Tours dans la Montagne du Haut-Languedoc

De
Publié par

Au cœur du Parc naturel régional du Haut-Languedoc et, comme lui, à cheval sur deux départements, l’Hérault et le Tarn, la Montagne du Haut-Languedoc est située sur la ligne de partage des eaux entre Méditerranée et océan Atlantique. A ce titre, elle bénéficie d’un climat relativement humide qui en fait à la fois le château d’eau et le poumon vert des plaines et vallées voisines.
Or des fleurs de genêts en fin de printemps, rose carminé des bruyères l’été, vert profond des forêts, quelle que soit la saison, la Montagne haut-languedocienne vous comblera de ses charmes le long des sentiers serpentant à travers les massifs du Caroux et de l’Espinousse ou au cœur des vallées de l’Agout et de l’Arn.
Le patrimoine local est précieux et ne manquera pas de vous étonner : statues-menhirs remontant au quatrième millénaire avant Jésus Christ, églises et chapelles témoins, croix jalonnant les chemins...
Enfin, vos haltes seront l’occasion de profiter de deux autres richesses locales, loin d’être anecdotiques : la gastronomie avec des festins de truites, d’écrevisses, de gibier, de charcuterie et de champignons et le contact avec des habitants hauts en couleurs qui savent faire partager l’amour de leur pays.
Publié le : mercredi 29 juin 2011
Lecture(s) : 251
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782751405440
Nombre de pages : 116
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

®GR
PAYS Tours dans la
Montagne du
Haut-Languedoc
Plus de 20 jours de randonnée
GR
PAYS
PR
Grande Randonnée PAYSGR 71
GR 653
D907
D14
D907

b
r
O
GR 653

GR 7

GR 653
GR 77
D52A
é
D922
r
D68
o
t
GR 653
h
T
u
D62

l

i

o
a
LACAUNE
TARN
MURATAndabre
SUR-VÈBRE
Lac
du
1
Lauzas
Saint-GervaisSommet de
sur-Mare
l’Espinouse
2
Cours-le-Bas
Le Rosis
Cambon
Douch
Caroux
FraïsseBÉDARIEUX
9 sur-Agout
5
7
4 3
BRASSAC Lamontélarié Lac de la
6
Col des Avels
Raviège
LA
SALVETATHérépian
SUR-AGOUT
Forê t
Domaniale
Parc naturel de
Lac de BÉZIERS
l’Espinouse
régional du Vésoles
HÉRAULT
10
8
Haut-Languedoc
OLARGUES
Anglès
Forê t
Le Soulié ® ®
Domaniale PROMENADES GR
du Somail
Lac des
et RANDONNÉES PAYS
Saints-Peyres
49
GR de Pays décrits
:
25
SAINT-PONS37 GRP Tour du Caroux
12
DE-THOMIÈRES
GRP Tour de l’Espinouse
GRP Tour du Somail
Limite départementale
GRP Tour du lac
Corniou
Limite des parcs naturels
de la Raviège
BÉZIERS Routes principales
GR non décrit
Autres routes
Altitude (en mètres) :
Gares
0 10 km
0 100 200 500 1 500
© Fédération Française de la Randonnée Pédestre - Reproduction interdite (réalisation : Edigraphie)
M
D1
4
d
GR
71
m
o
e
g
n

o

D162
t
M
l
s
S
N112



A
o

d
E
N112
n
D9
20
t
u
e
s

D14E
1
t

O
u
d
D5
5
p
a

D908
L

GR
7
i
o
g
a
s
n
r
n
c
g
t
o
e
a
D162
C
A
n
u
b

u

D622
s

o
n

e
e
M

D150
D90
8
D5
2
GR
7
D622
D
60
7
GR
7
GR 71
D3
5
D6
2
D1
2®T opoGuides
Tours dans la
Montagne du
Haut-Languedoc
AVEC L’APPUI TECHNIQUE
®GR DES COMITÉS DÉPARTEMENTAUX
Pays
DE LA RANDONNÉE PÉDESTRE
DU TARN ET DE L’HÉRAULT
PRL V L / P A.B./CCMHL
sheéctoaoeodsSommaire
Comment utiliser ce guide ? 4
Infos pratiques 6
Découvrir la Montagne
du Haut-Languedoc 23
® GR de Pays >
• Tour du Caroux 28 à 35
• Tour de l’Espinouse 36 à 51
• Tour du Somail 52 à 65
• Tour du lac de la Raviège 66 à 77
PR >
• 10 sentiers PR 78 à 109
Index géographique 112
Index thématique 112
Tours dans la Montagne du Haut-Languedoc • 3INFOS PRA TIQUES
®
Comment utiliser ce guide GR
POUR COMPRENDRE LA CARTE IGN
®® GR 65Le sentier GR 65 Les courbes de niveau
Chaque courbe est une Du Puy à Figeac
974 ligne (fgurée en orange)
qui joint tous les points d’une même
altitude. Plus les courbes sont serrées
5,5 km 1 h 15Du Puy-en-Velay à La Rochesur la carte, plus le terrain est pentu. A
l’inverse, les courbes espacées indiquent Au Puy > 1 6 C 3 7 2 8 4 5
®une pente douce. Au Puy-en-Velay (625 m), le GR 65 part de la cathédrale.

e eRoute > Succédant à des monuments antérieurs (gallo-romain, 5 et 9 ), l’église actuelle fut bâtie au
e e11 et à la fn du 12 . Au style roman, sobre et austère, s’ajoutent les infuences arabes et byzantines.
Le clocher est indépendant, le baptistère Saint-Jean, du 10e, lui fait face et un magnifque cloître Chemin
roman se développe contre le mur Nord de l’église. Dans la sacristie : livre d’or réservé aux pèlerins
et randonneurs..Sentier
   4 51 Empru2nter une3 route revêtue jusque sur le plateau dominant la ville. Voie ferrée, gare
®Le GR utilise ensuite sur la gauche un large chemin caillouteux qui aboutit à un carrefour marqué 1 2 3 4 5Ligne à haute tension 6 7 8 9 10
par un fût de croix [ > croix de Jalasset datée de 1621 dont seul le fût subsiste], passe à droite de
ce monument et contourne la butte de Croustet.
Cours d’eau 6 7 8 9 1011 12 13 14 15
> Le chemin passe sur la gauche d’une petite montagne le Croustet, qui frappe par son aspect
Nappe d’eau permanente régulier. Appelée “garde” dans le pays, il s’agit d’un petit cône volcanique de type strombolien, déjà
11 12 13 14 15un peu remanié par l’érosion. Il est essentiellement formé de projections scoriacées assez meubles 16 17 18 19 20
exploitées sous le nom de pouzzolanes. Source, fontaine
21 22 23 24 2516 17 18 19 20®1 2 3 4 5Le GR atteint la D 589 ; la couper et prendre en face le chemin de terre gravilloné, qui débouche Pont
dans un carrefour. Suivre à gauche le chemin qui devient goudronné aux premières maisons de La Roche 26 27 28 29 3022 2321   24 25
(872 m).Eglise 6 7 8 9 10
31 32 33 34 3526  28 29 3027
3 km 45 mnDe La Roche à Saint-Christophe-sur-DolaizonChapelle, oratoire
  38 39 4036 3711 1321 1332 1343 1354 35
®Le GR 65 traverse la D 589 et contourne La Roche par un chemin en corniche au-dessus du ravin de la Calvaire
Gazelle, qui continue ensuite sous la ligne de crête.36 37 38 39 40
16 17 18 19 20
Cimetière ®   4 51 2 3 Le GR 65 se dirige à droite, traverse un petit bois, s’abaisse jusqu’au ruisseau de la Gazelle pour
2221  l2e 3 franch i2r4 un peu2 p5lus en amont et remonte sur sa rive droite jusqu’à Saint-Christophe-sur-Dolaizon
Château (908 m).
6 7 8 9 102826 27  29 30
> Eglise du 12e siècle, construite en brèche volcanique rougeâtre avec clocher-arcade percé Fort
de 4 ouvertures. Côté Sud, plusieurs enfeux à l’extérieur. Ce monument se trouve mentionné dès 31 32 33 34 3511 12 13 14 151161, puis en 1204 dans un document émanant des Templiers du Puy. La seigneurie et le château Ruines
apparaissent dès le 14e siècle dans diverses pièces d’archives.36 37 38 39 40
Dolmen, menhir 16 17 18 19 20
® 9 7 Hors GR > Pour Dolaizon (890 m) 1 km 15 mn I
> Suivre la route qui part à droite du cimetière.21 22 23 24 25Point de vue
26 27 28 29 30
D’après la légende de la carte IGN au 1 : 50 000.
® 31 32 33 34 35 GR 65 • Du Puy à Figeac• 31
®Les sentiers de Grande Randonnée
  38 39 4036 37décrits dans ce T o p o Gu i de sont
tracés en rouge sur la carte IGN Situation géographique
®au 1 : 50 000 (1cm = 500m). sur le sentier GR
(descriptif indiqué page de
Autres sentiers de
droite)® dans Grande Randonnée
la région
4 • Tours dans la Montagne du Haut-Languedoc
COMMENT UTILISER CE GUIDEINFOS PRA TIQUES
GR 65
Au Puy, les pèlerins pouvaient aussi se rendre que des quêteurs se répandaient dans tout le
Le Puy-en-Ve L au sanctuaire de Saint-Michel-d’Aiguilhe, royaume, et même à l’étranger, comme en
construit à la fn du 10e siècle, sur ordre de témoigne une boîte à aumônes, conservée à
Le Puy, selon le Guide du 12e siècle, est un leur prestigieux ancêtre Godescalc. Dans la Ripoll, marquée « Nostra Senyora del Puig
sanctuaire marial réputé depuis le 3e siècle,
rude montée d’escaliers conduisant au portail de França » qui – selon des témoignages
lorsque Marie apparut en songe à une femme trilobé, où les infuences hispano-mauresques recueillis il y a une vingtaine d’années – était
assoupie sur une sorte de dolmen (la « Pierre sont patentes, ils pouvaient se reposer dans encore en usage au début du 20e siècle.
des fèvres » que l’on peut voir aujourd’hui au
des niches à taille humaine creusées à même
rez-de-chaussée du clocher) pour lui signifer le roc : hospitalité bien rudimentaire qui dut, Le Puy eut aussi son hôpital
Saintsa guérison. Plus tard, une statue de la Vierge très vite, leur faire préférer les hôpitaux tenus Jacques, mentionné pour la première fois Découverte
fut offerte à la vénération des pèlerins :
en ville. dans un testament de 1253. On ignore
victime du vandalisme révolutionnaire, elle malheureusement tout de son fonctionnement.
fut remplacée par une copie en 1856. Le premier de ceux-ci fut l’Hôtel-Dieu, On notera simplement que, proche de la rue
bâti contre la cathédrale. Il commença à et de la porte Saint-Jacques, il était situé
L’année 1999 fut une année sainte, dite fonctionner vers 1140. Ses portes étaient sur l’itinéraire idéal pour quitter la ville en
aussi « jubilaire », expression qui paraît plus largement ouvertes aux pèlerins, comme en direction de la Margeride. de la nature
appropriée si l’on s’en réfère à la tradition témoigne le privilège concédé par l’évêque, Notons, également, l’existence d’une
biblique des jubilés cinquantenaires évoquée en 1210, de fabriquer et vendre les insignes confrérie saint Jacques érigée à la fn du 16e
pour le sanctuaire de Compostelle. de pèlerinage et les coquilles découvertes siècle, dans l’église Sainte-Claire. C’est à la
au cimetière du Clauzel où étaient ensevelis même époque que nous avons témoignage
ceux qui décédaient dans cet hôpital. De du pèlerinage à Compostelle d’un bourgeois
nombreuses donations contribuaient à de la ville, Jean Jacmon : « 1591 et le 16
assurer des revenus à ce lieu d’accueil, tandis Ceptembre, suis party de ceste ville pour et du patrimoine
Le jubilé (ou année « jubilaire ») a lieu m’en aller à Saint-Jacques en Galice et en
chaque fois que la fête de saint Jacques le
suis revenu et arrivé en ceste ville la veille
Majeur (le 25 juillet) tombe un dimanche. de saint André ».
Ainsi furent années saintes : 1965, 1971,
1976, 1982, 1993, 1999, et le seront : 2004,
Pour s’engager sur le grand chemin, les
2010, 2021. Depuis 992, le Puy bénéfcie pèlerins, au sortir de la cathédrale, suivaient
aussi du privilège du jubilé. Mais les années la rue des Tables (des Changeurs), gagnaient
saintes y sont rarissimes puisqu’elles ne se
la place du Plot puis, par la rue Saint-Jacques
produisent que lorsque l’Annonciation (9 (au n° 47, on voyait encore, il y a quelques
mois avant Noël, soit le 25 mars) coïncide années un oratoire avec une statue du
avec le Vendredi saint dont la date est saint), atteignaient la porte Saint-Jacques
mobile et fonction de celle de Pâques. Il n’y et s’engageaient dans le faubourg du même
eut qu’un seul jubilé au Puy au 20e siècle, en
nom (dit maintenant « des Capucins ». Là,
1932. Le prochain aura lieu en 2005. se dressait l’arbre saint Jacques, remplacé
depuis 1722 par la « Croix de l’arbre » (ornée
Ces jubilés connurent un tel succès dès le
de saint Jacques et d’un pèlerin). Les pèlerins
Moyen Age, qu’en 1407 deux cents pèlerins quittaient enfn la cité mariale par le « chemin
périrent étouffés au milieu de la foule. En de Saint-Privat », devenu récemment « rue de
dépit de ce risque, une certaine Isabelle
Compostelle ».
Romée vint, en 1429, y prier Notre-Dame
pour le succès de l’entreprise menée par sa
flle, Jeanne d’Arc.
32 • 33
®N° du GR
®® GR 65Le sentier GR 65
Titre de l’itinéraire.Du Puy à Figeac
5,5 km 1 h 15Du Puy-en-Velay à La Roche Descriptif du bandeau :
L’étape de… à
Au Puy > 1 6 C 3 7 2 8 4 5
Kilométrage®Au Puy-en-Velay (625 m), le GR 65 part de la cathédrale.
Temps de marche
e e> Succédant à des monuments antérieurs (gallo-romain, 5 et 9 ), l’église actuelle fut bâtie au Couleur du balisage
e e11 et à la fn du 12 . Au style roman, sobre et austère, s’ajoutent les infuences arabes et byzantines.
Le clocher est indépendant, le baptistère Saint-Jean, du 10e, lui fait face et un magnifque cloître
roman se développe contre le mur Nord de l’église. Dans la sacristie : livre d’or réservé aux pèlerins
et randonneurs..
   4 51 Empru2nter une3 route revêtue jusque sur le plateau dominant la ville.
®Le GR utilise ensuite sur la gauche un large chemin caillouteux qui aboutit à un carrefour marqué 1 2 3 4 5 6789 10
par un fût de croix [ > croix de Jalasset datée de 1621 dont seul le fût subsiste], passe à droite de
ce monument et contourne la butte de Croustet.
6 7 8 9 1011 12 13 14 15
> Le chemin passe sur la gauche d’une petite montagne le Croustet, qui frappe par son aspect Curiosités
tourisrégulier. Appelée “garde” dans le pays, il s’agit d’un petit cône volcanique de type strombolien, déjà tiques,11 12 13 14 15un peu remanié par l’érosion. Il est essentiellement formé de projections scoriacées assez meubles 16171819 20
exploitées sous le nom de pouzzolanes. monuments, etc …
21 22 23 24 25 à découvrir durant1617181920®12 3 4 5Le GR atteint la D 589 ; la couper et prendre en face le chemin de terre gravilloné, qui débouche l’étape.dans un carrefour. Suivre à gauche le chemin qui devient goudronné aux premières maisons de La Roche 26 27 28 29 3022 23212425
(872 m).
6 7 8 9 10
31 32 33 34 3526  28 29 3027
3 km 45 mnDe La Roche à Saint-Christophe-sur-Dolaizon
  38 39 40 4 Situation sur la carte36 3711 1321 1332 1343 1354 35
®Le GR 65 traverse la D 589 et contourne La Roche par un chemin en corniche au-dessus du ravin de la (indiquée p. de gauche),
Gazelle, qui continue ensuite sous la ligne de crête.36 37 38 39 40 avec descriptif détaillé 16 17 18 19 20
®   4 51 2 3 Le GR 65 se dirige à droite, traverse un petit bois, s’abaisse jusqu’au ruisseau de la Gazelle pour du sentier de Grande
22 ®21  l2e 3 franch i2r4 un peu2 p5lus en amont et remonte sur sa rive droite jusqu’à Saint-Christophe-sur-Dolaizon Randonnée .
(908 m).
6 7 8 9 1028262729 30 ®itinéraires Hors GR :> Eglise du 12e siècle, construite en brèche volcanique rougeâtre avec clocher-arcade percé
de 4 ouvertures. Côté Sud, plusieurs enfeux à l’extérieur. Ce monument se trouve mentionné dès Distance de marche31 32 33 34 3511 12 13 14 151161, puis en 1204 dans un document émanant des Templiers du Puy. La seigneurie et le château Temps de marche
apparaissent dès le 14e siècle dans diverses pièces d’archives.36 37 38 39 40
Couleur du balisage16 17 18 19 20
® 9 7Hors GR > Pour Dolaizon (890 m) 1 km 15 mn I 9 7 Ressources
> Suivre la route qui part à droite du cimetière.21 22 23 24 25 disponibles (voir tableau
des hébergements p.12)26 27 28 29 30
Curiosités, etc…
® 31 32 33 34 35 GR 65 • Du Puy à Figeac• 31 ®“Le Hors GR
  38 39 4036 37 est un itinéraire, généralement
non balisé, qui permet de
rejoindre un hébergement,
un moyen de transport, un
point de ravitaillement.
Il est indiqué en tirets
sur la carte”.
INFOS PRATIQUES • 5
ay
COMMENT UTILISER CE GUIDEINFOS PRA TIQUES
Idées de randonnées
® LES ITINéRAIRES déCRITSGR
Pays ®• GR Pays > Tour du Caroux (26 km).
®• GR Pays > Tour de l’Espinouse (62,5 km).
®• GR Pays > Tour du Somail (51,5 km).PR
®• GR Pays > Tour du lac de la Raviège (47,5 km).
• PR > 10 sentiers à la journée.
LE BALISAGE dES SENTIERS
®Les sentiers GR Pays sont balisés en jaune-rouge, les PR en jaune.
QUATRE RANdONNéES dE 2 à 4 JOURS
Tour du Caroux 2 Jours
er1 jour : de Douch à Cours-le-Bas (p. 29) 13,4 km
e2 jour : de Cours-le-Bas à Douch (p. 33) 12,5 km
Tour du lac de la Raviège 3 Jours
er1 jour : d’Anglès au Soulié (p. 67 à 71) 17 km
e2 jour : du Soulié aux Bouldouïres (p. 71 à 73) 10 km
e3 jour : des Bouldouïres à Anglès (p. 73 à 77) 21,3 km
Tour du Somail 3 Jours
er1 jour : de La Salvetat-sur-Agout à la Roque (p. 53 à 57) 17 km
e2 jour : de la Roque à Flacheraud (p. 57 à 59) 20,6 km
e3 jour : de Flacheraud à La Salvetat-sur-Agout (p. 59 à 63) 15,2 km
Tour de l’Espinouse 4 Jours
er1 jour : de Fraïsse-sur-Agout à Douch (p. 37 à 43) 21,5 km
e2 jour : de Douch à Fagairolles (p. 43 à 47) 20,5 km
e3 jour : de Fagairolles à Cambon (p. 47 à 49) 16,5 km
e4 jour : de Cambon à Fraïsse-sur-Agout (p. 49) 9 km
®En combinant les 4 sentiers GR de Pays, il est possible de réaliser le Tour de la Montagne du
Haut-Languedoc : 7 jours – 152 km (cf. plan en couverture).
6 • Tours dans la Montagne du Haut-Languedoc
QUELQUES RANDONNÉESinfo S pra T ique S
Suivez les balisages de la FFRandonnée
LeS TypeS de BaLiSage 1 2 3
®® ®GRType d’itinéraires GR PR
PAYS
Bonne direction
Tourner à gauche
Tourner à droite
Mauvaise direction
1 2 3 Grande Randonnée / Grande Randonnée de Pays / Promenade & Randonnée
MarquageS deS BaLiSageS
Le jalonnement des sentiers consiste en marques de
peinture sur les arbres, les rochers, les murs, les
poteaux ou plaquettes. Leur fréquence est
fonction du terrain.
Les baliseurs : savoir-faire et disponibilité
Pour cheminer sereinement, 6 000 bénévoles
passionnés s’activent toute l’année, garants d’un
réseau de 180 000 kilomètres de sentiers,
sélectionnés et aménagés selon des critères de qualité.
BIEN PRÉPARER SA RANDONNÉEinfo S pra T ique S
Avant de partir… en randonnée
Chacun adaptera son rythme de marche selon sa période conseillée
forme physique, la météo, le poids du sac, etc.
• La période idéale pour parcourir l’itinéraire se
situe entre le mois d’avril et le mois d’octobre. Le Modifcations d’itinéraires
®sentier GR de Pays Tour du Caroux est agréable
en toute saison. Le parcours correspond à la description qui
• En période de chasse, ne pas s’écarter du chemin est faite dans le topo-guide. Toutefois, dans le
balisé qui est ouvert au public, (de chaque côté du cas de modifcation d’itinéraire, il faut suivre
chemin, respectez les propriétés privées). le nouveau balisage qui ne correspond plus
• Avant de partir, il est prudent de se renseigner alors à la description. Ces modifcations sont
sur les conditions météorologiques des jours à disponibles auprès du Centre d’information de
venir : Météo France, 32 50. la Fédération française de la randonnée
pédestre (voir rubrique Adresses utiles) et sur le site
diffcultés www.ffrandonnee.fr.
Les renseignements fournis dans le topo-guide,
®Les sentiers GR de Pays décrits dans ce topo- ainsi que les jalonnements et balisages, n’ont
guide ne présentent aucune diffculté aux ran - qu’une valeur indicative, destinée à permettre au
donneurs équipés convenablement. randonneur de trouver plus aisément son chemin.
Cependant : La responsabilité de la Fédération française de la
• attention au brouillard parfois très épais sur randonnée pédestre ne saurait donc être engagée.
les plateaux du Somail et d’Anglès. Bien entendu, le balisage n’est pas une fnalité,
• certains secteurs (signalés dans le descriptif) mais un moyen d’assistance et d’initiation : son
sont dangereux par mauvais temps. objectif est de permettre aux randonneurs, voire
®• les sentiers GR de Pays Tour du Caroux et aux promeneurs, de se déplacer dans le milieu
Tour de l’Espinouse présentent des dénivelés naturel sans autre aide que celles de la carte, de
cumulés importants. la boussole, d’un jalonnement des lieudits et des
• lorsque l’itinéraire traverse les forêts domania- points remarquables du paysage.
les de l’Espinouse et du Somail (domaine privé
de l’Offce National des Forêts), les randonneurs assurances
doivent faire preuve de la plus grande
correcLe randonneur parcourt l’itinéraire décrit, qui tion et doivent se conformer aux règles du Code
utilise le plus souvent des voies publiques, à ses forestier et rural.
risques et périls. Il reste seul responsable, non • dans la Réserve nationale de chasse et de
seulement des accidents dont il pourrait être faune sauvage du Caroux-Espinouse (zone
réglementée), rester sur le chemin autorisé. victime, mais des dommages qu’il pourrait
causer à autrui tels que feux de forêts, pollutions,
dégradations…Temps de marche
Certains itinéraires empruntent des voies
Les temps de marche indiqués dans ce guide privées : le passage n’a été autorisé par le
sont indicatifs. Ils correspondent à une marche propriétaire que pour la randonnée pédestre
effective d’un marcheur moyen. Attention ! Les exclusivement.
pauses et les arrêts ne sont pas comptés. De ce qui précède, il résulte que le randonneur
Le rythme de marche est calculé sur la base de a intérêt à être bien assuré. La Fédération et ses
4 km à l’heure, parfois moins si le dénivelé est associations délivrent une licence incluant une
important ou le parcours accidenté. telle assurance.
8 • Tours dans la Montagne du Haut-Languedoc
AVANT DE PAR TIRINFOS PRA TIQUES
S’équiper et s’alimenter...
pendant la randonnée
bonnet, gants, lunettes de soleil et crème solaire, S’équiper
papier toilette et couverture de survie).
Pour partir à pied plusieurs jours dans la • des bâtons de marche sont également
nature, mieux vaut emporter un minimum recommandés.
d’équipement :
• des vêtements de randonnée adaptés à tous S’alimenter
les temps (vent, froid, orage, pluie, neige,
chaPensez à vous munir d’aliments énergétiques leur, etc.) ;
riches en protéines, glucides et fructose, tels • des chaussures de marche adaptées au terrain
que des barres de céréales, pâtes de fruits, fruits et à vos pieds ;
secs. Le chocolat est également un bon aliment • un sac à dos ;
énergétique, mais il présente l’inconvénient de • un sac et un drap de couchage pour certains
fondre à l’intérieur du sac.gîtes d’étape ou refuges qui ne fournissent pas
Pensez aussi à boire abondamment, mais atten-le nécessaire ou si vous campez. N’oubliez pas
de demander lors de votre réservation. tion à ne pas prendre n’importe quelle eau en
• des accessoires indispensables (gourde, cou- milieu naturel.
teau, pharmacie, lampe de poche, boussole, grand Munissez-vous dans ce cas de pastilles
sac poubelle pour protéger le sac à dos, chapeau, purifcatrices.
®Des topo-guides écologiques
L’orchidée qui feurit sur nos chemins est fragile,
puisqu’une espèce sur six est menacée de disparition.
Soucieuse de cette nature à préserver, quoi de plus
naturel pour la FFRandonnée que de s’inscrire
dans une démarche de développement durable ?
Ainsi, tous nos imprimeurs partenaires bénéfcient des
®certifcations Imprim’vert et PEFC , garantie d’une
®production écologiquement contrôlée des topo-guides
(gestion des déchets par récupérateurs agréés,
recyclage, utilisation d’encres à pigments non toxiques,
).aucun rejet en réseaux d’évacuation publics…
Le papier utilisé est par ailleurs lui-même certifé,
attestant qu’il provient systématiquement de bois
issu de forêts gérées durablement.
INFOS PRATIQUES • 9
Photo © N. Vincent.
INFOS PRATIQUESINFOS PRA TIQUES
Douch (34610 Rosis) Le Pérégas (81320 Murat-sur-vèbre)
®• Gite communal, Gite de France, 3 épis : 04 67 23 Hors GRP , à 2 km
60 73, www.rosis.languedoc.com, 16 places, ouvert • Chambres d’hôtes et ferme auberge Le
toute l’année, restauration sur réservation. Pérégas : 05 63 37 00 86, 8 places, ouvert d’avril
• Gîte d’étape : Marcel Cebe, 04 67 23 60 73, à novembre.
04 67 95 21 41, www.rosis.languedoc.com, 32
places, ouvert toute l’année, restauration sur Bélaman (34330 Fraïsse-sur-Agout)
®réservation. Hors GRP , à 350 m
• Camping, chambres et table d’hôtes, Domaine
Castanet-le-Haut (34610) de Bélaman : 04 67 97 59 57, www.belaman.de,
• Chambres et table d’hôtes l’Atelier du Savetier, Gîte ouvert mars – sept.
de France, 2 épis : 04 67 95 25 60, 06 70 89 95 92 ou
®06 84 69 38 98, www.latelier-du-savetier.fr, 6 places, sUR LE sENTIER GRP TOUR DU SOMAIL ou à proximité :
ouvert mars – nov., restauration sur réservation.
La salvetat-sur-Agout (34330)
Fagairolles (34610 Castanet-le-Haut) • Camping La Blaquière** : route de Lacaune, 04
®Par le GR 71, à 2 km 67 97 61 29, ouvert juin – août.
• Gîte d’étape, Relais Départemental : 04 67 • Plusieurs hébergements : se renseigner à l’OT au
23 65 55 ou 06 70 38 90 65, www.hérault.fr, 04 67 97 64 44.
19 places, ouvert toute l’année, restauration sur
réservation. La Resse (34330 La salvetat-sur-Agout)
• Hôtel-restaurant Auberge La Resse : route
Les Clèdes (34610 Castanet-le-Haut) d’Anglès, 04 67 97 53 97, www.auberge.laresse.
®Hors GRP , à 1,5 km com, 15 chambres, ouvert toute l’année.
• Gîte d’étape Les Clèdes : 04 67 23 65 16, 18
places, restauration sur réservation. Les Bouldouïres (34330 La salvetat-sur-Agout)
®Hors GRP , à 350 m
Le Rec d’Agout (34610 Castanet-le-Haut) Hors • Hôtel-restaurant La Plage 2 cheminées, 2 cocottes,
®GR , à 1,5 km Logis de France : 04 67 97 69 87, www.pageloisirs.
• Gîte d’étape La Ferme de l’Espinouse : 04 67 97 com/hotel-la-plage, 12 chambres, ouvert toute l’année.
54 89, jean-guy.fages@nordnet.fr, 15 places, ouvert • Camping Les Bouldouïres*** : 04 67 97 36 91,
toute l’année. www.campingbouldouires.fr, ouvert avril-oct.,
chalets ouverts toute l’année.
Mas de Belbonne (34330 Cambon-et-salvergues) • VVF Les Bouldouïres : 04 67 97 61 36, 06 74 83 73
®Hors GR , à 250 m 59, www.vvfvillages.fr, logements mai, juin et sept.
• Chambres et table d’hôtes La Payssière : 04 67
97 63 58, 06 48 01 25 96, 8 places. Pagnérié (34330 Le soulié)
• Chambres et table d’hôtes : 04 67 97 25 18,
Cambon (34330 Cambon-et-salvergues) www.fermeauboutduchemin.com, 12 places, ouvert
• Gîte d’étape La Clairière, Gîte de France, 3 épis : toute l’année.
04 67 97 61 00 ou 06 75 78 21 09, gites-laclairiere@
orange.fr, 43 places, ouvert toute l’année, coin Caraman (34330 Le soulié)
cuisine et restaurant La Clairière, 04 67 95 16 38 • Gîte d’étape, chambres d’hôtes, restaurant Les
(ouvert toute l’année). Lions de Caraman : 04 67 95 45 37, 06 72 57 25
04, contact@leslionsdecaraman.fr, 20 places, sans
Le Pont d’Agout (34330 Cambon-et-salvergues) cuisine, ouvert avril – déc.
• Gîte rural Gîte nature du pont d’Agout, Gîte de
France, 2 épis : 04 67 97 66 17 ou 06 87 28 93 La Roque (34330 Le soulié)
97, www.pontdagout.com, 6 places, ouvert toute • Gîte d’étape La Roque : 04 67 97 22 14,
l’année, coin cuisine. angedemiras@orange.fr, 16 places, ouvert toute
l’année, restauration sur réservation.
INFOS PRATIQUES • 15
LISTE DES HÉBERGEMENTSINFOS PRA TIQUES
Flacheraud (34330 Fraïsse-sur-Agout) Peybarthès (81260 Anglès)
® ®Hors GRP , à 0,6 km Hors GRP , à 1,5 km
• Refuge du Jougnier : 04 67 97 57 48, http:// • Gîte d’étape, chambres et table d’hôtes,
pagesperso-orange.fr/equipagesdujougnier, 10 Clévacances, La Ferme de Peybarthès : 05 63 70
places, ouvert toute l’année, restauration sur 90 21, http://lafermedepeybarthes.com, 19 places,
réservation. ouvert toute l’année.
Fraïsse-sur-Agout (34330) La souque (81260 Anglès)
• Gîte d’étape, gîte de France : 04 67 97 61 14, 04 • Restaurant, chambres et table d’hôtes L’Auberge de
67 97 52 26, kty.lopez@orange.fr, 10 places, ouvert la Souque : 05 63 50 83 52, www.aubergedelasouque.
toute l’année. com, 15 places, ouvert mars – nov.
• Hôtel-restaurant, Logis de France, 2 cheminées,
L’Auberge de l’Espinouse : 04 67 95 40 46, Le soulié (34330)
aubergeespinouse@aol.com/aubergespinouse.net, • Hôtel-restaurant Lou Pradal : 04 67 95 03 26,
10 chambres, ouvert mars – nov. loupradal@or.fr, 7 chambres, ouvert toute l’année.
• Gîte Les Terrasses de l’Agout : 04 67 97 63
92, www.ot-espinouse.fr, 48 places en gîtes, 36 Pagnérié (34330 Le soulié)
en chalets, ouvert toute l’année, restauration sur • Chambres et table d’hôtes : 04 67 97 25 18,
réservation. www.fermeauboutduchemin.com, 12 places, ouvert
toute l’année.
Le Pioch (34330 Fraïsse-sur-Agout)
• Chambres et table d’hôtes, Accueil Paysan, La salvetat-sur-Agout (34330)
®camping : 04 67 97 61 72, www.lepioch.fr, ouvert Par le GR 653, à 2 km
toute l’année. • Camping La Blaquière** : rte de Lacaune, 04 67
97 61 29, ouvert juin – août.
La Moutouse (34330 La salvetat-sur-Agout) • Plusieurs hébergements : se renseigner à l’OT au
• Gîte, chambres et table d’hôtes Les Trèfes, 2 04 67 97 64 44.
épis, 3 clés, Haltes vers Compostelle : 04 67 97
61 69, 06 85 06 43 88, http://ferme_la_moutouse. Les Bouldouïres (34330 La salvetat-sur-Agout)
voila.net, 20 places, ouvert toute l’année. • Hôtel-restaurant La Plage 2 cheminées, 2
• Chambres et table d’hôtes L’Oustal, Gîte de cocottes, Logis de France : 04 67 97 69 87, www.
France, 2 épis : 04 67 97 61 63, 06 32 27 18 45, pageloisirs.com/hotel-la-plage, 12 chambres, ouvert
www.loustal-lamoutouse.com, 10 places, ouvert toute l’année.
mars – nov. • Camping Les Bouldouïres*** : 04 67 97 36 91,
www.campingbouldouires.fr, ouvert avril-oct.,
®sUR LE sENTIER GRP TOUR DU LAC DE LA RAVIÈGE chalets ouverts toute l’année.
ou à proximité : • VVF Les Bouldouïres : 04 67 97 61 36, 06 74 83 73
59, www.vvfvillages.fr, logements mai, juin et sept.
Anglès (81260)
• Gîte d’étape La Gariguette : 05 63 50 39 86, 06 75 21 Rouquié (81260 Lamontelarié)
®18 85, http://gitelagariguette.voila.net, 12-14 places, Hors GRP , à 0,7 km
ouvert mars – nov., restauration sur réservation. • Camping Le Rouquié** : 05 63 70 98 06, 06 24
• Gîte d’étape communal : mairie, 05 63 70 97 19 69 25 20, chalets et mobil homes, ouvert avril – juin
ou offce de tourisme, 05 63 74 59 13, 6 places. et fn-août – oct.
Le Roussinas (81260 Anglès) La Cajoque (81260 Lamontelarié)
® ®Par GR 653 , à 0,7 km Hors GRP , à 0,7 km
• Parc Résidentiel de Loisirs (camping) : 05 63 70 • Chambres et table d’hôtes La Tranquille, 3 épis,
90 43, www.roussinas.com, location de chalet tout Gîtes de France : 05 63 74 56 54, www.la-tranquille.
équipé, ouvert toute l’année sur réservation. net, 3 chambres, ouvert toute l’année.
16 • Tours dans la Montagne du Haut-Languedoc
LISTE DES HÉBERGEMENTSinfo S pra T ique S
éco-vigilance incendie
randonneurS ,
VouS êtes des acteurs clés de la prévention incendie,
Soyez ToujourS en aLer Te !
SenSiBiLiSaTion
Avant de partir : réfLexe de ConSuLT aTion eT d’inforMa Tion
1 > Je consulte les conditions météo : www.meteofrance.com
2 > Je sais renoncer à ma sortie si le risque est présent
3 > Conscient des risques que l’imprudence fait courir, je n’expose pas le milieu naturel à
un départ d’incendie (cigarettes, allumettes, barbecues, feux d’artifce...).
oBSerV aTion
sur le terrain : réfLexe de LeCTure eT d’anTiCipa Tion
1 > Je porte attention à la signalétique spécifque incendies, notamment de la DFCI
(Défense des forêts contre l’incendie)
2 > Je respecte les restrictions de circulation et de stationnement afn de ne pas bloquer
les accès pour les pompiers. Je ne stationne pas devant les barrières
3 > Je repère les habitations ou lieux de repli (stades, plaines...) qui peuvent me servir
de refuge
CoMpor TeMenTS
En situation de feu : réfLexe de SurVie eT de SauVegarde
1 > avant d’essayer de maîtriser un départ de feu, je préviens les secours :
18 ou 112
Le contenu de mon message :
• localisation précise (commune, lieu-dit, points de repère, coordonnées GPS),
• description des abords (campings, lotissements),
• direction prise par le feu,
• moyens d’accès possibles pour les secours.
2 > Je ne panique pas et j’attends l’arrivée des pompiers si je ne peux me dégager du feu.
3 > Je réagis rapidement :
• j’emprunte les voies et chemins de dégagement,
• je recherche un écran de protection (rocher, mur, butte de terre...),
• je me réfugie dans les espaces dépourvus de végétation,
• je me dirige vers les points d’eau (équipements de défense des forêts contre l’incendie,
barrages, citernes, rivières...).
Retrouvez l’ensemble des recommandations sur le site de la Fédération
www.ffrandonne.fr
rubrique environnement
INFOS PRATIQUES • 17
ÉCO-VIGILANCE INCENDIELe Parc naturel régional
du Haut-Languedoc
Les fches rando
A pied, en autonomie
1 fche rando + 3 fches sur le patrimoine = 1 €
Dispositif comprenant un descriptif de la randonnée
et trois fches patrimoine pour vous aider à
comprendre les paysages et la culture du Haut-Languedoc.
En vente dans les Ofces de Tourisme de Saint-Pons-de-Thomières, La
Salvetat-surAgout, Fraïsse-sur-Agout, Caroux en Haut-Languedoc, Maison du Sidobre et
Lacauneles-Bains
Accueil
du Les prestataires du Parc
® vous proposent
A chacun son rythme, à chacun ses envies...
Contempler >> Rando avec âne bâté et équitation
S’aventurer >> Activité à corde
S’éclater >> Canoë sur l’Orb et l’Agout
S’initier >> Sortie nature
S’émerveiller >> Rando pour tous, en joëlette
S’évader >> Rando pédestre, marche nordique et
orientation
w w w.parc -haut-languedoc.fr
Pour plus d’infos, contactez la Maison du Parc  04 67 97 38 22
Email : accueil@parc-haut-languedoc.fr
à découvrir autrement !
Guide GRATUIT
Disponible dans les Ofces de
Tourisme et à la Maison du Parcinfo S pra T ique S
Adresses utiles
offces de tourisme ( oT), Tourisme
Syndicats d’initiative (Si) • Comité régional du tourisme
Languedoc-Roussillon, 980, avenue Jean-Mermoz, 34000 Mont-et points informations
pellier, 04 67 20 02 20, www.sunfrance.com.
tourisme (piT) • Comité régional du tourisme Midi-Pyrénées,
54, boulevard de l’Embouchure, BP2166, 31022
• OT de La Salvetat-sur-Agout, 04 67 97 64 44, Toulouse cedex 2, 05 61 13 55 48,
www.touwww.lasalvetatot.com. risme-midi-pyrenees.com.
• SI d’Anglès, 05 63 74 59 13, www.hautlanguedoc.fr. • Hérault Tourisme Agence de Développement
• OT des Monts de l’Espinouse à Fraïsse-sur- Touristique, avenue des Moulins, 34184
Montpellier cedex 4, 04 67 67 71 71, www.herault-Agout, 04 67 97 53 81, www.ot-espinouse.fr.
tourisme.com.• PIT de Rosis, 04 67 23 60 73,
www.rosis• Comité départemental du tourisme du Tarn, languedoc.fr.
41, rue Porta, BP225, 81006 Albi cedex, 05 63 • PIT La Clairière à Cambon et Salvergues, 04 67
77 32 10, www.tourisme-tarn.com.97 61 00, laclairiere@orange.fr.
autres adressesr andonnée
• Communauté de communes de la montagne du
• Comité régional de la randonnée pédestre
Haut-Languedoc, 04 67 97 55 14,
www.hautlanLanguedoc-Roussillon, Maison régionale des guedoc.fr.
sports, place de Jérusalem, 34000 Montpellier, 09 • Conseil général de l’Hérault, Service activités et
72 19 52 86, www.f frandonnee-lr.fr. sports de nature, 04 67 67 76 36, www.herault.fr.
• Comité régional de la randonnée pédestre Midi- • Hérault Sport, 04 67 54 82 00,
www.heraultsPyrénées, Maison des sports, rue Buissonnière port.fr.
• Conseil général du Tarn, Service espaces et pay-BP81908, 31319 Labege cedex, 05 62 24 18 77,
sages, 05 63 48 68 52.www.randonnees-midi-pyrenees.com.
• Centre permanent d’initiative pour l’environne-• Comité départemental de la randonnée pédestre
ment du Haut-Languedoc (CPIE), 04 67 97 51 16, de l’Hérault, Maison départementale des sports,
www.cpiehl.org.200, avenue du Père-Soulas, 34094
Montpel• Parc naturel régional du Haut-Languedoc, 04 67 lier cedex 5, 04 67 41 78 58, http://herault.
97 38 22, www.parc-haut-languedoc.fr.
ffrandonnee.fr. • Offce national des forêts, agence interdéparte -
• Comité départemental de la randonnée pédestre mentale Hérault-Gard, 04 67 04 66 99, www.onf.fr.
du Tarn, 6, rue Saint-Clair, 81000 Albi, 05 63 47 33 • Offce national de la chasse et de la faune sau -
70, www.randonnee-tarn.com. vage, 04 67 23 25 50, www.oncfs.gouv.fr.
• Centre d’information de la FFRandonnée, 64, rue Espace Randos et Paysages, 05 63 47 73 06,
du Dessous-des-Berges, 75013 Paris, 01 44 89 93 www.randonnee-tarn.com
93, www.ffrandonnee.fr.
INFOS PRATIQUES • 19
ADRESSES UTILESinfo S pra T ique S
Bibliographie, cartographie
• J.-C. Bousquet, La géologie de l’Hérault, Les ouvrages géographiques
écologistes de l’Euzière, Cahier de Cuculles et historiques sur la région n°3, 1991.
• B. Geze, Languedoc méditerranéen, Montagne • Collection de la Mémoire de la Montagne du
noire, Collection Guides géologiques régionaux,
Haut-Languedoc héraultais, 17 monographies
Éd. Masson, 1979.
d’histoire locale, Éd. CCMHL, 1998.
• Sauvezon A. et R., Les trésors du châtaignier, • Paume M.-C., 2006, Sauvages et comestibles
Les Presses du Languedoc, 2003.- Herbes, feurs et petites salades, Edisud, Aix
• Huppe Ph., Les plus belles légendes en Provence.
d’Occitanie, l’Hérault des légendes, Les Presses
• Durand, Livet, Salabert, 2004, La fore du Haut
littéraires, 2006 (tome 1), 2007 (tome 2).Languedoc, Éditions du Rouergue, PNRHL.
• Le Tarn et ses pays, Éditions Privat, 2001.• Cugnasse, Maurel, Biau, 2001, Les oiseaux
• Guide Gallimard du Tarn, 2001.du Parc Naturel Régional du Haut-Languedoc,
Éditions du Rouergue. Hébergements
• Légendes d’occitanie, Loddo, Association
Cordae / La Talvera. • Mouraret A. et S., Gîtes d’étapes et refuges,
• Granier P., Espinouse, La belle oubliée, mise à jour permanente sur
www.gitesLibrairie cévénole, Saint-Pons, 1961. refuges.com.
• Granier P., Sur les chemins du Somail,
SaintPons, 1972. guides de r andonnées
• Rodriguez, Les statues menhirs
saintponiennes en Haut-Languedoc, Cahiers • Sentier vers Saint-Jacques-de-Compostelle
du Saint Ponais n°5, Bulletin du Musée de via Arles (Arles-Toulouse), éd. FFRandonnée,
Préhistoire de Saint-Pons. réf. 6533.
• Les trésors de l’art sacré, Éditeur Centre de • Tour du Larzac Méridional, éd. ,
Recherches du Patrimoine de Rieumontagné, réf. 734.
2009. • Montpellier... à pied, éd. FFRandonnée, réf.
• Le plateau des sources, des rivières et VI07.
des lacs, Éditeur Centre de Recherches du • L’Hérault… à pied, du Haut Languedoc à la
Patrimoine de Rieumontagné, 2006. Méditerranée, éd. FFRandonnée, réf. D034.
• Sur les pas de nos origines, au cœur de la • Sentiers des patrimoines Hérault, éd. CRDP
montagne, Éditeurs Centre de Recherches académie de Montpellier et FFRandonnée, réf.
du Patrimoine de Rieumontagné et Comité SP01.
départemental d’archéologie du Tarn, 2010. • Le Tarn… à pied, éd. FFRandonnée, réf. D081.
• Borgarino, Hurtado, Le guide des • Traversées du Tarn,, réf. 810.
champignons, Édisud, Aix en Provence, 2005.
• P. Martin, La nature méditerranéenne en Cartographie
France, Les écologistes de l’Euzière, Éd.
• Cartes IGN au 1 : 25 000 : 2543 OT, 2443 ET, Delachaux et Niestlé, 1997.
• Bois et forêts de l’Hérault, ODAC / Archives 2444 ET.
départementales, 1999. • Cartes IGN au 1 : 125 000 : cartes
• J.-C. Bousquet BRGM, Géologie du Languedoc- départementales Hérault (D34) et Tarn (D81).
Roussillon, Éd. Presses du Languedoc, 1997.
Topo-guides de la f édération
française de la randonnée pédestre
Le catalogue des topo-guides de la Fédération
est consultable sur le site :
www.ffrandonnee.fr
INFOS PRATIQUES • 21
BIBLIOGRAPHIE, CAR TOGRAPHIEAu cours de votre randonnée,
Communauté de Communes de la
Montagne du Haut Languedocprofitez-en pour visiter :
La Maison du Mouflon
et du Caroux à Douch (Rosis)
Pour tout savoir sur le mouflon
méditerranéen, le massif du Caroux,
sa faune et sa flore.
Les ateliers pédagogiques
sur les énergies renouvelables
Pour découvrir en grandeur nature
un barrage hydroélectrique, un
réseau de chaleur au bois-énergie
et un site éolien, rendez-vous à
Anglès, Fraïsse et Cambon !
Pour en savoir plus : www.hautlanguedoc.fr
page CommunautC topo guide GRP.indd 1 8/03/11 0:01:16archer dans le Haut-Languedoc, c’est aller à la rencontre d’une nature riche de couleurs, Mde parfums, de goûts, de silences et de murmures partagés !
®Le sentier GR de Pays, véritable aventure pour les marcheurs courageux qui voudront connaître
notre pays dans ce qu’il a de plus secret, de plus profond, est aussi et surtout le résultat du
travail de tous ceux qui l’aiment assez pour désirer le faire partager.
Conduire pas à pas les touristes au cœur d’un pays, c’est choisir de leur faire goûter une part
des bonheurs simples que nous a donnés la nature.
Tout visiteur du territoire est le bienvenu et les randonneurs apprécieront sans aucun doute le
vaste territoire de la Communauté de communes, la diversité et la richesse de ses paysages
qui vont des rochers du Caroux et de l’Espinouse jusqu’aux vallées verdoyantes de l’Agout et
de l’Arn ! Merci donc à tous ceux qui se sont investis dans ce projet : il fédère nos communes,
complète notre offre touristique et renforcera notre économie.
Bon succès au sentier de Grande Randonnée de la Montagne du Haut-Languedoc !
Marguerite MATHIEU,
Présidente de la Communauté de communes
de la Montagne du Haut-Languedoc® GR Pays
Découvrir
la Montagne
du Haut-Languedoc
PHOTOS (de gauche à droite) P P / P PNRHL / r / P C.E./CDRP34 /
l C l’a / P F.B./CDRP34 / (Ci-dessous) P s -M - -F / P C.E./CDRP34
u cœur du Parc naturel régional du Haut-Languedoc et, comme lui, à cheval sur
deux départements, l’Hérault et le Tarn, ainsi que sur deux régions, Languedoc-A Roussillon et Midi-Pyrénées, la Communauté de communes de la Montagne du
Haut-Languedoc fonde son identité sur son caractère de moyenne montagne. Toute proche
des côtes méditerranéennes mais dernier contrefort du Massif central, elle a une altitude
moyenne de 800 mètres et constitue un refuge de fraîcheur en période de canicule. De
plus, située sur la ligne de partage des eaux entre Méditerranée et océan Atlantique, elle
bénéfcie d’un climat relativement humide qui en fait à la fois le château d’eau et le poumon
vert des plaines et vallées voisines.
• 23
tononidadntdtoanileeruorasyleiahoorttoeauohnthiorattaosdgeihedno
L A M O N T A G N E D U H A U T- L A N G U E D O C u P , P P / P CPIE B C M M / P C.E./CDRP34
D’est en ouest, la Communauté de communes de la Montagne du Haut-Languedoc se
compose de trois entités géographiques.
Le Caroux, « montagne de lumière », bien connu des amateurs de randonnée et d’escalade,
domine de sa masse imposante les plaines languedociennes et sert de repère aux marins
méditerranéens qui l’ont surnommé « la femme couchée ».
L’Espinouse est un massif boisé qui culmine à 1 152 mètres d’altitude et s’écroule vers le
BasLanguedoc par un dénivelé de 800 mètres en une succession d’arêtes rocheuses et de ravins
spectaculaires. De ses crêtes et balcons, l’Espinouse offre des panoramas extraordinaires,
par-dessus les Avants-Monts et le « Pays bas », jusqu’à la mer et à la chaîne des Pyrénées.
Le Somail et les monts d’Anglès présentent des profls plus doux et arrondis, des paysages
verdoyants sous l’infuence du climat atlantique et sont connus sous le nom de « Plateau des
Lacs », car ils accueillent quatre lacs artifciels : la Raviège, Vésoles, les Saints-Peyres et le
Laouzas (ce dernier se trouvant chez nos voisins tarnais des monts de Lacaune).
L’eau claire et fraîche est partout présente, et si l’écrevisse autochtone à pattes blanches a
malheureusement quasiment disparu, la truite fario est toujours là pour le plus grand bonheur
des pêcheurs. Sur le versant méditerranéen, d’innombrables ruisseaux dévalent les pentes
abruptes pour retrouver le Jaur, la Mare et l’Orb. Exemple unique en France, une énorme
l C / P C.E./CDRP34
24 • Tours dans la Montagne du Haut-Languedoc
otdldoehelnioahodsleeloruulsnntieeshleadndtraonoutsouhieqraroeoiee
L A M O N T A G N E D U H A U T- L A N G U E D O C conduite forcée passe sous l’Espinouse
et détourne en partie les eaux du lac du
Laouzas, normalement destinées à l’océan
Atlantique, vers la Méditerranée. Sur le
versant atlantique, l’Agout et l’Arn serpentent
au milieu de la verdure des prairies et des
forêts.
L’homme a marqué le paysage, par son
activité d’agriculteur et d’aménageur bien sûr,
mais surtout par son travail de la pierre. Tout
un patrimoine à protéger : statues-menhirs
remontant au quatrième millénaire avant
Jésus Christ ; églises et chapelles témoins,
avec les croix qui jalonnent les chemins,
d’une foi chrétienne profondément
enracinée ; murettes de soutien permettant de
couper les pentes et d’installer les
plantations ; chemins « caladés » souvent bordés
de murs, gués aménagés et passerelles pour
faciliter les communications ; « sécadous »,
bergeries et granges pour l’activité agricole ;
solides bâtiments aux murs d’un mètre de
largeur et agrémentés de contreforts pour
soutenir les voûtes de pierre et les toitures
C P -M - -F / P F.B./CDRP34 de lauzes ; pierre taillée pour les escaliers, F / P C.E./CDRP34
F - -a / P G.W./A.B.les encadrements des ouvertures, le
manteau et les corbeaux de cheminée, l’évier.
La Montagne du Haut-Languedoc n’a jamais connu
d’implantation industrielle, à l’exception de l’exploitation de mines de charbon
eà Castanet-le-Haut, et, jusqu’au début du siècle, au-dessus de
l’étage consacré à la culture du châtaignier, l’activité principale, et
quasiment exclusive, des habitants était l’élevage et une agriculture
C M C / P M.C./PNRhL • 25
elsitlaeeattsdteahushaxianetrooaorltnionrthdouxoorroïisdohuéhdgouho
L A M O N T A G N E D U H A U T- L A N G U E D O C t P V / P CPIE /
l B / P PNRHL /
de subsistance. Ensuite, le sévère
dépeuplement dû aux deux grandes guerres, puis
l’exode rural, ont provoqué l’abandon de
nombreuses fermes et le développement
des forêts naturelles ou artifcielles, alors que, dans le même
temps, les progrès des transports routiers ainsi que la création par EDF de lacs artifciels favo -
risaient l’essor du tourisme ou encore l’installation de nombreuses résidences secondaires.
De plus en plus nombreux ont été les voisins des basses terres languedociennes et les
touristes venus d’horizons plus lointains qui ont su apprécier les charmes de la Montagne : l’or des
feurs de genêts en fn de printemps, le rose carminé des bruyères l’été, le vert profond des
forêts, mais aussi la rencontre toujours renouvelée d’une nature parfois rude mais si belle, l’air
pur et l’eau claire, les festins de truites, d’écrevisses, de gibier, de charcuterie et de
champignons, et puis le contact avec des habitants qui savent faire partager l’amour de leur pays.
Aujourd’hui, l’évolution démographique est redevenue positive. L’élevage est toujours bien
présent : des bovins sur de grands espaces pour la production de viande de qualité ou des brebis
fournissant le lait aux fromageries de Roquefort, par exemple. L’activité touristique prend de
plus en plus d’importance, grâce à une nature préservée, une gastronomie réputée, une
qualité d’accueil reconnue. Le succès de l’eau Salvetat a donné un coup de fouet à l’économie
locale et la Montagne du Haut-Languedoc met en œuvre une politique de développement
P C / P B.B./CPIE
26 • Tours dans la Montagne du Haut-Languedoc
gaaéahnedoeeuedueeadsorluiytènraelsuethhooensiaontortilotsorhaoo
oB V F / P CPIE
L A M O N T A G N E D U H A U T- L A N G U E D O C r M F
M F / P CPIE
durable adaptée à ses ressources. Elle porte
une attention particulière à la qualité de son
environnement et au respect de la grande biodiversité
qu’abrite son territoire, par exemple en s’impliquant fortement dans la démarche
Natura 2000. Après la production d’électricité par les barrages, le temps est venu de l’énergie
éolienne, du bois-énergie et de la valorisation locale de la production forestière. Déjà trois
fermes éoliennes, deux réseaux de chaleur alimentés par des chaudières fonctionnant au
bois récolté et déchiqueté sur place et une plate-forme de stockage et d’exploitation des bois
locaux ont vu le jour.
Peu après la reprise par le groupe Danone de la source d’eau minérale de Rieumajou et
la construction de l’usine d’embouteillage Salvetat, la Communauté de communes de la
Montagne du Haut-Languedoc a vu le jour en 1992. Elle regroupait alors quatre
communes : La Salvetat-sur-Agout, Le Soulié, Fraïsse-sur-Agout et Cambon-et-Salvergues. Elle s’est
ensuite agrandie aux deux autres communes riveraines du lac de la Raviège, situées dans le
département du Tarn : Anglès et Lamontélarié, et plus tard aux deux communes du Caroux :
Rosis et Castanet-le-Haut.
Aujourd’hui, la Communauté de communes de la
Montagne du Haut-Languedoc, si elle ne compte que
23 000 habitants, s’étend sur 45 000 hectares (450 km )
et elle invite tous les amoureux de la nature, qu’ils soient
grands randonneurs ou simples promeneurs, à découvrir
ses paysages variés, ses grands espaces naturels,
sauvages ou cultivés, et ses villages coquets et accueillants.
C C /
P A.B./CCMhL
• 27
aasasddonniseosuâsltuosioneneadghetrihntsosuhoolonn
L A M O N T A G N E D U H A U T- L A N G U E D O C GRP
GRP
GR 666666666666535353535353535353535353333333333333333333333
GRGR GR GR GR GR GR GR GR GR GR GR 777777777777
N
011/50000 km
Feuille 2543
© IGN 2003
GRP
GR 7
GRP
GR 653
GRP
GR 7
GRP
GR 7
GRP
GRP
Hors
GR
GRP
GRP
GR 7GRP
GRP
GR GR GR GR GR GR GR GR GR GR GR 666666666666535353535353535353535353333333333333333333333
GRGR GR GR GR GR GR GR GR GR GR GR 777777777777
® GR PaysTour du Caroux
> Parking : 200 m avant Douch, se garer à gauche au bord de la piste DFCI. Pour rejoindre le départ,
prendre la route à gauche vers Douch, jusqu’à la placette bordant le hameau (source).
® 100 m 5 minDe Douch à la jonction avec le GR 7
À Douch > 6
> Douch : Maison du Moufon, en haut du hameau.
1 Monter à gauche par le sentier entre les frênes sur 50m, atteindre une bifurcation.
®> Jonction avec le GR 7.
® 1,7 km 30 minDe la jonction avec le GR 7 au refuge de Font-Salesse
> N’entreprendre la traversée du plateau du Caroux que par temps clair.
2 Gravir des marches à gauche. Ignorer le sentier à droite, grimper dans la hêtraie et gagner le plateau,
puis un carrefour. Poursuivre tout droit sur 500 m. Bifurquer à droite dans le sous-bois et parvenir au
refuge forestier de Font-Salesse.
Du refuge de Font-Salesse à la Fage 5 km 1 h 30
À Font-Salesse > M
3 Ignorer à droite les départs de sentiers, continuer par la piste à gauche sur 100 m. Se diriger alors à
droite sur un sentier qui gagne le bord des falaises et une table d’orientation. Dos à la table, prendre le
sentier à droite. Monter jusqu’à un carrefour en étoile (point d’info randonnée). S’avancer sur le premier
sentier à droite, sous une futaie de pins. Traverser ensuite une lande, puis franchir des tourbières sur
des caillebotis. Couper une piste et continuer en face jusqu’à une intersection.
4 Ignorer à gauche l’accès au Culmen [ > point culminant du plateau du Caroux], poursuivre
tout droit. Descendre [ > nombreux cairns] sur l’amont des gorges de Colombières, face aux parois
rocheuses. Déboucher sur une petite route à l’entrée de la Fage, au dessus du ruisseau d’Arles.
600 m 10 minDe la Fage à la Croix-de-Douch
À la Fage > 6
5 Par la route à gauche, franchir le ruisseau d’Arles et monter jusqu’à une barrière à la Croix-de-Douch.
® 500 m 10 minHors GR > pour les Avels 9 7 I
Prendre la première route à droite pour accéder à l’auberge.
® 2 km 30 minDe la Croix-de-Douch à la séparation avec le GR 7
6 En face, contourner le parking par la droite. Monter par la piste à droite sur 200 m, passer sous
une ligne électrique, puis se diriger à gauche sur un sentier. À fanc de colline, face à la forêt domaniale
des Écrivains Combattants, descendre et atteindre une petite route. [ > Pour honorer la mémoire
des écrivains morts durant la première guerre mondiale, de nombreux arbres ont été plantés et des
monuments érigés].
®> Séparation avec le GR 7.
N
® 4 km 1 hDe la séparation avec le GR 7 à Cours-le-Bas011/50000 km
7 Par la route à gauche, gagner le col de Madale. Traverser la D 180 pour prendre en face un chemin Feuille 2543
© IGN 2003 herbeux, à droite d’une cabane en pierres. Pénétrer dans la châtaigneraie par un sentier en corniche,
passer sous un éperon rocheux et descendre au col de Vente-Vieille.
® GR de Pays • 29
GRP
GR 7
GRP
GR 653
GRP
GR 7
GRP
GR 7
GRP
GRP
Hors
GR
GRP
GRP
GR 7GRP
PR
PR
N
0 1/30000 600 m
Feuille (réduite) 2443 ET
© IGN 2008
n P eu d’Hi S toi R
La T T T
u détour du sentier, sous Ala voûte des arbres,
les ruines du hameau de
Sicardens. Des ruelles
encadrées de murs moussus, les
vestiges d’un four à pain :
Sicardens s’est endormi
un jour, mais la pierre en a
conservé la mémoire.
Une petite vingtaine de
efamilles vivent là au
siècle, dans de petites
maip p.e./CCMHLsons aux toits de genêts et
au sol de terre battue. La terre est pauvre sur le hameau et décime la population ; le
et les hommes doivent mendier et louer dernier survivant s’éteint en 1902.
leurs bras, on les appelle des brassiers. Passant, arrête-toi un instant et écoute la
En 1870, une épidémie de charbon s’abat mémoire du hameau !
104 • Tours daNs La MoNT aGNe du HauT -LaNGuedoC
esirionsoecsatrehisexiioxrddehu
PR
Var.
GRP
PRLa balade montéliote PR 9
®agréé
moyenAssemblage de dômes couverts de hêtres ou de sapins et
de vallons garnis de landes, le Haut-Agout est un pays de 4h • 13km
« sagnes », combes humides et tourbières où des ruisseaux aux
eaux limpides serpentent entre les saules. S situation
Lamontélarié, à l’est
de Castres, à 22 km de 1 remonter la rue principale. à la sortie du village, tourner à gauche Brassac par la d 62
vers Fréjeraud. au croisement, continuer tout droit et, 200 m plus loin,
P paRkingdescendre par le chemin à gauche. Couper deux fois la petite route, puis
devant la mairie
la suivre à gauche. à la patte d’oie, aller à gauche. passer devant la
pisci/culture de la Brizaude. DénivEléE
altitude mini et maxi,
dénivelée cumulée à la 2 Monter par le chemin à gauche. devant les ruines de sicardens, montée
904 ms’engager sur le premier sentier à gauche, puis zigzaguer dans la forêt.
à Larreloc, virer à gauche sur la route, puis bifurquer à gauche à la patte
d’oie et fler tout droit jusqu’à un croisement avec un calvaire. 470 m691 m
> Variante courte (5,5 km – 2 h) par le sentier de Sicardens : tourner B balisagE
à gauche sur la piste ; à la route, rejoindre le départ à droite. jaune
3 partir à droite, puis tout droit. à la sortie de la forêt, prendre le chemin
à gauche sur 40 m, puis bifurquer à gauche et atteindre un carrefour
routier.
4 descendre vers La salvetat-sur-agout. Laisser à gauche l’accès à
L’acapte, puis s’engager sur une route désaffectée. Grimper à droite dans
le bois. déboucher sur un large chemin : bifurquer à droite et avancer tout
droit. descendre par le premier chemin à droite et serrer sur la gauche. au
À DécouvRiR...calvaire, poursuivre en face jusqu’à une patte d’oie.
> En chemin :
> Accès à Rouquié (250 m, 5 min, balisage jaune) : descendre à droite. • village de Lamontélarié
• hameau de Sicardens
• lac de la Raviège5 aller à gauche, puis à droite à la • zones humides cH V /
(sagnes)piste. Monter en ignorant les voies de d ESS p.r.
droite. plus haut, monter à gauche. > Dans la région :
Vers le sommet, à l’intersection, • roc du Montalet
(1259m) • lac du prendre en face un passage étroit
Laouzas : base de
entre les résineux. après le point de loisirs, musée des arts et
vue sur le lac, descendre jusqu’à une Traditions populaires de
rieu-Montagnézone humide près du ruisseau.
• Brassac : château et
evieux pont ( siècle)
• Lacaune : château de 6 Laisser le chemin à gauche pour un
eCalmels ( siècle), sentier le long du cours d’eau. près de la Maison de la Charcuterie,
Fainée, traverser la d 52 et monter par Musée du Vieux Lacaune,
eéglise ( siècle), fon-la route en face avant de virer dans le
etaine des pisseurs (
premier chemin à droite. passer devant siècle), flature ramond
el’église et rejoindre le parking. ( siècle)
• 105
xvivxixxiixuvliiexiirneiPR
PR
PR
GRP
GRP
N
011/50000 km
Feuilles 2443
2444
© IGN 1998
106 • Les pays de La Loire… à pied
GRP
GRPLe plateau d’anglès 10PR
®agréé
difficileCorridors de clairières pâturées
ouvertes dans le manteau des forêts ; 5h • 19km
fermes massives aux lisières, hêtres
superbes en futaies ou au bord des che- S situation
anglès, à 20 km à l’ouest mins ; et partout, la masse compacte
de La salvetat-sur-agout
des épicéas… Le plateau d’Anglès
Paffrme son caractère montagnard… paRking
devant le syndicat
d’initiative
devant le syndicat d’initiative, prendre 1
/ DénivEléEle chemin de Cabirac à gauche. aux gîtes de
altitude mini et maxiCabirac, traverser la piste à l’arrière des
habita839 m tions. au Touys, s’engager sur la piste forestière
é A / à gauche. avancer tout droit entre deux forêts. à
d ESS p.r.
la sortie, longer la piste de gauche. 693 m
B balisagE aux Menous, après la première habitation, avancer à gauche, puis 2 jaune
prendre le sentier sur la droite. emprunter la route vers la droite. à la patte
V ciRcuit vttd’oie, prendre à gauche. suivre la route sur 1,1 km environ jusqu’à une
intersection (787 m). E chEmin équEstRE
Choisir le chemin à gauche. au premier virage à l’entrée des Girmanes, 3
prendre aussitôt à gauche.
au carrefour de trois chemins de terre, tourner à droite en angle droit. 4
Laisser tout de suite à droite un chemin et cheminer tout droit en sous bois
À DécouvRiR...de feuillus puis de grands résineux. emprunter ensuite à gauche la d 52
>sur 250 m puis bifurquer à droite sur le chemin en direction des Terrières- En chemin :
• Anglès : village fortifé Hautes. Continuer tout droit.
e e( ), église (fn ),
porte dite « du Midi »
devant les Crouzettes, prendre à droite jusqu’à la d 68. La traverser. • panoramas sur le 5
massif de somail et le lac poursuivre tout droit. au croisement de Lautié, quitter le goudron. partir en
de la raviège
face sur 250 m de piste. • nombreuses croix,
parfois insolites, à formes
et ornements divers au croisement, choisir la piste à droite. sur la route, partir à gauche. 6 • parcours de
découà la patte d’oie, prendre à droite. Traverser la d 68. devant l’église de la verte à La raviège (zones
humides) • La Souque : souque, aller à gauche, puis à droite. descendre, franchir le ruisseau et
église saint-Martin,
tourner à droite ; 10 m après, s’engager sur le sentier à gauche. sur la moulin de Corbières
route, prendre à gauche. à la sortie de pradou, quitter la route à droite. > Dans la région :descendre tout droit. à la patte d’oie devant le moulin de Corbière, aller
• lac de la Raviège :
à droite. sur la route, à gauche. dépasser de 20 m une vieille maison plage aménagée,
motonautisme, ski-nautique, perchée sur le talus à gauche.
voile, pêche • lac des
saint-peyres : pêche et
Grimper le talus de droite. déboucher dans un pré. avancer tout droit 7 aire de détente • plateau
granitique du sidobre : vers le bois, en face. Continuer tout droit direction La Grifoulade. Ne pas
peyro Clabado, lac du
rejoindre la route. 30 m avant, bifurquer à droite vers pieffarat. emprunter Merle, roc de l’oie
la petite route jusqu’à anglès. • gorges du Banquet
• 107
iinciiiixxvpiéFaune et F lo R
La T
ppelé aussi fayard, le hêtre (« fau » Aen occitan) est un bel arbre à l’écorce
claire et lisse qui peut atteindre une
quarantaine de mètres de hauteur, et qui apprécie
les milieux humides en moyenne montagne.
Ses fruits comestibles, les faînes, étaient
autrefois pressés pour produire de l’huile ;
son bois, bon combustible, est utilisé en
menuiserie pour les meubles « de bois
blanc ». Son feuillage dense rend le
sousbois relativement sombre et pauvre ; la
hêtraie accueille donc des végétaux à
faibles besoins en lumière (fougères par
exemple) ou s’épanouissant très tôt au printemps
(comme l’anémone des bois), mais la girolle
aime s’y cacher… alors, ouvrons l’œil !
p C.e./Cdrp34
Cultu R
L’ T
itué au cœur de l’Occitanie, le Haut- inspire, en disant par exemple :SLanguedoc est héritier d’une riche avoir du « biais » (être adroit) ; être
culture. « poulit » (joli) comme un astre ; être
Il y a moins d’un siècle, l’occitan était la « caluc » (fou) ; prendre un « emplâtre »
langue maternelle de tous et c’est l’école (une gife) ; piquer un « cabus » (un
plonqui obligeait les enfants – à coups de geon) ; manger des « cèbes » (oignons) et
baguette sur les doigts – à des « biètasés » (traduction
abandonner le patois pour littérale réservée aux
adulle français. tes, en fait des
aubergiAujourd’hui, la langue d’oc nes) ; à « bisto de nas » (à
est en difficulté, même si vue de nez) et, pour juron,
les anciens la pratiquent « medamné » ! (Dieu me
encore activement et si damne !).
les plus jeunes la com- La langue d’oc est partout
prennent, mais sans vrai- présente ; elle explique par
ment la parler. Pourtant, exemple bien des noms de c A /
p J.C.M.le parler populaire s’en lieu : « lo fraisse », c’est le
108 • Tours daNs La MoNT aGNe du HauT -LaNGuedoC
nriiooeiexoanhrtêoococeohittehcac®PR 10
frêne ; « lo fau », « lo fajas », « lo fag », Un proverbe météorologique bien utile pour
le hêtre ; « la lenha », le bois de chauf- programmer vos randonnées : « Luna
merfage ; « lo vèrnhe », l’aulne ; « la bruga », cruda e femna mostachuda, cada cent ans
la bruyère ; « lo puèg », « la sèrra », la n’i a pro amb una. »
colline ; « lo suc », « lo suquet », la hau- Lune du mercredi et femme moustachue, il
teur ; « lo plo », le plateau ; « lo rajal », la y en a assez d’une tous les cent ans.
cascade ; etc… Méfance donc si la lune nouvelle arrive
un mercredi !
n P eu d’Hi S toi R
La T
e Mémorial de la Résistance et de la qui opposa quarante maquisards à deux LDéportation érigé au col de Fontfroide cents soldats allemands. Sur le lieu de cet
rappelle que le Haut-Languedoc a joué un affrontement se dresse aujourd’hui une
rôle important dans les actions de résis- stèle.
tance contre l’occupation allemande lors En limite des communes de
Castanet-lede la guerre 1939-1945. Et pas seulement Haut et de Murat-sur-Vèbre, au pont de la
parce que son territoire se prêtait particu- Mouline, le Corps Franc de la Montagne
lièrement bien à recevoir les parachutages Noire accrocha le 23 août 1944 une
alliés d’hommes, d’armes, de vivres et colonne allemande de la FLAK (DCA).
d’argent. Le combat, très violent, fit neuf
victiFraïsse-sur-Agout a hébergé le Délégué mes parmi les Maquisards. Sur place,
militaire régional du gouvernement provi- un mémorial et une cérémonie annuelle
soire de la République française, Jacques rappellent le sacrifce de ces combattants
Picard, dit « Sultan » ; celui-ci était pour la liberté.
chargé de la coordination des maquis sur m A r A /
p G.W./a.B.les actuelles régions
Languedoc-Roussillon et
Midi-Pyrénées.
Une ferme isolée du
Somail, les Syères, a
accueilli le poste de
c o m m a n d e m e n t e t
d’instruction du maquis
Latourette.
Le maquis Bir Hakein
était installé au
presbytère du hameau de
Douch et perdit deux
hommes dans le combat
• 109
tohsoedinsreucéncolteeatnsmuneséiTOUTES NOS ÉNERGIES
POUR PRÉSERVER
NOTRE ENVIRONNEMENT
Pour préserver notre Terre, GDF SUEZ s’engage à relever les défi s environnementaux,
à sensibiliser le grand public et à sauvegarder sites et chemins. Tout est possible
quand l’énergie est là. Il suffi t de descendre sur le terrain, de suivre le chemin,
de trouver les meilleures solutions technologiques. L’enjeu : pouvoir s’émerveiller
ensemble de la nature. C’est pourquoi GDF SUEZ est le partenaire officiel
de la Fédération Française de la Randonnée Pédestre depuis près de 20 ans.
gdfsuez.com
Exigence - Engagement - Audace - Cohesion
GDFMECENAT-mer 135x210mm.indd 1 11/05/10 18:24:09
Credit photo : Yves LESPERATé

r

o
A
h
g
T

o
M

d
t ours dans la Montagne du Haut-Languedoc
Au cœur du Parc naturel régional, la Montagne du Haut-Languedoc constitue le
HérAUlt
dernier contrefort du Massif central tout près de la Méditerranée. Avec une altitude tArN
moyenne de 800 mètres, elle bénéfcie d’un climat relativement humide et frais qui
en fait le château d’eau et le poumon vert des plaines et vallées voisines. Le Caroux et
DANS
ses balcons au-dessus de la mer, l’Espinouse et ses ravins spectaculaires, le plateau
CE GUIDE
des Lacs et ses paysages verdoyants vous offrent plus de 200 km de sentiers balisés
2et aménagés sur 430 km d’espaces naturels
préservés.
MURATLACAUNE SUR-VÈBREGR TARN
Sommet dePAYS Lac du Andabre
l’EspinouseLauzas 1
Saint-Gervaissur-Mare
2DouchFraïsse- Cours-le-BasCambon
sur-Agout Rosis5 Le Caroux9 BÉDARIEUXBRASSAC 7
34
Lamontélarié 6
ColPR LA SALVETAT- Hérépiandes AvelsLac de SUR-AGOUT
la Raviège
Lac de OLARGUES10
Parc naturel Vésoles8Anglès régional du Le Soulié
Haut-Languedoc
Lac des SAINT-PONS- HÉRAULT
Saints-Peyres DE-THOMIÈRES
GR de Pays décrits
Corniou
49
25
37
12
®le t opoGuide Gr , une exclusivité FFRandonnée
> Description de sentiers balisés, entretenus, sécurisés
> Adapté à la randonnée de plusieurs jours, sac au dos
> L’outil pratique indispensable pour préparer son itinéraire :
étapes, hébergements, moyens d’accès...
> L’expertise FFRandonnée associée aux cartes IGN
CODE PRIX : 6
ISBN 978-2-7514-0518-1
réf. 3481
o
u
n
e
t
t

s
l



d
M
E
e
o
b
s

n
p
L
t
i
r
a
a
n
g
c
o
n
u
O
a
e
s

u
e


n

e
SENTIER DE GRANDE RANDONNÉE, GR, GR PAYS SONT DES MARQUES DÉPOSÉES / PHOTO COUVERTURE : BRUYèRE EN fLEUR SUR LE CAROUx (© JACQUES MENDèS / COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE LA MONTAGNE DU HAUT -LANGUEDOC)

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.