Malika notre amour

De
Publié par

Une histoire d'amour singulière. Trois personnages et trois récits pour une même histoire. L'auteur met en scène une histoire d'amour à trois voix, et la fait raconter successivement par ses différents acteurs. Il apparaît alors que les écarts de perception ou d'interprétation peuvent exceptionnellement concorder pour faire surgir le bonheur et concorder les désirs. Ou encore, que l'amour, tout exclusif qu'il soit, peut parfois adopter des formes et des contours tout à fait originaux. Quant au désir physique et aux pulsions charnelles, ils peuvent être dits avec pudeur et poésie.
Publié le : vendredi 10 juin 2011
Lecture(s) : 236
EAN13 : 9782304021141
Nombre de pages : 131
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
2
Titre
Malika notre amour
3
Titre Alain Barbier
Malika notre amour
Roman érotique
5 Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit 2008 www.manuscrit.com ISBN : 978-2-304-02114-1 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782304021141 (livre imprimé) ISBN : 978-2-304-02115-8 (livre numérique) ISBN 13 : 9782304021158 (livre numérique)
6
8
Prologue
PROLOGUE
J’ai reçu, il y a quelque temps déjà, par le ca-nal étonnant de la valise diplomatique, le récit de Malika qu’on trouvera plus loin. J’avais au départ pensé l’intégrer au mien par extraits sur des moments choisis de son séjour ici, mais il est tellement « frais », tellement spontané et touchant, si souvent émouvant que j’ai finale-ment décidé de le reproduire dans son intégrali-té, sûre ainsi de respecter scrupuleusement sa pensée et ses sentiments. On trouvera son récit tout de suite après le mien et juste avant celui d’Hugues. Son manuscrit était accompagné d’une lettre de Bénédicte Dartois, attachée à l’Ambassade de France dans son pays. La voici : Madame, J’ai fait la connaissance de Malika M. juste après le coup d’état du 7 mai dernier, au bain turc qui était en-core ouvert (pour peu de temps il est vrai), aux étrangers. Nous avions sympathisé et elle m’avait dit qu’elle sou-
9
Malika notre amour
haitait faire parvenir un manuscrit à une amie en France, mais qu’elle ne voulait pas se risquer à l’envoyer par la poste en raison de l’existence de la commission de censure qui épluche tout le courrier, entrant ou sortant. (Ce qui, pour l’anecdote, cause des retards énormes dans son acheminement). Je lui ai donc tout naturellement proposé la valise diplomatique, ma fonction à l’Ambassade m’y autorisant. Lorsqu’elle m’a amené sa correspondance pour vous, elle paraissait très inquiète : la junte au pouvoir ayant rétabli les lois religieuses an-cestrales, elle n’avait plus le droit – en tant que femme – de travailler, ni de conduire une automobile. Son père avait été arrêté comme opposant notoire et elle n’avait plus de nouvelles de son mari depuis plusieurs jours. Si vous suivez l’actualité, vous savez que les hommes au pouvoir ici ont fait main basse sur le pays et pris ses ha-bitants en otages : plus aucune liberté, plus de presse non autorisée, censure, frontières fermées, arrestations arbi-traires… la panoplie usuelle des dictateurs. Nous-mêmes sortons le moins possible de l’Ambassade afin d’éviter au maximum toute situation problématique, ce nouveau gouvernement affichant une antipathie marquée pour la France républicaine – et laïque ! Je n’ai pas revu Malika M. depuis ce jour. Elle m’avait déjà beaucoup parlé de vous. Je ne manquerai pas de vous donner de ses nouvelles dès que j’en aurai (si j’arrive à en avoir !). Le téléphone est peu sûr, les gens étant placés « sauvagement » sur écoutes. Je vous prie d’agréer, madame, etc…
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.