Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 3,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Partagez cette publication

Publications similaires

Vous aimerez aussi

suivant
Illustration
Illustration

Le top des restaurants

Le top des hébergements

Pourquoi y aller

Cette partie de la côte méditerranéenne demeurée quasi intacte ne compte qu’une poignée de stations balnéaires, au style par ailleurs résolument local, établies entre des ports industriels. Des ruines parsèment une campagne intensément cultivée, pratiquement exempte de touristes, et les villes de Tarse et d’Antakya gardent, parmi le tohu-bohu moderne, des vestiges évocateurs des cités antiques.

Cette portion de littoral méconnue offre d’innombrables surprises au voyageur aventureux. Outre de nombreux sites importants du début du christianisme, la côte conserve les traces de l’étourdissante succession de rois et de conquérants qu’elle connut, des ruines hittites de Karatepe à l’Anamurium romaine et aux châteaux coiffant les falaises de la Cilicie, jadis un royaume puissant. Au moment de la rédaction de ce guide, la province méridionale de Hatay, au fascinant mélange de religions, de langues et de cuisines, était formellement déconseillée aux étrangers (voir l’encadré ).

Quand partir

Illustration

Avril-mai Le printemps coïncide avec la récolte des bananes et des fraises à Anamur.

 

Juillet-août La température monte en flèche et les familles turques affluent sur la plage de Kizkalesi.

 

Octobre L’automne est idéal pour explorer la vieille ville d’Antakya et déguster un künefe.

Illustration

À ne pas manquer

1 Les remarquables mosaïques romaines et byzantines du musée archéologique de Hatay (Cliquez ici).

2 La vue splendide du haut des remparts croulants du Yιlankale, le château du Serpent (Cliquez ici).

3 Les vestiges peu visités de la cité romaine d’Anamurium (Cliquez ici).

4 Une descente vertigineuse dans les grottes du Paradis et de l’Enfer (Cliquez ici).

5 Quelques jours de détente sur la plage du charmant village d’Arsuz (Cliquez ici).

6 Les statues et bas-reliefs hittites de Karatepe (Cliquez ici).

7 L’atmosphère d’une époque révolue dans les quartiers historiques des Tarse (Cliquez ici) et d’Antakya (Cliquez ici).

Alanya

%0242 / 107 486 HABITANTS

En quelques décennies, Alanya est passée du statut de bourgade peu peuplée, bordée d’une belle plage de sable, à celui de paradis balnéaire bondé de touristes, essentiellement néerlandais et scandinaves. Le soir, le centre-ville a des allures de “Vegas-sur-mer”. Hormis une promenade en bateau ou le long du front de mer, la plupart des vacanciers se contentent d’aller de la piscine au restaurant de leur hôtel, et fréquentent en soirée les night-clubs à l’ambiance survoltée.

Regardez au-dessus des bars et des boutiques de tatouage et vous découvrirez les charmes cachés d’Alanya. Haut perchée sur le promontoire, au sud du centre moderne, une imposante forteresse abrite les vestiges d’un beau château seldjoukide ; des ruines pittoresques et des maisons traditionnelles coiffées de tuiles rouges bordent les ruelles qui grimpent à flanc de colline.

1À voir

oChâteau d’Alanya

CHÂTEAU

Plan offlineGoogleMaps

(Alanya Kalesı ; Kaleyolu Caddesi ; 15 Illustration ; h9h-19h). Dominant les bars et boutiques de souvenirs en contrebas, le majestueux château seldjoukide offre une vue panoramique sur la ville, la plaine de Pamphylie et les montagnes de Cilicie.

Au sommet, l’İç Kale (forteresse intérieure) renferme de nombreuses ruines en piètre état, dont une demi-douzaine de citernes et la structure d’une église byzantine du XIe siècle.

La route d’accès à la forteresse grimpe en lacets sur 3,5 km. Prenez un bus à Hürriyet Meydanı (1,25 Illustration, toutes les heures, 9h-19h) ou en face de l’office du tourisme (15 min après l’heure, plus en été 15 min avant l’heure). En taxi, comptez environ 15 Illustration.

Ehmedek

QUARTIER

(Kaleyolu Caddesi). La route qui monte au château passe par l’embranchement menant à Ehmedek, l’ancien quartier turc aux époques seldjoukide et ottomane. Plusieurs vieilles maisons en bois subsistent autour de la belle Süleymaniye Camii (Ehmedek Sokak) du XVIe siècle, la plus ancienne mosquée d’Alanya. Le quartier abrite également un ancien bedesten (entrepôt) ottoman et l’Akşebe Türbesi, un mausolée du XIIIe siècle.

Tour rouge

ÉDIFICE HISTORIQUE

Plan offlineGoogleMaps

(Kιzιlkule ; İskele Caddesi ; 4 Illustration, billet combiné avec Tersane et corps de garde 10 Illustration ; h9h-19h). Cette tour défensive octogonale de 5 étages surplombe le port au bout d’İskele Caddesi. Haute de plus de 30 m, elle mesure près de 30 m de diamètre et comprend une citerne centrale. Édifiée en 1226 par le sultan seldjoukide Alâeddin Keykubad Ier (qui fit bâtir également le château), ce fut la première construction après que la ville, contrôlée par les Arméniens, fut rendue au sultan.

Tersane

CHANTIER NAVAL

Plan offlineGoogleMaps

(4 Illustration, billet combiné avec Tour rouge et corps de garde 10 Illustration). De la Tour rouge, une promenade en bois suit vers le sud les murs du vieux port jusqu’au Tersane, le seul chantier naval seldjoukide qui subsiste en Turquie. Avec les vagues qui s’engouffrent à travers ses arches en pierre restaurées, il compose un tableau plein de charme. La promenade continue le long du rivage jusqu’à un petit corps de garde (4 Illustration, billet combiné avec Tour rouge et Tersane 10 Illustration), qui servait de tour de guet à l’époque seldjoukide.

Musée d’Alanya

MUSÉE

Plan offlineGoogleMaps

(İsmet Hilmi Balcι Caddesi ; 5 Illustration ; h9h-19h). Le petit musée d’Alanya mérite la visite. On peut notamment y voir des outils, des jarres et des bijoux découverts dans d’autres sites pamphyliens de la région.

Plage de Cléopâtre

PLAGE

Plan offlineGoogleMaps

(Kleopatra Plajι). Sablonneuse et tranquille en basse saison, la plus belle plage de la ville bénéficie d’une jolie vue sur la forteresse. Les autres plages d’Alanya sont plaisantes, bien que bordées à l’est du centre par une artère très fréquentée.

Grotte des Stalactites

GROTTE

Plan offlineGoogleMaps

(Damlataş Mağarasι ; adulte/enfant 4,50/2,25 Illustration ; h10h-19h). Près de la plage de Cléopâtre, cette grotte remplie de stalactites affiche un taux d’humidité de 95 %. L’air produit, respiré suffisamment longtemps, est réputé soulager les asthmatiques.

Alanya Aqua Park

PARC AQUATIQUE

Plan offlineGoogleMaps

(www.alanyaaquapark.net ; İsmet Hilmi Balcι Caddesi 62 ; adulte/enfant 25/15 Illustration ; h9h-18h). Si vos petits sont las des châteaux et des ruines, ce grand parc aquatique, proche du centre-ville, possède piscines et toboggans adaptés aux enfants de tous âges, ainsi qu’une agréable section avec transats pour le repos des parents.

2Activités et circuits organisés

De nombreux tour-opérateurs locaux organisent des circuits aux ruines le long de la côte à l’ouest d’Alanya et à Anamur. Une excursion classique à Aspendos, Side et Manavgat coûte environ 20 € par personne. Un circuit à Anamur et dans la ville antique d’Anamurium revient à 35 €, et la visite des gorges de Sapadere (Cliquez ici), à 25 €.

Excursions en bateau

BATEAU

Plan offlineGoogleMaps

(35 Illustration/pers, déj compris). Tous les jours vers 10h30, des bateaux partent près de Rıhtım Caddesi pour une croisière de 6 heures autour du promontoire, avec la visite de plusieurs grottes et une halte sur la plage de Cléopâtre. D’autres excursions sont proposées, dont une croisière dans le port au crépuscule (à partir de 20 Illustration).

4Où se loger

Alanya compte des centaines d’hôtels et de pensions, presque tous conçus pour les groupes. İskele Caddesi est le meilleur endroit pour dénicher des hébergements bon marché, tandis que le quartier du Tophane, au pied du château, abrite plusieurs hôtels de charme aménagés dans des demeures ottomanes superbement restaurées.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin