chemin passe sur la gauche d’une petite montagne le Croustet, qui frappe par son aspect
Nappe d’eau permanente régulier. Appelée “garde” dans le pays, il s’agit d’un petit cône volcanique de type strombolien, déjà
11 12 13 14 15un peu remanié par l’érosion. Il est essentiellement formé de projections scoriacées assez meubles 16 17 18 19 20
exploitées sous le nom de pouzzolanes. Source, fontaine
21 22 23 24 2516 17 18 19 20®1 2 3 4 5Le GR atteint la D 589 ; la couper et prendre en face le chemin de terre gravilloné, qui débouche Pont
dans un carrefour. Suivre à gauche le chemin qui devient goudronné aux premières maisons de La Roche 26 27 28 29 3022 2321   24 25
(872 m).Eglise 6 7 8 9 10
31 32 33 34 3526  28 29 3027
3 km 45 mnDe La Roche à Saint-Christophe-sur-DolaizonChapelle, oratoire
  38 39 4036 3711 1321 1332 1343 1354 35
®Le GR 65 traverse la D 589 et contourne La Roche par un chemin en corniche au-dessus du ravin de la Calvaire
Gazelle, qui continue ensuite sous la ligne de crête.36 37 38 39 40
16 17 18 19 20
Cimetière ®   4 51 2 3 Le GR 65 se dirige à droite, traverse un petit bois, s’abaisse jusqu’au ruisseau de la Gazelle pour
2221  l2e 3 franch i2r4 un peu2 p5lus en amont et remonte sur sa rive droite jusqu’à Saint-Christophe-sur-Dolaizon
Château (908 m).
6 7 8 9 102826 27  29 30
> Eglise du 12e siècle, construite en brèche volcanique rougeâtre avec clocher-arcade percé Fort
de 4 ouvertures. Côté Sud, plusieurs enfeux à l’extérieur. Ce monument se trouve mentionné dès 31 32 33 34 3511 12 13 14 151161, puis en 1204 dans un document émanant des Templiers du Puy. La seigneurie et le château Ruines
apparaissent dès le 14e siècle dans diverses pièces d’archives.36 37 38 39 40
Dolmen, menhir 16 17 18 19 20
® 9 7 Hors GR > Pour Dolaizon (890 m) 1 km 15 mn I
> Suivre la route qui part à droite du cimetière.21 22 23 24 25Point de vue
26 27 28 29 30
D’après la légende de la carte IGN au 1 : 50 000.
® 31 32 33 34 35 GR 65 • Du Puy à Figeac• 31
®Les sentiers de Grande Randonnée
  38 39 4036 37décrits dans ce T o p o Gu i de sont
tracés en rouge sur la carte IGN Situation géographique
au 1 : 50 000 (1cm = 500m). ®sur le sentier GR
(descriptif indiqué page de
Autres sentiers de
droite)
® Grande Randonnée
dans la région
4 • Tour de l’Oisans et des écrins
COMMENT UTILISER CE GUIDEINFOS PRA TIQUES
GR 65
Au Puy, les pèlerins pouvaient aussi se rendre que des quêteurs se répandaient dans tout le
Le Puy-en-Ve L au sanctuaire de Saint-Michel-d’Aiguilhe, royaume, et même à l’étranger, comme en
construit à la fn du 10e siècle, sur ordre de témoigne une boîte à aumônes, conservée à
Le Puy, selon le Guide du 12e siècle, est un leur prestigieux ancêtre Godescalc. Dans la Ripoll, marquée « Nostra Senyora del Puig
sanctuaire marial réputé depuis le 3e siècle,
rude montée d’escaliers conduisant au portail de França » qui – selon des témoignages
lorsque Marie apparut en songe à une femme trilobé, où les infuences hispano-mauresques recueillis il y a une vingtaine d’années – était
assoupie sur une sorte de dolmen (la « Pierre sont patentes, ils pouvaient se reposer dans encore en usage au début du 20e siècle.
des fèvres » que l’on peut voir aujourd’hui au
des niches à taille humaine creusées à même
rez-de-chaussée du clocher) pour lui signifer le roc : hospitalité bien rudimentaire qui dut, Le Puy eut aussi son hôpital
Saintsa guérison. Plus tard, une statue de la Vierge très vite, leur faire préférer les hôpitaux tenus Jacques, mentionné pour la première fois Découverte
fut offerte à la vénération des pèlerins :
en ville. dans un testament de 1253. On ignore
victime du vandalisme révolutionnaire, elle malheureusement tout de son fonctionnement.
fut remplacée par une copie en 1856. Le premier de ceux-ci fut l’Hôtel-Dieu, On notera simplement que, proche de la rue
bâti contre la cathédrale. Il commença à et de la porte Saint-Jacques, il était situé
L’année 1999 fut une année sainte, dite fonctionner vers 1140. Ses portes étaient sur l’itinéraire idéal pour quitter la ville en
aussi « jubilaire », expression qui paraît plus largement ouvertes aux pèlerins, comme en direction de la Margeride. de la nature
appropriée si l’on s’en réfère à la tradition témoigne le privilège concédé par l’évêque, Notons, également, l’existence d’une
biblique des jubilés cinquantenaires évoquée en 1210, de fabriquer et vendre les insignes confrérie saint Jacques érigée à la fn du 16e
pour le sanctuaire de Compostelle. de pèlerinage et les coquilles découvertes siècle, dans l’église Sainte-Claire. C’est à la
au cimetière du Clauzel où étaient ensevelis même époque que nous avons témoignage
ceux qui décédaient dans cet hôpital. De du pèlerinage à Compostelle d’un bourgeois
nombreuses donations contribuaient à de la ville, Jean Jacmon : « 1591 et le 16
assurer des revenus à ce lieu d’accueil, tandis Ceptembre, suis party de ceste ville pour et du patrimoine
Le jubilé (ou année « jubilaire ») a lieu m’en aller à Saint-Jacques en Galice et en
chaque fois que la fête de saint Jacques le
suis revenu et arrivé en ceste ville la veille
Majeur (le 25 juillet) tombe un dimanche. de saint André ».
Ainsi furent années saintes : 1965, 1971,
1976, 1982, 1993, 1999, et le seront : 2004,
Pour s’engager sur le grand chemin, les
2010, 2021. Depuis 992, le Puy bénéfcie pèlerins, au sortir de la cathédrale, suivaient
aussi du privilège du jubilé. Mais les années la rue des Tables (des Changeurs), gagnaient
saintes y sont rarissimes puisqu’elles ne se
la place du Plot puis, par la rue Saint-Jacques
produisent que lorsque l’Annonciation (9 (au n° 47, on voyait encore, il y a quelques
mois avant Noël, soit le 25 mars) coïncide années un oratoire avec une statue du
avec le Vendredi saint dont la date est saint), atteignaient la porte Saint-Jacques
mobile et fonction de celle de Pâques. Il n’y et s’engageaient dans le faubourg du même
eut qu’un seul jubilé au Puy au 20e siècle, en nom (dit maintenant « des Capucins ». Là,
1932. Le prochain aura lieu en 2005. se dressait l’arbre saint Jacques, remplacé
depuis 1722 par la « Croix de l’arbre » (ornée
Ces jubilés connurent un tel succès dès le
de saint Jacques et d’un pèlerin). Les pèlerins
Moyen Age, qu’en 1407 deux cents pèlerins quittaient enfn la cité mariale par le « chemin
périrent étouffés au milieu de la foule. En de Saint-Privat », devenu récemment « rue de
dépit de ce risque, une certaine Isabelle
Compostelle ».
Romée vint, en 1429, y prier Notre-Dame
pour le succès de l’entreprise menée par sa
flle, Jeanne d’Arc.
32 • 33
®N° du GR
®® GR 65Le sentier GR 65
Titre de l’itinéraire.Du Puy à Figeac
5,5 km 1 h 15Du Puy-en-Velay à La Roche Descriptif du bandeau :
L’étape de… à
Au Puy > 1 6 C 3 7 2 8 4 5
Kilométrage®Au Puy-en-Velay (625 m), le GR 65 part de la cathédrale.
Temps de marche
e e> Succédant à des monuments antérieurs (gallo-romain, 5 et 9 ), l’église actuelle fut bâtie au Couleur du balisage
e e11 et à la fn du 12 . Au style roman, sobre et austère, s’ajoutent les infuences arabes et byzantines.
Le clocher est indépendant, le baptistère Saint-Jean, du 10e, lui fait face et un magnifque cloître
roman se développe contre le mur Nord de l’église. Dans la sacristie : livre d’or réservé aux pèlerins
et randonneurs..
   4 51 Empru2nter une3 route revêtue jusque sur le plateau dominant la ville.
®Le GR utilise ensuite sur la gauche un large chemin caillouteux qui aboutit à un carrefour marqué 1 2 3 4 5 6789 10
par un fût de croix [ > croix de Jalasset datée de 1621 dont seul le fût subsiste], passe à droite de
ce monument et contourne la butte de Croustet.
6 7 8 9 1011 12 13 14 15
> Le chemin passe sur la gauche d’une petite montagne le Croustet, qui frappe par son aspect Curiosités
régulier. Appelée “garde” dans le pays, il s’agit d’un petit cône volcanique de type strombolien, déjà touristiques,11 12 13 14 15un peu remanié par l’érosion. Il est essentiellement formé de projections scoriacées assez meubles 16171819 20
exploitées sous le nom de pouzzolanes. monuments, etc.
21 22 23 24 25 à découvrir durant1617181920®12 3 4 5Le GR atteint la D 589 ; la couper et prendre en face le chemin de terre gravilloné, qui débouche l’étape.dans un carrefour. Suivre à gauche le chemin qui devient goudronné aux premières maisons de La Roche 26 27 28 29 3022 23212425
(872 m).
6 7 8 9 10
31 32 33 34 3526  28 29 3027
3 km 45 mnDe La Roche à Saint-Christophe-sur-Dolaizon
  38 39 40 4 Situation sur la carte36 3711 1321 1332 1343 1354 35
®Le GR 65 traverse la D 589 et contourne La Roche par un chemin en corniche au-dessus du ravin de la (indiquée p. de gauche),
Gazelle, qui continue ensuite sous la ligne de crête.36 37 38 39 40 avec descriptif détaillé 16 17 18 19 20
®   4 51 2 3 Le GR 65 se dirige à droite, traverse un petit bois, s’abaisse jusqu’au ruisseau de la Gazelle pour du sentier de Grande
2221  l2e 3 franch i2r4 un peu2 p5lus en amont et remonte sur sa rive droite jusqu’à Saint-Christophe-sur-Dolaizon ®Randonnée .
(908 m).
6 7 8 9 1028262729 30 ®itinéraires «Hors GR » :> Eglise du 12e siècle, construite en brèche volcanique rougeâtre avec clocher-arcade percé
de 4 ouvertures. Côté Sud, plusieurs enfeux à l’extérieur. Ce monument se trouve mentionné dès Distance de marche31 32 33 34 3511 12 13 14 151161, puis en 1204 dans un document émanant des Templiers du Puy. La seigneurie et le château Temps de marche
apparaissent dès le 14e siècle dans diverses pièces d’archives.36 37 38 39 40
Couleur du balisage16 17 18 19 20
® 9 7Hors GR > Pour Dolaizon (890 m) 1 km 15 mn I 9 7 Ressources
> Suivre la route qui part à droite du cimetière.21 22 23 24 25 disponibles (voir tableau
des ressources p. 10)26 27 28 29 30
Curiosités, etc.
® 31 32 33 34 35 GR 65 • Du Puy à Figeac• 31 ®Le Hors GR
  38 39 4036 37 est un itinéraire, généralement
non balisé, qui permet de
rejoindre un hébergement,
un moyen de transport, un
point de ravitaillement.
Il est indiqué en tirets
sur la carte.
INFOS PRATIQUES • 5
ya
COMMENT UTILISER CE GUIDEINFOS PRA TIQUES
Idées de randonnées
®GR LES ITINéRAIRES DéCRITS
5 ® GR 54 > Tour de l’Oisans et des écrins qui peut s’effectuer en 11 ou 13
étapes. On peut le fractionner en 4 jours de Bourg-d’Oisans à Vallouise ou
®GR en 7 jours de Vallouise à Bourg-d’Oisans. 52
® GR 54A > de Vallouise au pas de la Cavale (9 h).
®GR ® GR 54B > de Valsenestre au lac du Lauvitel (9 h 05).
52A
® GR 54C > du lac de la Muzelle au Rif-Tort (14 h 30).
® GR 541 > du pas de la Cavale à Saint-Crépin (9 h 55).
LE bALISAgE DES SENTIERS
® ® ® ® ® Les sentiers GR 54, GR 54A, GR 54B, GR 54C et GR 541
sont balisés blanc-rouge.
QUATRE RANDONNÉES EN BOUCLE DE 2 à 5 JOURS
® ®Sur les GR 54 et GR 54C : 2 Jours
er1 jour : du Bourg-d’Arud au refuge de la Muzelle (p. 69) 4 h
e2 jour : du refuge de la Muzelle au Bourg-d’Arud par le col du Vallon, le lac du 6 h 10
Lauvitel et La Danchère (p. 65)
® ®Sur les GR 54A et GR 541 : 2 Jours
er1 jour : de Vallouise à La Pousterle
2 h(option : excursion pour Les Têtes + 2 h aller-retour) (p. 83)
e2 jour : de La Pousterle à L’Argentière-la-Bessée (p. 91) 2 h 50
®Sur le GR 54 : 3 Jours
er1 jour : de La Chapelle-en-Valgaudemar au refuge de l’Olan (par variante) (p. 59) 3 h 30
e2 jour : du refuge de l’Olan au refuge des Souffes (p. 59) 3 h 30
e ®3 jour : du refuge des Souffes à La Chapelle-en-Valgaudemar (par GR 54) (p. 59) 3 h
® ®Sur les GR 54 et GR 54C : 5 Jours
er ®1 jour : de Bourg-d’Oisans à Besse-en-Oisans (GR 54) (p. 25-31) 7 h 40
e ®2 jour : de Besse-en-Oisans aux chalets du Fay (GR 54)
3 h 15(option : excursion aux lacs Noir et Lérié + 2 h aller-retour) (p. 31)
e ®3 jour : des chalets du Fay à Mont-de-Lans (GR 54C) (p. 75-73) 5 h
e ®4 jour : de Mont-de-Lans à Venosc (GR 54C) (p. 73) 4 h 30
e ®5 jour : de Venosc à Bourg-d’Oisans par les Gauchoirs (GR 54) (p. 67) 3 h
6 • Tour de l’Oisans et des écrins
QUELQUES RANDONNÉESINFOS PRA TIQUES
Liste des hébergements
Pour faciliter la lecture, les hébergements Clavans-le-Bas (38142)
sont cités dans le sens du parcours • Hôtel-restaurant Auberge du Savel, 6
chambres, ouvert toute l’année, tél. 04 76 80
Ne sont signalés que les établissements situés 25 28, aubergedusavel@aliceadsl.fr, www.
®sur le sentier GR ou à une distance maximale aubergedusavel.com
de deux kilomètres ; dans ce cas, nous précisons • Chambres d’hôtes et dortoir (7 places),
Clavans®« Hors GR ». en-Haut, tél. 04 76 80 27 03, http://clavans.com
Cependant, il existe de nombreux établissements
plus éloignés, qui proposent de venir vous chercher Besse-en-Oisans (38142)
et de vous déposer sur le parcours le lendemain • Hôtel Alpin « Rando Accueil », 24 places,
matin. Ils ne sont pas signalés dans notre liste. 8 chambres, accueil des groupes (18 places en gîte
Pour les connaître, adressez-vous aux Comités dans le village), restauration de terroir, ouvert toute
Départementaux de la Randonnée Pédestre, aux l’année, tél. 04 76 80 06 55, www.hotelalpin.fr
Comités départementaux de tourisme ou aux • Gîte Le Sarret, 50 places, restauration et
Offces de tourisme et Syndicats d’initiative. Bien possibilité cuisine, ouvert toute l’année, tél. 04 76
entendu, nous vous conseillons de réserver vos 80 06 22, www.gite-le-sarret.com
hébergements avant de partir.
®chalets du Fay, hors GR
• Refuge du Fay, 24 places, restauration, gardé du
® erSUR LE GR 5 ou à proximité : 1 juin à fn septembre, tél. 04 76 80 24 12.
• Refuge des Moutères, 30 places, restauration,
Le Bourg-d’Oisans (38520) gardé de juin à octobre, tél. 04 76 80 24 05.
• Gîte de séjour Val de Meije, hameau du Vert, 50
lits répartis en 12 chambres de 1 à 6, restauration, Le Chazelet (05320)
ouvert toute l’année, tél. 04 76 80 03 62, • Gîte du Chazelet, 18 places, douches, sans
valdelameije@orange.fr, www.valdemeije.com restauration, tél. 04 76 79 95 22 et hors saison,
chez M. Jacquier, tél. 04 76 79 92 62.
Le Châtelard (38250 La Garde-en-Oisans) • Gîte Chez Baptiste, 41 places, toute l’année,
• Hôtel de la Forêt de Maronne, 10 chambres, restauration, tél. 04 76 79 92 09, www.
ouvert de juin à septembre, tél. 04 76 80 00 06 / chezbaptiste.fr
06 37 11 38 95, laforetdemaronne@gmail.com,
www.laforetdemaronne.com Les Terrasses (05320)
• Gîte d’étape et de groupe L’Auberge ensoleillée,
®Huez (38750), hors GR 29 places, restauration, ouvert toute l’année, tél.
• Gîte Le Florineige, à La Fruitière, 18 lits, 04 76 79 97 45 et 06 70 96 52 87.
restauration et possibilité cuisine, ouvert de juin
à septembre, tel. 04 76 11 13 13, forestieryves@ La Grave (05320)
aol.com • Gîte Le Refuge, 14 places, douches, sans
restauration, ouvert toute l’année, tél. 04 76 79 91
Combe Haute (38750 Huez) 89.
• Gîte-auberge de la Combe Haute, 15 places • Gîte d’étape Au Vieux Guide, 15 places, douches,
en dortoirs confortables (douche chaude), restauration (1/2 pension obligatoire), ouvert
restauration, ouvert toute l’année, tél. 04 76 80 61 et gardé du 15 avril au 15 octobre, tél. 04 76 79
38 / 06 81 24 15 41 90 75.
12 • Tour de l’Oisans et des écrins
O ù SE RESTAURER ET DORMIRINFOS PRA TIQUES
®• Gîte Le Rocher, 60 places, douches, restauration Pelvoux (05340), hors GR
possible à La Grave, ouvert de fn juin à mi • Hôtel Les 3 Marmottes, tél. 04 92 23 31 02.
septembre, tél. 04 76 79 96 46. • Hôtel et gîte Le Relais du Pelvoux, tél. 04 92 23
• Hôtel « Rando Accueil », Auberge Edelweiss, 74 36 99, www.lerelaisdupelvoux.com
erplaces, 23 chambres, ouvert du 1 décembre au 30 • Gîte-refuge La Julianne, 16 places, tél. 04 92 23
septembre, tél. 04 76 79 90 93 47 49.
• Gîte-auberge La Blanche, 40 places, ouvert toute
Villar-d’Arène (05480) l’année, restauration et gestion libre, tél. 04 92 23
• Gîte La Brèche, 45 places, douches, restauration, 44 62.
ouvert toute l’année, tél. 04 76 79 92 06. • Chambres d’hôtes Le Clot Saint Joseph, 6 places,
• Gîte Le Faranchin, 17 places, douches, chambres avec douche et WC, restauration, ouvert
restauration, ouvert et gardé du 15 juin au 31 toute l’année, tél. 04 92 46 84 02.
octobre, tél. 04 76 79 90 01. • Gîte d’étape l’Eychauda, 76 places, chambres
• Hôtel Le Bellevue, 30 places, ouvert toute l’année, avec bain et WC, restauration, ouvert toute l’année,
tél. 04 76 79 90 61. tél. 04 92 23 31 02.
• Gîte Les Mélèzes, 89 places, restauration, ouvert
toute l’année, tél. 04 76 79 90 59. Vallouise (05290)
• Gîte d’étape L’Aiglière, 19 places, ouvert toute
Le Pied-du-Col (05480) l’année, restauration, tél. 04 92 23 52 52.
• Gîte Le Pas de l’Ane, 20 places, ouvert toute • Gîte d’étape Le Baouti, 40 places, chambres avec
l’année, restauration, tél. 04 76 79 94 28. douche et WC, restauration, ouvert toute l’année,
tél. 04 92 23 46 50.
refuge de l’Alpe-de-Villar-d’Arène • Hôtel Les Vallois, 41 places, restauration, ouvert
• Refuge CAF, 80 places, douches, restauration, toute l’année, tél. 04 92 23 33 10.
gardé de fn juin à début septembre, tél. 04 76 79 • Hôtel Edelweiss, 30 places, ouvert du 15/12 au
94 66. 15/04 et du 10/06 au 30/09, tél. 04 92 23 38 58.
• Gîte Au fl de l’Onde , 12 places, chambres avec
Le Casset (05220) douche et WC, ouvert toute l’année, tél. 04 92 23
• Gîte d’étape Le Rebanchon, 23 places, ouvert 37 28.
toute l’année, dortoirs, douches, restauration sur
réservation, tél. 06 18 81 09 54. refuge du Pré-de-la-Chaumette
• CAF de Gap, 60 places, dortoirs, restauration,
Le Monêtier-les-Bains (05220) gardé l’été, tél. 04 92 55 95 34.
• Gîtes d’étape « Rando Accueil » Le Flourou,
33 places et Le Moulin 20 places, ouverts toute refuge de Vallonpierre
l’année, restauration, tél. 04 92 24 41 13. • Refuge CAF de Gap, 39 places, dortoirs,
restauration, gardé l’été, tél. 04 92 55 27 81.
®Les Guibertes (05220), hors GR , en aval du
®Monêtier refuge de Chabournéou, hors GR
• Gîte d’étape et de groupe Les Guibertes, 48 • Refuge CAF de Gap, 46 places, dortoirs,
places, ouvert toute l’année, restauration, tél. 04 restauration, gardé l’été, tél. 04 92 55 27 80.
92 24 41 11.
®Châlet-hôtel du Gioberney, hors GR
®Ailefroide (05340), hors GR • Chalet-hôtel, 68 places, chambres familiales,
• Hôtel Engilberge, tél. 04 92 23 32 05. restauration, ouvert du 15 mai au 15 octobre, tél.
• Chalet-hôtel d’Ailefroide, tél. 04 92 23 32 01. 04 92 55 27 50.
• Gîte Leï Mendi, 70 places, chambres avec douche
et WC, gestion libre, ouvert du 01/05 au 15/11, tél. refuge du Clot (Xavier-Blanc)
06 07 79 89 96. • refuge CAF de Gap, 50 places, dortoirs,
restauration, gardé l’été, tél. 04 92 55 27 90.
INFOS PRATIQUES • 13
LISTE DES HÉBERGEMENTSINFOS PRA TIQUES
®Le Casset (05800 La Chapelle-en- SUR LE SENTIER GR 54 A
Valgaudemar)
• Gîte d’étape Le Casset, 18 places, restauration, L’Argentière-la-Bessée (05120)
ouvert de début mai à fn octobre, tél. 04 92 55 • Gîte-refuge de la Pousterle (col de la Pousterle),
22 72. 13 places, dortoirs, restauration, ouverture
vacances scolaires et sur réservation, tél. 04 92 23
La Chapelle-en-Valgaudemar (05800) 14 55, refuge.pousterle@laposte.net
• Gîte communal Les Mélèzes, 49 places, ouvert • Gîte Le Moulin Papillon, 20 places, ouvert toute
de Pâques à la Toussaint, tél. 04 92 55 23 01 ou l’année, restauration sur réservation, tél. 04 92 21
mairie, tél. 04 92 55 23 17. 85 14.
• Foyer rural Jamivoï, 27 places, ouvert l’été, pas
®de restauration, tél. 04 92 55 28 56. SUR LE SENTIER GR 54 B
®refuge de l’Olan, hors GR Valsenestre (38740)
• Refuge CAF de Gap, 56 places, restauration, • Gîte GTA, 25 places, restauration, ouvert du 15
gardé l’été, tél. 04 92 55 30 88. juin au 15 septembre, tél. 04 76 30 20 88. Hors
saison, mairie de Valjouffrey (38740), tél. 04 76
Villar-Loubière (05800) 30 22 28.
• Gîte d’étape Le Relais de la Vaurze, 8 places,
dortoirs, restauration, ouvert l’été, tél. 04 92 55 Le Périer (38740)
23 61. • Gîte et chambres d’hôtes, 14 places, ouvert toute
• Gîte d’étape La Charrière, 10 places, ouvert toute l’année, restauration dans le village, tél. 04 76 30
l’année, gestion libre, tél. 04 92 55 24 18. 27 26.
®refuge des Souffes Les Daurens (38740), hors GR
• refuge CAF de Gap, 30 places, restauration, gardé • Gîte d’étape et gîte de groupe, 118 + 20 places,
l’été, tél. 04 92 55 22 91. restauration, ouvert toute l’année, tél. 04 76 30
29 40.
Le Désert-en-Valjouffrey (38740)
®• L’éterlou, auberge 10 places, restaurant, ouvert SUR LE SENTIER GR 54 C
toute l’année, tél. 04 76 30 25 12.
• Gîte d’étape, 18 places, ouvert toute l’année, sans refuge de La Muzelle
restauration, salle hors sac, tél. 04 76 30 21 45. • Refuge, 70 places, restauration, ouvert du 20 juin
à début octobre ; hors saison, refuge d’hiver ouvert
Valsenestre (38740) (10 places, couvertures, WC et lavabo), tél. 04 76
• Gîte GTA, 25 places, restauration, ouvert du 15 79 02 01.
juin au 15 septembre, tél. 04 76 30 20 88. Hors
saison, mairie de Valjouffrey (38740), tél. 04 76 L’Alleau (38520)
30 22 28. • Camping La Cascade, tél. 04 76 80 04 77.
refuge de La Muzelle Bourg-d’Arud (38520)
• Refuge, 70 places, restauration, ouvert du 20 juin • Camping-caravaning Le Chant du Moulin, tél. 04
à début octobre ; hors saison, refuge d’hiver ouvert 76 80 07 38.
(10 places, couvertures, WC et lavabo), tél. 04 76
79 02 01. Mont-de-Lans (38860)
• Gîte d’étape L’Eterlou, 40 places, restauration,
®Les Ougiers (38123), hors GR ouvert du 1er juillet au 30 août, tél. 04 76 80 21
• Hôtel Au Bon Accueil, 27 chambres, restauration, 04.
ouvert début mai à fn septembre, arrêt car VFD
304, tél. 04 76 80 06 72. Mizoen (38142)
• Hôtel Le Panoramique, 10 chambres, restauration,
14 • Tour de l’Oisans et des écrins
LISTE DES HÉBERGEMENTSINFOS PRA TIQUES
erouvert du 1 juin au 30 septembre, tél. 04 76 80 92 20 93 74.
06 25. • Chambres d’hôtes « Rando accueil » Au cœur
• Gîte L’Emparis, 40 lits, restauration (sauf en juin), d’ici, 10 places, restauration, ouvert toute l’année,
possibilité cuisine, tél. 04 76 80 18 69. tél. 04 92 20 94 50.
• Chambres d’hôtes Couleurs d’en haut, 8 places,
Les Clots (38142 Mizoen) ouvert du 15/07 au 30/08, tél. 04 92 24 56 11,
• Refuge 20 places, ouvert de juin à septembre, www.couleursdenhaut.net
restauration, tél. 04 76 80 03 10
Pallon (Freissinières 05310)
chalets du Fay • Hôtel Au Pallon d’Argent, 5 chambres, ouvert du
• Refuge du Fay, 24 places, restauration, gardé du 01/04 au 31/10, restauration, tél. 04 92 20 96 70.
1 juin à fn septembre, tél. 04 76 80 24 12.
• Refuge des Moutères, 30 places, restauration, Champcella (05310)
gardé de juin à octobre, tél. 04 76 80 24 05. • Gîte La Bergerie, 14 places, ouvert toute l’année,
restauration, tél. 04 92 20 96 69.
®SUR LE SENTIER GR 541 • Chambres d’hôtes Chalet des Faures, 6 places,
restauration, ouvert toute l’année, tél. 04 92 20
Freissinières (05310) 92 74.
• Gîte Les Cinq Saisons, La Cure, 14 places, ouvert • Chambres d’hôtes le Rucher du Martagon, 7
toute l’année, restau-ration, tél. 04 92 20 94 40. places, restauration, ouvert toute l’année, tél. 04 92
• Gîtes Les Maisons paroissiales, hameau des 20 97 56.
Ribes, gîte 49 places et Pallon, gîte 26 places,
ouvert toute l’année, pas de restauration, tél. 04
S’équiper et s’alimenter durant la randonnée
S’équiper grand sac poubelle pour protéger le sac à dos,
chapeau, bonnet, gants, lunettes de soleil et crème
Pour partir à pied plusieurs jours dans la nature, solaire, papier toilette et couverture de survie).
mieux vaut emporter un minimum d’équipement :
– des vêtements de randonnée adaptés à tous les S’alimenter
temps (vent, froid, orage, pluie, neige, chaleur,
etc.) ; Pensez à vous munir d’aliments énergétiques
– des chaussures de marche adaptées au terrain riches en protéines, glucides et fructose, tels
et à vos pieds ; que des barres de céréales, pâtes de fruits, fruits
– un sac à dos ; secs. Le chocolat est également un bon aliment
– un sac et un drap de couchage pour certains énergétique, mais il présente l’inconvénient de
gîtes d’étape ou refuges qui ne fournissent pas le fondre à l’intérieur du sac.
nécessaire ou si vous campez. N’oubliez pas de Pensez aussi à boire abondamment, mais attention
demander lors de votre réservation. à ne pas prendre n’importe quelle eau en milieu
– des accessoires indispensables (gourde, naturel. Munissez-vous dans ce cas de pastilles
couteau, pharmacie, lampe de poche, boussole, purifcatrices.
INFOS PRATIQUES • 15
LISTE DES HÉBERGEMENTSINFOS PRA TIQUES
Adresses utiles
- Valbonnais, tél. 04 76 30 25 26
Comités de tourisme - Vaujany, tél. 04 76 80 72 37
- Villard-Reculas, tél. 04 76 80 45 69
Pour tout savoir sur les séjours, activités et - Offce du tourisme du Guillestrois (pour
Sainthébergements dans la région. Crépin), tél. 04 92 45 04 37
• Comité régional du tourisme Rhône-Alpes, 108,
route de Paris, 69200 Charbonnières-les-Bains, tél. Syndicats d’initiative
04 72 59 21 59, www.rhonealpes-tourisme.com
• Comité départemental du tourisme de l’Isère, - Le Freney-d’Oisans, tél. 04 76 80 05 82
Maison du tourisme, 14 rue de la République, BP - La Chapelle-en-Valgaudemar, tél. 04 92 55 28 80
227, 38019 Grenoble, tél. 04 76 54 34 36, www. (ouvert l’été)
isere-tourisme.com
• Comité départemental du Tourisme des Hautes- Randonnée
Alpes, 13, avenue du Maréchal-Foch, 05002 Gap,
tél. 04 92 53 62 00, www.hautes-alpes.net • Centre d’information de la Fédération française
de la randonnée pédestre, 64, rue du
Dessousdes-Berges, 75013 Paris, tél. 01 44 89 93 93, Parc national des Écrins
fax 01 40 35 85 67, info@ffrandonnee.fr, www.
ffrandonnee.fr- Siège du Parc, Domaine de Charance, 05000 Gap,
• Comité départemental de la randonnée pédestre tél. 04 92 40 20 10, www.ecrins-parcnational.fr
de l’Isère, Maison départementale des sports, 7, rue (maisons du Parc, voir p. 23)
de l’Industrie 38327 Eybens Cedex, tél. 04 38 70 06
69, www.ffrp-isere.com, info@ffrp-isere.comOffces de tourisme
• Comité départemental de la randonnée
- ADT Oisans, tél. 04 76 11 39 73 pédestre des Hautes-Alpes, 13, avenue du
- Allemont, tél. 04 76 80 71 60 Maréchal-Foch, 05002 Gap, tél. 04 92 53 65 11,
- Auris-en-Oisans, tél. 04 76 80 13 52 www.ffrandonnee05.net, cdrp@ffrandonnee05.
- Bourg-d’Oisans, tél. 04 76 80 03 25, www. net
bourgdoisans.com
- Serre-Chevalier, tél. 04 92 24 98 98 Divers
- L’Alpe d’Huez, tél. 04 76 11 44 44
• Offce national des Forêts , 9, quai Créqui, 38026 - L’Argentière-la-Bessée, tél. 0 810 00 11 12, www.
Grenoble cedex, tél. 04 76 86 39 76, www.onf.frpaysdesecrins.com
• Maison de la Montagne, 3, rue Raoul-Blanchard, - Freissinières, tél. 0 810 00 11 12, www.
38000 Grenoble, tél. 04 76 42 45 90 ou 08 25 82 55 paysdesecrins.com
88, www.maison-montagne.com- Maison du tourisme Champsaur Valgaudemar, tél.
• G.T.A., Maison du tourisme, 14, rue de la 04 92 49 09 35, www.champsaur-valgaudemar.com
République, 38019 BP227, Grenoble Cedex, tél. 04 - Saint-Jean Saint-Nicolas/Pont du Fossé, Maison
76 42 08 31, gta@grande-traversee-alpes.comde la vallée, tél. 04 92 55 95 71
• Gîtes de France, 40, av. Marcellin-Berthelot, - La Grave (Offce de tourisme de la Meije), tél.
38036 Grenoble, BP 2641 cedex 2, tél. 04 76 40 79 04 76 79 90 05
40, www.gites-de-france-isere.com, location@- Vallouise, tél. 0 810 00 11 12, www.paysdesecrins.
gites-de-france-isere.comcom
• Gîtes de France, 1, place du Champsaur, BP 55, - Venosc, tél. 04 76 80 06 82
05002 Gap cedex, tél. 04 92 52 52 92,- Les Deux-Alpes, tél. 04 76 79 22 00
www.gites-de-france-hautes-alpes.com- Oz-en-Oisans, tél. 04 76 80 78 01
16 • Tour de l’Oisans et des écrins
ADRESSES UTILESINFOS PRA TIQUES
Météo Secours en montagne
Tél. 32 50, www.france.meteofrance.com - Tél. 112 (à partir d’un portable)
- PGHM Hautes-Alpes, tél. 04 92 22 22 22
Bibliographie, cartographie
- Mouraret A. et S., Gîtes et Refuges, mise à jour Connaissances géographiques
permanente sur www.gites-refuges.com.
et historiques de la région - Nicolas M.G., à la découverte du Parc national des
écrins : la Vallouise, éd. Parc national des écrins.
Pour les enfants : - Nicollet J.-P., Grand T., Voyages dans les paysages
- Le Cahier pédagogique du Parc national des des Alpes : les écrins, éd. Glénat.
écrins, éd. Parc national des écrins. - Nicollet J.-P., Circuits de randonnées dans les
- La collection Faune Sauvage, éd. Hesse (L’aigle, écrins, éd. Glénat.
la marmotte, etc.). - Nicollet J.-P., Les cols du Parc des écrins, éd.
Pour les adultes : Glénat.
- Parc national des écrins, à la Découverte des - Samivel, Le Grand Oisans sauvage, éd. Arthaud
feurs des Alpes : 350 espèces dans leur milieu, éd. - Sentis G., La légende dorée du Dauphiné, éd.
Libris. Didier Richard
- Parc national des écrins, Centre de Recherche - Spilmont J.-P., Dautrey C., Bodin B., Parc national
alpin sur les Vertébrés, Faune sauvage des Alpes des écrins : chemins de lumières, Ed. de Milan.
du Haut-Dauphiné : poissons, amphibiens, reptiles, - Zuanon J.-P., Gerbaux F., Tron L., Histoire du
mammifères. premier parc national français : 1913 - 1973 du Parc
- Parc national des écrins, Centre de Recherche national de la Bérarde, à celui du Pelvoux et enfn
alpin sur les Vertébrés, Faune sauvage des Alpes des écrins, coédition Parc national des écrins /
du Haut-Dauphiné : les oiseaux. Offce national des Forêts
- Parc national des écrins, Atlas du Parc national - Collection de 4 vidéos VHS De sentiers en
des écrins, éd. Mate. découverte, par Xavier Petit, éd. Parc national
- Art et nature : artistes sur le terrain dans le Parc des écrins : Pourquoi Parc ? ; Mélèze, essence de
national des écrins, coédition Delachaux et Niestlé lumière ; Et demain, le bouquetin ; Les glaciers ;
/ Parc national des écrins Portrait de chamois ; Marmottoscopie ; Variations
- Dautrey C., Bodin B. , Lacs des écrins, éd. Libris. autour d’un parc national ; Garde-moniteur au fl
- Debelmas J., Pecher A., Barfety J.C., Découverte des jours ; Au-delà des lacs : les lacs dans le Parc
de la géologie du Parc national des écrins et carte national des écrins ; Isabelle de France : un papillon
géologique au 1 : 100 000, Parc national des écrins, nocturne protégé.
éd. BRGM
- Fischesser B., Dautrey C., Bodin B., Parc national Cartographie
des écrins : des paysages et des hommes, éd. de
Milan. Balades - Sentiers « Entre Romanche et Vénéon »
- Labande F., Guide du Haut-Dauphiné : Massif des • Cartes IGN au 1 : 25 000 n° 3335 ET, 3435 ET,
écrins, 3 tomes : parties nord, est et sud, éd. de 3336 ET, 3436 ET, 3437 ET, 3437 OT
l’Envol. • Carte au 1 : 60 000, Massif et Parc National des
- Mallé M.-P., L’habitat du nord des Hautes-Alpes : écrins, éd. Libris
patrimoine architectural et mobilier, coédition • Carte IGN Top au 1 : 100 000 n°54
Association pour le Patrimoine de Provence / • Cartes Michelin au 1 : 150 000 n°333 et 334
Société d’études des Hautes-Alpes.
INFOS PRATIQUES • 17
p
BIBLIOGRA HIE , A DRESSES UTILESans le cadre du partenariat entretenu de longue date entre la Fédération
française de la randonnée pédestre et le Département des Hautes-Alpes, Dl e Conseil général est heureux de participer à l’édition du topo-guide du
®GR 54, ce bel itinéraire de randonnée dans l’Oisans et les é crins.
Cette publication qui participe à la promotion de la randonnée dans l’une des
plus belles montagnes de France, au coeur du Parc national de é crins, est aussi
un formidable outil de découverte du patrimoine.
Les Hautes-Alpes sont une destination montagne par excellence souvent
qualifées d’« eldorado de la rando ». Dans ce département qui compte près de
cinquante refuges et plusieurs dizaines de gîtes d’étape et dont l’économie repose
largement sur le tourisme, la qualité des itinéraires et des moyens d’hébergement
à la disposition des randonneurs est essentielle.
Conforter et valoriser ce patrimoine naturel et ces outils justife la forte implication
du Conseil général dans le fnancement des travaux sur les sentiers et sa politique
volontaire et ambitieuse de requalifcation des hébergements proposés aux
randonneurs. Au-delà de cet engagement, le Conseil général contribue également
à l’acquisition pour les refuges de trousses de premiers secours, et aussi de
mallettes pédagogiques et de lunettes d’observation pour favoriser la découverte
de ce milieu naturel exceptionnel.
Chaque année, le dernier week-end de juin, la Nuit des Refuges dans les
HautesAlpes est devenue une véritable fête de la montagne et des montagnards.
C’est cette montagne chaleureuse et conviviale que les randonneurs sont invités à
®découvrir en parcourant le GR 54 « Tour de l’Oisans et des é crins ».
Jean-Yves Dusserre
Le Président du Conseil général
des Hautes-Alpes
18 • Tour de l’Oisans et des écrins®GR
54
Découvrir
le massif des Écrins
De à D : M / B.n. ; B - - / c.D.
’ P à la G / B.n. ; r C MP / J.-p.N.
Un relief et un climat contrastés
2ntre Gap, Grenoble et Briançon, le massif des é crins s’étend sur environ 300 km .
Il est délimité par les vallées principales de la Romanche au nord, de la Guisane et Ede la Durance à l’est et au sud, et du Drac à l’ouest. Ces cours d’eau principaux sont
alimentés par des torrents dont les vallées entaillent le massif jusqu’au cœur.
Ce massif de haute montagne est dominé par la barre des Ecrins
(4 102 m) et par 150 sommets de plus de 3 000 m. L’altitude moyenne
du territoire, 2 000 m environ, confère à ce massif un relief de pentes
très prononcées, le Valbonnais n’étant qu’à 669 m d’altitude.
l C G M / c.c.
s B
v
nificounrealeesorrhaottoeioroeeoadaehstsaoarttredseepootronhtpnrhaovseuneipeopohuogthopzoèelsteluaezdléeahuoedloédhetnndsss
T OUR DE L’O ISANS ET DES ÉCRINSd C C P
d’ C
Le socle ancien du
massif, soulevé par
le plissement alpin à
l’ère tertiaire, est constitué
principalement de granite et
de gneiss. Les phénomènes
P P à B B , d’érosion, plus effcaces
P M r / J.-p.n. sur les roches sédimentaires
(calcaires, schistes et grès) en périphérie du socle ancien, ont favorisé la création de larges
vallées. À ce caractère géomorphologique s’ajoutent les diverses infuences climatiques :
méditerranéennes au sud, océaniques à l’ouest, phénomène d’abri en fond de vallée. Il gèle
104 jours par an à Embrun, mais la ville bénéfcie d’un ensoleillement exceptionnel, avec
seulement 700 mm de précipitations par an. Au nord du massif et à altitude sensiblement
égale, il gèle 113 jours à Entraigues et les précipitations atteignent 1 080 mm.
Des paysages diversifés
ous les étages de la végétation alpine sont représentés. Sa diversité est aussi
importante que celle qui existe entre le sud et le nord de l’Europe. Ainsi pouvons-Tnous parcourir des espaces forestiers entre 700 et 1 600 mètres environ. Les hêtraies
sapinières de la façade ouest sont le pendant des forêts de mélèzes du Briançonnais à l’est
et des pinèdes au sud. Entre 1 600 et 2 200 mètres, l’étage subalpin offre des paysages plus
ouverts. Les arbres sont disséminés, moins hauts, puis ils cèdent la place à une lande riche
en plantes herbacées. L’étage alpin ouvre des horizons et des espaces très vastes entre 2 200
et 3 000 mètres. La période favorable à la croissance des végétaux ne dépasse pas trois mois.
Au-dessus, l’étage nival est caractérisé par des paysages minéraux ne laissant que d’infmes
possibilités à la végétation, excepté pour quelques espèces adaptées. Les glaciers y occupent
une place importante sur 11 000 ha. En se retirant lors du réchauffement consécutif à la
dernière glaciation, ils ont laissé des dépressions souvent occupées par des lacs.
Un massif où l’activité humaine est omniprésente
ette diversité des milieux naturels engendre des formes
a P de vie aussi variées. Ainsi compte-t-on environ 1 800 Cespèces végétales, 210 espèces d’oiseaux, 64 espèces de
mammifères, 270 papillons de jour et d’innombrables insectes pas
encore tous identifés. L’occupation humaine est
également très ancienne sur le massif des é crins.
Depuis l’âge du Bronze, différentes peuplades
sont venues coloniser les vallées et développer
une économie agropastorale en défrichant les
forêts des bas de versant et en proftant des espaces
ouverts d’altitude. Elles ont inventé des formes
d’organisation différentes selon les vallées, les types de
relief et les matériaux disponibles. Maisons en pierres
20 • Tour de l’Oisans et des écrins
esneoilapurléariueoduehduejstluaaolehitjaetlierdzareetuesdruoheoaaatoeéue
T OUR DE L’O ISANS ET DES ÉCRINSà Besse-en-Oisans, chalets en
mélèze dans le Briançonnais,
terrasses de cultures à la Grave,
chemins pavés pour accéder à
l’alpage du Lauvitel, canaux
d’irrigation dans le Valbonnais
et le Valgaudemar, chapelles
et oratoires, autant de signes
de la diversité des paysages
caractéristiques de l’ensemble
du massif des é crins.
eAu cours du siècle, la
B é C / r .c.
population est 8 à 10 fois plus
importante qu’actuellement. Les ressources forestières, agricoles et pastorales ne suffsent
plus. L’ère industrielle avec l’exploitation des minerais locaux apporte un complément non
négligeable aux habitants qui voient par ailleurs arriver les premiers émigrés. Le colportage
(commerce ambulant vers d’autres régions et d’autres pays), contribue à apporter de l’argent
frais dans certaines familles de l’Oisans. Elles comptent également sur le développement
du tourisme d’excursion pour bâtir les premiers hôtels et développer le métier de guide. Peu
ou prou, cette diversité d’activités perdure encore aujourd’hui, mais le
tourisme l’emporte.
L’exploitation des ressources minérales est terminée excepté pour
l’eau (barrages hydroélectriques, mise en bouteille de l’eau de
source). Le colportage est d’un autre âge. L’agriculture résiste, mais
diffcilement, en raison des contraintes de la montagne. Le ski, la
randonnée, l’alpinisme et bien d’autres activités de pleine nature ont
pris le relais. Aujourd’hui, 29 000 habitants vivent dans le massif et
dans les petites villes périphériques.
la M C C j - -B C
• 21
opseaexriexrtjoranhensatlaeieelidrnèi
T OUR DE L’O ISANS ET DES ÉCRINSLe Parc national des Écrins
a création en 1973 résulte d’une
volonté nationale pour protéger et Smettre en valeur ce territoire.a mission porte sur un espace de 270 000 ha
répartis sur les départements de l’Isère et des
Hautes-Alpes. Elle s’exerce avec un objectif
prioritaire de protection du cœur du Parc
(92 000 ha qui concernent 23 communes).
Le partenariat avec les communes et les
autres acteurs locaux s’inscrit désormais
P G M M P dans un projet de charte qui sera soumis,
P P M M / pNeen 2011, à l’adhésion des 61 communes qui
forment le périmètre optimal du Parc.
Pour la première mission de protection, l’équipe du
parc procède à des inventaires des espèces naturelles
et des milieux qui les abritent. Elle suit périodiquement
M M
l’évolution des populations, des effectifs des espèces
emblématiques et des espèces rares comme celles des chamois, des
bouquetins, des aigles, des tétras-lyres. Dans le règne végétal, les plantes rares sont
localisées et des mesures de gestion conservatoire portent sur leurs habitats. Dans le
domaine culturel, le parc veille à la conservation des paysages, des sites et des ouvrages
témoignant d’une occupation millénaire des hommes.
La deuxième mission du Parc consiste à accueillir le public dans ses maisons d’information,
assurer un bon réseau de sentiers pédestres avec sa signalétique afn de permettre la
découverte des espaces naturels. Le Parc publie également de nombreux ouvrages de
vulgarisation donnant ainsi accès à la connaissance du patrimoine.
Enfn, pour contribuer au développement durable, le Parc national des é crins accompagne
des actions de développement respectueuses des équilibres entre environnement naturel,
besoins économiques locaux et demande sociale.
pour en savoir plus sur le parc et ses actions : www.ecrins-parcnational.fr
dans le cœur du parc, une règlementation s’impose au visiteur dans le but
de préserver le caractère des lieux et la tranquilité de la faune sauvage :
22 • Tour de l’Oisans et des écrins
ttssaototodreuhleeudvesatroeorprsitsoeroieetarndieeadi
T OUR DE L’O ISANS ET DES ÉCRINSLa signalétique
e Tour de l’Oisans et des
écrins vous fait découvrir le LP arc national des é crins dont
il traverse le cœur.
Le classement d’un territoire en parc
national repose sur son caractère
patrimonial exceptionnel.
Les aménagements sont soumis à
une exigence extrême de qualité et de
respect des sites.
Le matériau composite des panneaux
s G P l’ P C P G / c.d.
et les supports en bois répondent à ces
critères et à ceux de lisibilité, d’entretien et de résistance.
®La signalétique sur le GR 54 est visible et discrète. Chaque panneau et chaque balise ont
leur utilité : limite du parc, direction, réglementation, nom de lieu… Elle ne remplace pas
les cartes topographiques. Elle permet au randonneur de suivre son chemin avec le moins
d’incertitude possible. Dans le Parc national des é crins, les sentiers sont entretenus par les
agents du Parc national, de l’Offce national des forêts ou des Communes. Certains itinéraires
de haute montagne sont indiqués par une mention « vers… » Leur viabilité ne peut être
garantie en tout temps notamment en début et fn d’été.
C M Les panneaux indiquent la destination fnale du sentier et le
prochain « nœud » (un carrefour, un lieu-dit, un lac, un col,
une cabane…).
Les balisages à la peinture constituant une dégradation des
sites, la Fédération française de randonnée pédestre et le Parc
national ont mis en place un balisage à l’aide de plaquettes
aisément amovibles en cas de modifcation d’itinéraire. Dans le
cœur du parc national, il n’y a aucune marque de peinture. Les
pictogrammes blanc et rouge placés sur les panneaux ou les
balises vous confrment la bonne direction.
- siège du parc national des écrins - secteur du champsaur
domaine de charance, 05000 Gap, maison de la vallée, 05260 pont-du-Fossé,
tél. 04 92 40 20 10. tél. 04 92 55 95 44.
- secteur du Briançonnais - secteur du valgaudemar
maison du parc national des écrins, place maison du parc national des écrins,
Général Blanchard, 05100 Briançon, 05800 la chapelle-en-v algaudemar,
tél. 04 92 21 08 49. tél. 04 92 55 25 19.
- secteur de la vallouise - secteur du valbonnais
maison du parc national des écrins, 05290 maison du parc national des écrins,
vallouise, tél. 04 92 23 58 08. 38740 entraigues, tél. 04 76 30 20 61.
- secteur de l’embrunais - secteur de l’oisans
maison du parc national des écrins, maison du parc national des écrins, rue
place de l’eglise, 05380 chateauroux, Gambetta, 38520 Bourg-d’oisans, tél. 04
tél. 04 92 43 23 31. 76 80 00 51.
• 23
isinthnahldéetéitqeoaasrueeéodéepsotoras
TOUR DE L’ OISANS ET DES ÉCRINSGR 50
GR 54
GR
54
Hors
GR
N
011/50000 km
Feuilles 3335 - 3435
© IGN 1997
GR 50
réf. 508 - p24 - GR 54
GR 54

Gr 54a
histoire
L d’ L
- les vestiges souterrains des machines
d’extraction (pompe hydraulique, treuil)
À travers la visite des travaux souterrains,
le site du Fournel permet de s’initier à la
géologie et à l’archéologie industrielle. Il
constitue en outre un cas de fgure remar -
quable, par son cadre physique et son
programme de restauration, respectueux du
patrimoine naturel et culturel, au sein du
Parc national des écrins.
Ouverture :
m d’ ( L) / CCTSI
• Visites des mines toute l’année (sous
es formations sédimentaires tria- réserve des conditions d’accès au site) sur Lsiques du vallon du Fournel ren- rendez-vous.
er ferment un important gîte de plomb et • Visite des mines tous les jours du 1 juin
d’argent. Plusieurs flons affeurent dans au 15 septembre, sur réservation.
les escarpements rocheux qui dominent
la ville de L’Argentière jusqu’au fond
des gorges qui entaillent un ancien
verrou glaciaire. Ce riche gisement a été
eexploité dès le x siècle puis
intensément repris durant la révolution
indusetrielle du siècle.Les études menées
depuis 1991 ont fait apparaître que le
secteur du Fournel constitue un
patrid L d’ L L B d’ / CCTSI
moine minier tout à fait remarquable par
la qualité et l’originalité de ses vestiges : Renseignements :
Musée - une riche exploitation polyphasée sur un
tél. 04 92 23 02 94 flon de plomb argentifère.
Secrétariat tél. 04 92 23 04 48- une extraction souterraine médiévale
fax : 04 92 23 20 90 organisée.
Adresse : e- une exploitation au siècle très
étenService culturel (C.C.S.T.I) Hôtel de ville
due (plus de 20 km de réseaux).
05120 L’Argentière-la-Bessée
- les vestiges de surface d’un établisse- service.culturel@villeargentiere.fr
ment de traitement mécanique. Réservation obligatoire
• 89
onacpdafoiinneoeorttnueggnifoahntdueénamtmeeuxrtiroascetpiooinexstxrreeutixihxtphPR
GR 50
GR 541
GR 50
GR 541
GR 50
GR 541
GR 50
GR 54
A
l’Argentièrela-Bessée
N
011/50000 km
Feuilles 3437 - 3537
© IGN 1997
réf. 508 - p90 - GR 541
Hors
GR
GR
54
A
1 hDu pont des Deslioures aux Albrands
4 Après le pont des Deslioures, continuer par la rive droite du torrent du Fournel et parvenir au hameau
ruiné de Boujourian. Rester en rive droite pour atteindre Les Albrands (1 389 m). Franchir le pont.
® ® ®> Départ du GR 541 (commun avec le GR 50) et séparation du GR 54 A qui part à gauche vers le
col de la Pousterle.
20 minDes Albrands à un carrefour
5 Après le pont des Albrands, prendre la piste à droite. Elle passe un premier pont puis un second,
pour revenir rive gauche, au pied de Champ-Didier.
6 Poursuivre en rive droite, pour rejoindre la route dans un virage et atteindre un carrefour.
® 1h15Hors GR > pour L’Argentière-la-Bessée 16C37845 I
Suivre l’itinéraire en rive droite du torrent jusqu’à L’Argentière (977 m).
2 hDu carrefour au col des Lauzes
7 Au carrefour, quitter la route, prendre la piste à droite, passer le pont sur le torrent de Crouzet, puis
monter par le sentier à droite. Il s’élève en nombreux lacets, longe quelques ruines et des clairières non
fauchées, puis coupe la piste du col d’Anon, au niveau des bergeries des Lauzes. Continuer à travers les
mélèzes, d’abord par une courte montée et quelques lacets, puis par une longue traversée ascendante
qui mène au col des Lauzes (1 837 m ).
> Sous-bois de mélèzes et de pins sylvestres, petit lac.
2h30Variante > du col des Lauzes à Pallon par les crêtes
à Pallon > 17
Au col des Lauzes, contourner le lac par le nord et prendre le sentier repérable en longeant la lisière du
bois. Il s’élève jusqu’à une discrète bifurcation. À cet endroit, garder la direction sud-est. Peu marqué,
le sentier descend à un petit col et rejoint le sentier des Crêtes. Le suivre à gauche jusqu’à Pallon
(1 127 m).
Du col des Lauzes à Freissinières 1 h 20
8 Franchir le col des Lauzes, laisser à droite une piste en balcon, descendre par le sentier et déboucher
sur la route en terre du col d’Anon. Poursuivre par le sentier muletier qui dessert les hameaux et arriver
à l’église de Freissinières (1 200 m).
® G 54 • Du pas de la Cavale à Saint-Crépin • 91
ar
PR
GR 50
GR 541
GR 50
GR 541
GR 50
GR 541
GR 50
GR 54
A
l’Arl’Argentière-gentièrela-Besséela-Bessée
N
011/50000 km
Feuilles 3437 - 3537
© IGN 1997
réf. 508 - p90 - GR 541
Hors
GR
GR
54
AGR 541
GR 653 D
GR 50
GR 541
GR 653 D
GR
541
PR
GR 50
GR 541
N
011/50000 km
Feuille 3537
© IGN 1997
GR
653 D
GR 50
GR
653 D
réf. 508 - p92 - GR 541
1 hDe Freissinières à Pallon
à Freissinières >169C3784
« Pas de bourg central, mais une série de petits hameaux (au nombre de 13) individualisés jalonnant
la vallée. Aucun village dans la plaine réservée à l’agriculture, les habitations se regroupent en des
endroits précis et se serrent pour économiser au maximum l’espace indispensable aux activités
agricoles. Vallée pastorale, l’activité essentielle aujourd’hui est l’élevage des ovins ; en hiver,
1 500 moutons restent dans les bergeries mais en été 8 000 bêtes se répartissent sur les alpages.
Fressinières est aussi une commune forestière ; la forêt couvre une surface de 550 ha entre 1 000
et 2 000 m. »
Extrait de la plaquette Découverte de la vallée de Freissinières.
9 Au carrefour avant l’église de Freissinières, prendre la route à droite (est) sur 700 m et passer le
pont sur la Biaysse. Emprunter la piste forestière à gauche. Elle descend en rive droite, entre la rivière
et le bois de Monsieur, et conduit à Pallon (1 127 m).
> Jonction avec la variante, balisée en jaune, venant du col des Lauzes par les crêtes.
De Pallon à Champcella 40 min
à Pallon > 17
®> Jonction avec le GR 653D, parcours commun jusqu’à Saint-Crépin.
10 Ne pas franchir le pont de Pallon, mais rester sur la rive droite, prendre la D 38 sur 300 m, puis
s’engager à gauche sur un chemin rural et atteindre une bifurcation.
> Possibilité de voir le gouffre de Gourfouran, à 5 mn, en descendant à gauche.
11 Continuer tout droit et monter au Chambon. Emprunter la D 38 à gauche pour le traverser. À la croix,
bifurquer sur la route de droite. Elle mène à Champcella.
1 hDe Champcella à Saint-Crépin
à Champcella > 69
à Saint-Crépin >C374
Traverser Champcella et, après les dernières maisons, poursuivre plein sud sur 200 m et arriver à une
croix (1 220 m).
® > Séparation du GR 50 qui part à droite
12 Continuer tout droit sur 200 m avant de descendre à gauche par une piste puis un sentier jusqu’à
la D 38 que l’on suit jusqu’à Chanteloube puis en longeant le nord de l’aérodrome de Saint-Crépin pour
franchir à gauche le pont sur la Durance. Avant la voie ferrée, quitter la route en prenant à droite jusqu’à
un passage sous la voie ferrée et la RN 94 et parvenir à Saint-Crépin (904 m).
® ®> Le GR 541 continue vers le Queyras où il rejoint le GR 58, Tour du Queyras, au col de Furfande,
soit par le col Garnier, soit par le col de Moussière (voir le topo-guide Tour du Queyras, ref. 505).
® G 54 • Du pas de la Cavale à Saint-Crépin • 93
ra
GR 541
GR 653 D
GR 50
GR 541
GR 653 D
GR
541
PR
GR 50
GR 541
N
011/50000 km
Feuille 3537
© IGN 1997
GR
653 D
GR 50
GR
653 D
réf. 508 - p92 - GR 541TOUTES NOS ÉNERGIES
POUR PRÉSERVER
NOTRE ENVIRONNEMENT
Pour préserver notre Terre, GDF SUEZ s’engage à relever les défi s environnementaux,
à sensibiliser le grand public et à sauvegarder sites et chemins. Tout est possible
quand l’énergie est là. Il suffit de descendre sur le terrain, de suivre le chemin,
de trouver les meilleures solutions technologiques. L’enjeu : pouvoir s’émerveiller
ensemble de la nature. C’est pourquoi GDF SUEZ est le partenaire officiel
de la Fédération Française de la Randonnée Pédestre depuis près de 20 ans.
gdfsuez.com
Exigence - Engagement - Audace - Cohesion
Credit photo : Yves LESPERATClar e
rac
V n on
yr
onne
uisane
Tour de l’Oisans et des Écrins
L’appellation “Oisans” désignait la Romanche et le Vénéon. L’usage s’est étendu aux
ISÈRE
pays de Guisane, Vallouise, Champsaur, Valgaudemar, Valjouffrey et Valsenestre.
Le
HAUTESParc national des Écrins veille sur ces terres d'accueil exceptionnelles pour leALPES
bouquetin maintenant réinstallé et pour toute la faune et la flore alpines si
jalousement conservées. Ce sont les hautes terres d'une confrontation ancestrale de
DANS
l'homme avec la montagne, lisible dans tous les paysages des Écrins.
CE GUIDE
De Trieste à Monaco, 5 sentiers internationaux balisés, équipés en points d’étape,
permettent aux randonneurs de tous niveaux de partir pour une découverte
transfrontalière du patrimoine naturel et culturel des huit pays alpins pendant un
week-end, une semaine, un été... En France, grâce au partenariat avec la
Fédération Française de la Randonnée Pédestre et les principaux acteurs locaux, les itinéraires
empruntent principalement le GR5, avec néanmoins des variantes nouvelles à "saute-frontières".
GR
Besse- Grand Galibier Itinéraires décritsl'Alpe- en-Oisansd'Huez Via Alpina (non décrite)
Parc national
LA GRAVE N déevsa ÉcchreinsMizoënGR
LE
BOURGl'Alpe-du-D'OISANS lac du
Villar-d'ArèneChambon la Meije
LE MONÊTIER-les Deux-Alpes
Col LES-BAINSles d'ArsineVenosc
Gauchoirs
Col de
lac l'EychaudaSt-Christophe-Lauvitel
en-Oisans Barre
des Écrinslac de laCol de la BRIANÇON(4102 m)MuzelleMuzelle la Bérarde
Chambranle
I S È R EPérier
H A U T E S -
Valsenestre A L P E SVallouiselle Désere Désertt-en--en- les Bans
Pic d'OlanVVaaljjouffreouffrey
Entre-les-
LL'ARGENTIÈRE-'ARGENTIÈRECol de Aygues
le Vaurze
LA-BESSÉELA-BESSÉE
VillarLoubière Col deCORPS la
Chapelle-enVallonpierreValgaudemar
Fressinières
Pas
dePré-de-lala CavaleChaumette
ST-FIRMIN
Vieux Grand
Chaillol Pinier St-CrépinSStt--CCrrééppiinn
®Le TopoGuide GR , une exclusivité FFRandonnée
> Description de sentiers balisés, entretenus, sécurisés
> Adapté à la randonnée de plusieurs jours, sac au dos
> L’outil pratique indispensable pour préparer son itinéraire :
étapes, hébergements, moyens d’accès…
> L’expertise FFRandonnée associée aux cartes IGN
CODE PRIX : 7
ISBN 978-2-7514-0496-2
Réf. 508
B!!D!SGG!RBD
iaysse
omanche
veraisse
urance
SENTIER DE GRANDE RANDONNÉE, GR, GR PAYS SONT DES MARQUES DÉPOSÉES / PHOTO COUVERTURE : EN DESCENDANT DU COL DE VALLONPIERRE (© PARC NATIONAL DES ÉCRINS / DOMINIQUE VINCENT)
541
54

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.