Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 2,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : MOBI

sans DRM

Partagez cette publication

Publications similaires

Vous aimerez aussi

GPM

INVITATION AU VOYAGE

INVITATION AU VOYAGE - Autriche-Hongrie

© Petit Futé

INVITATION AU VOYAGE - Autriche

© Petit Futé

Willkommen in Tyrol !

Situé au cœur de l’Europe et du Massif alpin, le Tyrol a une superficie d’environ 12 648 km2 pour une population de 650 000 habitants. Hiver comme été, il existe 1 001 raisons de venir y passer ses vacances. Que ce soit pour ses sympathiques stations de ski, pour ses auberges familiales, pour ses sentiers de randonnée et de VTT, pour son passé de culture, enfin, et pour sa gastronomie, chacun y trouvera le genre de vacances qui lui convient, sur fond de montagnes, de forêts, de sources et de vallées. Le seul nom de Tyrol évoque un certain nombre d’images : les « yodelaliou » , les hommes en culottes de cuir courtes, les jeunes filles aux nattes blondes et costumes folkloriques, les petits villages de montagne aux chalets fleuris… Ces quelques clichés correspondent encore à la réalité d’un Tyrol profondément enraciné dans ses traditions, et qui présente donc pour le visiteur un dépaysement culturel où une bonne dose de folklore reste intégrée dans la vie de tous les jours. Et, par-dessus tout, le Tyrol a su garder ses merveilleux paysages, qui avaient déjà conquis Goethe, Hemingway ou Eluard. Bénéficiant d’une situation géographique particulièrement favorable, le Tyrol constitue une véritable plaque tournante pour les échanges commerciaux. Le tourisme sportif également y a trouvé l’une des terres d’accueil les plus privilégiées d’Europe, bénéficiant de quelque 700 montagnes culminant au-dessus des 3 000 m.

Fiche technique
Argent

Monnaie : l’euro. 1 € est divisible en 100 centimes d’euro. Il existe des billets de 500, 200, 100, 50, 20, 10 et 5 €, et des pièces de 1 et 2 €, 50, 20, 10, 5, 2 et 1 centime d’euro.

L’Autriche n’est pas un pays bon marché, mais pour certains frais courants – l’alimentation ou les sorties notamment – la vie est sensiblement moins chère qu’en France. L’hébergement est relativement coûteux.

Budget

Petit budget. 75 € par jour et par personne (incluant une nuit en pension chez l’habitant, deux repas sur le pouce, le transport et une visite).

Moyen budget. 130 € par jour et par personne (incluant une nuit en hôtel, deux repas dont un au restaurant, le transport et les visites).

Gros budget. A partir de 200 € par jour et par personne.

Destination en bref

Le pays

Nom officiel : république d’Autriche.

Capitale : Wien (Vienne).

Superficie : 83 871 km².

Langue officielle : allemand.

Religion officielle : catholique.

Régime politique : république fédérale.

Président de la République : Heinz Fischer.

Chancelier : Werner Faymann.

La population

Nombre d’habitants : 8,2 millions.

Espérance de vie : 77 ans pour les hommes, 82 ans pour les femmes.

Densité : 99 hab./km².

Minorités : Croates, Tchèques, Slovaques, Slovènes, Hongrois et Roms. Elles constituent 10 % de la population.

L'économie

PIB national : 276,89 milliards de US$.

PIB par hab : 32 800 US$.

Taux de chômage : 4,3 %.

Inflation : 0,4 %.

Drapeau autrichien

En vigueur au XVIIIe siècle, le drapeau autrichien, rouge, blanc, rouge, daterait du XIIe siècle. Selon la légende, le duc de Babenberg l’aurait adopté après une violente bataille. Couvert de sang de la tête aux pieds, il découvrit que, grâce à sa ceinture, une partie de sa tenue blanche était restée immaculée. Le drapeau, dans son état actuel, est devenu l’emblème officiel national au lendemain de la Première Guerre mondiale, après la chute de l’empire. En 1938, en raison de l’annexion de l’Autriche par l’Allemagne, il fut délaissé au profit de la croix gammée. Le peuple autrichien a retrouvé son drapeau en 1945.

Téléphone

Code pays : 43.

Téléphoner de France vers l’Autriche : 00 + code pays + indicatif de la ville sans le 0 + numéro de votre correspondant.

Téléphoner d’Autriche à l’étranger : 00 + code pays + indicatif régional sans le 0 + numéro de votre correspondant. France : 00 + 33 – Belgique : 00 + 32 – Suisse : 00 + 41 – Canada : 00 + 1.

Téléphoner d’Autriche vers l’Autriche : 0 + indicatif de la ville + le numéro de votre correspondant (ex : Salzbourg 0 + 662 + numéro du correspondant de 5 à 10 chiffres).

A noter : les indicatifs sont souvent assez longs pour d’autres villes autrichiennes.

Indicatifs des numéros de portable :

A1 : 0664

T-Mobile : 0676

One : 0699

Tele.ring : 0650

Drei : 0660

Yesss : 0699

Indicatifs des villes principales :

Vienne : 01

Innsbruck : 0512

Kitzbühel : 05356

Salzbourg : 0662

Graz : 0316

D’une cabine de téléphone ou d’un centre d’appel, la minute vers la France coûte environ 0,40 centimes aux heures à plein tarif. Les appels vers les portables sont évidemment beaucoup plus chers, soit plus de 0,60 centimes la minute.

Décalage horaire

L'Autriche est dans le fuseau UTC +1. Il n’y a pas de décalage horaire entre la France et l’Autriche, ni en hiver ni en été.

Climat

Dans le nord, le climat est à la fois continental et alpin, tandis que dans l’est, le relief plus plat entraîne un climat pannonique (propre à la plaine hongroise).

Sur l’année, la température moyenne dans l’ensemble du pays est de 8 °C. A Vienne, le thermomètre tombe à – 1 °C en janvier pour remonter à 19 °C en été.

Saisonnalité

En été, de nombreuses randonnées sont envisageables à travers quasiment tout le pays. L’Autriche possède plus de 50 000 km de sentiers balisés, pour tous les niveaux. En outre, l’été est la saison de nombreux festivals culturels de renom : festivals de Vienne, de Salzbourg, de Bregenz, Ars Electronica et bien d’autres. En hiver, l’Autriche est idéale pour les sports de neige. Les deux tiers du pays sont en effet montagneux.

DÉCOUVERTE DE L'AUTRICHE
L’Autriche en 30 mots-clés
Accents

Ils sont nombreux, subtils, plus ou moins prononcés et agréables à l’oreille, parfois chantants comme dans certaines vallées du Tyrol. Un régal, mais parfois aussi un véritable casse-tête. L’empire était autrefois constitué de douze « nationalités » différentes. Les populations habitant dans cette petite partie de l’empire – le territoire national actuel – ont quelque peu coloré l’allemand de consonances ataviques. A Vienne, vous pourrez le constater avec le yiddish, le hongrois, le croate et le tchèque. Mais surtout, ceux qui sont habitués à l’allemand scolaire seront surpris : les Autrichiens roulent les « R » comme les Ecossais le font en anglais.

Bains

La température des lacs de Carinthie a de quoi surprendre agréablement les plus frileux. On s’y baigne de mai à septembre sans trop de difficulté. Cela dit, si des amis tyroliens vous invitent à une partie de baignade dans un lac de montagne, méfiez-vous des surprises ! Vous apprécierez sûrement cette eau transparente, mais oubliez la technique du plongeon enthousiaste que vous pratiquiez l’été dernier en Méditerranée ! L’hiver autrichien permet aux autochtones une acclimatation à des températures surprenantes. Allez-y doucement au départ, afin d’éviter l’hydrocution ! Le pays possède aussi de nombreuses sources thermales où vous pourrez vous baigner en toute saison.

Bals

La tradition de la danse a survécu ici jusqu’à nos jours, et rien ne saurait mieux traduire le goût immodéré des Autrichiens pour ce divertissement que les nombreux bals qui ont encore lieu entre le nouvel an et le carnaval. Chaque bal commence traditionnellement, en grande pompe, par une valse d’ouverture. Ensuite, danseurs professionnels et amateurs tournoient jusqu’au petit matin.

Beisl

C’est l’endroit typique – principalement à Vienne – où l’on sert la véritable cuisine autrichienne populaire. Le décor d’un beisl n’a rien de sophistiqué, mais se doit au contraire de présenter un aspect décrépit, avec des vieux fauteuils et des murs jaunis. Sur certaines tables, un panneau « Stammtisch » indique (et réserve) la table des habitués. A l’heure du déjeuner, les menus sont très peu chers et les plats sont toujours simples et copieux.

Faire – Ne pas faire

Faire

Prendre soin de l’environnement. En plus de votre conscience, vous auriez des comptes à rendre aux Autrichiens qui détestent voir leurs villes et leurs campagnes jonchées de détritus. Vous serez d’ailleurs surpris par la propreté des sites.

Rester placide face aux appels de phares et aux voitures pressées et oppressantes. Les Autrichiens ont une conduite assez agressive, surtout en montagne, et s'impatientent vite lorsqu'on roule lentement. Il ne servirait à rien de s'en offenser, ce sont les us et coutumes locales...

Être ponctuel aux rendez-vous. Les Autrichiens sont très à cheval sur les horaires.

Laisser un pourboire au serveur dans les cafés ou les restaurants.

Ne pas faire

Confondre les Autrichiens avec les Allemands ! Plus d'un le prendrait mal, l'amour n'est pas nécessairement au rendez-vous !

Se moquer de l’accent autrichien, qui fait partie de leur identité.

Faire la bise à une personne que l’on vous présente. Les Autrichiens ne la pratiquent pas ; ils préfèrent une poignée de main ou, dans une sphère plus intime, une accolade.

Exiger pain et eau sur la table au restaurant : en Autriche, c'est payant.

Croire que la nature autrichienne est un parc d'attractions. La montagne reste un environnement naturel toujours imprévisible, mal maîtrisable et donc dangereux. Il faut partir en randonnée avec l'équipement adéqua et une bonne orientation.

Cafés

C’est l’une des plus vieilles traditions viennoises, datant du siège de Vienne par les Turcs en 1683. Lieu de rencontre privilégié de la bourgeoisie éclairée, ces cafés furent le centre de la vie politique et littéraire du XXe siècle. Cette tradition perdure encore aujourd’hui. Plusieurs cafés sont restés intacts et font désormais figure d’institution (Café Central, Hawelka à Vienne). Tous proposent un grand choix de cafés, de pâtisseries et de journaux.

Catholicisme

L’Autriche passe pour l’un des pays les plus conservateurs d’Europe et le poids de la religion catholique explique en partie cette réputation. Dans ce pays qui compte 5,75 millions de catholiques (pour une population totale de 8,3 millions), les églises attirent encore bon nombre de fidèles pour la messe dominicale, surtout dans les campagnes. D’ailleurs, les monuments et bâtiments religieux sont particulièrement bien entretenus. Un impôt instauré par Hitler en 1939 impose à chaque citoyen catholique de verser 1 % de ses revenus à l’Eglise. Pas étonnant donc que l’Autriche ait gardé son « bonjour » à connotation religieuse (Grüss Gott ou « Que Dieu soit honoré » ).

Curling

Un sport original, très apprécié en Autriche et déclaré discipline olympique en 1992. C’est une sorte de pétanque sur glace dont les boules sont remplacées par des grosses quilles à large base d’environ 20 kg. Tout l’art du curling consiste, après avoir lancé la quille avec autant de délicatesse que d’adresse, à chauffer la glace avec une sorte de balai devant la quille pour la faire avancer dans la direction souhaitée. Tout se passe au millimètre, et réclame à la fois concentration et maîtrise de soi. Il serait dommage de ne pas assister, au moins une fois, à ce spectacle. Sport très pratiqué dans les campagnes, on peut aussi le voir et s’y essayer à Vienne, sur le parvis de l’hôtel de ville où une piste pour amateurs est installée en janvier et en février. En été, il y a les patinoires bien sûr, mais on pratique également une sorte de curling sur des pistes asphaltées pour la saison chaude.

Drogue

Achat, vente, consommation ou détention de drogue peuvent donner lieu soit à une peine de prison ferme, soit à une cure de désintoxication. N’espérez pas de secours de nos services diplomatiques, la législation autrichienne est ferme et s’applique sans état d’âme au toxicomane, de quelque nationalité qu’il soit.

Écologie

L'Autriche est l'un des pays les plus portés sur l'écologie en Europe. Les lois sur la gestion des déchets y sont votées depuis des années. Les Autrichiens pratiquent une sélection très précise des détritus. On sépare le papier, le plastique et le « reste » (les puristes vont même jusqu’à laver les pots de yaourt avant de les jeter). Les emballages cartonnés avec une pellicule de métal à l’intérieur sont mis à part et ficelés ensemble. Quant au verre, chaque couleur a droit à un conteneur spécial ! L’Autriche fait partie des quelques pays d’Europe où les Verts sont une véritable force politique. En outre, le pays se bat depuis plus de 25 ans contre l’énergie nucléaire, qu’il a abandonnée au profit des énergies renouvelables.

Edelweiss

L’edelweiss tient une place toute particulière dans le cœur des Autrichiens. Cette plante alpine couverte d’un duvet blanc, surnommée l’immortelle des neiges, est en effet l’un des emblèmes du pays. Autrefois, le don d’edelweiss était une des plus grandes preuves d’amour, en raison des risques encourus par les amoureux qui cueillaient cette fleur pour l’offrir à leur belle. Attention, aujourd’hui, il est strictement interdit de les cueillir !

Électroacoustique

Vienne est associée depuis toujours à la musique classique et à l’opéra. Aujourd’hui, elle est aussi une capitale réputée pour sa scène électronique. Des producteurs célèbres comme Kruder et Dorfmeister, et des « remixers » comme Pulsinger et Tunakan, Bernhard Fleischmann, les filles d’Andrea Neumann et d’Annette Krebs du label viennois Charhizma et DSL (à Hambourg) ont pris le relais des Mozart, des Strauss et des Schubert.

Empire

Vienne, centre d’un empire immense et vieux d’environ sept siècles, est devenue la capitale d’un des Etats les plus petits d’Europe. Il est donc difficile d’oublier un passé aussi prestigieux. Chaque monument du centre-ville témoigne de la richesse de l’empire déchu. Sissi a toujours autant de fidèles et la comédie musicale qui retrace son histoire fait salle comble depuis plus de dix ans. Des calèches parcourent le centre-ville, les bals et les concerts de musique classique sont les points culminants des festivités annuelles de la capitale. L’empire des Habsbourg est encore présent dans toutes les têtes !

Grüss Gott

Il faudra vous y faire : en entrant dans les boutiques autrichiennes, inutile de vous fendre de l’impeccable Guten Morgen que vous aviez longuement peaufiné avant le départ. Cette locution – au demeurant parfaitement correcte – est délaissée au profit du joyeux et sonore Grüss Gott ( « Que grâces soient rendues à Dieu » ).

Heuriger

Sorte de guinguette des régions viticoles. Endroit idéal pour goûter le vin local et les plats de la région, on y boit en fait surtout du sturm (sorte de cidre) et du g’spritze (un quart de vin blanc mélangé à de l’eau gazeuse). Les heuriger sont ouverts surtout en été ; on y mange en terrasse sur de grandes tables, parfois au son d’un petit orchestre amateur. Près de Vienne, on trouve de nombreux heuriger dans les villages sur les hauteurs autour de la ville, comme à Grinzing, Kahlenberg ou Sievering.

Honnêteté

Pas plus qu’en Suisse on ne semble ici connaître la petite délinquance, celle des banlieues et des cités. Symbole de cette confiance dans la bonne moralité de chacun, les marchands de journaux laissent encore leur stock à la disposition des passants, qui déposent leur pièce à côté en emportant un exemplaire.

Hospitalité

Bien recevoir est une tradition dans les pays de montagne comme le Tyrol, car la montagne est dure et l’on sait depuis toujours que le voyageur qui arrive le soir ne peut matériellement pas repartir avant le lendemain. Par ailleurs, le tourisme étant devenu une source non négligeable de revenu pour de nombreuses municipalités, on mettra tout en œuvre pour vous satisfaire.

Lacs

Klimt, Mahler, nombreux furent les artistes qui sont venus chercher l’inspiration au bord des lacs autrichiens, paysages romantiques par excellence. Avec environ 6 000 lacs naturels aux eaux cristallines et 3 000 bassins artificiels, l’Autriche est une des plus grandes réserves d’eau européenne. Vous goûterez sûrement aux plaisirs de la baignade et des sports nautiques. Le pays investit d’ailleurs des sommes considérables dans le maintien de la propreté de ses lacs. Selon un rapport de la Commission européenne, 96,6 % des eaux de baignade sont au-dessus des seuils de conformité.

Marchés de Noël

Le pays étant encore très catholique, les fêtes de Noël sont un temps fort de l’année et les coutumes nombreuses. Parmi celles-ci, les marchés de Noël, pendant toute la période de l’Avent, se multiplient dans les villages et les grandes villes. Les Autrichiens s’y retrouvent le soir en sortant du travail pour aller boire un vin chaud ou un punsch (avec du jus d’orange), ce qui permet de lutter contre le froid. Les marchés de Noël sont les centres de la vie sociale au mois de décembre.

Faire / Ne pas faire

Faire

Prendre soin de l’environnement. En plus de votre conscience, vous auriez des comptes à rendre aux Autrichiens qui détestent voir leurs villes et leurs campagnes jonchées de détritus. Vous serez d’ailleurs surpris par la propreté des sites.

Rester placide face aux appels de phares et aux grosses voitures pressées et oppressantes. Les Autrichiens ont une conduite assez agressive, surtout en montagne, et s'impatientent vite lorsqu'on roule lentement. Il ne servirait à rien de s'en offenser, ce sont les us et coutumes locales...

Être ponctuel aux rendez-vous. Les Autrichiens sont très à cheval sur les horaires.

Laisser un pourboire au serveur dans les cafés ou les restaurants.

Ne pas faire

Confondre les Autrichiens avec les Allemands ! Plus d'un le prendrait mal, l'amour n'est pas nécessairement au rendez-vous !

Se moquer de l’accent autrichien, qui fait partie de leur identité.

Faire la bise à une personne que l’on vous présente. Contrairement aux Français, les Autrichiens préfèrent une poignée de main ou, dans une sphère plus intime, une accolade.

Exiger pain et eau sur la table au restaurant : en Autriche, c'est payant.

Oublier de payer la vignette automobile. Depuis, 1997, les usagers des autoroutes et des voies rapides sont soumis à une taxe.

Mozart

Enfant prodige né à Salzbourg en 1756. Ce génie du clavecin signe sa première composition à l’âge de 6 ans. Très fécond, Mozart a composé 1 000 œuvres, dont 70 furent éditées avant sa mort à 35 ans. Aujourd’hui, des milliers de touristes (beaucoup de fans japonais) se pressent à Salzbourg, où la maison d’enfance de l’artiste est devenue lieu de pèlerinage. Ce génie absolu n’a pas été épargné par nos traditions mercantiles et les Mozartkugeln (chocolats fourrés de pâte d’amande) figurent sur la liste des traditionnels souvenirs.

Musique classique

Vienne est le berceau de la musique classique, impossible donc d’y échapper. De Mozart à Strauss en passant par Schubert, Haydn et Beethoven, l’Autriche est le berceau des plus grands compositeurs de musique classique de l’histoire. A Vienne comme à Salzbourg, les prix des concerts sont souvent accessibles grâce aux fameuses Stehplätze, des places debout à moins de 6 €.

Neutralité

Afin de suivre le modèle suisse, l’Autriche se déclara pays neutre en 1955. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, cette déclaration de neutralité était nécessaire à la reconnaissance de l’indépendance de l’Autriche par les pays alliés. Depuis 1995, l’Autriche a pourtant rejoint l’Union européenne, contrairement à la Suisse, et le sens de sa neutralité est rediscuté.

Propreté

C’est sans doute la première vision que vous aurez de l’Autriche. L’aéroport de Schwechat en est un exemple frappant. Son pavé brille jusqu’à l’éblouissement. Dans les hôtels, dès la catégorie 2-étoiles, vous trouverez des rouleaux automatiques pour briquer vos souliers, des salles de bain chrome et émail, toujours nickel. Les rues sont très propres : peu de saletés, jamais de crottes de chien, un bonheur !

Rois de la mécanique

L’Autriche compte de grandes marques dans le domaine motorisé : MAN, Steyr pour les camions, Husqvarna, spécialiste de la moto de cross, mais aussi en outils de jardinage (les meilleures tronçonneuses d’après les spécialistes), et KTM qui domina également longtemps les épreuves de motocross.

Schnaps

« Il vaut mieux boire un schnaps que regarder de travers ceux qui le font. » (Nils Kjaer, Lettre sur l’esthétique). Voici un bon conseil pour ceux qui se rendent en Autriche, où le schnaps est une boisson typique à laquelle il est difficile d’échapper. Cette eau-de-vie, parfumée à la mirabelle, à la quetsche, à la poire, à la framboise, etc., se boit principalement en fin de repas. Autrefois, les familles possédaient leur propre alambic, mais désormais la distillation à domicile se perd au profit des distilleries artisanales.

Ski

Les Alpes recouvrant les trois quarts du pays, il n’est pas étonnant que ce pays ait adopté les sports de glisse. Le ski y est d’ailleurs LE sport national. Seule discipline qui permet à cette petite nation de s’imposer sur la scène sportive internationale. Chaque course est retransmise en direct dans des bars et suivie par des milliers de téléspectateurs. Les skieurs professionnels comme Hermann Maier ou Benjamin Raich sont des stars incontournables.

Tafelspitz

Sorte de pot-au-feu autrichien. Ce plat traditionnel est proposé dans de nombreux beisl ou auberges, dont il est souvent la spécialité. C’est un repas copieux, à la portée de toutes les bourses.

Tyrol

Quand on évoque l’Autriche, c’est l’image du Tyrol, ce « pays de montagnes » et de folklore, qui nous vient tout d’abord à l’esprit. Terre qui a longtemps suscité les convoitises de l’Autriche, de la France et de l’Italie, ce joyau national est à la hauteur de sa réputation. Le Tyrol traditionnel est situé le long de la vallée de l’Inn, comme dans la ville d’Innsbruck. En pleine montagne, qu’il est bon de pousser une tyrolienne (jodelen) et de jouer avec l’écho !

Valse

A Vienne, on danse sur les valses de Strauss tout l’hiver, lorsque la saison des bals commence. Si le mythique Bal de l’Opéra amène son lot de célébrités, chaque corporation (bals des médecins, des étudiants en droit, etc.) organise aussi ce genre de fête. Les Autrichiens aiment danser.

Pour s’en convaincre, nul besoin de se rendre dans les bals luxueux ou mondains viennois. La valse en Autriche n’est pas réservée aux plus riches et est encore enseignée à l’école. La majorité de la population connaît donc cette fameuse danse à trois temps. Le soir du nouvel an, dès le premier coup de minuit, tout le pays valse, chez soi ou dans les rues. Magique…

Viennoiseries

On pourrait croire les Autrichiens adeptes des viennoiseries... Si les croissants ont réellement été inventés à Vienne (héritant de la forme et du nom par inspiration de l'ennemi turc), c'est bien Paris qui les a repris et répandus en une pratique quotidienne. Aujourd'hui ils sont oubliés, voire vus comme une spécialité française ! Malgré leurs origines autrichiennes, on cherchera donc en vain les meilleures viennoiseries à Vienne.

Würstelstand

Les Autrichiens raffolent des würstel (saucisses), qu’elles soient fourrées au fromage, grillées ou bouillies. Etapes incontournables des petits creux de fin de soirée, les würstelstand, situés à de nombreux coins de rue, restent ouverts toute la nuit.

Survol de la ville
GÉOGRAPHIE

L’Autriche s’étend sur 580 km, entre l’Europe de l’Ouest et l’Europe de l’Est, entre la Suisse et la Slovaquie. Si l’on raisonnait en termes de ce qu’on appelait autrefois les « maths modernes » , on pourrait dire que les très nombreux Etats limitrophes de l’Autriche (Suisse, Italie, Slovénie, Hongrie, Slovaquie, République tchèque, Allemagne et Liechtenstein) sont autant d’ensembles patatoïdes dont l’Autriche actuelle serait l’intersection. L’Autriche est indiscutablement un pays de montagnes, mais il ne faut pas oublier pour autant qu’elle appartient à trois domaines géologiques distincts. Ainsi, le territoire est partagé entre trois grandes unités naturelles :

Les Alpes autrichiennes couvrent les trois quarts du territoire. Disposées transversalement et souvent très élevées, avec des sommets dépassant les 3 000 m – dont le Grossglockner (3 797 m) est le point culminant –, elles rendent les communications nord-sud difficiles et expliquent l’importance stratégique des cols (col du Semmering, col du Brenner…).

Le massif hercynien de Bohême occupe le nord (land de Basse-Autriche) ; le Danube y est encaissé sur une partie de son cours.

L’extrémité orientale, aux paysages horizontaux, est formée du bassin de Vienne et du Burgenland qui annonce la grande plaine hongroise de Pannonie.