Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 16,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Pratiques d’orientation en milieu d'éducation

De
198 pages
Comment les professionnels de l’orientation en milieu d’éducation se retrouvent-ils dans des impasses ? Sur quoi portent-elles ? Comment les dénouer ? Pour susciter la réflexion autour de ces questions, le Groupe d’accompagnement des professionnelles et des professionnels de l’orientation (GAP-Orientation) a mis sur pied dix groupes de codéveloppement dans diverses régions du Québec de 2012 à 2016. Des femmes et des hommes, tous professionnels de l’orientation, ont ainsi accepté de partager une impasse qu’ils ont rencontrée dans le cadre de leur travail, et comment celle-ci a transformé leurs pratiques. Leurs témoignages, adossés aux travaux scientifiques, constituent le socle du présent ouvrage.
Plusieurs défis contemporains de la pratique d’orientation scolaire et professionnelle dans le système d’éducation sont ainsi explorés : l’accompagnement dans une transition, l’indécision, l’orientation en contexte interculturel, l’intimidation qui interfère dans la persévérance aux études et le processus de choix scolaire ou professionnel, le soutien aux personnes handicapées ou souffrant de troubles de santé mentale, la prise en compte du rôle joué par les parents dans le choix d’orientation et, enfin, le positionnement des professionnels de l’orientation au sein de leur institution.
La lecture de cet ouvrage permettra au professionnel de l’orientation ou à l’étudiant en sciences de l’orientation, d’ici et d’ailleurs, de réfléchir sur sa pratique, de déceler des pistes d’intervention, d’expliciter ses représentations du métier de conseiller d’orientation, comme ses valeurs, ses croyances, ses modèles d’action et d’interaction ou son rôle au sein de l’établissement. Elle permettra aussi d’instruire sur les fondements du codéveloppement professionnel comme moyen d’affiner sa pratique.
Voir plus Voir moins
image

Pratiques d’orientation
en milieu d’éducation

Image

Presses de l’Université du Québec
Le Delta I, 2875, boulevard Laurier
bureau 450, Québec (Québec) G1V 2M2
Téléphone: 418 657-4399 – Télécopieur: 418 657-2096
Courriel: puq@puq.ca – Internet: www.puq.ca

 

Diffusion / Distribution:

CANADA

Prologue inc., 1650, boulevard Lionel-Bertrand
Boisbriand (Québec) J7H 1N7 – Tél.: 450 434-0306 / 1 800 363-2864

FRANCE

AFPU-D – Association française des Presses d’université
Sodis, 128, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny,
77403 Lagny, France – Tél.: 01 60 07 82 99

BELGIQUE

Patrimoine SPRL, avenue Milcamps 119
1030 Bruxelles, Belgique – Tél.: 02 7366847

SUISSE

Servidis SA, chemin des Chalets 7
1279 Chavannes-de-Bogis, Suisse – Tél.: 022 960.95.32

Image

La Loi sur le droit d’auteur interdit la reproduction des œuvres sans autorisation des titulaires de droits. Or, la photocopie non autorisée — le «photocopillage» — s’est généralisée, provoquant une baisse des ventes de livres et compromettant la rédaction et la production de nouveaux ouvrages par des professionnels. L’objet du logo apparaissant ci-contre est d’alerter le lecteur sur la menace que représente pour l’avenir de l’écrit le développement massif du «photocopillage».

Pratiques d’orientation
en milieu d’éducation

De l’impasse à l’enrichissement par le codéveloppement

Image

Sous la direction deFrance Picard

Image

Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada

Pratiques d’orientation en milieu d’éducation:
de l’impasse à l’enrichissement par le codéveloppement

Comprend des références bibliographiques.

ISBN 978-2-7605-4565-6

ISBN EPUB 978-2-7605-4567-0

Révision
Gislaine Barrette

Correction d’épreuves
Aude Tousignant

Conception graphique et mise en pages
Sarah Boisvert

Image de couverture
iStock

Dépôt légal: 3e trimestre 2016

› Bibliothèque et Archives nationales du Québec
› Bibliothèque et Archives Canada

Liste des encadrés, figures et tableaux

ENCADRÉS

1.1 /Cinq modèles théoriques pour expliquer la transition

AA

 

Animateur-accompagnateur ou animatrice-accompagnatrice

 

CÉGEP

 

Collège d’enseignement général et professionnel

 

CISSS

 

Centre intégré de santé et de services sociaux

 

C.O.

 

Conseillère ou conseiller d’orientation

 

DEC

 

Diplôme d’études collégiales

 

DES

 

Diplôme d’études secondaires

 

FPPE

 

Fédération des professionnelles et professionnels de l’éducation du Québec

 

GAP-ORIENTATION

 

Groupe d’accompagnement des professionnelles et des professionnels de l’orientation

 

IC

 

Incident critique

 

OCCOPPQ

 

Ordre des conseillers et conseillères d’orientation et des psychoéducateurs et psychoéducatrices du Québec

 

OCCOQ

 

Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec

 

OCDE

 

Organisation de coopération et de développement économiques

 

SAI

 

Session d’accueil et d’intégration

 

TDA

 

Trouble du déficit de l’attention

 

TDA/H

 

Trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité

 

T.O.S.

 

Technicienne ou technicien en organisation scolaire

 

TSA

 

Trouble du spectre de l’autisme

 

UNESCO

 

Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture

Introduction

France Picard et Marie-Ève Gagnon-Paré

 

La naissance de la profession de conseillère ou de conseiller d’orientation, au début du XXe siècle, est fondée sur des pratiques d’appariement des aptitudes et des valeurs des individus avec les caractéristiques de fonctions de travail supposément stables. Aujourd’hui, son exercice s’est complexifié. Il se déroule dans un contexte marqué par la précarisation du travail découlant des fluctuations économiques engendrant le chômage, par les difficultés d’insertion socioprofessionnelle que connaissent certains groupes dont les travailleuses et les travailleurs issus de l’immigration, par l’intégration scolaire et socioprofessionnelle des personnes handicapées et celles souffrant de problèmes de santé mentale ou par la pauvreté des familles et des jeunes enfants qui persiste au sein de pays riches comme le Canada, et ce ne sont là que quelques-uns des défis contemporains qui contribuent à engendrer un climat d’incertitude.

Les États tentent de s’ajuster à un tel climat. Ils légitiment une certaine diversification des parcours de formation, notamment dans les pays anglo-saxons. Ils se fixent des objectifs ambitieux de scolarisation à l’enseignement supérieur comme le font déjà plusieurs pays occidentaux. Ils redéfinissent l’orientation comme un processus qui se déroule tout au long de la vie, tel que prôné par les pays membres de l’UNESCO et de l’OCDE. Ils adoptent une législation pour encadrer les professions du domaine de la relation d’aide qui interviennent auprès de personnes vulnérables, comme au Québec. Par ailleurs, ce climat d’incertitude exerce des formes de pression sur les pratiques d’orientation qui sont appelées à se transformer et à se professionnaliser. En outre, il éveille les inquiétudes ou les anticipations pessimistes des jeunes en processus de choix scolaire et professionnel, à la fin du secondaire ou à l’entrée à l’enseignement supérieur, allant jusqu’à limiter leurs aspirations.

C’est sur cette toile de fond qu’a été mis sur pied le projet de formation continue et de recherche collaborative Groupe d’accompagnement des professionnelles et des professionnels de l’orientation1 (GAP-Orientation). De 2012 à 2016, dix groupes de codéveloppement professionnel y ont été mis sur pied2. Selon Adrien Payette et Claude Champagne (2010), le codéveloppement se définit comme une approche de formation, vouée à l’amélioration des pratiques professionnelles, qui prend appui sur l’analyse d’expériences de travail menée en groupe restreint avec les pairs. Il se situe parmi les approches expérientielles qui positionnent l’épreuve comme point de départ de l’apprentissage et de l’amélioration des pratiques professionnelles, comme l’explique Nicole Roelens (2009). En mettant l’accent sur l’analyse des impasses professionnelles, le codéveloppement adopte une perspective tout autre que la mise en exergue des meilleures pratiques (best practices) ou des pratiques probantes (evidence based practices). L’objectif est pourtant le même: professionnaliser les interventions dans le but d’offrir de meilleures prestations de service, adaptées aux besoins des jeunes en processus d’orientation.

Ainsi, dans les GAP-Orientation, chacune des séances de codéveloppement, coanimée par un chercheur et un professionnel de l’orientation, s’est déroulée dans un esprit de formation continue, de réflexion et d’analyse des pratiques. Dans l’interaction avec le chercheur, au moment des séances de codéveloppement en groupe, les récits de pratique analysés servent à coconstruire des connaissances nouvelles issues des savoirs d’expérience et à mettre à l’épreuve les modèles théoriques existants. A posteriori, les verbatim de ces séances ont composé un riche matériau de recherche. Ils ont servi aux chercheurs à développer une analyse critique pour mieux comprendre la reproduction d’impasses, dans des situations professionnelles similaires, et à explorer diverses façons de les dénouer.