Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 3,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Partagez cette publication

Du même publieur

Sommaire


SUR LA ROUTE


ANKARA ET L’ANATOLIE CENTRALE
Ankara
Environs d’Ankara
Safranbolu
Environs de Safranbolu
Kastamonu
Environs de Kastamonu
Boğazkale, Hattuşa et Yazılıkaya
Alacahöyük
Çorum
Amasya
Tokat
Environs de Tokat
Sivas
Environs de Sivas
Konya
Environs de Konya


TURQUIE PRATIQUE

Carnet pratique
Transports
Santé

Langue
Index
Légende des cartes
Auteurs
COUPS DE PROJECTEUR

Richesses historiques d’AnatolieSur la routeAnkara et l’Anatolie centrale
Dans ce chapitre ¨
Ankara
Safranbolu
Kastamonu
Boğazkale, Hattuşa et Yaz ιl ιkaya
Alacahöyük
Çorum
Amasya
Tokat
Sivas
Konya
Le top des restaurants
¨Konak Konya Mutfağı ( Cliquez ici)
¨Sema Hanımın Yeri (Cliquez ici)
¨Somatçi (Cliquez ici)
¨Balıkçıköy (Cliquez ici)
Le top des hébergements
¨Gordion Hotel (Cliquez ici)
¨Imren Lokum Konak (Cliquez ici)
¨Hich Hotel (Cliquez ici)
¨Deeps Hostel (Cliquez ici)
¨Derviş Otel (Cliquez ici)
Pourquoi y aller
Quelque part entre les vestiges des Empires hittite et phrygien et les caravansérails seldjoukides, apparaît encore le sillage des
puissants et mythiques Turcs qui traversèrent les steppes désertiques, armés de grandes idées et d’épées conquérantes. C’est dans
l’actuelle Anatolie centrale qu’Alexandre le Grand trancha le nœud gordien, que Midas, roi de Phrygie, aurait selon la légende reçu le
pouvoir de tout transformer en or, et que Jules César prononça son célèbre “Je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu”. Dans la ville de Konya
fut fondée par Rûmî la célèbre confrérie soufie des derviches tourneurs. Quant à Atatürk, il forgea sa révolution laïque le long des
anciennes voies romaines qui, ici, mènent toutes à Ankara, dont il fit la capitale politique du pays. Plus au nord, le style ottoman
triomphe à Safranbolu et à Amasya. Les visiteurs aisés viennent le week-end prendre le thé avec les habitants, maîtres de belles
demeures de bois sombre. Il n’y a pas de doute, l’Anatolie centrale est le point de rencontre d’un passé légendaire et d’un présent
aussi prospère qu’enchanteur.
Quand partir
Mai-juin C’est la récolte des fruits : grosses cerises et abricots délicieusement sucrés.

Juin Les orages d’été illuminent les villes ottomanes de Safranbolu et d’Amasya.
Décembre À Konya, le Festival Mevlâna constitue une manifestation spectaculaire du soufisme.
À ne pas manquer
1 Les rues pavées et les maisons ottomanes en bois de Safranbolu (Cliquez ici).
2La ville d’ Amasya, aux tombes pontiques taillées dans la roche ( Cliquez ici).
3Les quartiers branchés de K ιz ιlay et de Kavakl ιdere ( Cliquez ici) à Ankara, puis la découverte des origines de la Turquie au musée
des Civilisations anatoliennes (Cliquez ici).
4Une marche dans les collines hittites de Hattuşa (Cliquez ici) pour explorer l’histoire ancienne de la Turquie.
5 La visite du musée Mevlâna ( Cliquez ici) de Konya, dédié à l’un des grands fondateurs du soufisme.
6Les mosquées et medersa seldjoukides de Sivas (Cliquez ici), ornées de superbes céramiques bleues.
7Les habitations et chapelles troglodytiques de Gökyurt (Cliquez ici), petite Cappadoce à l’atmosphère rurale.
Ankara
%0312 / 4,7 MILLIONS D’HABITANTSÀ défaut de mosquées et de palais ottomans grandioses, la capitale et deuxième ville de Turquie vit à un rythme alerte et vigoureux
que les aléas de l’histoire n’ont pas entamé. Il ne sert à rien de la comparer à İstanbul, car son charme réside dans son animation et
son dynamisme intellectuel, assurés notamment par la communauté estudiantine.
Ankara est parvenue à passer du statut de petite bourgade du plateau anatolien à celui d’important forum des affaires
internationales. Le succès économique de la Turquie se reflète notamment dans l’essor des restaurants du quartier de Kavaklıdere, et
dans les cafés branchés de Kızılay, fréquentés par une population très éclectique. De plus, Ankara s’enorgueillit de posséder deux
sites turcs emblématiques : le musée des Civilisations anatoliennes, superbement conçu, et l’Anıt Kabir, un extraordinaire hommage à
Atatürk, père de la Turquie moderne.
Histoire
Des vestiges hittites datant de 1200 av. J.-C. ont été mis au jour à Ankara. Pourtant, la cité fut fondée par les Phrygiens et prospéra
grâce à sa situation, au carrefour des routes commerciales nord-sud et est-ouest. Conquise plus tard par Alexandre le Grand, elle fut
occupée par les Séleucides, puis par les Galates vers 250 av. J.-C. Auguste l’annexa à l’Empire romain et la baptisa Ankyra.
La ville resta aux mains des Byzantins pendant des siècles, malgré quelques incursions perses et arabes. Lorsque les Turcs
seldjoukides arrivèrent en Anatolie, ils s’en emparèrent, mais s’y maintinrent difficilement. Plus tard, le sultan ottoman Beyazıt Ier
(Yıldırım Beyazıt ou Bajazet) fut capturé près d’ici par le conquérant de l’Asie centrale, Tamerlan, avant de mourir en captivité. La cité
retomba doucement dans l’anonymat, et sa renommée se limita à ses chèvres (et à ses lapins).
Tout changea lorsqu’Atatürk fit d’Angora, comme s’appela la ville jusqu’en 1930, la base de ses opérations dans la lutte pour
l’indépendance. Quand il y installa son gouvernement provisoire, dans les années 1920, c’était une grosse bourgade poussiéreuse de
quelque 30 000 âmes. Après avoir remporté la guerre d’Indépendance, Atatürk la proclama nouvelle capitale et s’attela à son
développement. De 1919 à 1927, le père de la Turquie moderne ne revint pas à İstanbul, s’attachant à donner à Ankara un réel statut
de capitale.
1À voir
ooMusée des Civilisations anatoliennes
MUSÉE
Plan offline GoogleMaps
(Anadolu Medeniyetleri Müzesi ; carte Cliquez ici ; %0312-324 3160 ; Gözcü Sokak 2 ; 15 ; h8h30-18h15 avr-oct, 8h30-17h
novmars ; mUlus). Ce magnifique musée constitue une introduction idéale à l’histoire complexe de la Turquie grâce à ses expositions
d’objets divers, provenant des grands sites archéologiques d’Anatolie.
Il occupe un bedesten (marché couvert) du XVe siècle, dont l’espace central renferme statues et bas-reliefs. Les salles autour sont
consacrées aux premières civilisations d’Anatolie : paléolithique, néolithique, chalcolithique, de l’âge du bronze, assyrienne, hittite,
phrygienne, ourartéenne et lydienne. Le rez-de-chaussée présente des objets appartenant aux périodes grecque et romaine
classiques, ainsi qu’une exposition permanente sur l’histoire d’Ankara.
Les objets sont présentés par ordre chronologique et en spirale : commencez la visite par la salle dévolue au paléolithique et au
néolithique à droite de l’entrée, puis continuez dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, afin de terminer par la salle centrale.
Des pièces provenant de l’un des plus importants sites néolithiques jamais découverts, Çatalhöyük, au sud-est de Konya, figurent
dans les collections. On peut voir notamment l’intérieur reconstitué d’une habitation, une célèbre statue de déesse-mère et des
peintures murales illustrant des scènes de chasse.
À voir également, les trouvailles abondantes effectuées dans la colonie marchande assyrienne de Kültepe. Parmi elles figurent des
tablettes en terre cuite datant du deuxième millénaire avant notre ère.
Dans la salle suivante, ne manquez pas les représentations hittites de taureaux et de cerfs : l’une d’elles fut par le passé l’emblème
d’Ankara. Les Hittites étaient réputés pour leurs bas-reliefs, et les plus belles pièces découvertes dans le pays – généralement
rassemblées aux environs de Hattousa – sont exposées dans la salle centrale.La plupart des objets exhumés à Gordion, la capitale phrygienne, sont réunis dans les dernières salles. Outre de magnifiques
meubles en marqueterie, vous pourrez admirer des blocs de calcaire gravés d’inscriptions encore indéchiffrables, dont les lettres
évoquent celles de l’alphabet grec, ainsi que des récipients à tête de lion et de bélier témoignant du haut degré de savoir-faire des
artisans phrygiens dans le travail des métaux.
On peut également voir des objets ourartiens. Bénéficiant de riches gisements sur leur territoire, les Ourartiens surpassèrent toutes
les autres civilisations anatoliennes dans le travail des métaux. Il suffit de regarder les couteaux, mors, plats votifs et boucliers
exposés pour s’en convaincre. Signalons aussi des représentations de divinités anthropomorphes en terre cuite, certaines dotées
d’une queue de scorpion, et des pièces néo-hittites.
Le rez-de-chaussée traite de la période classique et de l’histoire régionale. Saviez-vous, par exemple, qu’une voie romaine a été
mise au jour près de la colonne de Julien et qu’Ankara possède son propre “chaînon manquant”, l’Ankarapithèque (un primate
frugivore de 30 kg), vieux de 9,8 millions d’années ?
Lors de nos recherches, toutes les salles sauf une étaient fermées pour travaux. Elles devraient accueillir à nouveau le public quand
vous lirez ces lignes, mais l’agencement de la collection aura peut-être changé. Quoi qu’il en soit, arrivez tôt pour éviter les groupes et
les sorties scolaires.Citadelle
QUARTIER
Plan offline GoogleMaps
(Ankara Kalesi ; carte Cliquez ici ; mUlus). L’imposante hisar (citadelle) est le secteur d’Ankara le plus intéressant à visiter. Cet
ensemble bien préservé de murs épais et de ruelles si-nueuses prit sa forme actuelle lorsque l’empereur byzantin Michel II en fit
construire les remparts extérieurs. L’enceinte intérieure, restaurée progressivement par les autorités locales, remonte au VIIe siècle.
Une fois franchie la Parmak Kapısı (porte du Doigt ; carte Cliquez ici), l’entrée principale, une autre porte à gauche débouche sur
l’Alaettin Camii (carte Cliquez ici ; Alitaş Sokak), du côté gauche. Cette mosquée, qui date du XII e siècle, a subi d’importants travaux
de reconstruction. Sur la droite, une rue escarpée mène à un escalier en haut duquel la Şark Kulesi (tour orientale ; carte Cliquez ici),
offre un beau panorama. Plus difficile à repérer, la tour septentrionale, l’Ak Kale (Fort blanc), dévoile aussi un joli point de vue.
À l’intérieur de la citadelle, les gens vivent encore comme dans un village turc traditionnel et vous verrez des femmes battre et trier
des écheveaux de laine. Des tronçons de colonnes, des fragments de statues en marbre et des linteaux gravés d’inscriptions sont
intégrés dans les murs.
Lors de notre passage, un programme de restauration de grande envergure avait débuté. Il durera plusieurs années, mais on
murmure déjà dans certains quartiers que la citadelle s’embourgeoise et perd le côté délabré qui faisait tout son charme.
An ιt Kabir
MONUMENT
(mausolée et musée Atatürk ; carte Cliquez ici ; www.anitkabir.org ; Gençlik Caddesi ; audioguide 10 ; h9h-17h mai-oct, 9h-16h
nov ; mTandoğan). FLe mausolée monumental de Mustafa Kemal Atatürk (1881-1938), fondateur de la Turquie moderne, trône sur
les hauteurs de la ville dans une débauche de marbre, et entouré d’une aura de dévotion. La sépulture proprement dite ne constitue
qu’une petite partie du complexe, qui renferme aussi des musées et une cour de cérémonie. Il s’agit pour beaucoup de Turcs d’un
véritable lieu de pèlerinage ; nombre d’entre eux y manifestent leur émotion. Prévoyez au moins 2 heures pour visiter l’ensemble.
On entre par l’allée des Lions, une voie de 262 m jalonnée de 24 statues léonines, symboles hittites du pouvoir, qui incarnent
désormais la force de la nation turque. Elle débouche sur un imposant parvis flanqué de passages à colonnades, d’où des marches
montent vers l’immense tombeau sur la gauche.
À droite du mausolée, le musée consacré à Atatürk réunit des souvenirs et des effets personnels du grand homme, ainsi que des
cadeaux offerts par des admirateurs, et des reconstitutions de la maison de son enfance et de son école. Toutefois, les objets
d’apparat en disent beaucoup moins sur le personnage que son rameur, un appareil tout simple, ou l’énorme bibliothèque multilingue
comprenant certains de ses écrits.
Le rez-de-chaussée accueille des expositions sur la guerre d’Indépendance et la formation de la république, allant des fresques
avec effets sonores illustrant de grandes batailles à des explications très détaillées sur les réformes mises en place après 1923. À la
sortie, une boutique de souvenirs vend toutes sortes objets à l’effigie d’Atatürk.
À l’approche du mausolée, remarquez à droite et à gauche les inscriptions en lettres d’or tirées du discours d’Atatürk célébrant le
10e anniversaire de la république, en 1932. Découvrez-vous pour pénétrer dans la vaste salle funéraire et admirez le haut plafond en
marbre sobrement rehaussé de mosaïques ottomanes des XVe et XVIe siècles. À extrémité nord, un immense cénotaphe taillé dans
un seul bloc de marbre de 40 tonnes surmonte le caveau.Ulus et la citadelle
1Les incontournables
1 Musée des Civilisations anatoliennes C2
1À voir
2 Alaettin Camii D2
3 Cer Modern B3
4 Citadelle D2
5 Colonne de Julien C1
6 Musée d’Ethnographie C3
7 Gençlik Parkı B3
8 Hacı Bayram Camii C1
9 Musée de Peinture et de Sculpture C3
10 Parmak Kapısı D2
11 Musée de l’Industrie Rahmi M. Koç D2
12 Thermes romains B1
13 Théâtre romain C2
14 Şark Kulesi D2
15 Temple d’Auguste et de Rome C1
16 Vakıf Eserleri Müzesi B3
4Où se loger
17 And Butik Hotel D2
18 Angora House Hotel D2
19 Divan Çukurhan D2
20 Hotel Taç B1
21 Otel Mithat C3
5Où se restaurer
Çengelhan (voir 11)
Kınacızade Konağı (voir 18)
22 Zenger Paşa Konağı D2
6Où prendre un verre et faire la fête
23 Kirit Cafe D2
3Où sortir
24 Opéra national d’Ankara B3
7Achats
25 Quartier de la citadelle D3
Le mémorial trône sur une hauteur au milieu d’un parc, à 2 km à l’ouest de Kızılay et à 1,2 km au sud de Tandoğan, la station de
métro de la ligne Ankaray la plus proche de l’entrée. Une navette gratuite assure le transport jusqu’au sommet de la colline.
Autrement, une agréable promenade à pied (15 min environ) vous y conduira. Notez que des contrôles de sécurité incluant la
vérification des sacs ont lieu à l’entrée.
Gençlik Park ι
PARC
Plan offline GoogleMaps
(parc de la Jeunesse ; carte Cliquez ici ; Atatürk Bulvar ι). Ce parc au cœur de la ville est le lieu de sortie privilégié des familles turques
l’après-midi. Typiquement moyen-oriental, il comporte plusieurs çay bahçesi (jardins de thé ; les femmes seules préfèreront ceux dont
le nom inclut le mot aile, “famille”), de nombreuses fontaines éclairées de couleurs criardes et quelques dinosaures en plastique. Des
attractions foraines, dont plusieurs manèges décoiffants, s’adressent aux enfants et aux adolescents.
Musée de l’Industrie Rahmi M. Koç
MUSÉE
Plan offline GoogleMaps
(carte Cliquez ici ; %0312-309 6800 ; www.rmk-museum.org.tr ; Depo Sokak 1 ; adulte/enfant 6/3 ; h10h-17h mar-ven, jusqu’à 18h
sam et dim ; mUlus). Dans le Çengelhan, caravansérail superbement restauré (qui abrite aussi un hôtel et un restaurant chics), ce
musée captivant aborde sur trois étages des sujets aussi hétéroclites que les transports, la science, la musique, l’informatique, Atatürk
et les tapis. Il présente des parties interactives. Les personnes nées avant les années 1980 éprouveront un soupçon de nostalgie en
revoyant vieux ordinateurs et magnétophones à cassettes.
Cer Modern
GALERIE
Plan offline GoogleMaps
(carte Cliquez ici ; %0312-310 0000 ; www.cermodern.org ; Altınsoy Caddesi 3 ; 12 ; h10h-18h mar-dim ; mUlus). Cet ancien et
immense entrepôt ferroviaire réhabilité expose des œuvres modernes d’artistes européens. Outre des galeries, il comprend un café et
une boutique. Le secteur alentour connaît actuellement d’importants travaux de réaménagement et verra à terme la naissance d’un
nouveau centre culturel de grande ampleur.
Musée des Œuvres du Vak ιf
MUSÉE
(Vak ιf Eserleri Müzesi ; carte Cliquez ici ; Atatürk Bulvar ι ; h9h-17h mar-dim ; mUlus). FLa tradition qui veut que des tapis soient
offerts aux mosquées a contribué à préserver nombre de chefs-d’œuvre du genre. Cette vaste collection, dont les pièces proviennent
de tout le pays, est exposée au public depuis 2007. Incontournable si le sujet vous intéresse, le musée recèle aussi de merveilleux
manuscrits ottomans, des carreaux de faïence, des objets en ferronnerie et des panneaux en bois finement sculptés. Magnifique
présentation et panneaux explicatifs détaillés en anglais sur l’histoire des artisanats turcs.Musée d’Ethnographie
MUSÉE
Plan offline GoogleMaps
Plan offline GoogleMaps
(Etnografya Müzesi ; carte Cliquez ici ; Türkocağ ι Sokak, Samanpazar ι ; 10 ; h8h30-19h mar-dim ; mUlus). Ce musée occupe un
édifice post-ottoman (1927) en marbre blanc qui servit de mausolée à Atatürk jusqu’en 1953.
Après la statue équestre devant l’entrée, on pénètre dans le hall où le mausolée a été conservé et dont les murs sont tapissés de
clichés pris lors des funérailles d’Atatürk. Le musée recèle une superbe collection abordant des thèmes divers comme la cérémonie du
henné, les bijoux anatoliens, le tissage des tapis, la céramique seldjoukide, les portes du début du XVe siècle, la circoncision et le
café.
Musée de Peinture et de Sculpture
MUSÉE
Plan offline GoogleMaps
(Resim ve Heykel Müzesi ; carte Cliquez ici ; Türkocağ ι Sokak, Samanpazar ι ; h9h-12h et 13h-17h ; mUlus). FRendez-vous ici
pour un panorama des plus grands artistes turcs. Les œuvres des XIXe et XXe siècles (scènes de guerre, portraits, etc.) présentées
montrent que les tendances artistiques en Turquie épousèrent celles de l’Europe occidentale et favorisèrent de plus en plus l’abstrait.
Hac ι Bayram Camii
MOSQUÉE
Plan offline GoogleMaps
(carte Cliquez ici ; Hacı Bayram Veli Caddesi ; mUlus). La mosquée Hacı Bayram est la plus vénérée de la capitale. Hacı Bayram Veli
était un saint homme musulman qui fonda vers 1400 l’ordre derviche des Bayramiye, dont Ankara était le centre. Veli reste révéré par
les musulmans pieux de la ville. Le monument date du XVe siècle et les faïences du XVIII e siècle. Aux abords de l’édifice se tiennent
des boutiques de souvenirs religieux.
Kocatepe Camii
MOSQUÉE
Plan offline GoogleMaps
(carte Cliquez ici ; Bankac ι Sokak ; mK ιz ιlay). Symbole d’Ankara, cette mosquée impressionnante édifiée à Kızılay entre 1967 et 1987
fait partie des plus grandes du monde. Son sous-sol renferme un supermarché !
Vestiges romains
Le quartier d’Ulus compte quelques ruines romaines, aisément visibles en une demi-journée.
Thermes
RUINES
(Roma Hamaları ; carte Cliquez ici ; Çankırı Caddesi ; 5 ; h8h30-17h ; mUlus). On distingue encore clairement la disposition des
vastes thermes du IIIe siècle, avec notamment l’apoditerium (vestiaire), le frigidarium (salle froide), le tepidarium (salle tiède) et le
caldarium (salle chaude). Une tombe byzantine et des vestiges phrygiens ont également été mis au jour à cet endroit.
Temple d’Auguste et de Rome
RUINES
Plan offline GoogleMaps
(carte Cliquez ici ; Hacı Bayram Veli Caddesi ; 5 ; h8h30-17h mar-dim ; mUlus). Il ne reste pas grand-chose de ce sanctuaire, dit
aussi monument d’Ancyre, bâti en l’an 25 en hommage au premier empereur de Rome, mais il est connu pour les Res gestae divi
Augusti (Actes du divin Auguste) gravés sur ses murs massifs.
Colonne de Julien
MONUMENT
Plan offline GoogleMaps
(Jülyanus Sütunu ; carte Cliquez ici : Çam Sokak ; mUlus). Commémorant la visite de l’empereur Julien l’Apostat en 362, cette fière
colonne s’élève sur une place entourée de bâtiment administratif. Un nid de cigogne la couronne souvent.
Théâtre romain
RUINES
Plan offline GoogleMaps
(carte Cliquez ici ; Hisarparkı Caddesi ; mUlus). Les fondations d’un théâtre du IIe siècle bordent Hisarparkı Caddesi.
zFêtes et festivalsFestival de musique d’Ankara
MUSIQUE
(www.ankarafestival.com). Trois semaines de concerts classiques en avril.
Festival du film d’Ankara
CINÉMA
(www.filmfestankara.org.tr/en). Cette manifestation, qui se déroule d’ordinaire en mars, a été déplacée à la mi-juin en 2014. Elle
programme une sélection de films turcs et étrangers.
Büyük Ankara Festivali
MUSIQUE, CARNAVAL
Une semaine en juillet, où les concerts le disputent au carnaval.
4Où se loger
4Ulus et la Citadelle
Otel Mithat
HÔTEL €€
Plan offline GoogleMaps
(carte Cliquez ici ; % 0312-311 5410 ; www.otelmithat.com.tr ; Tavus Sokak 2 ; s/d 30/43 € ; a W ; mUlus). Avec de la moquette et
du linge de lit aux couleurs neutres, les chambres présentent une allure fraîche et moderne. Même si les sdb sont minuscules, le
Mithat reste une excellente option économique. Contrairement à la coutume dans cette catégorie, l’interdiction de fumer s’applique
réellement.
Angora House Hotel
HÔTEL HISTORIQUE €€€
Plan offline GoogleMaps
(carte Cliquez ici : %0312-309 8380 ; www.angorahouse.com.tr ; Kale Kapısı Sokak 16 ; s/d 70/100 € ; W ; mUlus). Laissez-vous
séduire par le charme fou de cette maison ottomane restaurée qui respire l’élégance. Les 6 chambres spacieuses dégagent une
atmosphère d’antan, rehaussée d’éléments en bois foncé, de riches tentures et de tapis turcs colorés. La cour intérieure isole
parfaitement du bruit des rues de la citadelle. Le personnel, adorable, ajoute encore à l’attrait du lieu.
And Butik Hotel
HÔTEL HISTORIQUE €€
Plan offline GoogleMaps
(carte Cliquez ici ; %310 2303, 0312-310 2304 ; www.andbutikhotel.com ; İstek Sokak 2 ; s/d à partir de 100/125 ; W ; mUlus).
Dans une agréable maison ottomane rénovée au cœur de la citadelle, cet hôtel pratique des tarifs incroyablement bas et réserve un
accueil chaleureux. Il possède de petites chambres bourrées de cachet et une courette. Seul bémol, le Wi-Fi ne fonctionne
généralement pas dans les chambres.
Hotel Taç
HÔTEL €€
Plan offline GoogleMaps
(carte Cliquez ici ; %0312-324 3195 ; Çankırı Caddesi 35 ; s/d 70/100 ; a W ; mUlus). L’endroit ne paye pas de mine de
l’extérieur, mais il s’avère à la hauteur de la catégorie moyenne. De ravissants tapis à motifs floraux et des œuvres d’art personnalisent
les chambres, toutes dotées d’une TV à écran plat, d’un sèche-cheveux et d’une bouilloire. Évitez celles situées à l’avant si vous avez
le sommeil léger.
Divan Çukurhan
HÔTEL HISTORIQUE €€€
Plan offline GoogleMaps
(carte Cliquez ici ; %0312-306 6400 ; www.divan.com.tr ; Depo Sokak 3, Ankara Kalesi ; s/d 130/150 €, ste 180-400 € ; a W ;
mUlus). Cette formidable adresse haut de gamme donne l’occasion de loger dans un caravansérail du XVI e siècle. Autour d’une cour
surmontée d’une verrière, les chambres allient un somptueux décor à l’ancienne à des touches plus contemporaines. Le meilleur choix
en ville pour profiter d’un cadre luxueux et d’un service soigné. On obtient souvent des réductions substantielles en réservant en ligne.
44Kızılay
oDeeps HostelAUBERGE DE JEUNESSE €
Plan offline GoogleMaps
(carte Cliquez ici ; %0312-213 6338 ; www.deepshostelankara.com ; Ataç Sokak 46 ; dort/s/d avec sdb 30/50/75 ; W ; mK ιz ιlay).
L a meilleure option pour voyageurs à petit budget d’Ankara. Son sympathique propriétaire, Şeyda, a créé un lieu d’hébergement
lumineux et coloré, avec des chambres et dortoirs spacieux, des sdb communes reluisantes, une cuisine entièrement équipée et un
ravissant espace commun au rez-de-chaussée pour échanger. Il dispense en outre une foule d’informations sur la ville.
Hotel Eyüboğlu
HÔTEL D’AFFAIRES €€€
Plan offline GoogleMaps
(carte Cliquez ici : %0312-417 6400 ; www.eyubogluhotel.com ; Karanf ιl Sokak 73 ; ch 580 ; a W ; mK ιz ιlay). Cet hôtel classieux
compense son absence de cachet par un personnel particulièrement attentif et les notes de piano qui tintent dans le hall. Sans
fantaisie, les chambres aux tons neutres ont en revanche des lits fort douillets invitant à la grasse matinée. Nombreux restaurants
dans les parages.
4Kavaklıdere
Hotel Aldino
HÔTEL €€
Plan offline GoogleMaps
(carte Cliquez ici ; %0312-468 6510 ; www.hotelaldino.com ; Bülten Sokak 22 ; s/d 60/80 € ; W). Les chambres de bonne taille, la
propreté irréprochable et le service pro et anglophone font oublier son goût immodéré pour les fleurs séchées et les draps fleuris façon
grand-mère.
ooGordion Hotel
HÔTEL HISTORIQUE €€€
Plan offline GoogleMaps
(carte Cliquez ici ; %0312-427 8080 ; www.gordionhotel.com ; Büklüm Sokak 59 ; s/d 170/200 ; a W s). Au cœur de Kavaklıdere,
cet hôtel indépendant présente des chambres grandioses aux lits somptueux, une piscine en sous-sol, un restaurant avec véranda et
une large collection de DVD. Des tissus d’ameublement Vakko (prestigieuse marque turque) et des gravures anciennes agrémentent
le cadre raffiné. À ce prix, c’est une véritable affaire.
5Où se restaurer
5Ulus et la Citadelle
Ulus compte surtout des tables basiques. Vous trouverez notamment un choix de kebapçi (restaurants de kebabs) bon marché à
l’extrémité sud d’Anafartalar Caddesi. La citadelle et ses abords abritent en revanche certaines tables touristiques plus haut de gamme
alliant bonne cuisine et atmosphère plaisante.Kavaklıdere
4Où se loger
1 Gordion Hotel B1
2 Hotel Aldino B1
5Où se restaurer
3 Balıkçıköy B2
4 Elizinn B1
5 Günaydın B3
6 La Gioia B3
7 Mangal A1
8 Marmaris Balikçisi A2
9 Mezzaluna B3
6Où prendre un verre et faire la fête
Café des Cafés (voir 4)
10 Hayyami A1
Zenger Paşa Konağ ι
ANATOLIEN €€
Plan offline GoogleMaps
(carte Cliquez ici ; %0312-311 7070 ; www.zengerpasa.com ; Doyran Sokak 13 ; plats 15-25 ; mUlus). Rempli de bibelots ottomans,
le Zenger Paşa fait d’abord penser à un musée ethnographique déserté. Toutefois, les Ankariotes aisés adorent ses pide (pizzas
turques), mezze et grillades cuits dans un four traditionnel d’époque. Les groupes de musique traditionnelle qui se produisent souvent
le week-end font danser les convives.
K ιnac ιzade Konağ ι
TURC €€
Plan offline GoogleMaps
(carte Cliquez ici ; %0312-324 5714 ; www.kinacizadekonagi.com ; Kale Kapısı Sokak 28 ; plats 6-23 ; h9h-21h lun-sam ; mUlus).
Des grillades typiques, ainsi que des pide et des gözleme (pains plats fourrés) moins chers, à déguster dans la cour d’une maison
ottomane à l’ombre de pittoresques façades en bois plus ou moins délabrées.
Çengelhan
TURC MODERNE €€€
Plan offline GoogleMaps
(carte Cliquez ici ; %0312-309 6800 ; Depo Sokak 1 ; plats 25-50 ; hmar-dim ; mUlus). Aménagé dans un vieux caravansérail, le
restaurant sélect du musée de l’Industrie Rahmi M. Koç se distingue par son cadre original, avec des tables nichées entre des voitures
rétro, des avions et tout un bric-à-brac ottoman. La carte affiche des spécialités turques mises au goût du jour. Réservation
indispensable.5Kızılay
Ici, les stands de rue et les cafés branchés dominent, le tout fréquenté par une clientèle estudiantine on ne peut plus cool. Des döner
kebap aux épis de maïs en passant par la cuisine de bistrot tendance, il y en a pour tous les goûts. Dénicher un vrai restaurant s’avère
toutefois plus difficile.
Çomlek Ev Yemekleri
TURC €
Plan offline GoogleMaps
(carte Cliquez ici ; Konur Sokak ; menu 7 ; h12h-21h lun-sam ; mK ιz ιlay). Les formules du jour simples et roboratives de ce lieu
sans prétention attirent au déjeuner une foule d’étudiants. Optez pour un güveç (ragoût de viande et de légumes mijoté dans une
cocotte en terre cuite), sain et savoureux.
Le Man Kültür
INTERNATIONAL €
Plan offline GoogleMaps
(carte Cliquez ici ; %0312-310 8617 ; Konur Sokak 8 ; plats 8-20 ; mK ιz ιlay). Baptisé du nom d’une célèbre BD turque et décoré en
conséquence, c’est l’endroit où se sustenter copieusement et rencontrer la jeunesse dorée avant d’aller faire la fête. La carte se
compose généralement de boulettes de viandes, burgers et grillades. Boissons à des prix raisonnables et fond musical varié, allant de
l’électro indé à la pop locale.
Masabaşi Kebapçisi
KEBABS €€
Plan offline
(carte Cliquez ici ; %0312-417 0781 ; www.masabasi.com.tr ; Mithat Pasa Caddesi ; 18-25 ; h11h-23h ; mK ιz ιlay). Rempli à toute
heure, ce restaurant de grillades est au dire des habitants le meilleur du coin, avec un nombre impressionnant de plats.Kızılay
1À voir
1 Kocatepe Camii B3
4Où se loger
2 Deeps Hostel B1
3 Hotel Eyüboğlu A4
5Où se restaurer
4 Çomlek Ev Yemekleri B3
5 Le Man Kültür A2
6 Masabaşi Kebapçisi B2
6Où prendre un verre et faire la fête
7 Aylak Madam A4
8 Bibar A1
7Achats
9 Dost Kitabevi A2
5Kavaklıdere
Elizinn
DESSERTS €
Plan offline
(carte Cliquez ici ; www.elizinn.com.tr ; Tunali Hilmi Caddesi 81 ; pâtisseries 7-9 ; h7h30-20h). Si vous aimez les sucreries,
direction cette pâtisserie très fréquentée au choix irrésistible.
Mangal
TURC €€
Plan offline
(carte Cliquez ici ; %0312-466 2460 ; www.mangalkebap.com ; Bestekar Sokak ; plats 15-25 ; h9h-22h). Depuis plus de 20 ans,
cette star du quartier propose des pide très réussis et toutes sortes de viandes grillées. Malgré le cadre assez chic, les prix restent
étonnamment bas.
oBal ιkç ιköy
POISSON €€€
Plan offline GoogleMaps
(carte Cliquez ici : %0312-466 0450 ; Abay Kunanbay Caddesi 4/1 ; plats 18-25 ; h12h-minuit). Voici la troisième enseigne du
restaurant de poisson le plus réputé d’Ankara. Suivez les recommandations du serveur pour les mezze froids, puis choisissez parmi
les poissons frits ou grillés à la perfection, qui arrivent sans tarder sur votre table. La petite friture (13 ) a la faveur de la clientèle.
Réservation conseillée.
Marmaris Balikçisi
FRUITS DE MER €€€
Plan offline
(carte Cliquez ici ; %0312-427 2212 ; Bestekar Sokak 88/14A ; plats 17-30 ; h11h-23h). Cette table de fruits de mer réputée
affiche un décor bleu et blanc de circonstance et des prix raisonnables. Les poissons quittent leur lit de glace pour être grillés ou frits
et dégusté avec de l’huile d’olive et du citron. Si la carte est très longue, l’offre disponible dépend en réalité de la saison et de la pêche
du jour.
Mezzaluna
ITALIEN €€€
Plan offline GoogleMaps
(carte Cliquez ici ; %0312-467 5818 ; Turan Emeksiz Sokak 1 ; plats 22-40 ; h12h-23h). Le restaurant italien le plus sélect de la
capitale, très animé, où s’affairent pizzaïolos et serveurs en tablier. La carte comprend antipasti, risottos, pizzas cuites au feu de bois
et produits de la mer (meilleurs que la viande).
Günayd ιn
GRILLADES €€€
Plan offline GoogleMaps
(carte Cliquez ici ; %0312 466 7666 ; Arjantin Caddesi 6 ; plats 20-30 ; h12h-15h et 18h-22h). T-bone, chateaubriand ou côte de
bœuf, le restaurant de grillades numéro 1 d’Ankara s’y connaît sérieusement en viande. Service rapide et efficace.
La Gioia
INTERNATIONAL €€€
Plan offline(carte Cliquez ici ; www.lagioia.com.tr ; Tahran Caddesi 2 ; plats 15-27 ; h10h-minuit). Ce café-bistrot huppé au cœur du quartier
des ambassades a l’air vraiment parisien, tout comme une bonne partie de sa clientèle. Pour changer des sempiternelles grillades,
vous pourrez manger ici des salades originales, au riz noir, à la dorade grillée, au fromage de chèvre, etc. La principale salle à manger
occupe une sorte de grande véranda, mais il y a aussi une terrasse dehors.
6 Où prendre un verre et faire la fête
À Kızılay, le quartier des cafés d’Ankara, des terrasses couvrent pratiquement chaque mètre carré au sud de Ziya Gökalp Caddesi.
C’est aussi l’endroit où se mêle le soir la population estudiantine, en particulier dans Bayındır Sokak, entre Sakarya Caddesi et Tuna
Caddesi. Les hauts et étroits bâtiments du quartier abritent jusqu’à cinq étages de bars, de cafés et de gazino (discothèques). Nombre
d’endroits passent de la pop turque et les femmes seules devraient s’y sentir à l’aise. Il va sans dire que les adresses changent
rapidement et les modes encore davantage. Sachez toutefois qu’elles accueillent une clientèle jeune et élégante – habillez-vous en
conséquence.
Aylak Madam
CAFÉ
Plan offline GoogleMaps
(carte Cliquez ici ; %0312-419 7412 ; Karanf ιl Sokak 2 ; h10h-tard ; mK ιz ιlay). Un sympathique café-bistrot d’inspiration française qui
propose un formidable brunch le week-end (10h-14h30), des sandwichs et des cappuccinos réussis, le tout sur fond de jazz fusion.
Étudiants de troisième cycle et écrivains s’y installent devant leur ordinateur portable ou leur manuscrit.
Kirit Cafe
CAFÉ
Plan offline GoogleMaps
(carte Cliquez ici ; Koyunpazarı Sokak ; mUlus). Une jolie trouvaille qui combine une boutique d’articles en feutre au rez-de-chaussée
et un café aux murs décorés de tableaux à l’étage. Le café est correct, de même que les burgers, les pâtes et le cheese-cake.
Hayyami
BAR À VINS
Plan offline GoogleMaps
(carte Cliquez ici ; %0312-466 1052 ; Bestekar Sokak 82B ; h12h-tard). Une foule de gens se côtoient dans la cour de ce bar à vin
baptisé d’après le célèbre écrivain et savant persan Omar Khayyam (Hayyam en turc). Large choix de crus, petits plats à grignoter tels
que salçalı sosis (saucisses grillées) et énormes assiettes de fromages (12-25 ).
Bibar
BAR
Plan offline GoogleMaps
(carte Cliquez ici ; Ink ιlap Sokak 19 ; mK ιz ιlay). On rencontre ici une population variée d’étudiants gothiques blafards, de rockeurs
alternatifs et de gens qui veulent simplement danser. Certains soirs, la musique est tout aussi hétéroclite. Des dizaines d’autres bars
chahuteurs où la bière coule à flots étendent leurs terrasses dans la même rue.
Café des Cafés
CAFÉ
Plan offline GoogleMaps
(carte Cliquez ici ; %0312-428 0176 ; Tunalı Hilmi Caddesi 83 ; h8h30-23h). Son cadre rétro original, ses canapés confortables et sa
petite terrasse stratégique sur la rue en font un repaire fréquenté de Kavaklıdere. Divin chocolat chaud à l’orange et à la cannelle.
3Où sortir
Opéra national d’Ankara
SALLE DE CONCERTS
Plan offline GoogleMaps
(Opera Sahnesi ; carte Cliquez ici ; %0312-324 6801 ; www.dobgm.gov.tr ; Atatürk Bulvar ι 20 ; mUlus). On peut assister dans cette
salle à tous les grands spectacles de l’Opéra et Ballet national d’Ankara. La saison dure généralement de septembre à juin et la
programmation mérite qu’on s’y intéresse.
7Achats
Pour voir de plus près la mode en Turquie, longez vers le sud Tunalı Hilmi Caddesi, à Kavaklıdere, où de nombreuses enseignes
locales jouxtent des noms familiers comme Mango et Marks & Spencer. Il existe plusieurs grands centres commerciaux en dehors du
centre-ville, parmi lesquels l’AnkaMall, facilement accessible depuis la station de métro Akköprü.Quartier de la citadelle
ARTISANAT
Plan offline GoogleMaps
(carte Cliquez ici ; mUlus). Les ruelles au sud-est de la porte du Doigt (Parmak Kapısı) formaient traditionnellement le centre du
commerce de la laine angora. En aval des étals de fruits secs devant la porte, vous tomberez sur des dinandiers, des magasins de
tapis et d’antiquités, des petites galeries et des boutiques d’artisanat.
Dost Kitabevi
LIVRES
Plan offline GoogleMaps
(carte Cliquez ici ; %0312-418 8327 ; Karanf ιl Sokak, K ιz ιlay ; mK ιz ιlay). Une librairie très fréquentée à Ankara, proposant un vaste
choix d’ouvrages, dont un large rayon de romans en anglais.
LE BON ANGORA
Savez-vous faire la différence entre une chèvre et un lapin ? La question semble a priori saugrenue. Elle devient plus complexe
dès lors qu’il s’agit de laine. L’une des idées fausses les plus répandues sur la fameuse laine angora d’Ankara est qu’elle provient
des chèvres angoras, une race rustique qui descendrait d’anciennes chèvres sauvages himalayennes. Ce n’est pourtant pas le
cas : le nom exact de la laine extrêmement douce produite par ces chèvres est le mohair. Stricto sensu, la laine angora provient
uniquement des lapins angoras, adorables créatures de la même région, et dont la laine, au poids, s’échangeait jadis au prix de
l’or.
Pour des journaux et des livres en français, rendez-vous à l’Institut français d’Ankara (voir ci-dessous)
88Renseignements
L’Institut français d’Ankara %(0312-408 8239 ; www.ifturquie.org ; Konrad Adenauer Cadddesi 30 ; htlj), outre une large
programmation culturelle, propose une librairie française.
ARGENT
Vous trouverez beaucoup de banques munies de DAB à Ulus, K ιz ιlay et Kavakl ιdere. Les döviz bürosu (bureaux de change) pratiquent
d’ordinaire les meilleurs taux, souvent sans commission.
OFFICE DU TOURISME
Office du tourisme (carte Cliquez ici ; %0312-310 3044 ; Kale Kap ιs ι Sokak ; h10h-17h ; mUlus). Le bureau principal se trouve
dans la citadelle. Autres antennes à la gare routière AŞTİ et à la gare ferroviaire.
POSTE ET TÉLÉPHONE
La poste principale (carte Cliquez ici ; Atatürk Bulvar ι) se trouve à Ulus. Il y a aussi des bureaux de poste à K ιz ιlay. Tous disposent
de cabines téléphoniques à proximité.
SERVICES MÉDICAUX
Les pharmacies sont de garde à tour de rôle pour assurer un service 24h/24 : repérez le panneau marqué “ nobetçi” (24h/24).
Hôpital Bay ιnd ιr ( %0312-428 0808 ; www.bayindirhastanesi.com.tr ; Atatürk Bulvar ι 201, Çankaya). Un établissement privé
moderne.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin