//img.uscri.be/pth/2267170be385da668b2893a58e66c5f507e2fff3
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 3,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Turquie 10 - Nord-est de l'Anatolie

De
166 pages

Ce chapitre Nord-est de l'Anatolie est issu du guide consacré à la destination Turquie.
Tous les chapitres sont disponibles et vendus séparément. Vous pouvez également acheter le guide complet.



Voir plus Voir moins
Sommaire
SUR LA ROUTE NORD-EST DE L’ANATOLIE Erzurum et ses environs Erzurum Palandöken Monts Kaçkar Nord des monts Kaçkar Sud des monts Kaçkar Extrême Nord-Est Vallées géorgiennes Artvin Kars Au nord de Kars Au sud de Kars Ani Sarıkamış De Kars à Doğubayazıt Doğubayazıt Environs de Doğubayazıt Mont Ararat (Ağrı Dağı) TURQUIE PRATIQUE Carnet pratique Transports Santé Langue Index Légende des cartes Auteurs
COUPS DE PROJECTEUR
Joyaux historiques
Sur la route
Nord-est de l’Anatolie
Dans ce chapitrerzurumË Palandöken Monts Kaçkar Vallées géorgiennes Artvin Kars Ani Sarıkamış Doğubayazıt Mont Ararat (Ağrı Dağı)
Le top des restaurants
¨Ocakbaşı Restoran (Cliquez ici) ¨Erzurum Evleri (Cliquez ici) ¨Çagin Cağ Kebapcısı (Cliquez ici) ¨Publik Bistro (Cliquez ici) ¨Hanimeli Kars Mutfagi (Cliquez ici)
Le top des hébergements
¨Ekodanitap (Cliquez ici) ¨Otel Doğa (Cliquez ici) ¨Karahan Pension (Cliquez ici) ¨Laşet Tesisleri (Cliquez ici) ¨Hotel Cheltikov (Cliquez ici)
Pourquoi y aller
Si vous avez un faible pour les destinations lointa ines et retirées, pourquoi ne pas partir à la décou verte du secret le mieux gardé de Turquie ? En dépit de ses multiples attraits, le nord-est de l’Anatolie demeure en e ffet largement méconnu et épargné par le tourisme de masse. En deh ors des vacances d’été turques, vous aurez les gorg es vertigineuses, les steppes sans fin, les montagnes imposantes et les pâturages des hauts plateaux rien que pour vous. Aussi la région se prête-t-elle merveilleusem ent à des activités de plein air telles que la rand onnée, le rafting et le ski. Si les ruines d’Ani et le palais d’Işhak Paşa sont depuis longtemps célèbrés, de nombreux autres tréso rs, plus anonymes, témoignent de la richesse des civilisatio ns passées. Palais, châteaux, églises géorgiennes, monuments arméniens et ponts en dos-d’âne de l’époque ottoman e se dressent dans un splendide isolement. Quant à Kars, elle forme un îlot urbain original au milieu des gr ands espaces, où les montagnes solitaires le disput ent au ciel infini des steppes.
Quand partir
MaiSteppe en fleurs ; la chaleur du printemps réveille les pâturages de montagne. Juin-sePtembreRandonnée et rafting dans les Kaçkar, ascension du mont Ararat et festivals. Décembre-avrilSki alpin à Palandöken et Sarıkamış, et ski de fond dans les Kaçkar.
À ne pas manquer
1Les ruines d’Ani(Cliquez ici), ancienne capitale arménienne prospère, dans la steppe. 2Un trek dans lesmontsKaçkar(Cliquez ici) ou des randonnées d’une journée depuis les paisib les villages de Barhal et Yaylalar. 3La culture et la cuisine des Hémichis dans lavallée du Fırtına(Cliquez ici). 4Lesyaylalar(pâturages d’altitude) à l’est d’Artvin, entre pinèdes et flancs de montagne verdoyants. 5L’ascension du mythiquemont Ararat(5 137 m ;Cliquez ici), point culminant du pays. 6L’ambiance singulière deKars(Cliquez ici), et les ruines géorgiennes et arméniennes voisines. 7Les Kurdes et le palais d’İshak Paşa àDoğubayazit(Cliquez ici). 8La descente en rafting duÇoruh(Cliquez ici). 9Le ski dans la station dePalandöken(Cliquez ici).
ERZURUM ET SES ENVIRONS
Erzurum
%0442 / 395 000 HABITANTS / ALTITUDE 1 853 M Les ama teurs d’architecture trouveront assurément leur bonheur à Erzurum, dont l’artère principale est jalonnée de remarquables mosquées et medersa (medrese; écoles coraniques) seldjoukides, saltukides et mongoles. L a citadelle offre une saisissante perspective sur l’enchevêtrement de panneaux d’affichage et de minarets dans l’écrin sublime des montagnes et de la steppe. Erzurum n’est pas figée dans le passé : le dynamism e de ses rues bordées de centres commerciaux lui a valu une réputation de métropole moderne et de cœur névr algique de l’est de la Turquie. Bien qu’il s’agisse d’une des villes les plus pieuses et conservatrices du pays, la population estudiantine branchée apporte une ani mation décontractée à ses rues et ses cafés. Et, l’hiver v enu, la station de ski voisine de Palandöken devien t le théâtre d’une vie nocturne trépidante.
Histoire
En raison de sa position stratégique, à l’intersection des voies de communication avec Constantinople, la Russie et la Perse, Erzurum a connu une histoire mouvementée : elle est tour à tour tombée aux mains des armées arméniennes, perses, romaines, byzantines, arabes, turques saltukides, turques seldjoukides et mongole s. Les forces ottomanes, sous les ordres de Selim Ier le T errible, s’emparèrent de la ville en 1515 ; elles furent suivies par les troupes russes en 1882 et en 1916. En juillet 1919, Atatürk se rendit à Erzurum à l’oc casion d’un congrès resté célèbre : celui-ci fixa e n effet les frontières du territoire de la future République tu rque et marqua ainsi le point de départ de la lutte pour l’indépendance de la Turquie.
1À voir
Enans Cumhuriyet Caddesi, on trouve des édifices impo tre les medersa de Yakutiye et de Çifte Minareli, d rtants comme laLala Mustafa Paşa Camii(1562), la petiteCaferiye Camiide style ottoman et l’Ulu Cami(1179), d’une élégante sobriété, construite par l’émir turc saltukide d’Erzurum.
oMedersa de Yakutiye
MUSÉE, MEDERSA
Plan offlineGoogleMaps (école coranique de Yakutiye ; Cumhuriyet Caddesi). Cette imposante école théologique mongole construi te en 1310 domine une place du centre-ville. Les Mongols utilisèrent les principes de l’architecture seldjou kide et les interprétèrent à leur manière, comme en témoigne l’ entrée, aux motifs géométriques, végétaux et animal iers. Des deux minarets d’origine, seules subsistent la base de l’un et la partie inférieure de l’autre.
Musée d’Ethnographie et des Arts turco-islamiques
MUSÉE
Plan offlineGoogleMaps (Türk-İslam Eserleri ve Etnoğrafya Müzesi ; 3 ;hye, ce8h-17h mar-dim). Installé dans la medersa de Yakuti musée possède une étonnante coupole centrale souten ue par desmuqarnas(éléments décoratifs en forme de nid d’abeilles) qui captent la lumière d’unoculuset créent de superbes motifs. Le verdoyant jardin alentour invite à une pause-thé.
Kale
CITADELLE
Plan offlineGoogleMaps (5 ;h8h-17h). Du fait de sa position, la citadelle offre la plus belle vue sur Erzurum. Érigée, selon les s ources, par l’empereur Théodose Ier le Grand à la fin du IV e siècle, ou par son petit-fils Théodose II au début du V e, elle a par la suite été endommagée et reconstruite à maint es reprises. À l’intérieur, un escalier en colimaço n et une échelle mènent au sommet du clocher (XIIe siècle).
oMedersa de Çifte Minareli
MEDERSA
Plan offlineGoogleMaps (école coranique aux minarets jumeaux ; Cumhuriyet Caddesi). À l’est du centre, cet édifice date du XI II e siècle, époque à laquelle Erzurum était une ville seldjoukide florissante, avant sa mise à sac par les Mongols en 1242. Les deux minarets en brique jumeaux sont décorés de lis tels en faïence bleue. À l’arrière du bâtiment, au fond de la cour principale par rapport à l’entrée, on peut voi r la grande salle voûtée à douze pans. Elle abrite le Hatuniye Türbesi, ou sépulture de Huand Hatun, fondatrice de la medersa. La façade illustre bien le penchant seldjoukide pou r les variations même à l’intérieur d’un cadre symé trique : de chaque côté du portail, les panneaux ont des dimens ions identiques, mais les motifs sont différents – l’aigle seldjoukide figure à droite, alors que le motif est resté inachevé à gauche. Le site était en restaura tion lors de notre passage, mais les travaux devraient être terminés lorsque vous lirez ces lignes.
oÜç Kümbetler
MAUSOLÉE
Plan offlineGoogleMaps (Trois Tombes). Dirigez-vous vers le sud, entre le Çifte Minareli et l’Ulu Cami, jusqu’à un carrefour en T ; prenez à gauche, puis immédiatement à droite et montez jusqu ’aux Trois Tombes du XIIIe siècle, dans un enclos. Notez les toits presque coniques et les panneaux latéraux aux motifs finement ouvragés.
4Où se loger
Erzurum compte des établissements corrects destinés aux voyageurs à petit et moyen budgets. Pour un st anding supérieur, il vous faudra rejoindre la station de ski de Palandöken, à 5 km au sud.